La NBA demande aux Raptors de calmer Drake

Crédit photo - Sports Illustrated

Drake a beaucoup fait parler de lui depuis le début des séries de la NBA. Le partisan-et-presque-cheerleader des Raptors a particulièrement fait parler de lui lors de la finale de l’Est.

Or, la ligue demande à la formation torontoise de museler le rappeur. Celui-ci a le droit de se lever, d’applaudir ou de crier pour déranger l’Adversaire, mais il ne peut marcher sur le terrain et, par exemple, masser les épaules de l’entraîneur Nick Nurse.

Drake n’en est pas à son premier avertissement. L’an dernier, la NBA avait demandé aux Raptors de tenter de contenir leur exubérant ambassadeur à la suite d’un échange musclé entre le rappeur et Kendrick Perkins, des Cavaliers.

 

Un tatouage à cacher

La finale entre les Raptors et les Warriors débute aujourd’hui. On ne doute aucunement de la loyauté de Drake pour la formation torontoise. Il est assez certain qu’on risque de le voir passablement durant cette série, en particulier lors des matchs présentés au Scotiabank Arena.

Toutefois, le partisan numéro 1 des Raptors a peut-être dû passe chez le tatoueur cette semaine. En effet, Drake possédait, aux dernières nouvelles, des tatouages rendant hommage à Steph Curry et Kevin Durant. Bien sûr, il a parfaitement le droit d’être un fan des deux joueurs vedettes des Warriors. Toutefois, il ne voudra certainement pas exhiber ces tatouages, puisque Curry et Durant pourraient à eux seuls faire en sorte que le conte de fée des Raptors se termine abruptement.