De choix de première ronde à meurtrier

Baseball
Crédit photo - Los Angeles Times

En moins de dix ans, Brandon Martin est passé d’espoir de premier plan de la MLB à possible condamné à mort. En 2011, le joueur d’arrêt court a été repêché en première ronde par les Rays de Tampa Bay. Il n’a finalement jamais réussi à atteindre les Ligues majeures, mais a défrayé la manchette pour une tout autre histoire.

En septembre 2015, Martin a tué trois hommes à sa résidence familiale de Corona, en Californie. Les trois victimes étaient son père handicapé de 64 ans, son oncle de 58 ans et un installateur de système d’alarme.

L’athlète les a battus tous les trois à l’aide d’un bâton de baseball sur lequel son propre nom était inscrit. Brandon Martin ensuite pris la fuite en s’emparant d’un camion de l’installateur de système d’alarme.

Le lendemain, les policiers ont retrouvé le tueur et son véhicule. Ce dernier a tenté de semer les policiers et a finalement abandonné le camion avant de s’introduire dans une maison. Il est sauté par la fenêtre du deuxième étage, mais a finalement été appréhendé.

Procès

Brandon Martin a fait face à sept chefs d’accusation, dont trois pour meurtre au premier degré. Il a plaidé non-coupable, mais cette semaine le jury l’a reconnu coupable sur toute la ligne.

À compter de lundi, le tribunal commencera à déterminer la peine dont écopera l’ex-joueur de baseball. La Californie est l’un des 28 états américains où la peine de mort est en vigueur et Brandon Martin y est éligible. Il pourrait donc se voir condamné à mort.