Suivez 25stanley sur Facebook!

VIDÉO // Eller, Price, Emelin et Pacioretty reçoivent des tweets méchants…

Alexei Emelin

Dans une capsule vidéo de HabsTV, quatre joueurs des Canadiens de Montréal, Lars Eller, Carey Price, Alexei Emelin et Max Pacioretty, ont lu des tweets qui étaient quelque peu méchants à leur endroit.

Le défenseur russe du CH ne semble pas avoir apprécié le fait qu’un individu lui reproche sa lenteur sur la patinoire…

Crédit photo : @Dr_Habs


Une rentrée au vestiaire euphorique pour les Canadiens!

Jiri Sekac - MTL @ WSH

Les joueurs de Michel Therrien filaient le parfait bonheur après avoir vaincu les Capitals de Washington jeudi soir dernier au Verizon Center. Les Canadiens de Montréal ont signé une victoire de 2-1 en tirs de barrage contre la bande d’Alexander Ovechkin.

Ce gain est dû en partie à l’excellente performance de Dustin Tokarski devant la cage du CH. Le portier de 25 ans a fait 29 arrêts pendant sa soirée de travail.

À leur rentrée au vestiaire suite à la rencontre, les Canadiens rayonnaient avec leur deuxième triomphe en autant de matchs depuis le début de la saison régulière.


Un individu poursuit le Centre Bell pour 30 000 $

baie vitrée centre bell

Lors de la retransmission du match entre les Canadiens et les Bruins, au Centre Bell, le 14 mai dernier, durant les séries éliminatoires, Joey Zukran ainsi que ses deux enfants et son cousin ont été expulsés du bâtiment montréalais.

M. Zukran réclame une somme de 30 000 $ au Centre Bell pour « l’humiliation, la tristesse et le traumatisme qui lui ont été causés à lui et ses enfants ».

En fait, les quatre personnes ne se sont pas assises à leur place respective puisqu’il y avait déjà des gens positionnés à cet endroit. M. Zukran et ses enfants ont décidé de prendre des sièges près de leur emplacement, mais cinq rangs plus bas.

Par contre, Samathan Batista, une agente de sécurité, les a avertis qu’ils n’étaient pas assis aux bonnes places. Le principal intéressé s’est expliqué, mais quelques instants plus tard, trois agents de sécurité sont arrivés et ont escorté les individus en question à l’extérieur du Centre Bell.

Une poursuite civile a été déposée le 30 septembre dernier, donc elle est en cours. D’ailleurs, la somme de 30 000 $ comprend le coût des quatre billets (40 $) et un article dérivé aux couleurs du CH.

Source : Le Journal de Québec


#HabsFilms // Si les joueurs des Canadiens étaient les vedettes de films

Belle initiative marketing des Canadiens de Montréal de demander à leur communauté de leur suggérer des films mettant en vedette des joueurs. Participez au concours et vous courez la chance de remporter l’affiche Meet the Parent-eaus autographiée par Parenteau. Voici donc les sorties cinéma #HabsFilms de cette semaine chez le CH…

Meet the Parent-eaus (Pierre-Alexandre Parenteau)

BzC5fQJCEAAVOTD

*

Patch and Furious (Max Pacioretty)

Patch and Furious

*

Plek-E (Tomas Plekanec)

Plek-E*

Chuck & Larry (Galchenyuk et Eller)

BzC1vWuIIAAbUIy

GIF // Succès souvenir de Dale Weise

Le 25stanley a beaucoup parleé de Dale Weise cet été, mais ça fait un bout qu’on n’a rien écrit sur lui. On en profite donc pour vous partager ce GIF d’une bonne pub de Gatorade que Dale Weise a fait quand il jouait pour les Rangers. Merci à puck–junky Cardinal pour l’idée.

dale-weise

Galchenyuk et Scherbak ont des atomes crochus

alex galchenyuk - 27 - credit:25stanley

Alex Galchenyuk et Nikita Scherbak sont deux joueurs qui ont été sélectionnés en première ronde par les Canadiens de Montréal au cours des derniers repêchages, plus précisément en 2012 et 2014. Ceux-ci s’entendent parfaitement depuis le début du camp du CH.

Scherbak peut se fier à Galchenyuk présentement. Il a des atomes crochus avec Chuckie et même que Brendan Gallagher doit se sentir quelque peu à part à certains moments…

« À trois, nous parlons en anglais. Mais lorsque je parle à Galchenyuk seul, nous communiquons en russe. Nous avons donc dit à Gallagher d’apprendre le russe. S’il veut nous comprendre, il doit l’apprendre », a mentionné le jeune espoir du Tricolore.

Évidemment, Gally a une bonne relation d’amitié avec ses deux acolytes aux origines russes. Il n’en demeure pas moins que Scherbak a bien fait rire les représentants des médias dans le vestiaire lundi matin.

