En série, les décisions de l’entraîneur sont amplifiées par les médias et les partisans. Un changement raté peut faire en sorte qu’on se retrouve avec le mauvais affrontement sur la glace, ce qui mène souvent à un but. Hier, nous avons analysé l’utilisation des joueurs des Sens et aujourd’hui, c’est au tour du Canadien de Montréal.

On va commencer avec une courte explication du tableau ci-dessus qui nous donnera toutes les informations nécessaires. Donc, si vous comprenez ce tableau, vous pouvez sauter ce paragraphe. L’axe vertical est là pour évaluer la qualité de la compétition que les joueurs affrontent. L’axe horizontal calcule le % de mises en jeu des joueurs qui sont en zone offensive par rapport à la zone défensive. On exclue de ce calcul les mises au jeu en zone neutre. La grosseur des cercles de chaque joueur est proportionnelle au temps de glace moyen par match. Finalement, la couleur de chaque cercle représente le Corsi du joueur. Le Corsi est un +/- des lancers tentés lorsque le joueur est sur la glace. Un cercle rouge est un Corsi négatif et lorsqu’il est bleu, la donnée est positive. Plus le cercle est foncée, plus la donnée est importante, qu’elle soit positive ou négative.

Voici quelques notes que l’on peut retirer du tableau:

-Les deux premiers qui sautent aux yeux sont Ryan White et Jeff Halpern. Ils sont dans le coin inférieur gauche, ce qui signifie qu’ils affrontent la plus faible opposition. Cela n’est pas très surprenant, mais ce qui l’est, c’est leur % de mises au jeu offensives. Ils sont en bas de 30%, ce qui veut dire qu’ils s’occupent de la majorité des missions défensives. Halpern et White sont deux centres droitiers et ce sont eux qui ont la meilleure moyenne sur les mises au jeu pour l’équipe (si l’on exclue Gabriel Dumont qui n’a pas pris part à 50 mises au jeu cette saison).

-On se rend aussi compte de l’importance de la blessure d’Emelin, qui était utilisé de la même façon que Markov avant sa blessure. Ça semble évident puisqu’ils évoluaient sur la même paire de défenseurs, mais on note souvent une différence entre deux partenaires alors que l’entraîneur préfère un des deux pour accomplir un certain rôle. Par contre, leurs deux cercles sont pratiquement superposés !

-Depuis le début de la saison, on parle beaucoup du temps de glace qu’obtiennent les deux recrues du CH à l’attaque, soit Galchenyuk et Gallagher. À première vue, Gallagher est celui en qui Therrien a le plus confiance, car il enregistre 90 secondes de plus de temps de glace par match que Galchenyuk. Par contre, en regardant dans le graphique, on se rend compte que c’est Galchenyuk qui joue contre la meilleure compétition et qui a 10% moins de mises au jeu offensives, ce qui laisse sous-entendre que Therrien a plus confiance envers Galchenyuk dans la zone défensive.

-On remarque également que Gorges et Diaz sont les défenseurs qui affrontent la meilleure compétition alors que Diaz est le plus utilisé en situation défensive. Cela montre la magnifique saison qu’a connu Diaz, car il était loin d’être un pilier défensif l’an dernier.

-Finalement, Subban est un peu seul dans son coin de graphique, car Therrien l’a protégé en début de saison. Par contre, Subban a connu toute une saison et l’entraîneur du CH s’en est rendu compte. Plus la saison avançait, plus les responsabilités de Subban augmentaient et ce sera la même chose dans cette série contre les Sens.

Quel joueur vous surprend par sa position dans le graphique?