5 raisons qui vous prouveront que David Clarkson de Maple Leafs est un terrible joueur de hockey

Canadiens
david clarkson - maple leafs - credit: 25stanley

Ce qui se ressemble s’assemble. La preuve? Les fans des Maple Leafs prennent d’aussi mauvaise décision que la direction.

Les Canadiens affrontaient samedi soir les misérables Maple Leafs de Toronto, un club qui n’a toujours pas de victoires sur les patinoires adverses en 2015. Il y a plusieurs raisons expliquant les déboires de nos rivaux ontariens, mais l’une d’entre elles est sans contredit l’acquisition de David Clarkson.

En plus d’être inexistant sur la feuille de pointage, l’attaquant prend également des décisions très dangereuses sur la glace, lorsqu’il est de l’alignement…ce qui est plutôt rare ces jours-ci. Voici donc les 5 raisons pour lesquelles David Clarkson est un très mauvais joueur de hockey!

1. Il a forcé Prust à jeter les gants

Tôt en 1re période du match de samedi soir, Clarkson, qui venait de sauter sur la patinoire, a accueilli Brandon Prust avec plusieurs coups au haut du corps sans raison valable apparente. Prust n’est pas du tout le genre à reculer devant une telle invitation, mais il ne semblait pas vouloir engager le combat avec le no. 71 des Leafs. La raison est bien simple: Prust se dirigeait vers le banc du tricolore après une très longue présence d’une minute et 22 secondes. Si vous avez déjà joué au hockey, vous savez qu’après une longue présence, les jambes sont lourdes et il n’est évidemment pas le temps d’engager un combat contre un adversaire frais et dispos. Le lâche à Clarkson savait donc exactement ce qu’il faisait en provoquant Prust, lui qui tentait de profiter de la fatigue de son rival pour lui servir une correction. Il s’est d’ailleurs mérité une pénalité mineure de plus, en raison de son attitude anti-sportive. Cela représente un manque d’éthique énorme dans le monde des bagarreurs. Brandon Prust ne s’est pas gêné pour le lui laisser savoir.

***

2. Mise en échec très dangereuse sur Gonchar

Plus tard, Clarkson a appliqué une mise en échec extrêmement dangereuse derrière le filet à l’endroit du vétéran défenseur Sergei Gonchar. Il arrive parfois dans la LNH que le défenseur se tourne le dos au jeu au dernier instant et se place dans une situation précaire. Dans ce cas-ci, Gonchar était de dos tout au long de la séquence et Clarkson pouvait bien apercevoir ses numéros pendant au moins une seconde, ce qui est une éternité en langage de hockey. L’Ontarien n’a pourtant jamais ralenti et a projeté l’arrière du CH violemment contre la vitrine. Il n’a jamais donné de chance au no. 55 du tricolore de voir venir le coup. Le vétéran de 40 ans s’est d’ailleurs blessé sur le jeu et ratera au moins la prochaine rencontre des Canadiens. Un geste vraiment gratuit.

***

3. Il a perdu sa bataille contre Nathan Beaulieu

Screen shot 2015-02-16 at 12.32.31 AM

Ce jeu dangereux a forcé le partenaire à la ligne bleue de Gonchar, le jeune Nathan Beaulieu, à jeter les gants pour défendre son coéquipier. Beaulieu, qui est beaucoup plus reconnu pour ses talents avec la rondelle plutôt qu’en tant que pugiliste, s’est tout de même très bien défendu contre un adversaire plus gros et surtout bien plus expérimenté sans ses gants. Clarkson a d’ailleurs eu l’air beaucoup moins brave face à un adversaire qui n’était pas à bout de souffle. Beaulieu a placé quelques bons jabs au visage de Clarkson, et le joueur des Leafs n’a jamais contrôlé ce combat.

***

4. Il peine à percer l’alignement de l’une des pires équipes de la ligue

david-clarson-maple-leafs

Avant le match d’hier soir, Clarkson, qui a signé une entente de 6 saisons lui rapportant un total de 31,5 millions de dollars avec les Leafs à l’été 2013, avait été rayé de l’alignement des misérables Torontois au cours des 3 dernières rencontres. Il est quand même honteux pour un joueur supposément d’impact (au 1er juillet), de se retrouver sur la galerie de presse pour plus d’une semaine puisque son entraineur croit qu’il ne peut aider l’une des formations les plus minables de la LNH. Avec ses 27 minutes de pénalités accumulées en seulement deux minutes et trente secondes de temps de jeu samedi, il ne retrouvera sûrement pas les bonnes grâces de son entraineur, et risque de regarder les prochains matchs des hauteurs à nouveau.

***

5. Il ne performe pas à la hauteur de son contrat

david-clarson-meme

Après presque deux saisons depuis son arrivée à Toronto, on peut maintenant qualifier sa signature de l’une des pires de l’ère des agents libres. Les Maple Leafs sont complètement tombés dans le panneau en lui offrant un contrat à long terme pour plus de 5 millions par saison, alors que Clarkson n’a jamais accumulé plus de 46 points dans le circuit Bettman. Et ce joueur de 30 ans n’a pas eu d’autres saisons productives à part cette faible meilleure saison. Une campagne de 32 points et deux autres de 24 avec les Devils constituent ses campagnes les plus prolifiques en carrière, ce qui est loin d’être suffisant pour commander un salaire annuel aussi exorbitant. Clarkson est un flop total pour l’équipe de sa ville natale, lui qui n’a amassé que 15 buts et 11 passes en presque deux saisons avec le club de la Ville Reine.

***

Il faut quand même avouer qu’en bon Montréalais, nous aimons toujours ces histoires d’horreurs impliquant les équipes de Toronto et Boston. Voilà comment nous redonner le sourire en ce jour de février glacial ! Le prochain match contre Toronto est le 28 février. Vous avez maintenant un nouveau joueur à haïr.

P.-S. Je suis collaborateur invité sur le 25stanley. Vous pourrez répliquer à mes propos lors du Livestream de la date limite de transactions le lundi 2 mars à compter de midi.