Andrew Shaw est victime de l’échange qui l’a amené à Montréal

Embed from Getty Images

Lorsqu’on regarde le match d’Andrew Shaw contre les Blackhawks, on ne remarque rien de spécial. Il n’a pas marqué, mais il a obtenu quatre tirs au but, deux minutes de punition, deux blocs de tirs et une mise en échec. Il a aussi conservé un %Corsi relatif de 6,10%, ce qui est quand même bon. Par contre, malgré lui, il s’est retrouvé dans les sujets tendances Twitter au cours du match.

Il n’avait rien fait de mal. C’est juste qu’Alex DeBrincat a profité du match contre le Canadien pour inscrire son premier but en carrière. Plus tard dans la rencontre, il a également ajouté une mention d’aide grâce à une belle passe sur le but d’Artem Anisimov. Le fait que ce soit DeBrincat est notable puisqu’il a choisi par les Hawks avec un choix obtenu dans l’échange d’Andrew Shaw.

Au moment du choix, on se doutait que c’était un vol à cause de son potentiel offensif et que ça allait compliquer le futur de Marc Bergevin. Ça s’est concrétisé lorsqu’il a percé l’alignement cette saison et ce but a tourné le fer dans la plaie. C’est ce qui a permis à tous les journalistes de nous rappeler que DeBrincat avait été choisi par une sélection obtenue dans l’échange de Shaw et c’est pour ça qu’il est devenu tendance sur Twitter.

Le talent de ce joueur est évident et c’est clair qu’il fera regretter cette transaction à plusieurs fans, mais ce n’est pas de la faute à Shaw et c’est un peu dommage pour lui puisque c’est son nom qui est associé aux prouesses de DeBrincat. C’est plutôt Bergevin qui devrait être passé dans le tordeur.

Je ne dis pas ça parce que j’aime Shaw comme joueur. Le point le plus positif de son contrat pour moi était le fait qu’il devienne plus facile à échanger dans les dernières années et j’avais fait partie d’un panel qui avait qualifié son contrat comme l’un des pires de l’été. C’est juste que je me sens mal pour l’humain puisque le potentiel offensif de DeBrincat n’est pas de sa faute et qu’il essaie seulement de faire son travail. Son nom est injustement lié à ce jeune rempli de talent et même si ça ne sera pas aussi intense, ça pourrait faire comme avec Scott Gomez alors que l’attention médiatique négative est devenue une prophétie auto-réalisatrice à cause de la pression qui l’accompagne.

Bergevin est vraiment celui qui devrait être visé pour ce dossier et ça ne s’améliorera pas au cours des prochaines années. Au moins, Chad Krys, qui est l’autre joueur choisi par Chicago grâce à un choix de cette transaction, semble être loin de la LNH, mais on sait que Trevor Timmins aimait Samuel Girard qui est sorti dans ce coin-là du repêchage et il a joué son premier match dans le show hier soir. Il a profité de son bon potentiel offensif pour récolter une mention d’aide et comme il est Québécois et spectaculaire, c’est possible que Bergevin et Shaw en entendent plus parler que DeBrincat même si ce dernier a un potentiel extraordinaire dans une organisation dont la réputation est reconnue.

Au moins, Bergevin pourra se racheter en disant qu’il a échangé Lars Eller contre deux choix de deuxième ronde le même jour. Le premier de ces choix a été utilisé pour choisir Joni Ikonen et le deuxième devrait être utilisé cette année. Avec les performances de Girard et DeBrincat, il risque d’y avoir pas mal de pression sur le Finlandais et l’autre joueur appelé par l’équipe de Trevor Timmins.

Les deux points d’Alex DeBrincat qui ont fait parler d’Andrew Shaw