5 ans après sa sortie, découvrez ou redécouvrez «Draft Day»

Crédit photo - Lionsgate

Certains films sportifs font l’unanimité chez la critique. Lorsque ceux-ci réussissent à dépasser l’esprit du sport dont ils traitent, ils permettent de rallier un public plus large.

Parfois, le film ne réussit qu’à intéresser les fans de sports et reçoit de sévères critiques. C’est le cas de «Draft Day», sorti en 2014. Le long-métrage mettant en vedette Kevin Costner nous glisse dans les coulisses d’une équipe de la NFL à l’aube du repêchage.

Il y a bel et bien quelques histoires personnelles en parallèle dans ce récit, mais il faut l’avouer : le principal intérêt de ce film est l’intrigue sportive.

«Draft Day» échoue peut-être à aller chercher les non-initiés, mais il en demeure pas moins un excellent film de football, qui ne comporte pourtant presque aucune scène de match. Les fans de foot sont rivés à l’écran afin de découvrir comment se soldera cette intrigue.

Draft Day
Sorti en 2014
Produit par Lionsgate
Réalisé par Ivan Reitman
Mettant en vedette : Kevin Costner et Jennifer Garner
Budget : 25 millions
Recettes : 29 millions
Synopsis : Le directeur général des Browns de Cleveland essaye de marquer un grand coup lors du repêchage de la NFL

Jeu de coulisses

L’intensité est vraiment présente du début à la fin de ce film. Sonny Weaver Jr (Kevin Costner) a énormément de pression pour permettre à son équipe de se relancer après une saison difficile.

Bien sûr, le scénario est très romancé afin de rendre l’histoire rocambolesque. On sent l’exagération dans la manière dont les choses se passent, mais on ne peut faire autrement que d’attendre avec grande impatience l’issue de ce repêchage.

Surtout lorsque le DG décide en début de film d’échanger ses trois prochains choix de première ronde afin d’obtenir le premier choix au total au prochain repêchage.

Une réalisation impressionnante

On a tendance à l’oublier rapidement, mais ce n’est vraiment pas n’importe qui à la réalisation de ce film. Ivan Reitman s’est fait un nom grâce à des succès tels que «Ghostbusters» et «Up in the Air», tout en enchaînant quelques comédies d’Arnold Schwarzenneger devenues cultes («Twins», «Kindergarten Cop» et «Junior»).

Il réussit à insuffler au film un rythme enlevant. On ne peut reprocher aucun temps mort à «Draft Day».

Les plans d’introduction de chacune des équipes de la NFL sont aussi visuellement spectaculaires. Ils apportent un cachet «reportage d’avant-match» qui cadre tout à fait avec le propos du film.

Une finale spectaculaire

Les dernières scènes du film, celles qui se déroulent pendant le repêchage, sont d’une efficacité redoutable. Kevin Costner y est tout simplement fantastique. Même si le scénario est fictif, il est particulièrement excitant pour tout fan de football de vivre ce genre de moment de l’intérieur.