Citation : TVA Sports


Une statistique avancée évalue Alex Galchenyuk comme l’attaquant avec le plus de valeur dans la LNH

alex galchenyuk - genie bouchard - credit: 25stanley

Même si le mouvement des statistiques avancées du hockey a connu un gros boom cet été, il est bien loin des autres sports, tout particulièrement du baseball qui a une décennie d’avance à ce niveau. Le baseball est tellement avancé qu’ils ont travaillé sur une statistique qui enveloppe tout et qui nous donne un chiffre qui nous dit combien de victoires un joueur a apporté à son équipe. Cette statistique ce nomme le WAR, wins above replacement, et bien qu’elle ne soit pas parfaite, elle est communément utilisée.

Au hockey, on n’a pas encore ce chiffre, mais on a quelque chose qui s’en rapproche; les Points Shares. La statistique utilise le même principe que le WAR et elle évalue le nombre de points qu’un joueur apporte à son équipe au classement général. Il est décortiqué ici. Le chiffre n’est pas encore parfait, mais il y a eu assez de travail pour qu’on l’utilise.

C’est ce que Neil Greenberg, du Washington Post, a fait. À l’aide d’un système de projection qui estime comment les joueurs vont évoluer au cours des prochaines années selon leur âge et leur jeu dans les 3 dernières saisons, Greenberg a calculé qui avait plus de Point Shares à offrir pendant le reste de sa carrière.

Le calcul n’est donc pas pour trouver qui est le meilleur présentement, mais bien pour voir qui a le plus à offrir pour le reste de sa carrière. Bien évidemment, cela favorise les jeunes joueurs et Alex Galchenyuk en a profité puisqu’il a terminé au sommet de ce classement avec une bonne marge.

Galchenyuk

Donc, selon la projection, Galchenyuk devrait offrir 265 points à son équipe au cours de sa carrière. C’est bien loin devant son plus proche poursuivant, Sean Monahan, qui est à 179 points.

Comment est-ce que Galchenyuk s’est retrouvé là? Il est seulement le 24e attaquant de l’histoire à obtenir 6,5 Points Shares en jouant plus de 100 matchs avant l’âge de 20 ans. La liste est assez impressionnante et à moins d’un désastre, Monahan et MacKinnon devraient le rejoindre l’an prochain.

D’ailleurs, ce sont ces deux gars-là qui ont le plus de chances de le dépasser l’an prochain. Pour l’instant, le fait qu’ils n’aient joué qu’une saison leur nuit dans le système de projection qui punit les échantillons trop limités. S’ils réussissent une saison aussi solide que leur saison recrue cette année, ils pourraient devancer l’attaquant du Canadien, ou au moins, s’en approcher un peu plus.

Qu’est-ce que tout ça veut dire? Que Galchenyuk est un joueur très spécial et que le tricolore est chanceux d’avoir pu le repêcher en 2012. Comme je l’ai mentionné, le système n’est pas parfait et ce ne serait pas surprenant de voir MacKinnon finir sa carrière avec plus de Points Shares que Galchenyuk. Toutefois, Galchenyuk mérite certainement de faire partie de la discussion des meilleurs jeunes joueurs de la ligue. On le savait déjà, mais c’est toujours cool de voir qu’on est en accord avec les chiffres qui sont encore plus flatteurs que l’amateur moyen.


Parros a assisté au tournage de NWA avec Dr. Dre

Parros, Dr Dre

George Parros, ancien homme fort des Canadiens de Montréal, a assisté au tournage d’un clip pour le film de NWA. Le hockeyeur de 34 ans était en compagnie de Dr. Dre. Ce dernier fait partie du groupe NWA.

Crédit photo : George Parros


Prust, tête d’affiche pour une pub de FLXyoga

Brandon Prust sera en vedette dans la nouvelle publicité de FLXyoga. L’attaquant des Canadiens de Montréal sera en compagnie d’Angela Rivard.

Brandon Prust - FLXyoga

Le meilleur et le pire de PK Subban selon son père et ses frères

31072014_100948_photo_AgnieszkaS (1)

Hyundai Canada lançait jeudi matin la troisième édition de son programme Jeunes Espoirs du hockey Hyundai. Depuis son inauguration en 2012, près de 1 300 jeunes défavorisés au Québec ont pu bénéficier de bourses afin de couvrir les frais d’inscription à une ligue de hockey organisée et l’achat d’équipement. PK Subban, le porte-parole de cette fondation, participait donc lancement.

Avec sa situation contractuelle, PK Subban n’avait pas son grand sourire habituel, mais il a encore une fois été généreux de son temps en jouant au hockey avec des enfants tout en répondant aux questions des médias. De plus, le défenseur du Canadien a livré un solide discours accompagné de son père Karl et de ses frères Jordan et Malcolm.

Même si les frères Subban ne sont plus des gamins, on sent que le paternel a encore une grande influence sur ses fils. Le respect familial est palpable. Question de brasser quelques cartes, j’ai profité de l’occasion pour connaitre les meilleurs et les pires moments que PK Subban a fait vivre à ses frères et son père.

***

Quelle est la pire chose que PK fait à la maison?

ea_sports_nhl_13_featuring_pk_subban_by_shizzle68-d5eq5mx

Malcolm: Il triche aux jeux vidéo. Quand il perd, il ferme la console. Mauvais perdant.

