Suivez 25stanley sur Facebook!

L’avocat de Slava Voynov maintient que la situation n’est qu’un malentendu

Le clan de Slava Voynov a parlé publiquement pour la première fois depuis l’incident mercredi après-midi. C’est l’avocat du joueur des Kings qui a été le porte-parole alors qu’il a parlé à des journalistes de Yahoo et The Hockey News.

L’avocat a blâmé cette situation sur une mauvaise compréhension de la langue anglaise par la présumée victime de Voynov. Il a expliqué cette théorie en disant qu’elle venait récemment d’apprendre l’anglais et que le stress et la douleur infligée par la situation ont fait en sorte qu’elle s’est mal exprimée aux policiers. Selon lui, Voynov n’aurait pas frappé sa copine.

Toutefois, l’avocat n’a pas voulu donner de détails sur ce qui aurait causé les blessures de la présumée victime qui a demandé à garder l’anonymat. Il faut donc prendre tout ces propos avec un grain de sel. L’avocat est clairement en train de travailler sur les relations publiques de son client et ces déclarations sont toutes sauf surprenantes.

On ne saura probablement jamais ce qui s’est vraiment passé dans cet incident et si c’est le cas, ça viendra de l’enquête et non d’un avocat qui est payé pour défendre celui que l’on accuse d’être le responsable de ce triste événement.

Yahoo a également parlé à Bill Daly. Le numéro 2 de la LNH a indiqué que rien n’avait changé pour les Kings. C’est donc dire que le salaire de Voynov compte encore sur leur plafond salarial. Par contre, Daly a ajouté que la ligue allait éventuellement revoir la situation, et son impact sur les Kings, si elle voit que le processus d’enquête s’étire.


Un jeune de 14 ans s’inspire de Slap Shot pour se faire plaisir pendant ses matchs

Slap Shot

Slap Shot est un film culte dans le monde du hockey. Le classique de 1977 nous a offert une tonne de phrases classiques que l’on peut utiliser assez souvent quand on parle de notre sport préféré. Toutefois, c’est rare que l’on utilise le passage que l’histoire qui suit nous a rappelé.

Cette histoire vient du courrier des lecteurs de Slate. La lettre qui a attiré l’attention vient d’une mère d’un enfant de 14 ans qui trouve que son gars se touche trop souvent. C’est rendu tellement intense que le coach de l’équipe d’hockey de son enfant l’a convoqué pour lui expliquer pourquoi le jeune prenait autant de punitions cette saison. Selon le coach, le jeune fait ça volontairement pour avoir un 2 minutes intime au banc des pénalités. (Si c’est vrai, on plaint le ou la marqueuse officielle pour ces matchs)

C’est exactement comme une histoire de Slap Shot pendant laquelle le DG de l’équipe raconte à Reggie Dunlop, le personnage principal, qu’il a déjà fait l’acquisition d’un joueur qui faisait la même chose que le jeune dans cette histoire de Slate.

Comme il s’agit pratiquement de la même histoire, cette lettre pourrait être fausse et simplement une référence au film culte. Toutefois, elle a été partagée par plusieurs sites américains comme Deadspin, Barstool et BroBible et juste pour l’infime possibilité que ce soit vrai, on ne pouvait pas la laisser passer sans la partager.


Ce joueur australien rate sa célébration à perfection

AIHL

On n’en parle pas trop souvent, mais il y a une ligue d’hockey en Australie. Elle se nomme la AIHL et on y voit souvent des séquences qui sortent de l’ordinaire. On en a eu un autre exemple dans le match de samedi soir entre le Thunder de Perth et le Ice de Melbourne.

Après que Ric Del Basso ait donné la victoire au Thunder en fusillade, le défenseur a tenté de célébrer avec une roulade avant. Malheureusement pour lui, il a manqué de momentum et il a seulement été en mesure de réussir sa célébration au 2e essai.

Au moins, son premier essai a été plus spectaculaire que la célébration qu’il voulait faire au départ. Pendant quelques secondes, il a littéralement glissé sur sa tête. Ça donne une célébration vraiment unique.

