Suivez 25stanley sur Facebook!

Sergey Tolchinsky marque un but incroyable dans la OHL

Sergey Tolchinsky est un attaquant russe de 19 ans qui appartient aux Hurricanes de la Caroline qui l’ont signé après le repêchage de 2013. Tolchinsky évolue présentement à Sault Ste-Marie dans la OHL où il excelle.

Après 63 matchs dans le circuit junior ontarien, le Russe a 81 points. Vendredi soir, il a ajouté à son total avec une feinte assez originale. C’est digne d’un match des étoiles où les gars essaient des affaires sorties de l’ordinaire. Tolchinsky, lui, l’a réussi pendant un match.

WOW!


Les Penguins déposent une grosse offre pour Ryan Kesler

ryan kesler - canucks - credit: 25stanley

Les Penguins ont trouvé leur cible pour la date limite des transactions. Selon Rob Rossi, qui a toujours des bonnes sources dans l’organisation des Penguins, Ray Shero et son équipe ont les yeux sur le centre des Canucks de Vancouver, Ryan Kesler.

L’équipe de direction aurait déposé une offre aux Canucks qui comprendrait Brandon Sutter, un choix de 1ère ronde, un choix de 3e ronde et le choix des Canucks entre les jeunes défenseurs Simon Després ou Brian Dumoulin.

Kesler est devenu une des attractions majeures depuis qu’il a demandé un échange aux Nucks. On se rappelle que selon nos sources, Kesler est tanné de vivre sous la loupe des médias à Vancouver et que son moral est loin d’être à son meilleur. Ce sont des faits importants puisqu’il possède une clause de non-échange qui lui permettrait d’annuler une transaction si le marché ne lui plait pas.

Toujours selon Rossi, 4 équipes feraient l’affaire de Kesler et les Penguins en font partie. Les 4 autres équipes sont les Wings, les Flyers et les Blackhawks. Avec 4 équipes avec qui négocier au lieu de 29, ce sera difficile pour Mike Gillis d’obtenir ce que certains qualifieraient d’un retour suffisant pour Kesler. Avec cette offre, il est certain que les Penguins viennent de se positionner en tête dans le derby.


Photo // Match de la médaille d’or Canada vs Suède

OLY201402023BP04369
QMI_OLY20140223AC_025

Team Canada remporte la medaille d or aux jeux de Sochi 2014. Dimanche Feb. 23, 2014. Al Charest/QMI Agency


Photo Du Jour // Beaux détails de la médaille de bronze

Screen shot 2014-02-13 at 4.38.58 PM
Screen shot 2014-02-13 at 5.14.49 PM

Ci-dessous, un album photo mettant en vedette les expressions faciales du patineur canadien Kevin Reynolds, d’étrange produit russe et finalement, une belle toilette.


Ski de fond // 2 skieurs nous montrent la beauté des Olympiques

Vendredi, dans la course de 15 kilomètres style classique de ski de fond, on a eu droit à un des meilleurs moments de ces Olympiques. C’était le genre de moment qui nous rappelle que malgré les performances exceptionnelles que l’on voit depuis le début des jeux, la vraie priorité des Olympiques, à la base, c’est l’esprit sportif.

Le tout a commencé avec Roberto Carcelen, le premier péruvien à participer aux Jeux olympiques d’hiver. Malheureusement, plus tôt cette semaine, à l’entraînement, Carcelen s’est cassé une côte. Normalement, cela lui aurait empêché de participer à sa course, mais il voulait réussir une première pour son pays et il a skié malgré la douleur.

Par contre, la douleur était belle et bien présente et Carcelen a eu de la difficulté à terminer le parcours. C’est lui qui a pris le plus de temps à compléter le parcours alors que ça a pris deux fois plus de temps que le gagnant de l’épreuve, le Suisse Dario Cologna.

En fin de parcours, un spectateur lui a donné le drapeau de son pays pour qu’il puisse célébrer ce moment historique. Il a donc croisé la ligne d’arrivée drapeau à la main dans ce qui était un moment assez émotif.

C’est devenu encore mieux alors que le gagnant de l’épreuve, Dario Cologna, l’a pris dans ses bras pour le féliciter pour ce qu’il venait de faire. Ça faisait 30 minutes qu’il n’y avait eu aucun skieur qui avait passé là, mais Cologna a tenu à rester et à féliciter Carcelen.

Un geste de grand classe.


Michael Sam, un espoir de la NFL, fait son coming-out

Michael Sam

La NFL pourrait bien avoir son premier joueur ouvertement gai dès la saison prochaine. En effet, l’ailier défensif des Tigers du Missouri, Michael Sam, a fait son coming-out avec l’aide d’ESPN et du New York Times dimanche soir.

