Les Rays jouent devant leur plus grosse foule depuis 2016

Baseball
Crédit photo - Tampa Bay Times

Les Rays disputaient un premier match éliminatoire à domicile lundi soir.

Après avoir vaincu les A’s d’Oakland 5-1 en Wild Card, Tampa s’était incliné lors des deux premier matchs de la Série de division de la Ligue américaine face aux Astros.

Houston a remporté les deux premières rencontres 6-2 et 3-1. Les Rays faisaient donc face à l’élimination lundi.

Heureusement, la formation floridienne a répondu de belle façon en l’emportant 10-3.

 

Enfin des spectateurs!

L’autre bonne nouvelle pour les Rays, c’est que le Tropicana Field a accueilli sa plus grosse foule en plus de trois ans.

En effet, 32 251 partisans ont assisté à la rencontre de lundi. Il s’agit du nombre de spectateurs le plus élevé à Tampa depuis le 17 juin 2016, alors que les Rays avaient attiré 40 135 fans pour un match face aux Giants. Il faut dire qu’à cette époque, l’équipe vendait des billets à 5$ afin d’amasser des fonds pour les victimes d’une fusillade dans une boîte de nuit d’Orlando.

Néanmoins, les Rays ont enfin réussi à attirer une foule considérable. Cette saison, Tampa a eu la deuxième plus faible moyenne de la MLB au niveau des assistances. Le Tropicana Field a accueilli en moyenne 14 734 spectateurs par rencontre. Seuls les Marlins ont fait pire en 2019 (10 016).

 

Regain de popularité?

Si cette nouvelle est positive pour la direction et les joueurs des Rays, elle pourrait inquiéter les amateurs de baseball de Montréal.

Est-ce que ce match signifiera le retour des partisans au Tropicana Field?

Il est très facile d’en douter.

Les Rays ont connu une bonne saison, terminant au deuxième rang de leur division avec une fiche de 96-66. Il s’agit du 7e meilleur rendement de la MLB cette année. Tampa a pourtant passé l’année avec des gradins majoritairement vides.

La foule de 32 251 partisans hier est certes plus du double de la moyenne de cette saison, mais il faut relativiser.

D’abord, il s’agissait possiblement du dernier match des Rays en 2019.

En suite, cette saison, 12 formations de la MLB ont attiré en moyenne plus de spectateurs que les Rays lundi. La foule d’hier n’est donc pas phénoménale. c’est juste normal que plus de gens se soient déplacés. C’était le premier match éliminatoire à Tampa cette saison et ça aurait pu être le dernier.

On verra combien de gens se déplaceront au Tropicana Field ce soir alors que les Rays et les Astros disputeront le match numéro 4 de cette série.