Suivez 25stanley sur Facebook!

Une statistique avancée évalue Alex Galchenyuk comme l’attaquant avec le plus de valeur dans la LNH

alex galchenyuk - genie bouchard - credit: 25stanley

Même si le mouvement des statistiques avancées du hockey a connu un gros boom cet été, il est bien loin des autres sports, tout particulièrement du baseball qui a une décennie d’avance à ce niveau. Le baseball est tellement avancé qu’ils ont travaillé sur une statistique qui enveloppe tout et qui nous donne un chiffre qui nous dit combien de victoires un joueur a apporté à son équipe. Cette statistique ce nomme le WAR, wins above replacement, et bien qu’elle ne soit pas parfaite, elle est communément utilisée.

Au hockey, on n’a pas encore ce chiffre, mais on a quelque chose qui s’en rapproche; les Points Shares. La statistique utilise le même principe que le WAR et elle évalue le nombre de points qu’un joueur apporte à son équipe au classement général. Il est décortiqué ici. Le chiffre n’est pas encore parfait, mais il y a eu assez de travail pour qu’on l’utilise.

C’est ce que Neil Greenberg, du Washington Post, a fait. À l’aide d’un système de projection qui estime comment les joueurs vont évoluer au cours des prochaines années selon leur âge et leur jeu dans les 3 dernières saisons, Greenberg a calculé qui avait plus de Point Shares à offrir pendant le reste de sa carrière.

Le calcul n’est donc pas pour trouver qui est le meilleur présentement, mais bien pour voir qui a le plus à offrir pour le reste de sa carrière. Bien évidemment, cela favorise les jeunes joueurs et Alex Galchenyuk en a profité puisqu’il a terminé au sommet de ce classement avec une bonne marge.

Galchenyuk

Donc, selon la projection, Galchenyuk devrait offrir 265 points à son équipe au cours de sa carrière. C’est bien loin devant son plus proche poursuivant, Sean Monahan, qui est à 179 points.

Comment est-ce que Galchenyuk s’est retrouvé là? Il est seulement le 24e attaquant de l’histoire à obtenir 6,5 Points Shares en jouant plus de 100 matchs avant l’âge de 20 ans. La liste est assez impressionnante et à moins d’un désastre, Monahan et MacKinnon devraient le rejoindre l’an prochain.

D’ailleurs, ce sont ces deux gars-là qui ont le plus de chances de le dépasser l’an prochain. Pour l’instant, le fait qu’ils n’aient joué qu’une saison leur nuit dans le système de projection qui punit les échantillons trop limités. S’ils réussissent une saison aussi solide que leur saison recrue cette année, ils pourraient devancer l’attaquant du Canadien, ou au moins, s’en approcher un peu plus.

Qu’est-ce que tout ça veut dire? Que Galchenyuk est un joueur très spécial et que le tricolore est chanceux d’avoir pu le repêcher en 2012. Comme je l’ai mentionné, le système n’est pas parfait et ce ne serait pas surprenant de voir MacKinnon finir sa carrière avec plus de Points Shares que Galchenyuk. Toutefois, Galchenyuk mérite certainement de faire partie de la discussion des meilleurs jeunes joueurs de la ligue. On le savait déjà, mais c’est toujours cool de voir qu’on est en accord avec les chiffres qui sont encore plus flatteurs que l’amateur moyen.


Parros a assisté au tournage de NWA avec Dr. Dre

Parros, Dr Dre

George Parros, ancien homme fort des Canadiens de Montréal, a assisté au tournage d’un clip pour le film de NWA. Le hockeyeur de 34 ans était en compagnie de Dr. Dre. Ce dernier fait partie du groupe NWA.

Crédit photo : George Parros


Prust, tête d’affiche pour une pub de FLXyoga

Brandon Prust sera en vedette dans la nouvelle publicité de FLXyoga. L’attaquant des Canadiens de Montréal sera en compagnie d’Angela Rivard.

Brandon Prust - FLXyoga

Le meilleur et le pire de PK Subban selon son père et ses frères

31072014_100948_photo_AgnieszkaS (1)

Hyundai Canada lançait jeudi matin la troisième édition de son programme Jeunes Espoirs du hockey Hyundai. Depuis son inauguration en 2012, près de 1 300 jeunes défavorisés au Québec ont pu bénéficier de bourses afin de couvrir les frais d’inscription à une ligue de hockey organisée et l’achat d’équipement. PK Subban, le porte-parole de cette fondation, participait donc lancement.

