MLB // Top 5 des plus gros fails de la saison 2019

Baseball

L’année 2019 se termine bientôt et à cette occasion, 25Stanley vous propose quelques petits top 5 pour vous montrer le meilleur, mais aussi le pire, de ce qui s’est passé cette année sur les différents terrains de la planète sportive.

On continue cette série et on part cette fois-ci dans l’univers de la Major League Baseball avec les plus gros fails de la saison 2019.

5ème position : Marcell Ozuna (Cardinals de St-Louis) // Cardinals de St-Louis vs Dodgers Los Angeles

Le joueur de champ extérieur des Cardinals de St-Louis Marcell Ozuna a sûrement dû se faire moquer longtemps par ses coéquipiers. Après avoir mal jugé la trajectoire de la balle, ce dernier a fait une grosse chute. Le mieux restant la réaction des joueurs des Dodgers qui sont morts de rire derrière lui.

4ème position : C.J Cron (Twins du Minnesota) // Twins du Minnesota  vs Angels de Los Angeles

Difficile de savoir ce qui s’est passé dans la tête de C.J Cron au moment de recevoir cette balle pourtant assez simple de son lanceur.

 

View this post on Instagram

 

He wasn’t ready 😂 . (🎥: @mlbcut4)

A post shared by TSN (@tsn_official) on

3ème position : Jake Marisnick & Josh Reddick (Astros de Houston) // Yankees de New York vs Astros de Houston

A la troisième position on retrouve ce « double fail » de Jake Marisnick & Josh Reddick. Le premier a laissé échapper la balle tandis que le second a complétement loupé son lancer.

 

View this post on Instagram

 

“No.” -this baseball

A post shared by MLB’s Cut4 (@mlbcut4) on

2ème position : Partisane Nationals de Washington

A la deuxième position on retrouve cette partisane des Nationals. Assise juste derrière le marbre, celle-ci a laissé échapper sa bière apres avoir eu peur d’une balle faute dans le filet de protection.

1ère position : Dominic Smith (Mets de New York) // Giants de San Fransisco vs Mets de New York

On joue la 10ème manche lorsque Dominic Smith se trompe totalement sur la trajectoire d’une balle courte frappée en cloche de Pablo Sandoval. Son erreur permettra aux Giants de l’emporter.