Via Puck Daddy


La découverte d’un joueur de baseball de 13 ans – 6’4 » – 229 livres est notre grosse nouvelle matinale

BvB5PWICMAA24hQ

Erick Figueroa représente le Puerto Rico dans la Little League World Series. 6 pieds 4 pouces. 229 livres. Et le kid a 13 ans? Ouin. Il y a définitivement quelqu’un à Puerto Rico qui a fait une faute de frappe lors de la rédaction de son certificat de naissance. [BaseballFactory]

Changement dans la carte dans le cadre du UFC Fight Night qui se tiendra à Halifax le samedi 4 octobre prochain. Le québécois Olivier Aubin-Mercier montera dans l’octagon pour la première fois depuis sa défaite crève coeur contre Chad Laprise lors de la finale de l’émission l’Ultime Combattant à Québec. À l’époque, Aubin-Mercier se faisait injustement comparer à Georges St-Pierre. On le voyait comme le nouveau visage de la UFC au Québec. Sa défaite a été brutale. On lui souhaite la meilleure des chances pour son combat face à l’Américain Jake Lindsey, qui montre une fiche de 9-1 mais qui, comme OBM, a subi la défaite à son baptême lors du UFC 178. [UFC]

On branle dans le manche chez GYM. Après avoir vu son affrontement contre Bernard Hopkins tomber à l’eau au début d’août, le boxeur Adonis Stevenson a encaissé une autre déception, jeudi. Son combat de défense, prévu à Montréal le 27 septembre, aura plutôt lieu en novembre prochain. [TVASports]

Le quart-arrière des Alouettes Troy Smith est blessé à la cheville, au genou et au pouce. Il devrait être placé sur la liste des blessés pour 6 matchs. C’est Alex Brink qui sera le partant face aux Roughriders de la Saskatchewan. C’est Jonathan Crompton qui le secondera. [TheGazette]

Geoff Molson a fait le ice bucket challenge. [Facebook]

Le propriétaire des Bruins Jeremy Jacobs a lui aussi fait le ice bucket challenge, mais ce qui retient l’attention chez le club de Boston est ce segment de l’émission Behind The B qui montre comment la transaction de Tyler Seguin a été conclue. [YouTube]

Pour ceux qui se demande si la mode du ice bucket challenge rapporte réellement à la cause, qui est le SLA ou la maladie de Lou Gherig, sachez q’au cours des dernières semaines plus de 5.7M$ ont été amassé. À pareil date l’an dernier, du 30 juillet au 12 aout, 22 000$ avaient été amassés. Méga succés! Moi aussi j’ai fait le ice bucket challenge accompagné d’Éric Gélinas des Devils du New Jersey et de Pellep. [PetitPetitGamin]

Robert Manfred succède a Bud Selig pour le poste de commissaire du baseball majeur. Il entamera son mandat en janvier 2015. L’avocat en droit du travail a été élu par forte majorité. Les 30 propriétaires de la MLB ont voté pour lui. Il avait besoin de 75% des votes pour obtenir le poste. Il possède un solide parcours. Il a étudié à l’Université Cornell pour ensuite faire son droit à Harvard. Il a été le bras droit de Bud Selig pendant 20 ans. Il agissait principalement comme négociateur lors des renouvellement des conventions collective. [RDS]

Le nouveau joueur désigné de l’Impact de Montréal, Ignacio Piatti, a été officiellement présenté aux médias, jeudi, au Stade Saputo. Il a commencé sa conférence en presse en glissant quelques mots en francais, mais Piatti s’exprime majoritairement en espagnol. Le milieu de terrain, qui a marqué 30 buts en plus de 160 matchs en première division argentine a d’ailleurs choisi de porter le no 10. Ce numéro a une grande signification au soccer, car il indique le joueur qui est le fabricant de jeu principal ou la vedette du club. C’est d’ailleurs la première fois qu’un joueur de l’Impact portera ce dossard en MLS. Le joeuur de soccer de 29 ans dribble très bien le ballon. Je suis convaincu que l’entraineur de l’Impact Frank Klopas est bien content d’avoir un nouveau joueur pour composé sa formation. L’IMFC a perdu ses sept derniers matchs. La fiche de l’équipe est de 3-14-5, la pire de toute la Major League Soccer. Voici un beau but de sa part. [YouTube]

