Le dopage en hausse de 13% dans le monde

Autres
Crédit photo - DR

L’Agence mondiale antidopage a publié son rapport annuel jeudi.

Celui-ci dresse le portrait de la situation du dopage sportif en 2017 et disons que la situation n’est pas rose.

L’agence montréalaise révèle qu’il y a eu 1804 cas de dopage répertoriés en 2017, contre 1595 l’année précédente. Ça représente une hausse de 13%.

Les 1804 cas de dopage relevés en 2017 concernent des athlètes évoluant dans 93 sports différents et provenant de 114 pays.

 

Les nations les plus «tricheuses»

Il y a moins de deux semaines, la Russie a été exclue des deux prochaines éditions des Jeux olympiques par l’Agence mondiale antidopage.

Pourtant, le pays de Vladimir Poutine n’arrive qu’en cinquième position des nations où il y a eu le plus de cas de dopage décelés en 2017.

L’Italie est le pays le plus touché avec 171 cas de violations des règles antidopage. La deuxième place du podium appartient à la France (128), alors que les États-Unis (103) complètent le top 3.

Le Brésil arrive quant à lui au 4e rang (84), tout juste devant la Russie (82).

Le reste du top 10

  • CHINE (62)
  • INDE (57)
  • BELGIQUE (54)
  • ESPAGNE (52)
  • AFRIQUE DU SUD (43)

Le Canada arrive quant à lui au 13e rang avec 33 cas de dopage, dont 14 en haltérophilie.

 

Les sports les plus «dopés»

Le culturisme est le sport où il y a le plus de cas de dopage. L’athlétisme arrive en deuxième position, alors que le cyclisme détient la troisième place.

 

Le top 10

  1. Culturisme – 266
  2. Athlétisme – 242
  3. Cyclisme – 218
  4. Haltérophilie – 123
  5. Dynamophilie – 101
  6. Football américain – 78
  7. Lutte – 57
  8. Rugby – 54
  9. Boxe – 49
  10. Sports nautiques – 32