Avec sa situation contractuelle, PK Subban n’avait pas son grand sourire habituel, mais il a encore une fois été généreux de son temps en jouant au hockey avec des enfants tout en répondant aux questions des médias. De plus, le défenseur du Canadien a livré un solide discours accompagné de son père Karl et de ses frères Jordan et Malcolm.

Même si les frères Subban ne sont plus des gamins, on sent que le paternel a encore une grande influence sur ses fils. Le respect familial est palpable. Question de brasser quelques cartes, j’ai profité de l’occasion pour connaitre les meilleurs et les pires moments que PK Subban a fait vivre à ses frères et son père.

***

Quelle est la pire chose que PK fait à la maison?

ea_sports_nhl_13_featuring_pk_subban_by_shizzle68-d5eq5mx

Malcolm: Il triche aux jeux vidéo. Quand il perd, il ferme la console. Mauvais perdant.

Jordan: Ha ouais. Il triche. C’est tellement fatigant. C’est le genre de gars qui va aller modifier son joueur pour booster ses stats.

Karl: Quand ils jouent, PK doit maintenir son statut du plus vieux. C’est pour cela qu’il agit de la sorte. Mais quand il joue avec ses soeurs, elles le remettent à sa place. Jordan n’est peut-être pas capable de remettre PK à sa place à cause de son âge, mais ses grandes soeurs le font toujours. PK veut toujours être le centre d’attention. Quand c’était le temps de prendre une photo, il voulait être au centre et en avant. Quand on chantait bonne fête, c’est lui qui chantait le plus fort. Quand c’était le temps de couper le gâteau, il était le premier en file. Il est toujours dans le chemin. Ça, c’est PK.

***

Quel est le moment hockey dont vous êtes le plus fier de PK?

Team Canada vs Team Austria at the Sochi 2014 Winter Olympics

Jordan: Toutes ses victoires avec Team Canada. 3 médailles d’or. Jouer pour son pays c’est un honneur assez cool. N’importe lequel de ces moments.

Karl: Ma femme et moi on était sur l’autoroute et PK nous a appelés. Il venait de parler à Trevor Timmins. PK m’annonçait que le recruteur voulait venir à la maison pour nous rencontrer. Je pense que j’ai presque eu un accident. Il y a aussi le repêchage. Quand PK s’est fait repêcher. J’ai encore la photo à la maison de PK en train de mettre son jersey des Canadiens et il y a Bob Gainey en arrière qui le regarde. C’est un souvenir qui sort du lot.

***

Quelle est la pire chose que PK fait sur la patinoire?

Jordan: Chaque fois que PK se bat, c’est gênant. Il ne sait pas se battre.

Malcolm: Il se fait toujours battre.

Karl: Je n’aime pas ça moi non plus quand il se bat. Ma femme non plus. Ce n’est pas un bon bagarreur. Il ne ressemble pas à un bagarreur. Il ressemble beaucoup plus à un joueur de hockey. Chaque fois qu’il se bat, je suis un peu gêné. Je suis directeur d’école et je suspends des jeunes quand ils se battent. Et pendant ce temps il y a mon fils qui se bat à la télé. C’est embarrassant.

***

Quel est le meilleur cadeau que PK vous a donné?

pk-subban-76

Jordan: On a eu des iPads à Noël il y a quelques années.

Malcolm: Des beaux vêtements. PK nous achète toujours du beau linge.

Karl: En tant que parent, on voit les choses différemment. Alors, le plus beau cadeau, c’est de voir PK faire ce qu’il aime. Je sais qu’il aime ce qu’il fait. En tant que père, c’est le plus beau cadeau que PK pouvait me faire.

(Notez qu’après avoir signé son premier contrat professionnel, PK Subban a acheté un camion à son père. PK ne voulait pas conduire un plus beau véhicule que son père.)

***

Quel est l’avantage d’être le frère (ou le père) de PK?

31072014_101630_photo_AgnieszkaS

Jordan: Il nous aide beaucoup. Il nous donne beaucoup de conseils. Toujours disponible pour parler. C’est un bon grand frère et il s’occupe de nous. Le désavantage est la pression médiatique. Parfois c’est trop. C’est difficile de vivre à la hauteur des attentes, mais ce n’est pas si pire.