Sam sera éligible pour le prochain repêchage de la NFL. Il était censé y être repêché entre la 3e et la 5e ronde avant son annonce (le repêchage de la NFL compte 7 rondes). Malheureusement, cette annonce pourrait bien lui coûter quelques places au repêchage alors que certains dirigeants ont déjà déclaré anonymement que les « distractions » que pourrait amener le joueur dans un vestiaire de la NFL pourraient faire en sorte que certaines équipes ne le repêcheront pas. L’excuse des distractions est souvent utilisée par des dirigeants de la NFL qui ne sont pas aussi progressistes qu’ils aimeraient laisser transparaître.

Pendant ce temps, plusieurs joueurs de la ligue ont déjà déclaré leur support à Sam via Twitter. Cette réaction nous laisse croire que la majorité des joueurs sont arrivés au 21e siècle et sont prêts à avoir un coéquipier gai, mais que ce sont les dirigeants qui vont mettre les bâtons dans les roues du joueur défensif.

Comme la nouvelle est encore fraîche, c’est difficile de savoir exactement à quel point ça affectera son rang au repêchage, mais dans un monde idéal, ça ne changerait rien.

Sam a non seulement le potentiel d’être le premier joueur de la NFL ouvertement gai, mais il a également la chance de devenir le premier des 4 circuits majeurs nord-américains (NBA, NFL, MLB, NHL). On se rappelle que Jason Collins avait fait son coming-out plus tôt cet été, mais le vétéran ne s’est jamais trouvé un emploi dans la ligue par la suite…

Disons que Michael Sam a la carapace pour faire une sortie de la sorte. Originaire du Texas, il est le 7e enfant de 8. Certains de ses frères ont été tué par balle. Un autre est disparu depuis 1998. Deux autres sont en prison. Sa sœur est morte à la naissance. C’est le seul membre de sa famille à aller a lunviersité. On est loin de la famille Dufour-Lapointe.


Justine Dufour-Lapointe (or) et Chloé Dufour-Lapointe (argent) remportent des médailles

justine dufour lapointe - medaille or - credit: qmi

Les soeurs Dufour-Lapointe sont tendances aujourd’hui. 2 des 3 soeurs ont récolté des médailles pour le Canada aux Jeux olympiques en ski acrobatique.

Justine Dufour-Lapointe (19 ans) remporte l’or alors que Chloé Dufour-Lapointe (22 ans) gagne l’argent en ski acrobatique (bosses). Doublé québécois historique sur le podium! WOW.

En entrevue après sa course, Justine a déclaré qu’elle capotait, qu’elle était sous le choc, qu’il n’y avait pas de mot pour décrire ce qu’elle venait de vivre. Ensuite, elle nous a montré que la famille passait avant les médias. Le tout fait avec politesse.

Vidéo — Entrevue de Justine Dufour-Lapointe

***

Chloé Dufour-Lapointe

chloe dufour lapointe - soeur - credit: qmi

Chloé Dufour-Lapointe était très émotive après sa course. Elle avait les larmes aux yeux en entrevue avec Radio-Canada.

Moment incroyable pour les soeurs Dufour-Lapointe.

*Photo: Justine Dufour-Lapointe et Chloe Dufour-Lapointe à Rosa Khutor Extreme Park, à Sochi, Russie. Samedi 8 février 2014. Didier Debusschere/Journal de Quebec/Agence QMI.


Super Bowl XLVIII: plus que deux dodos

super-bowl-boulevard-opens-75b98437645b4620jpg-4201605b298b8349

Nick T. de 6 Verges et les Buts continue à vous mettre dans l’ambiance pour le match de l’année.

-Le party n’est pas encore tout à fait poigné à NYC, mais le Super Bowl Boulevard a l’air pas mal le fun.

-On sait que le Super Bowl oppose deux clubs venant des états ayant légalisé la marijuana. Il ne faut cependant pas croire qu’il ne se fumait pas de weed autour du grand match dans les années passées. Brandon Ayanbadejo, ancien des Ravens et des Bears,  raconte que d’anciens coéquipiers fumaient comme des mongols dans l’hôtel dans les jours avant le gros match. Fin stratège, le coach de l’équipe avait engagé des gardes de sécurité privés pour patrouiller l’étage et non de vrais policiers… On ne sait pas si Ayanbadejo parlait des Bears ou des Ravens!

-En hommage aux fans des Seahawks (le 12e homme), un avion Boeing a effectué un vol test dont le parcours dessinait une 12. Cool.

-Kermit la Grenouille et Miss Piggy dans les rôles de Richard Sherman et Erin Andrews? Pourquoi pas?

-Toujours dans la catégorie animalière, un singe nommé Eli a choisi les Seahawks comme gagnants du Super Bowl. Ce primate domicilié en Utah a identifié correctement les six derniers champions, c’est un pro. Ajustez vos paris en conséquence.

-Rapport météo : ça regarde bien pour dimanche. On prévoit présentement un maximum de 7 degrés avec 30 % de probabilité de précipitations. Pas de blizzard en vue.

-La recette du jour: allons-y avec une touche asiatique, les côtes levées façon thaïe!

2013Hannah

-La Cheerleader du jour!

