Suivez 25stanley sur Facebook!

Eugenie Bouchard dans le New York Times

10441117_10150445769774999_7685807396370538207_n
mag-24Bouchard-t_CA0-master1050
Screen shot 2014-08-22 at 6.12.26 PM

Le célèbre magazine New York Times a lancé son édition spéciale du US Open. Qui fait la une? Nulle autre que notre Genie Bouchard nationale. La question que la rédaction s’est posée? Est-ce qu’Eugenie Bouchard est la prochaine big shot du tennis? La façon dont elle performera la semaine prochaine devrait nous donner une partie de la réponse.

Dans le reportage en fond et en comble de la joueuse de tennis québécoise, on en apprend énormément sur la relation mère-fille des Bouchard. Les deux habitent ensemble dans un condo à Montréal ou en Floride.  Julie Leclair, sa maman, est divorcée. 

On découvre aussi la relation entre Genie et son entraineur Nick Saviano. On dit qu’il est un 2e père pour elle. Elle travaille avec la Québécoise depuis qu’elle a 12 ans. Étant donné que la tenniswoman prend de l’âge, il y a des prises de bec entre les deux de temps à autre. Eugenie préfère d’ailleurs s’entrainer en Floride afin d’être loin des caméras. Elle garde secrets ses entrainements et sa relation avec son coach.

On apprend aussi que l’entente entre Genie Bouchard et Coca-Cola est de plusieurs millions de dollars.

On parle aussi du mega fail du Elle Québec qui a mis une photo de Sharapova dans l’entrevue que le magazine québécois a faite avec elle. La reine de la Genie Army n’a pas apprécié cela. Surtout que cette gaffe monumentale a alimenté encore plus les comparaisons entre Eugenie Bouchard et Maria Sharapova. Genie n’aime pas ce comparatif.

Le reportage fait aussi état de l’enfance de Genie Bouchard avec sa soeur jumelle Béatrice. Dès la 4e année du primaire, Eugenie est devenue extrêmement compétitive. Elle voulait toujours avoir les meilleures notes à l’école et accomplir le plus de choses possible.

Bref, si vous chercher un long article de fond sur l’histoire de Genie Bouchard, consultez le NY Times.

*Photo: Benjamin Lowy/Reportage, for The New York Times


Découvrez Betzy Montero et Jamillette Gaxiola les nouvelles octagon girls de l’Amérique Latine

10590461_307717946066281_1903972733052099790_n

Le 25 août prochain sera le début de l’émission Ultimate Fighter Latin-America. Comme Dana White me l’avait mentionné le printemps dernier, la UFC a l’intention d’y aller «all-in» pour promouvoir son sport en Amérique Latine. Surtout au Mexique. Le cirque de la UFC va d’ailleur débarquer à Mexico City dans le cadre du UFC 180 le 15 novembre prochain. Pour son gala et son émission, Dana White a décidé d’embaucher deux nouvelles octagon girls. Il s’agit de Betzy Montero du Costa Rica et de Jamillette Gaxiola du Mexique. Je vous propose une gallerie photo des deux dames afin de décider laquelle est votre préférée.


La gymnaste russe Karolina Sevastyanova au coeur de la rupture Alex Ovechkin x Maria Kirilenko

10362109_737234873004154_1088763862_n
Screen shot 2014-07-22 at 9.17.29 AM
10535074_1486944791550441_676499690_n
10537993_782682698429438_83814153_n

Cette semaine, la joueuse de tennis Maria Kirilenko a officiellement rompu avec son fiancé Alex Ovechkin. La dame a évoqué de nombreuses raisons, mais on peut se permettre de croire que la gymnaste russe Karolina Sevastyanova a son rôle à jouer. Depuis quelques temps, Ovechkin et Sevastyanova ne se gêne pas pour partager des photos d’eux sur Instagram. Après les Jeux Olympiques de Sotchi, les deux tannants avaient vécu un moment intime à bord d’un hélicoptère.

Karolina Sevastyanova a participé aux Jeux de Londres alors qu’elle avait 17 ans. Elle avait été nommé la plus belle athlète. Jugez-en par vous même dans l’album photo ci-dessous.

 


Facebook ruine la nature des plus belles photos d’une équipe d’aviron

Nude-charity-rowing-calendar (9)
Nude-charity-rowing-calendar (1)

Bon. Facebook joue encore à la prude. C’est à se demander pourquoi Mark Zuckerberg voulait tant acheter Snapchat. Crime, c’est juste des boules et des ballz là-dessus. Comment le monstre des LIKE pourrait-il tout contrôler?

Quoi qu’il en soit, l’équipe féminine d’aviron de la Warwick University en Angleterre est en maudit après Facebook. Les filles ont décidé de faire un artistique calendrier pour amasser des fonds pour une oeuvre de charité. Elles ont posés semi-nues, mais Facebook a jugé que les images étaient de nature pornographique.

