Éclosion de COVID-19 chez les Knicks

Crédit photo - NBA.com

Il y a de l’action du côté des Knicks, même si la NBA est en plein cœur de sa saison morte. En effet, la formation new-yorkaise a annoncé mardi avoir dû fermer son centre d’entraînement. C’est que trois employés de l’équipe ont reçu un résultat positif à la suite d’un test de dépistage de routine.

Jusqu’ici, les installations étaient disponibles pour les joueurs qui souhaitaient s’entraîner.

À priori, la fermeture du centre d’entraînement des Knicks n’a donc rien de bien dramatique. Les camps d’entraînement de la NBA ne doivent débuter que le 1er décembre.

New York est toutefois aux prises avec une hausse du nombre de cas de COVID-19. Au cours des cinq derniers jours, la ville a enregistré plus de 3000 nouveaux cas quotidiens.

Ben Roethlisberger à risque

Du côté de Pittsburgh, les Steelers ont dû placer leur quart-arrière Ben Roethlisberger sur la liste des personnes à risque. C’est que le vétéran de 38 ans aurait été en contact rapproché avec l’ailier rapproché Vance McDonald qui a été testé positif lundi.

En plus de Roethlisberger, trois autres membres des Steelers ont été inscrits sur la liste des joueurs à risque d’avoir contracté le virus.

Les quatre athlètes doivent donc s’isoler pour une période de cinq jours. Après quoi, il seront à nouveau testés et s’ils reçoivent une résultat négatif, les joueurs pourront prendre part au match de dimanche face aux Bengals.

Les Steelers sont actuellement la seule équipe invaincue de la NFL (8-0).