Hier après-midi, les joueurs de tennis Milos Raonic et Steve Johnson se sont livré une bonne bagarre au 3e tour du tournoi de Cincinnati. C’est finalement le Canadien qui a eu le dessus sur le joueur classé 55e en trois manches de 6-7, 6-3 et 7-6 grâce à 30 as. Raonic affrontera maintenant l’italien Fabio Fognini classé 21e en quart de finale du tournoi. [LaPresse]

L’espoir des Blackhawks Kevin Hayes serait-il utile aux Canadiens? [DansLesCoulisses]

Sportnographe pense que le temps est venu qu’un joueur de quatrième trio de Canadien claque la porte et déclare que l’équipe de Canadien à laquelle il a cru, à laquelle les fans ont cru, n’existe plus. [JournalMétro]

Je serai à Ile Soniq ce weekend. Voici 12 groupes à voir. [99scenes]


Un quart de la NFL vomit à 2 reprises juste avant de réussir une passe de touché

Matt Scott

Jeudi, c’était le vrai début des matchs pré-saisons dans la NFL alors que 6 rencontres étaient à l’horaire. C’est le match entre les Chiefs de Kansas City et les Bengals de Cincinnati qui nous a procuré le highlight de la soirée.

En fin de match, les Bengals tentaient de revenir au score avec l’aide de leur quart substitut, Matt Scott. Même si Scott est un quart recrue, ça n’a pas paru pendant le jeu alors qu’il a réussi une passe de touché en plus de convertir le 2 points pour réduire l’écart. Toutefois, entre les jeux, c’était une autre histoire.

Scott était tellement nerveux qu’à 2 reprises avant sa passe de touché, il a vomi sur le terrain. Au moins, ça n’a pas semblé déranger ses coéquipiers ou ses coachs qui ont été récompensés par le touché. Ça rappelle le bon vieux film Any Given Sunday où Willie Beamen fait la même chose.

Le pire, c’est que ce n’était pas la première fois pour Scott.


Wayne Gretzky aurait demandé à Dustin Johnson de calmer ses habitudes de party

wayne gretzky - dustin johnson - credit: pga

La semaine dernière, Dustin Johnson a attiré l’attention sur sa vie en dehors du parcours et pour une fois, ce n’était pas à cause de Paulina Gretzky. Le golfeur américain a été suspendu pour 6 mois après avoir testé positif pour une 3e fois en carrière.

Bien évidemment, dans ce genre de situation, des sources anonymes sortent d’un peu partout pour nous raconter des détails par rapport à la vie de Johnson. Une source anonyme qui a parlé à Fox a même impliqué Wayne Gretzky en disant que le meilleur joueur de tous les temps aurait demandé à Johnson de ralentir un peu.

Selon cette source, depuis que Johnson était en relation avec Paulina, plusieurs gens autour de lui savaient que l’attention allait faire en sorte que ses habitudes de vie allaient devenir publiques. C’était tellement évident que la famille Gretzky le savait et selon cette source, Wayne aurait parlé à Johnson. Toutefois, Gretzky ne voulait pas le menacer et voulait simplement être une bonne influence pour lui. C’est à prendre avec un grain de sel, mais c’est une histoire intéressante.

Via The Score


Deux jeunes Manitobaines accusées de voie de fait après avoir attaqué les arbitres

Arbitre

Ça a brassé dans un match d’hockey de filles de 13 et 14 ans au Manitoba. Un match entre les Blues de Stonewall et les Eagles de Lake Manitoba First Nations s’est terminé en bagarre générale et certaines filles du Lake Manitoba vont devoir payer le prix.

Avec 1:08 à faire à un match assez rude, une fille du Lake Manitoba s’est tannée et elle a envoyé un slapshot en direction d’un des officiels. C’est ce qui a commencé la bataille générale qui s’est rendue jusque dans les estrades et qui ne s’est arrêtée que lorsque la police est arrivée sur les lieux pour séparer tout le monde.