Via the Mirror.uk « The girls were told they were breaching the social networking site’s strict policy against the sharing of pornographic content. »

De la porn? Ça doit faire longtemps que le responsable de la conduite de la communauté n’est pas allé sur YouP*rn. Cette histoire se propage tranquillement sur blogosphère. Facebook a donc rectifié la situation en mentionnant que les photos ont été retirées par erreur. Bref, les photos naturistes sont disponibles ci-dessous. Elles sont parfaites.

 


Rihanna a flashé sa brassière durant la finale

Rihanna flash boobs Germany World Cup

Ok, l’Allemagne a connu une Coupe du Monde quasi-parfaite, mais il faut aussi souligner l’excellent travail de Rihanna, la fan #1 de la Coupe du Monde. Vous n’avez qu’à voir quelques-uns de ses tweets pour savoir qu’elle a pas mal regardé tous les matchs du tournoi.

Cette fin de semaine, elle s’est fait même plaisir en assistant à la finale et elle a VRAIMENT BEAUCOUP DE FUN. Genre tellement de fun qu’elle a même décidé de flasher la foule durant le match.

Merci Rihanna.

Checkez ses meilleurs photos de la finale. On attend impatiemment des photos d’elle qui célèbre en grand avec les joueurs. C’est sûr qu’il va y en avoir.


La blonde de Mario Götze, Ann Kathrin Brömmel, est tout aussi spectaculaire que son but

photo (36)
WAG-Ann-Kathrin-Brommel-Model-Pics-9
WAG-Ann-Kathrin-Brommel-Model-Pics-44

Mario Götze est désormais un Dieu en Allemagne. Il a marqué un incroyable but en final de la Coupe du Monde pour donner la victoire à son équipe. Sa blonde de 23 ans, la mannequin Ann Kathrin Brömmel, se classe aussi au rang de déesse de la beauté.


PHOTOS // Jhendelyn Nunez, la journaliste chilienne qui a flashé sa brassière

jhendelyn-nunez6

Jhendelyn Nunez est une journaliste chilienne qui est devenu très populaire mondialement après avoir fièrement affiché ses couleurs en célébrant le but d’Alexis Sanchez contre le Brésil, samedi passé. Dans la galerie de presse du stade.

Si vous étiez déjà triste que le Chili soit éliminé, vous allez l’être encore plus en voyant ces photos de Jhendelyn Nunez.

jhendelyn-nunez1
jhendelyn-nunez2
jhendelyn-nunez3
jhendelyn-nunez4
jhendelyn-nunez5

jhendelyn-nunez7
jhendelyn-nunez8

Si le Canada se qualifie pour la Coupe du Monde, ça va nous prendre une journaliste de ce calibre.

 


Vanessa Huppenkothen est la journaliste mexicaine la plus populaire de la Coupe du Monde

Son nom a déjà fait le tour du monde et ici, on a même pas la chance de la voir à la télé. Pas grave, elle est notre top lady préférée de la Coupe du Monde. Une vraie de vraie fan de football. Elle joue en plus. Tout le monde parle de Vanessa Huppenkothen, la nouvelle journaliste de l’heure au Brésil. Elle a fait son apparition sur une chaîne mexicaine. Quelqu’un a un abonnement à la chaîne Televisa? Viva Mexico!

Screen shot 2014-06-19 at 2.57.05 AM
VanessaHuppenkothen9
VanessaHuppenkothen1

***

Vidéo – Vanessa Huppenkothen montre ses pas de danses

Plus de photos de Vanessa Huppenkothen ci-dessous.


Est-ce que Neymar est revenu avec son ex avant la Coupe du Monde?

La question mérite d’être posée.

Gabriella Lenzi

On pensait que Neymar sortait avec Gabriella Lenzi (celle que vous voyez ci-dessus) une mannequin brésilienne depuis quelques mois, mais on dirait qu’il a décidé de retourner à son ancienne flamme quelques jours avant le début de la Coupe du Monde.

Après un break-up qui aura duré six mois, il semblerait bien que Neymar soit de retour avec son ex Bruna Marquezine, une actrice brésilienne surtout connue pour son atout que vous pourrez admirer ci-dessous.

Bruna Marquezinemarquezine

Les deux étaient même au match du Brésil pour assister aux deux premiers buts de Neymar en Coupe du Monde. Deux femmes bien comblées.


Les 7 joueurs à surveiller pendant la finale de la Coupe Stanley


On y est finalement! Ça a pris quelques jours, mais c’est finalement aujourd’hui que commencera la série finale de la Coupe Stanley entre les Kings de Los Angeles et les Rangers de New York.

Même si la croyance populaire, et l’espoir des fans du Canadien qui viennent de voir leur équipe se faire éliminer par les Rangers, nous laissent croire que les Kings vont passer facilement l’équipe de New York en route vers une 2e Coupe Stanley en 3 ans, on devrait avoir une bonne finale. Ce sont deux équipes complètes, mais comme dans toute équipe de hockey, il y a des joueurs qui vont avoir un rôle plus important dans le résultat de cette finale.

