Le nouveau directeur-général des Blue Jackets, Jarmo Kekalainen, a été nommé ce matin et il est devenu ainsi le premier dg européen de l’histoire de la LNH. Auparavant, il était le DG de Jokerit en Finlande. Avant cela, il a été recruteur chez les Sénateurs et les Blues en plus d’être directeur du recrutement chez les Blues de St-Louis jusqu’en 2010.

C’est d’ailleurs grâce à cette connexion qu’il a maintenant l’emploi. En effet, le président des Jackets, John Davidson, provient des Blues là où il a travaillé avec Kekalainen. D’ailleurs, Davidson a mentionné que Kekalainen était son choix depuis le tout début. Il est facile de le croire puisqu’il a engagé Kekalainen à peine 12 heures après le renvoi de Scott Howson.

Le nouveau dg des Jackets arrive dans une situation idéale alors que les Jackets possèdent 3 choix de 1e ronde au prochain encan amateur, soit le leur, celui des Rangers et celui des Kings. C’est parfait pour lui, car c’est un dirigeant qui va bâtir par le repêchage parce que c’est là que se retrouve sa force.

La dernière fois que Kekalainen possédait 3 choix de 1e dans le même repêchage, voici ce que ça a donné: Lars Eller (13e), Ian Cole (18e) et David Perron (26e). Chez les Blues, il est également responsable des sélections de David Backes, Alex Pietrangelo, Vladimir Tarasenko et T.J. Oshie.

Il a également travaillé chez les Sénateurs où il fut responsable du personnel. Voici quelques-uns de ces choix à Ottawa: Jason Spezza, Marian Hossa, Martin Havlat, Chris Phillips et Bryan Berard tous en 1e ronde. Il y aussi Mike Fisher (2e ronde), Chris Kelly (3e ronde), Ray Emery (4e ronde), Chris Neil et Brooks Laich en 6e ronde et Sami Salo en 9e ronde. On commence à parler d’une feuille de route assez impressionnante!

Par contre, ce n’est pas parce qu’il est européen qu’il préfère les espoirs du Vieux Continent. En fait, il dit même être plus difficile avec les espoirs de son pays natal, la Finlande.

C’est également un des directeurs-généraux qui donne le plus d’importance aux nouvelles statistiques avancées comme le Corsi et la force d’opposition moyenne. Vous pouvez avoir un bel exemple ce genre de statistique ici.

Kekalainen a également eu une courte carrière dans la LNH comme joueur alors qu’il a joué 55 parties dans la ligue. À 46 ans, il est encore en pleine forme et court même le marathon en moins de 3 heures.

Il a maintenant tout un défi devant lui en relancant les Blue Jackets de Columbus et il ne le fera certainement pas rapidement, mais en lui laissant les règnes de l’équipe, la direction de Columbus s’est assuré de trouver un DG qui va les ramener dans la bonne direction.