La fille qui a fait le slapshot a été accusé de voie de fait avec une arme mortelle, ce qui est un peu intense, mais je ne suis pas spécialiste. Une autre fille qui a participé à la bagarre a aussi été accusée de voie de fait, mais on ne sait pas laquelle. Le hockey mineur a également suspendu 3 filles.

Celle qui a pris le fameux lancer frappé sera suspendu du hockey mineur jusqu’au 1er janvier 2015. Une autre fille, qui est la candidate idéale pour être l’autre accusée de voie de fait, sera suspendue jusqu’au 1er septembre 2015 pour avoir frappé un juge de lignes derrière la tête à deux reprises et pour en avoir frappé un autre là où ça fait mal. Finalement, la 3e fille sera suspendue jusqu’au 15 décembre 2014 pour avoir frappé un arbitre qui la sortait de la glace.

J’ai entendu des tonnes d’histoires violentes dans le hockey mineur, mais celle-là est solide. Le fait que la police ait été obligé d’intervenir est un bon signe, mais la fille qui a frappé deux officiels derrière la tête et dans les bijoux de famille respectivement bat des records. C’est bizarre que ces filles là aient encore le droit de jouer au hockey. Quand tu perds tes esprits comme ça, tu ne mérites plus de jouer tout simplement.

Via Puck Daddy


Tyler Seguin sert de tee de golf à son tournoi

Seguin

Jeudi, c’était le tournoi de golf de Tyler Seguin. Le tournoi permet d’amasser des dons pour un ami d’enfance de Seguin qui a été victime d’un accident d’auto en 2012 et qui est devenu quadriplégique. C’est à cause de ce tournoi que Seguin est revenu sur Twitter malgré ses frasques qui l’avaient forcé à quitter le réseau social l’an passé.

C’est sur un autre réseau social que Seguin a fait jaser pendant ce tournoi. En effet, il a utilisé son compte Instagram pour publier un vidéo où un golfeur a fait une drive à partir d’un tee installé sur un jock strap. C’est le genre de niaiserie qu’on voit de temps en temps dans ce genre de tournoi, mais ça prend quand même du courage de la part de Seguin.

Via Puck Daddy


Les chiffres de la Coupe du Monde 2014 du Brésil sont dégueulasses

Screen shot 2014-07-15 at 1.06.29 PM

Le party de la Coupe du Monde au Brésil est maintenant terminé et j’ai peur que le lendemain de veille du pays hôte soit désastreux. Et je ne vais même pas aborder les impacts psychologiques de la déconfiture de l’équipe sur le terrain. Je dresse seulement les conséquences financières.

Dépense : 14 milliards

Au niveau des dépenses (ou investissement selon la FIFA) pour organiser cet événement, le gouvernement du Brésil a craché 14 milliards. Au lieu d’investir ces gros dollars de fonds publics pour développer le pays, améliorer les soins de santé ou au pire donner l’accès à 50 % de la population rural aux services essentiels comme l’eau courante et l’électricité, on a construit des stades, des hôtels et amélioré la sécurité au goût des dirigeants de la FIFA. Du côté positif, les services de transport, comme les aéroports, ont été améliorés.

Revenu : 4,5 milliards

La Coupe du Monde 2014 a généré des revenus de 4,5 milliards grâce aux commandites, aux droits de diffusion télé, vente de billets, produits dérivés, etc. Ce montant ne retourne pas dans les poches du gouvernement brésilien. Il va dans les coffres de la FIFA. Notez que cet organisme « à but non lucratif» a des réserves de 1,4 milliard en argent liquide.

Salaire : 400 millions

Environ 1 % des revenus générés par la FIFA sont redistribués aux équipes. Des 400 millions accordés aux clubs, 70 millions sont donnés directement aux joueurs. Chacun des 736 joueurs participants à cette Coupe du Monde reçoit 2 800 $ par jour qu’ils sont au tournoi. De plus, les 32 équipes qualifiées reçoivent chacune 1,5 M$ pour payer leurs déplacements, leurs frais d’entraînement et autres dépenses courantes.