Voici les 7 gars qui risquent d’avoir le plus gros impact sur l’identité des futurs gagnant de la Coupe Stanley :

1. Jonathan Quick

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les Kings ne se sont pas rendus en finale grâce à Jonathan Quick, mais bien malgré le jeu de leur gardien étoile. Ce texte l’explique en long et en large, mais en gros, Quick a le pire % d’arrêts à forces égales parmi les gardiens qui ont gagné une ronde en séries cette année.

Il n’a pas été excellent, mais la nouvelle efficacité offensive des Kings lui a permis d’éviter une partie du blâme. Par contre, c’est difficile de voir comment Los Angeles pourra gagner la Coupe avec un gardien qui n’arrête que 91,2 % des lancers à forces égales alors que son adversaire en arrête 93,7 %.

2. Henrik Lundqvist


D’ailleurs, parlant du gardien adverse, aussi bien parler de l’impact d’Henrik Lundqvist sur cette série. À peu près tous ceux qui choisissent les Rangers dans cette série le font en mentionnant le gardien suédois qui a probablement été le meilleur cerbère depuis le début des séries.

S’il veut finalement gagner une Coupe Stanley, il aura besoin de voler un match ou deux tout en donnant une chance à son équipe de gagner chaque soir. Il n’a pas vraiment de marge de manœuvre alors que les Rangers ne gagneront pas un match où le Roi n’est pas en forme.

3. Drew Doughty


Doughty va être le meilleur défenseur dans cette série. C’est probablement le meilleur patineur présent et malheureusement pour les Rangers, il aura encore quelque chose à prouver aux fans, mais aussi à lui-même.

En effet, il a connu un 7e match très difficile contre les Hawks et je ne parle pas de sa célébration. Il a été candide après le match et a avoué qu’il avait mal joué. Il n’est pas habitué à voir l’équipe adverse marquer 2 fois à 5 contre 5 contre lui et quand ça arrive, ça parait. C’est ce qui est arrivé dimanche et on ne devrait pas revivre ce scénario en finale de la Coupe.

4. Ryan McDonagh


McDonagh a tourné le fer dans la plaie en 3e ronde lorsqu’il a marqué 10 points en 6 matchs contre le Canadien. Il ne fera pas la même chose contre les Kings, mais il devra être aussi bon qu’il a été contre le tricolore s’il veut que son équipe ait une chance de gagner.

Malheureusement pour lui, la tache sera plus difficile. Je ne pense pas insulter un joueur du Canadien en disant qu’il n’a pas fait face à un duo du genre Kopitar-Gaborik en 3e ronde et il risque d’avoir une bonne dose du premier trio des Kings au cours des 2 prochaines semaines. Il va avoir des flashbacks de la 2e ronde où il a vu Sidney Crosby en masse.

5. Anze Kopitar


Qu’ont en commun Logan Couture, Ryan Getzlaf et Jonathan Toews? Ce sont des centres canadiens de grande qualité, mais ce sont aussi les gars contre qui Anze Kopitar a le plus joué dans les 3 premières rondes cette année. Malgré cela, le centre des Kings mène présentement la ligue au niveau des points en séries.

Sans manquer de respect à Derek Stepan, il n’est pas au niveau de ces 3 gars-là, particulièrement pour les 2 derniers. Sans l’affrontement contre Getzlaf ou Toews, je m’attends à voir Kopitar continuer sur sa lancée offensive tout en faisant son bon travail défensif comme d’habitude. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour les Rangers puisque le compagnon de trio de Kopitar, Marian Gaborik, connaissait déjà des grosses séries contre cette compétition. Si celle-ci baisse, Gaborik et Kopitar risquent de s’amuser contre New York.

6. Chris Kreider


Ce serait tentant de se demander quand Kreider forcera les Kings à faire jouer Martin Jones, mais ce n’est pas pour ça qu’il se retrouve dans cette liste. Kreider représente la vitesse impressionnante des attaquants des Rangers.

Lui et Hagelin pourraient profiter de leur vitesse pour montrer les lacunes des gars comme Willie Mitchell, Robyn Regehr et Matt Greene qui ne sont pas les meilleurs patineurs à la ligne bleue de Los Angeles. Ça pourrait poser quelques problèmes aux Kings si jamais ça se concrétise.

7. Jeff Carter


La différence entre les Kings et les Blackhawks en 3e ronde était la profondeur des attaquants. Kopitar et Toews se sont maintenus, mais les Hawks n’ont jamais eu de solution pour arrêter Jeff Carter et ses deux jeunes acolytes, Tanner Pearson et Tyler Toffoli. C’est pour ça qu’il a pu inscrire 11 points en 7 matchs contre une grosse équipe comme Chicago.

Ce ne sera pas la même chose contre les Rangers. Ceux-ci se sont rendus en séries grâce à leur 3e trio qui s’est moqué de plusieurs équipes au passage. La ligne de Brassard-Zuccarello-Pouliot est très efficace et ce sont sûrement ces gars-là qui vont affronter Carter. De la façon dont ils jouent depuis le début des éliminatoires, ce serait très surprenant que Carter réussisse encore à marquer 11 points.