Hannah des Seahawks! Cette coquette blonde est serveuse et étudie en étude générale. Hmm. C’est louche. On ne peut dire qu’elle a le regard particulièrement vif.

Probabilité qu’elle fasse de la porn un jour : 95 %

Suivez 6 Verges et les Buts sur Twitter

 

 


La marijuana à la rescousse de la NFL et de la LNH?

Marijuana

Avec le Super Bowl qui opposera deux équipes qui évoluent dans des états où la consommation de marijuana est légale, le pot sera un sujet qui fera définitivement buzzer au cours des prochaines semaines.

Ça a déjà commencé avec un article très intéressant de Vice. Cet article parle du fait que le cannabis pourrait sauver la NFL. Ça semble un peu gros, mais c’est loin d’être impossible.

En effet, de plus en plus d’études démontrent que la marijuana pourrait avoir moins d’effets nocifs que ce qu’on aurait cru au départ. Par exemple, le bon vieil adage qui dit que le pot tue les cellules pourrait être erroné. On cite en exemple une étude faite en Israël où des souris qui souffraient de traumatismes au cerveau avaient une meilleure mémoire après avoir consommé du THC. Selon les chercheurs, dans ce cas-ci, le THC semblait protéger les cellules au lieu de les tuer.

C’est là que ça pourrait devenir intéressant pour la NFL (et du même coup la LNH). C’est connu qu’à peu près tous les joueurs du circuit Goodell souffrent de CTE (blessure au cerveau après plusieurs traumatismes qui causent plusieurs maladies mentales lorsque les joueurs vieillissent). Si le THC a bel et bien les caractéristiques que les chercheurs israéliens croient qu’il a, le pot pourrait être excellent pour les joueurs qui veulent diminuer les blessures à leur cerveau.

Il n’y a pas que ces chercheurs qui pensent cela puisqu’un chercheur américain procannabis a déjà dit que la marijuana devrait être aussi présente que les icepacks dans un vestiaire de la NFL. En quoi fumer un joint après un gros match est-il plus grave que se de se geler au médicament? Parlez-en à l’ex-bagarreur de la NHL Derek Boogaard qui gobait des pilules Percocet comme des Skittles pour diminuer sa douleur après les matchs.

Il y a aussi l’hypocrisie de l’alcool. Peyton Manning a récemment dit que la chose qu’il avait le plus hâte de faire après un match était d’aller boire une Bud Light. Les athlètes peuvent aller brosser comme des malades, faire des champagne-shower, shotgun de bière, participer à des tournois de beer-pong sans recevoir aucune sanction de l’organisation. Semyon Varlamov a-t-il été suspendu par l’Avalanche pour avoir fait un marathon de calage de bière pendant 24h à l’Halloween? Non! Par contre, des joueurs des Texans de Houston ont été coupés de l’équipe en début de saison pour avoir fumer du weed.

Dans un monde où la NFL s’est fait dire que 765 millions n’étaient pas suffisants pour dédommager leurs anciens joueurs qui souffrent de problèmes mentaux, une solution à ces problèmes serait cruciale pour la survie à long terme de la ligue.

Toutefois, pour l’instant, la NFL tourne le dos à ces recherches puisque la marijuana est interdite dans la ligue et que les joueurs sont testés pour cette substance. Un test positif pourrait entraîner une suspension de plusieurs matchs. Cela ne veut pas dire que les gars ne le font pas, mais ils doivent le faire en cachette et en prenant de gros risques.

Et dans ce cas-ci, ce qui est bon pour la NFL est bon pour la LNH. Le circuit Bettman n’est pas à l’abri d’une poursuite d’anciens joueurs qui veulent un dédommagement pour leurs blessures subies pendant leur séjour dans la ligue. Il y a même des procédures légales qui ont été entamées de ce côté. Si la NFL trouve une solution à leurs problèmes, vous pouvez être certains que la LNH ne sera pas bien loin derrière.

*Photo ShutterStock – Marijuana


RDS engage Guillaume Latendresse

Latendresse

RDS a ajouté un analyste à son équipe avec l’embauche de l’ancien choix de 2e ronde des Canadiens, Guillaume Latendresse. Guillaume participera notamment à Hockey 360 et à l’Antichambre.

Après une carrière qui s’est terminée plus rapidement que prévu à cause de commotions cérébrales, ce n’est pas surprenant de voir l’ancien attaquant évoluer dans le monde des médias. On se rappelle que les journalistes ont toujours aimé Guillaume qui n’a pas peur de dire ce qu’il pense. Il reste maintenant à savoir si cela fera de lui un bon analyste.

Ceux qui ont des doutes par rapport à son embauche peuvent certainement se servir de son compte Twitter comme argument. Disons que l’ancien joueur de la LNH n’est pas le meilleur en français. Chaque tweet comporte au moins une faute de français. Ça ne veut pas dire qu’il ne peut pas bien s’exprimer en ondes, mais ça laisse planer des doutes par rapport à son vocabulaire.