Bonus : Max de 35 millions

Chaque équipe reçoit un montant en fonction de ses performances; il va à la fédération de soccer du pays. La distribution des revenus est à la discrétion de l’organisation. En gagnant le mondial, l’Allemagne a touché un bonus de 35 millions de la FIFA. Le club a décidé de verser 400 000 $ à chacun de ses joueurs pour leur exploit. Voici les autres montants accordés aux clubs de la Coupe du Monde 2014.

Gagnant : 35 M$
Finaliste : 24 M$
3e place : 20 M$
4e place : 18 M$
Quart de finale : 14 M$
16e de finale : 9 M$
Première ronde : 8 M$

Au moins, l’équipe de foot du pays hôte ne part pas les mains complètement vides. Ils ont une somme de 18 M$ pour se payer une nouvelle équipe d’entraîneurs. Le sélectionneur Scolari a démissionné/congédié hier.

Retombées économiques : 90 milliards ou 5 milliards?

Là, on tombe dans du gros n’importe quoi. Pour justifier ces folles dépenses, le ministre du Sport du Brésil, Aldo Rebelo, a mentionné qu’il s’attend à voir  90 milliards de plus dans son PIB au cours des 10 prochaines années. La FIFA ajoute que les nouveaux stades vont augmenter les assistances des futurs matchs de soccer au Brésil. Faut-il croire les propos des bonzes de cette Coupe du Monde 2014?

Détruisons tout de suite l’argument de la FIFA concernant les assistances. Un nouveau stade, nommé Arena da Amazonia, a été construit au milieu de nulle part au coût de 303 M$. On l’a utilisé 4 fois pour le remplir de 40 000 spectateurs. La 2e vie de ce stade sera quoi? On tente de nous faire croire que ce stade va accueillir une équipe de division-4 qui habituellement joue devant une foule de 1 500 personnes. Comment cette équipe va-t-elle réussir à profiter de ce nouveau domicile qui vient avec des frais d’opération et d’entretien qui devraient s’élever à 250 000 $ annuellement? Il a définitivement des éléphants blancs qui vont pousser dans cette région du Brésil.

Un économiste allemand, Markus Kurscheidt, a évalué les retombées économiques de la Coupe du Monde de 2006, qui a eu lieu en Allemagne. Selon ses calculs, à la fin de 2021, cette Coupe du Monde de 2006 aura des retombées économiques de 5 milliards de dollars. Actuellement, on est à 3 milliards, mais il faut être d’accord que l’impact s’essouffle après 8 ans. Je me demande comment les gens du Brésil et de la FIFA ont fait pour arriver à 90 milliards? Peut-être qu’ils faisaient leur meeting aussi sérieusement que dans la télésérie Mad Men, soit complètement saoul.

Quand on regarde tout cela, c’est évident que les dirigeants du Brésil ont dépensé comme un mec en manque de sexe pâmé devant les faux seins d’une barmaid qui lui fait croire qu’acheter une bouteille de champagne va faire en sorte qu’elle va finir sa soirée avec.

Si vous n’êtes toujours pas convaincu du «evilness» de la FIFA, je vous invite à écouter ce plus que parfait monologue de l’animateur John Oliver. Il dure 13 minutes. Chaque seconde mérite d’être entendu.

John Olivier: FIFA and the World Cup


Le Corsi, ça mange quoi en hiver?

Depuis la saison 2012-2013, j’utilise pas mal les stats avancées sur le site. Toutefois, je n’ai jamais pris le temps de les expliquer en long et en large et les raisons pourquoi je les aime autant. Donc, au lieu d’essayer de le faire en 3 lignes à chaque fois, je vais les expliquer comme du monde cet été. On commence avec le plus connu; le Corsi.

Le Corsi porte le nom de son créateur, Jim Corsi, un gardien montréalais qui a notamment joué pour les Stingers de Concordia, les Nordiques de Québec et les Oilers d’Edmonton. Il a également été l’entraîneur des gardiens des Sabres de Buffalo de 1998 à 2014. Il est présentement employé par les Blues.

