L’épouse de Johnny Manziel semble avoir triché lors d’un demi-marathon

Autres
Crédit photo - Capture d'écran Instagram

Grosse semaine pour Johnny Manziel.

Alors que le quart-arrière vient d’être chassé de Montréal par la LCF, son épouse se retrouve dans l’eau chaude en raison de ses résultats à un demi-marathon.

Le 16 février dernier, Bre Tiesi-Manziel a participé à un événement caritatif au profit de la lutte contre le cancer du sein. La mannequin et personnalité Instagram a pris part au demi-marathon «Run Like A Diva», à Temecula, en Californie.

 

Superwoman ou super-tricheuse?

Or, elle a terminé la course avec un temps de 1:58:22. Ce résultat en a fait sourciller plus d’un, sachant que le temps moyen pour une femme dans un demi-marathon est d’environ 2:19:00. Bri Tiesi-Manziel aurait donc réussi le parcours avec un temps 20 minutes plus rapide que la moyenne.

Le problème, c’est que les données montrent que la jeune femme a parcouru les 6 premiers miles en 1:31:29. Son temps au 11e mile n’a pas été enregistré, mais son résultat final n’a aucun sens.

Johnny Manziel's wife denies she cheated at a half marathon, stands by world-record pace

 

Celle-ci aurait parcouru les 6 premiers miles à un rythme de 14 minutes par mile, mais aurait complété la deuxième portion du demi-marathon à une vitesse de 4 minutes par mile.

C’est impossible.

Le record féminin pour le mile le parcouru le plus rapidement appartient à Sveltlana Masterkova qui a franchi un mile avec un temps d’environ 4m13s.

Donc, si on en croit les chiffres de Bre Tiesi-Manziel, celle-ci aurait battu ce record lors de 6 miles consécutifs.

 

Un demi-marathon écourté?

Le site Deadspin a sans doute trouvé la réponse à ce résultat surprenant. Les organisateurs ont dû modifier le parcours à la dernière minute en raison de la météo. Ce changement a fait en sorte que les coureurs devaient refaire une partie du parcours afin de parcourir les 21 kilomètres du demi-marathon.

À son insu ou pas, Bre Tiesi-Manziel aurait donc omis de parcourir la boucle une seconde fois, ce qui expliquerait son temps extraordinaire lors de la deuxième moitié de la course.

Crédit photo : Deadspin