L’histoire qui suit nous provient du match entre les Sabres de Buffalo et les Hurricanes de la Caroline jeudi soir. Ce match marquait le retour au jeu de Nathan Gerbe, le petit homme de la LNH. Gerbe a subi une opération au dos pendant l’été suite à une blessure encourue lors d’une mise en échec par derrière.

À son retour au jeu, Gerbe s’est fait accueillir par Drayson Bowman qui lui a servi une mise en échec par derrière. On comprend que le joueur des Sabres n’ait pas apprécié et une mêlée a suivi la séquence. Jusque là, tout est bien normal, mais c’est dans cette mêlée que le tout s’est gâté.

Avant de poursuivre, il est important de connaitre le rôle des arbitres et des juges de ligne lorsqu’une mêlée survient. Les juges de ligne sont ceux qui ne portent pas de brossards et qui s’occupent des hors-jeux et des dégagements refusés dans un matchs. C’est aussi eux qui séparent les combats et les mêlées lorsqu’ils surviennent. Dans une mêlée, le travail des deux arbitres est de rester en retrait pour voir ce qui se passe et punir les joueurs correctement. Ils ne doivent donc pas intervenir dans les batailles sauf en cas de force majeur.

C’est alors qu’entre en jeu Dan O’Halloran. O’Halloran arbitre dans la LNH depuis 1995. Il a 5 finales de la Coupe Stanley à son actif dont les 3 dernières. Il était également de la partie lors de la finale des Jeux Olympiques de Vancouver en 2010. On peut donc dire qu’il s’agit un des meilleurs arbitres du circuit.

Par contre, jeudi, il n’a pas agi comme tel. Lorsque la mêlée se dissipait, Nathan Gerbe continuait de chialer et O’Halloran semblait en avoir assez. Il a agrippé le joueur des Sabres par le chandail et l’a carrément étampé dans la baie vitrée.

On voit la séquence dans le vidéo suivante, qui n’est pas de la plus grande qualité qui soit, mais c’est tout ce qui est disponible. Le bout le plus intéressant est entre 0:32 et 0:42, on le voit en reprise à 1:25

On peut vous faire la prédiction qu’O'Halloran ne devrait pas se retrouver en finale de la Coupe Stanley cette année…

Crédit: Puck Daddy