6 raisons pour lesquelles David Desharnais doit rester sur le 3e trio

Canadiens
David Desharnais - RDS

Tous ceux qui suivent les live show du 25stanley savent que je ne suis pas le président du fan club de David Desharnais. Je persiste à croire que le CH ne remportera jamais de Coupe Stanley si le petit Québécois pivote l’un des deux premiers trios, mais j’aime bien ce qu’il apporte sur un troisième trio.

Avec les performances plutôt ordinaire de Max Pacioretty depuis 7 rencontres, plusieurs personnes désirent voir le duo Pacioretty-Desharnais réunis. Ce serait toutefois une grave erreur. Voici pourquoi en 6 temps.

1- Si ce n’est pas brisé, ne pas réparer

Desharnais connait de loin son meilleur début de saison en carrière avec une récolte de 5 buts et 9 passes et 16 rencontres. À ce rythme, il pulvérisera son record personnel de 16 buts en une saison obtenu en 2011-12 et 2013-14. L’an dernier, il avait 1 but et 6 passes après 16 duels.

Habituellement, le centre ne lance à peu près jamais mais cette saison il a une confiance en lui-même grâce à un psychologue sportif qu’il a consulté cet été. Il n’est clairement pas le temps de jouer avec cette confiance si fragile pour certains athlètes professionnels. Il faut que Michel Therrien cesse de briser des combinaisons qui fonctionnent bien pour essayer de relancer quelqu’un d’autre. Il l’a fait par le passé et cela cause souvent une disette des joueurs impliqués comme Lars Eller il y a quelques saisons alors qu’il a été séparé de Gallagher et Galchenyuk.

2- Il n’affronte plus les meilleurs défenseurs adverses

Les premiers duos de défenseurs des adversaires du CH se concentrent à contrer Max Pacioretty. Maintenant qu’il n’évolue plus avec lui, Desharnais a plus d’espace sur la patinoire et quelques fractions de secondes de plus pour fabriquer des jeux. Il est à son meilleur lorsqu’il peut contrôler la rondelle et la distribuer à ses ailiers et si on lui permet d’avoir un peu plus de temps, il est l’un des meilleurs passeurs de la LNH.

3- Ses ailiers sont sous-estimés

Plusieurs affirment que Dale Weise a 8 buts simplement parce qu’il joue avec Desharnais. Je suis d’accord pour dire que le Deutsch Gretzky n’aurait pas autant de buts aux côtés de Torrey Mitchell, sauf que Weise a prouvé par le passé avec les Habs qu’il a un certain talent offensif et lorsqu’on lui donne des partenaires offensifs, il répond bien. De plus, Thomas Fleischmann n’était peut être pas assez électrisant pour se tailler un poste régulier avec les puissants Ducks (qui ont des attaquants beaucoup plus solide que le CH en ensemble) mais lui qui a déjà marqué 27 buts dans la LNH a beaucoup de vitesse et il permet souvent à son trio de maintenait un bonne échec avant, ce qui achète encore plus de temps pour Desharnais.

4- Avec le dernier changement, Therrien peut vraiment l’aider

David a récolté 9 de ses 16 points à la maison. Ce n’est pas si flagrant jusqu’à maintenant, mais avec l’aide de son entraîneur, Desharnais sera très efficace au Centre Bell. En ayant la chance de l’utiliser assez fréquemment contre un trio moins talentueux, Therrien ouvre vraiment la porte à son 3e trio, qu’il préfère appeler trio de Desharnais pour ne pas numériser ses unités offensives.

5- Son temps de jeu est justifié

Par le passé, il jouait au-dessus de 17 minutes par match en moyenne lorsqu’il évoluait sur le premier trio en plus de la première vague en avantage numérique. Cette saison, il a joué 16 minutes ou plus à 3 reprises seulement. Pour un joueur de sa stature, il est important de conserver la vitesse d’exécution pour les 60 minutes d’un match afin d’être efficace. Maintenant qu’il est utilisé à sa juste valeur, il est beaucoup plus frais lorsqu’il saute sur la patinoire pour ses différentes présences et surtout lorsqu’il doit retourner rapidement sur la glace après un court repos alors que Montréal se retrouve en avantage numérique.

6- L’offensive doit venir de partout

Le lightning de Tampa Bay l’a prouvé au printemps dernier: c’est payant d’avoir 3 trios qui peuvent marquer régulièrement. En séries éliminatoires, les équipes s’efforcent à contrer les meilleurs attaquants des équipes adverses. Lorsque les meilleurs joueurs du CH n’ont pu être supérieur aux défenseurs adverses, le Lightning a été de loin supérieur en raison de sa diversité en attaque. Marc Bergevin tente évidemment de calquer ce procédé et avec une défensive très solide et Carey Price devant le filet, tout les espoirs sont permis. Il est donc nécessaire de garder David Desharnais sur un troisième trio afin que plusieurs lignes puissent produire.