Une victoire inspirée par Kobe Bryant

Basketball
Crédit photo - Yahoo News

Il y avait de l’émotion lundi à Orlando. Les Lakers affrontaient les Trail Blazers pour le quatrième match de leur série.

C’était le lendemain de la date d’anniversaire de Kobe Bryant, mais également le 24 août (24e jour du 8e mois), soit le Mamba Day. On rappelle que le 8 et le 24 sont les deux numéros que Kobe a porté durant sa carrière. La Ville de Los Angeles a d’ailleurs annoncé hier qu’une rue près du Staples Center serait renommé en l’honneur de Kobe Bryant.

Les astres s’alignent pour Kobe

Lundi, les Lakers ont quant à eux porté un maillot spécial pour rendre hommage au défunt joueur.

Mais ils ont fait mieux que ça.

En effet, la formation californienne a commencé le match en lion, se forgeant même une avance de 24-8 dans les cinq premières minutes de la rencontre. C’est ce qu’on appelle une belle coïncidence.

À la mi-temps, les Lakers menaient 80 à 51. Il s’agissait de la meilleure première demie de Los Angeles depuis 1987.

Los Angeles a finalement remporté la partie 135 à 115, prenant les devants 3-1 dans la série.

Soirée émotive pour LeBron James

LeBron James a connu un fort match, inscrivant 30 points, six rebonds et dix passes décisives.

Après la rencontre, le joueur des Lakers a indiqué que c’était un honneur de jouer le 24 août et de pouvoir rendre hommage à Kobe Bryant, sa fille Gigi et tous ceux qui ont péri dans l’écrasement d’hélicoptère du 26 janvier dernier.

La rencontre de lundi survenait aussi au lendemain de la mort de Jacob Blake. L’homme de 29 ans a été tiré à sept reprises par un policier du Wisconsin. On n’a pas encore tous les détails entourant ce drame, mais selon les premières informations diffusées, il semblerait que le jeune afro-américain n’était pas armé. D’ailleurs, il faisait dos aux policiers lorsqu’il a été abattu.

LeBron James a d’ailleurs réagi hier en rappelant les nombreuses injustices auxquelles font face les noirs. La vedette des Lakers a déclaré que les hommes, femmes et enfants afro-américains étaient terrifiés par la brutalité policière et le racisme qui sévit aux États-Unis, mais aussi ailleurs dans le monde.

Après la victoire des siens, LeBron James a même avoué qu’actuellement, la moitié de son esprit était concentrée à disputer les séries de la NBA, mais que l’autre réfléchissait aux moyens de venir en aide à la communauté noire.