La championne du monde Laurence Vincent-Lapointe suspendue pour dopage

Autres
Embed from Getty Images

Laurence Vincent-Lapointe a été suspendue puisqu’elle a échoué à un contrôle antidopage hors compétition à la fin du mois de juillet. C’est ce qu’a annoncé Canoë Kayak Canada (CKC) lundi.

La multiple championne du monde de canoë manquera les prochains Championnats du monde qui se tiendront en Hongrie cette semaine. L’athlète québécoise était la championne dans trois compétitions (C-1 200 m, C-1 5000 m et C-2 500 m). Malheureusement, elle ne pourra pas défendre ses titres.

« Je suis encore sous le choc et complètement dévastée par la situation parce que je n’ai absolument rien fait de mal et parce que je n’ai rien à cacher. Je suis une personne intègre. La tricherie sous toutes ses formes me répugne. Je crois en un sport propre et c’est ce que j’applique comme principe dans ma vie d’athlète. Je n’aurais jamais mis à risque mon nom, ma réputation, ma carrière pour améliorer mes performances et creuser l’écart avec mes adversaires. »

« Depuis que j’ai appris que mon test était positif, il y a quelques jours à peine, j’ai tout mis en œuvre, avec le support de CKC, et dans un court laps de temps, pour trouver d’où provient cette substance interdite trouvée dans mon test et prouver que je suis innocente, honnête et une athlète propre. »

Celle-ci est suspendue de façon temporaire jusqu’à ce que le dossier soit conclu. Du Ligandrol a été détecté dans l’échantillon donné par Vincent-Lapointe. Cela dit, « les informations préliminaires disponibles à ce point-ci indiquent que ce résultat anormal pourrait être causé par l’utilisation involontaire et inconsciente d’une substance interdite », selon ce qu’a mentionné Canoë Kayak Canada dans le communiqué.

Laurence Vincent-Lapointe rencontrera les représentants des médias mardi.