Le DG des Yankees au cœur d’une étrange intervention policière

Baseball
Crédit photo - Sports Illustrated

Une scène assez surréaliste s’est produite au Connecticut la semaine dernière.

Des policiers ont intercepté un jeep dans la ville de Darien. Ils ont sorti leurs armes et ont demandé au conducteur de sortir du véhicule. Or, l’homme en question était nul autre que Brian Cashman, le directeur général des Yankees de New York.

Le DG de 52 ans a aussitôt obtempéré. Il faut dire que les agents de police pointaient leurs fusils sur lui. Cashman n’était ni armé, ni agressif, mais les policiers ont tout de même intervenu comme s’ils tentaient d’arrêter un criminel en cavale.

C’est que quelques semaines plus tôt, Brian Cashman s’était effectivement fait voler son Jeep au Connecticut. Son véhicule a toutefois été retrouvé dans le Bronx et Brian Cashman s’est donc rendu au Connecticut pour aider les policiers à boucler leur enquête. Le problème, c’est que le véhicule n’avait pas été retiré de la liste des voitures volées. Ce qui explique l’interception policière dont il a fait l’objet.

En plus, la police de Darien était à la recherche d’un homme au volant d’un Jeep similaire qui aurait brandi une arme à feu dans une clinique de la ville.

 

Une intervention un peu absurde

Grâce aux caméras que portent les policiers, on a pu avoir un bel aperçu de «l’arrestation» de Brian Cashman. On y voit les agents braquer leurs armes sur Cashman et lui ordonner de reculer lentement vers eux.

Éventuellement, ils ont compris qu’il ne s’agissait pas d’un voleur, mais plutôt du directeur général des Yankees. L’un des policiers l’a même reconnu, ce qui a contribué à détendre l’atmosphère. Le policier a même mentionné qu’il avait l’habitude de le croiser dans une boulangerie de bagels de New York. Il s’est ensuite excusé pour toute cette situation.

Brian Cashman affirme ne pas en vouloir aux policiers. Il se dit conscient que ce genre d’interventions peut se produire lorsqu’on fait ce métier. Le DG des Yankees affirme d’ailleurs avoir le plus grand des respects pour les forces de l’ordre.

D’ailleurs, tout le long de l’opération policière, Brian Cashman est demeuré très relax.

Via TMZ Sports