Logan Brown est l’option préférée des parieurs québécois pour le 1er choix du Canadien

Lorsqu’on regarde les repêchages simulés publiés sur le web, on se rend compte que Logan Brown est probablement le choix le plus populaire pour la première sélection du Canadien au 9e rang. Cette tendance semble se poursuivre sur Mise-O-Jeu où Logan Brown est le favori pour être le premier joueur sélectionné par Montréal (avec une cote de 5).

Mise-O-Jeu n’a pas choisi cette cote pour rien. En date de mercredi à 16h, le centre de 6 pieds 6 pouces des Spitfires de Windsor a attiré 24% de l’argent sur ce pari. Ça fait de lui le choix le plus populaire avec une bonne avance sur son coéquipier à Windsor, Mikhail Sergachev, qui a attiré le 2e plus gros montant de la part des parieurs québécois avec 16% de l’argent. Sergachev est présentement l’option avec la 3e plus grosse cote (5,5) dans ce pari. La 2e plus petite cote (5,25) appartient à « tout autre joueur », qui serait surtout valide advenant une transaction. Elle n’est que la 6e option la plus populaire jusqu’à maintenant.

Également, on note que les parieurs ne croient pas vraiment à une transaction permettant au Tricolore de faire l’acquisition de Pierre-Luc Dubois puisqu’il n’a attiré que 11% des paris. Alexander Nylander et Tyson Jost sont des choix plus populaires que l’espoir québécois. Le chiffre qui me surprend le plus est Clayton Keller, qui n’a attiré que 7% des paris malgré une cote de 9,5 et une 8e place dans le classement de Bob McKenzie. Après Sergachev et Logan Brown, c’est probablement le choix le plus probable pour Montréal selon moi, donc je trouve ça un peu étrange.

Pour revenir à Logan Brown, ce n’est pas surprenant de voir qu’il est lié d’aussi près au Canadien. C’est un gros centre et c’est ce qui manque à Montréal depuis trop longtemps selon plusieurs partisans. Par contre, c’est bon de noter qu’il n’est pas reconnu pour son jeu physique et qu’il a démontré des carences défensives sans la rondelle. Les recruteurs le comparent souvent à Joe Thornton parce qu’il a la patience et la vision nécessaire pour créer des chances de marquer. Il a tous les outils pour réussir, mais il n’a pas le style de jeu que l’on attribue automatiquement à un joueur de son gabarit. C’est quand même son physique qui fait en sorte que plusieurs parieurs l’envoient à Montréal, donc il faudra voir si Timmins pensent comme les gamblers québécois.

Logan Brown a une bonne avance sur les autres options
Montreal