Des photos d’un tueur en série et de Hitler dans les gradins

Autres
Crédit photo - Capture d'écran Twitter

La National Rugby League a repris ses activités cette fin de semaine en Australie.

Puisque les partisans ne sont toujours pas admis dans les stades, les équipes ont trouvé une autre façon de remplir les gradins. À l’instar de plusieurs autres ligues sportives dans d’autres pays, la NRL a invité ses supporteurs à envoyer leur photo. Les équipes s’occupent ensuite de les imprimer en format grandeur nature et l’installent dans les tribunes.

Cette initiative, qui était à la base une très belle idée dans les circonstances, a toutefois dérapé en raison d’individus au sens de l’humour pour le moins douteux.

En effet, une photo de Harold Shipman a pu être aperçue dans les gradins durant un match ce weekend. Shipman est un personnage tristement célèbre, particulièrement au Royaume-Uni. Ce médecin britannique a été reconnu coupable en 2000 du meurtre de 15 de ses patientes. Il avait été condamné à la prison à perpétuité et s’est enlevé la vie en 2004. L’enquête sur Harold Shipman a identifié 215 victimes qui auraient été tuées par celui qu’on a surnommé «Dr Death ». Au total, on estime qu’il aurait potentiellement enlevé la vie à 250 personnes, principalement des femmes âgées. Harold Shipman est considéré par plusieurs comme le tueur en série le plus prolifique de l’époque moderne.

Adolf Hitler

Lors du match entre Manly et Canterbury, un autre sinistre personnage a été aperçu à la télévision.

En effet, un portrait d’Adolf Hitler s’est retrouvé dans les gradins du Central Coast Stadium. Il n’est pas nécessaire d’expliquer pourquoi le présence du « Führer» a été largement critiqué, en particulier par la communauté juive australienne.

La NRL a réagi en s’excusant de ces images choquantes et a assuré qu’elle réviserait son tri des images reçues.

En effet, ceux qui ont envoyé ces images sont clairement des idiots, mais ce ne sont pas eux qui ont installé les photos dans les tribunes. Les équipes et leurs employés doivent trier les images reçues. Il s’agit de leur responsabilité.