Nous sommes maintenant en novembre et la LNH n’est toujours pas de retour. Donc, pour se réconforter, on regarde déjà vers le repêchage 2013 de la LNH. Cet encan est considéré comme un des meilleurs des dernières années. Il sera certainement excellent pour la LHJMQ qui compte sur plusieurs bons espoirs. Nous allons garder le meilleur pour la fin alors que nous présenterons les espoirs hors-Québec de septembre à décembre et ceux de la LHJMQ de janvier à mai. Vous pouvez trouver tous les profils ici.

Aujourd’hui, nous parlons du meilleur espoir qui évolue en Russie, Valeri Nichushkin.

Nom: Valeri Nichushkin
Nationalité: Russe
Position: Centre/Ailier gauche
Taille: 6 pieds 3 pouces
Poids: 175 livres
Équipe: Belie Medvedi Chelyabinsk dans la VHL (2e division russe)

Nichushkin a le talent pour être repêché dans le top 5 du prochain encan amateur. Par contre, il y a quelques facteurs qui jouent contre lui. Le premier est le fait qu’il a signé un contrat pour rester en Russie au moins jusqu’en 2015.

Cela ne fait rien pour apaiser le facteur russe qui joue contre lui. C’est bien connu les équipes n’aiment pas sélectionner les russes qui restent dans leur pays lors de leur année de repêchage.

Par contre, Nichushkin devrait quand même être repêché en juin prochain et pourrait même percer le top 30.

Les raisons pour cela sont nombreuses. Nichushkin est tout simplement électrisant sur la glace. Son coup de patin est un des meilleurs parmi les joueurs disponibles au prochain encan. Aussi, il contrôle bien la rondelle lorsqu’il est à pleine vitesse et n’a pas de difficulté à exécuter ses jeux en plein essor.

Justement, son maniement de rondelle est tout simplement envoutant. Il fait pas mal ce qu’il veut lorsque la rondelle est sur sa palette. Cela lui permet de créer des occasions de marquer même lorsqu’il arrive en zone offensive le long des bandes.

Par contre, ce n’est pas le genre de joueur qui aime se promener dans la zone payante devant le filet. Il n’aime pas le jeu physique, bien qu’il soit capable de protéger la rondelle lorsqu’il est mis à l’épreuve.

Son gabarit imposant l’aide à compenser ce manque de jeu physique, car il l’utilise pour séparer la rondelle du défenseur.

Il compte également sur une bonne paire de mains et son lancer n’a pas de problème à trouver le fond du filet. Il mène d’ailleurs son équipe pour le nombre de buts. Certains doutes surviennent par contre lorsqu’on parle de sa capacité à créer des opportunités pour ses coéquipiers.

Il possède énormément de talent et tente souvent de tout faire tout seul. Il aurait avantage à tenter de trouver ses coéquipiers plus souvent. Cela lui permettrait d’avoir plus d’espace sur la glace.

Nichushkin doit également travailler sur son jeu défensif lui qui ne sait pas toujours où se placer et qui est souvent pris les deux pieds immobiles. Cela lui nuit particulièrement lors du jeu de transition.