Jordan: Ha ouais. Il triche. C’est tellement fatigant. C’est le genre de gars qui va aller modifier son joueur pour booster ses stats.

Karl: Quand ils jouent, PK doit maintenir son statut du plus vieux. C’est pour cela qu’il agit de la sorte. Mais quand il joue avec ses soeurs, elles le remettent à sa place. Jordan n’est peut-être pas capable de remettre PK à sa place à cause de son âge, mais ses grandes soeurs le font toujours. PK veut toujours être le centre d’attention. Quand c’était le temps de prendre une photo, il voulait être au centre et en avant. Quand on chantait bonne fête, c’est lui qui chantait le plus fort. Quand c’était le temps de couper le gâteau, il était le premier en file. Il est toujours dans le chemin. Ça, c’est PK.

***

Quel est le moment hockey dont vous êtes le plus fier de PK?

Team Canada vs Team Austria at the Sochi 2014 Winter Olympics

Jordan: Toutes ses victoires avec Team Canada. 3 médailles d’or. Jouer pour son pays c’est un honneur assez cool. N’importe lequel de ces moments.

Karl: Ma femme et moi on était sur l’autoroute et PK nous a appelés. Il venait de parler à Trevor Timmins. PK m’annonçait que le recruteur voulait venir à la maison pour nous rencontrer. Je pense que j’ai presque eu un accident. Il y a aussi le repêchage. Quand PK s’est fait repêcher. J’ai encore la photo à la maison de PK en train de mettre son jersey des Canadiens et il y a Bob Gainey en arrière qui le regarde. C’est un souvenir qui sort du lot.

***

Quelle est la pire chose que PK fait sur la patinoire?

Jordan: Chaque fois que PK se bat, c’est gênant. Il ne sait pas se battre.

Malcolm: Il se fait toujours battre.

Karl: Je n’aime pas ça moi non plus quand il se bat. Ma femme non plus. Ce n’est pas un bon bagarreur. Il ne ressemble pas à un bagarreur. Il ressemble beaucoup plus à un joueur de hockey. Chaque fois qu’il se bat, je suis un peu gêné. Je suis directeur d’école et je suspends des jeunes quand ils se battent. Et pendant ce temps il y a mon fils qui se bat à la télé. C’est embarrassant.

***

Quel est le meilleur cadeau que PK vous a donné?

pk-subban-76

Jordan: On a eu des iPads à Noël il y a quelques années.

Malcolm: Des beaux vêtements. PK nous achète toujours du beau linge.

Karl: En tant que parent, on voit les choses différemment. Alors, le plus beau cadeau, c’est de voir PK faire ce qu’il aime. Je sais qu’il aime ce qu’il fait. En tant que père, c’est le plus beau cadeau que PK pouvait me faire.

(Notez qu’après avoir signé son premier contrat professionnel, PK Subban a acheté un camion à son père. PK ne voulait pas conduire un plus beau véhicule que son père.)

***

Quel est l’avantage d’être le frère (ou le père) de PK?

31072014_101630_photo_AgnieszkaS

Jordan: Il nous aide beaucoup. Il nous donne beaucoup de conseils. Toujours disponible pour parler. C’est un bon grand frère et il s’occupe de nous. Le désavantage est la pression médiatique. Parfois c’est trop. C’est difficile de vivre à la hauteur des attentes, mais ce n’est pas si pire.

Karl: La popularité ne veut rien dire si on ne l’utilise pas pour faire quelque chose de bien. J’ai travaillé dans le système scolaire pendant 30 ans. J’ai passé ma vie à aider des jeunes à devenir meilleurs. À cause de la popularité de PK, je suis capable de faire cela encore plus. Je vis un rêve: aider des jeunes. À cause du programme Hyundai et de la popularité de notre famille, j’obtiens beaucoup plus de crédibilité que j’utilise intelligemment pour aider encore plus de jeunes. Quand une opportunité cogne à ta porte, il faut être prêt à répondre.

***

Qu’est-ce que PK fait pour vous donner du fil à retorde?

subban-family

Jordan: Au ministick. Moi et PK on se pogne souvent. Ça commence tout le temps quand on joue au ministick. Malcolm est devant le filet. Je donne un slash à PK, sans faire exprès. Il réplique avec un slash. Et ça dégénère en bagarre.

Karl: Chaque match, lorsqu’il est à la pointe sur l’avantage numérique. Il veut la rondelle. Il demande la rondelle et moi je reste assis nerveusement.  Il a des nerfs d’acier, mais moi ce n’est plus le cas, surtout après élevé 5 enfants. Surtout en séries, cette année principalement, chaque match j’étais nerveux.

P.-S. Après son apparition, PK Subban a quitté Montréal pour se rendre à Toronto rejoindre son agent Don Meehan. Pour contribuer au programme Jeunes Espoirs du hockey Hyundai, vous pouvez faire un don (qui sera versé à 100 % à des jeunes) sur leur site web officiel.