Karl: La popularité ne veut rien dire si on ne l’utilise pas pour faire quelque chose de bien. J’ai travaillé dans le système scolaire pendant 30 ans. J’ai passé ma vie à aider des jeunes à devenir meilleurs. À cause de la popularité de PK, je suis capable de faire cela encore plus. Je vis un rêve: aider des jeunes. À cause du programme Hyundai et de la popularité de notre famille, j’obtiens beaucoup plus de crédibilité que j’utilise intelligemment pour aider encore plus de jeunes. Quand une opportunité cogne à ta porte, il faut être prêt à répondre.

***

Qu’est-ce que PK fait pour vous donner du fil à retorde?

subban-family

Jordan: Au ministick. Moi et PK on se pogne souvent. Ça commence tout le temps quand on joue au ministick. Malcolm est devant le filet. Je donne un slash à PK, sans faire exprès. Il réplique avec un slash. Et ça dégénère en bagarre.

Karl: Chaque match, lorsqu’il est à la pointe sur l’avantage numérique. Il veut la rondelle. Il demande la rondelle et moi je reste assis nerveusement.  Il a des nerfs d’acier, mais moi ce n’est plus le cas, surtout après élevé 5 enfants. Surtout en séries, cette année principalement, chaque match j’étais nerveux.

P.-S. Après son apparition, PK Subban a quitté Montréal pour se rendre à Toronto rejoindre son agent Don Meehan. Pour contribuer au programme Jeunes Espoirs du hockey Hyundai, vous pouvez faire un don (qui sera versé à 100 % à des jeunes) sur leur site web officiel.


L’agent de P.K. Subban donne une mise à jour sur les négociations de son client

L’agent de P.K. Subban, Don Meehan, a donné une entrevue à Prime Time Sports, une émission de radio de FAN 590 à Toronto, mercredi après-midi et on a appris quelques détails de la négociation entre le Subban et le Canadien.

Meehan a commencé en disant que le Canadien et le clan Subban allaient se parler en personne à Toronto jeudi. Il a ajouté qu’il y avait encore en masse de temps pour conclure une entente avant la séance d’arbitrage de vendredi. Il ne faut donc pas paniquer si l’agent était à Ottawa aujourd’hui pour parler de Robin Lehner et de Bobby Ryan.

L’agent de P.K. a également ajouté que P.K. ne voulait pas devenir le défenseur le mieux payé de la LNH. Toutefois, il faut faire attention à ce commentaire. Instinctivement, on pense que ça veut dire que Subban ne veut pas un plus gros impact sur la masse salariale que 7,857 M$, qui est le plus gros de la ligue pour un défenseur (Shea Weber).

Par contre, il faut se rappeler que 3 défenseurs gagneront plus que ça en termes de salaire l’an prochain (Shea Weber 14 M$; Ryan Suter 11 M$ et Dion Phaneuf 8 M$). On ne peut donc pas trop tirer de conclusions à partir de ça.

On a également demandé à Meehan à propos de la possibilité pour Subban de jouer avec une nouvelle équipe éventuellement. Meehan a fermé la porte en mentionnant qu’il était trop tôt pour penser à ça et qu’il fallait présentement se concentrer un contrat à long terme avec le Canadien.

Bien évidemment, les paroles publiques doivent toujours être prises avec un grain de sel, mais c’est plaisant de voir l’agent aussi optimiste à 2 jours de la date limite. On peut donc encore s’attendre à un contrat à long terme entre P.K. et le Canadien avant leur séance d’arbitrage de vendredi.

Via Legend of Zombo


Kevin Weekes écorche le Canadien pour sa gestion du dossier P.K. Subban

Weekes

Weekes 2

Weekes 3

Kevin Weekes n’est pas le plus grand fan de Marc Bergevin. Après que les demandes d’arbitrage de P.K. Subban et du Canadien aient coulé dans les médias, l’analyste de CBC et du NHL Network a envoyé plusieurs tweets critiquant la gestion de P.K. Subban par le Canadien.

Weekes a expliqué qu’il ne comprenait pas pourquoi le Canadien jouait autant de jeu mental avec P.K. après qu’il soit devenu un joueur étoile qui respecte la tradition de l’équipe et qui se garde dans une forme phénoménale. Il a comparé ça aux Kings, Rangers, Bruins et Hawks qui s’occupent de leurs joueurs étoiles. Weekes a terminé en disant qu’il trouvait méprisable le fait que Subban devait encore être sous contrat avec le Canadien malgré tout ce qu’il avait prouvé.

