24CH – 2e épisode | «Je suis Beau» – Nathan Beaulieu | George Parros retourne avec ses coéquipiers

Canadiens
George Parros - 24CH

Le deuxième épisode de 24CH, mettant en lumière les coulisses du Canadien de Montréal, a été présenté sur les ondes de Canal D. Par contre, ceux et celles qui n’ont pas eu la chance de le voir ou bien qu’ils souhaitent le revoir, 24CH sera diffusé sur les ondes de RDS, ce soir, vers 12h45, soit après le match du Tricolore et L’antichambre.

Lors de cette émission, les joueurs du CH ont dévoilé leur prénom respectif. D’ailleurs, en voici quelques-uns : Max Pacioretty – Patch/Pacman, Alex Galchenyuk – Chuckie, Brendan Gallagher – Gally, P.K. Subban – Subie, Lars Eller – Larry, David Desharnais – Davy, George Parros – Georgie, Josh Gorges – Jorge et Francis Bouillon – Francky Bou. Également, Nathan Beaulieu a indiqué quel était son surnom. Ce dernier semble avoir été le joueur qui a fait le plus jasé avec le surnom suivant : Beau. Le défenseur a dit : «Je suis Beau.» Cela en a fait réagir plus d’un.

24CH a aussi permis aux téléspectateurs de voir les dessous de l’entraînement du Canadien à Lac-Mégantic, dont les signatures que les hommes de Michel Therrien ont signées suite à la pratique devant plus de 1 300 amateurs.

Une portion intéressante, pour ne pas dire apaisante, de l’émission réalisée par Stéphane Laporte est sans contredit le segment mettant en vedette George Parros. Trois jours après avoir subie une blessure au menton et souffrir d’une commotion, l’homme fort du Canadien a retrouvé ses coéquipiers. Seulement quelques heures après sa malencontreuse situation face aux Maple Leafs, Parros se sentait mieux.

Malgré sa blessure à la bouche, contre les Flyers de Philadelphie, Lars Eller a joué les héros. Avec une déchirure à la lèvre et une dent brisée en deux, le joueur Danois a reçu quelques points de suture et il est retourné au jeu. L’attaquant de 24 ans a réussi à battre le gardien adverse très tôt au début de la troisième période, ce qui donnait une avance de deux buts aux siens.

Crédit photo : Stéphane Laporte