C’est pendant ses années avec les Sabres qu’il a inventé ce qu’on appelle maintenant le Corsi. Au départ, c’était supposé être un outil pour mieux évaluer la charge de travail de ses gardiens pendant un match, mais quelques années plus tard, c’est devenu bien plus que ça et ça a fait en sorte que le nom de l’entraîneur des gardiens est associé au mouvement des statistiques avancées. Donc, même si une des statistiques majeures porte son nom, Jim Corsi n’est pas un des pionniers du mouvement des statistiques fines. Il a simplement créé un outil sur lequel ce mouvement s’est basé.

Mais c’est quoi le Corsi?

Le Corsi est le total de tous les lancers tentés (incluant les buts, les arrêts du gardien, ceux bloqués en défense et ceux ratant la cible) d’une équipe par rapport à l’autre équipe. Cette mesure peut s’appliquer à une équipe ou un joueur et il peut être exprimé en % ou en +/-.

Par exemple, si le Canadien tente 55 lancers alors que leur adversaire en tente 45 et que pendant ce match, Subban a été sur la glace pour 20 lancers pour et 10 lancers contre, le Canadien terminerait avec un Corsi de 55 % ou +10 alors que Subban serait également +10, mais serait à 66,6 %. C’est pour ça qu’on utilise plus souvent le % alors qu’il procure une meilleure idée de la situation.

À moins d’avis contraire, on utilise généralement le Corsi à 5 contre 5 afin d’éliminer les effets des unités spéciales. Je le spécifie toujours, mais j’essaie surtout d’utiliser le Corsi avec un score serré. Le score est considéré comme serré s’il y a 1 but d’écart ou moins pendant les 2 premières périodes ou lorsque c’est égal pendant la 3e période et la prolongation.

Pourquoi est-ce qu’on utilise le Corsi?

C’est bien beau savoir ce qu’est la statistique, mais il faut savoir pourquoi on s’en sert. On l’utilise surtout pour les joueurs et elle nous permet de savoir quels joueurs ont tendance à plus posséder la rondelle que les autres. Au cours des années, ceux qui ont développé l’analyse de ces statistiques se sont rendus compte que plus une équipe possédait la rondelle, plus elle marquait de buts, et donc gagnait des matchs. On veut donc des joueurs ayant un impact positif sur la possession de rondelle puisque ces gars-là te font littéralement gagner.

On utilise le Corsi au lieu des chances de marquer par exemple, parce qu’il y a plus de données disponibles. Avec un plus gros échantillon, on peut voir les tendances plus clairement et on peut faire pas mal plus confiance aux données. En plus, en faisant des recherches, on se rend compte qu’on aurait pas mal les mêmes conclusions si on utilisait les chances de marquer. On est donc mieux d’utiliser un plus gros échantillon et c’est exactement ce que le Corsi nous donne.

Le Corsi relatif

Bien évidemment, comme ça fait plusieurs années que ce chiffre est utilisé par une partie des analystes, on commence à voir des variantes. Celle qu’on voit le plus souvent est le Corsi relatif. Elle permet de calculer l’impact d’un joueur sur l’équipe.

Le Corsi relatif calcule la différence entre les fois où le joueur est sur la glace et les fois où il est sur le banc. Par exemple, en 2013-14 Brendan Gallagher a conservé un Corsi relatif de 7,7% et un Corsi de 52%. Ça veut donc dire que quand Gally est sur la glace, le tricolore a 52% des lancers tentés et lorsqu’il est sur le banc, ce chiffre tombe à 44,3%. Le Corsi montre donc l’impact, positif ou négatif, que les joueurs ont sur l’équipe et ils permettent de mieux évaluer les joueurs qui évoluent pour des équipes aux extrêmes du classement. C’est pas mal plus facile d’obtenir un gros Corsi si tu joues pour les Kings que si tu joues pour les Oilers et le Corsi relatif nous donne donc la perspective de l’impact qu’ils ont sur leur équipe.

C’est ce qui résume le Corsi. Comme toutes les statistiques, pour mieux l’utiliser, il faut le faire avec le contexte, mais c’est clair que ce chiffre nous aide à mieux comprendre l’utilité d’un joueur pendant un match.