L’analyste représente une certaine partie des fans qui trouvent que ce dossier traîne en longueur, mais il exagère un peu. Le contrat qui est présentement discuté entre les deux parties pourrait valoir plus de 70 millions. C’est normal que ça prenne du temps à négocier. Ses critiques seront plus valides si les deux clans se rendent devant l’arbitre.

Aussi, j’aime bien qu’il compare le Canadien aux Rangers et aux Kings. Les deux équipes ont niaisé leur joueur étoile pas mal plus que ce que le Canadien fait avec P.K. présentement. Drew Doughty et Derek Stepan ont tous deux signé leurs ententes à la veille du début de la saison et on en n’entend plus parler. Ça ne doit donc pas être si pire que ça…

C’est une réaction un peu exagérée de la part de Weekes, mais il faut s’y attendre dans une négociation aussi importante que celle entre Subban et le Canadien. Par contre, je m’y attendais plus de la part de certains fans que de la part des médias…


P.K. Subban demanderait 8,5 M$ alors que le CH offrirait 5,25 M$

brandon-prust-pk-subban

L’écart entre ce que souhaite avoir P.K. Subban et ce que le Canadien de Montréal veut lui offrir est de 3,25 M$. Le principal concerné demanderait un salaire annuel de 8,5 M$ tandis que le club montréalais lui proposerait une somme de 5,25 M$ par saison, selon ce qu’a rapporté The Hockey News.

Les deux clans ont jusqu’à vendredi pour s’entendre afin d’éviter l’arbitrage salarial. Évidemment, les deux parties vont tout faire pour réussir à conclure un pacte avant d’entrer dans le processus d’arbitrage.

Le CH a choisi pour l’attribution d’un contrat d’une saison pour Subban, parce qu’il peut retourner en arbitrage l’été prochain. Il peut également négocier une nouvelle entente plus tôt l’an prochain.


Paulina Gretzky est maintenant une surfer girl

Screen shot 2014-07-17 at 9.17.05 AM

Belle photo, mais me semble que la fille de Gretzky s’est arrangée intense pour tout défaire son look une fois dans l’eau.


Les folles rumeurs amenant Kris Letang avec le Canadien

Photo: Ultrawig

Le défenseur des Penguins de Pittsburgh Kris Letang.

L’entrée en scène de l’entraîneur-chef Mike Johnston et du directeur général Jim Rutherford dans l’organisation pennsylvanienne ne change pas le rôle de Kris Letang avec les Penguins de Pittsburgh.

« Quand est arrivé le temps du repêchage ainsi que la journée des joueurs autonomes, je me suis assis avec les dirigeants et je me suis fait dire que la situation n’avait pas changé dans mon cas », a-t-il révélé à la chaîne TVA Sports.

Également, celui-ci a indiqué qu’une liste d’une quinzaine d’équipes de la LNH a dû être faite – au moment du repêchage – par lui-même et son agent avec des clubs où il serait enclin d’être échangé à cet endroit.

« Le Canadien était sur ma liste », a-t-il mentionné.

Il n’en fallait pas plus pour que les spéculations résonnent dans les quatre coins du Web. Le nom de Letang est à plusieurs endroits et, d’ailleurs, de folles rumeurs l’envoient presque déjà à Montréal.

Pourtant, il n’en est rien à l’heure actuelle. Ce n’est pas parce que le CH était sur la liste de Letang qu’il sera automatiquement transigé à la troupe de Michel Therrien. De toute façon, les chances qu’il soit échangé pour le moment ne sont pas élevées. Cela dit, arrêtez immédiatement de croire que Letang prendra la direction de Montréal pour s’aligner avec le Canadien pour la saison 2014-2015.


Andrei Markov avait un sérieux intérêt d’aller jouer en Floride

Screen shot 2014-06-26 at 4.36.32 PM

Alors que de nombreux experts (et gérants de salon) croyaient que Marc Bergevin n’allait jamais payer Andrei Markov à sa juste valeur (3 ans – 17.25M$), plusieurs rumeurs envoyaient le défenseur russe chez les Panthers de la Floride. Tout indique que ces rumeurs étaient fondées puisque même la blonde de Markov, Miss Montes, s’attendait à déménager sous les palmiers.  Celle-ci a partagé ses états d’âmes sur les internets alors qu’elle se faisait bronzer sur le bord d’une piscine à South Beach, Miami.

« I was just getting used to the idea of moving to florida!!! I guess not happening for now…. »

Source: @CarolinaMontes