Suivez 25stanley sur Facebook!

Les plus populaires photos en hommage à Jean Béliveau

jean-beliveau-26

Aujourd’hui, on a réalisé à quel point Jean Béliveau était respecté dans le monde du hockey ainsi que partout à travers le pays. Sans surprise, son nom a fait surface sur toutes les plateformes de communications. Des centaines d’images du Gros Bill ont fait surface sur Instagram et Twitter. Voici notre collection d’images qu’on trouve les plus intéressantes.


R.I.P. Jean Béliveau // Photos souvenirs de la parade de la Coupe Stanley de 1966

Screen shot 2014-12-03 at 1.34.33 AM
stanley cup parade- canadiens - credit: montreal
coupe stanley canadiens - 1966 - credit: montreal
parade coupe stanley - canadiens - credit: montreal
jean beliveau - canadiens 1966 - credit: montreal
montrea-canadiens-stanley-cup-parade

Il fut un temps, dans les années 1960, où l’on croyait que le trophée de Lord Stanley appartenait au CH. C’était l’époque des 6 équipes jusqu’en 1967 et celle des 12 par la suite. Souvenez-vous que la Coupe Stanley fut remportée par les Canadiens en 1960, 1965, 1966, 1968 et 1969. Celle de 1967 est allée aux Maple Leafs de Toronto. Le 5 mai 1966, l’équipe remportait sa 14e Coupe Stanley contre les Red Wings à Détroit lors du sixième match. Jean Béliveau était un grand responsable de les succès de l’équipe montréalaise.

Quatre jours plus tard, c’était la parade de la Coupe Stanley des Canadiens de Montréal à la plus grande joie des partisans. Lors de cette journée, Jean Béliveau, Henri Richard, Jacques Laperrière, Ted Harris, Claude Provost, Ralph Backstrom, John Ferguson, Robert Rousseau et autres se sont promenés sur les Boul. Saint-Jospeh et Saint-Laurent ainsi qu’autour du Forum. Avouez que les mecs ont trop d classe. Sur la 5e photo, il s’agit bel et bien d’une fan venue embrasser Jean Béliveau.

Bravo à la Ville de Montréal d’avoir eu l’excellente initiative de mettre ces photos d’archives sur Flickr.


Vidéo // Documentaire sur la vie de Jean Béliveau

C’est avec grande tristesse que la direction du Club de hockey Canadien a annoncé le mardi 2 décembre 2014 le décès de Jean Béliveau, à l’âge de 83 ans. Originaire de Trois-Rivières, Jean Béliveau est né le 31 août 1931. La glorieuse carrière de 20 saisons de Jean Béliveau dans l’uniforme du Canadien de Montréal, entre 1950 et 1971, a été marquée par la conquête de 10 coupes Stanley, dont cinq consécutives de 1956 à 1960. De 1961 à 1971, le numéro 4 a agi à titre de 20e capitaine dans l’histoire de l’organisation, plus longtemps que quiconque dans l’histoire des Canadiens. L’équipe remporta la coupe Stanley lors de cinq de ces 10 saisons, dont lors de la dernière saison de la carrière du Gros Bill. Il ajouta sept autres coupes Stanley à titre de dirigeant dans l’organisation. Jean Béliveau fait partie de l’Équipe d’étoiles de tous les temps du Canadien, en compagnie de Jacques Plante, Doug Harvey, Larry Robinson, Maurice Richard, Dickie Moore et Hector «Toe» Blake. Voici un excellent documentaire sur sa carrière et sa vie.

Jean Béliveau est décédé, mais il sera pour toujours présent dans l’âme de tous les partisans des Canadiens de Montréal.

*

Photo: Jean Béliveau un parfait gentlemen, même lors de la parade de la Coupe Stanley en 1966.

Screen shot 2014-12-03 at 1.34.33 AM

Le mythe du défenseur robuste qui peut nettoyer le devant du filet

alexei-emelin-600x522

Depuis quelques années, une des critiques que plusieurs amateurs ont envers le Canadien est le manque de robustesse de l’équipe, particulièrement à la ligne bleue. Alexei Emelin tient le fort depuis un bon moment à ce niveau et le peu d’aide qu’il a reçu est venu de Douglas Murray.

Ce débat a été relancé la semaine dernière lorsque l’équipe a fait l’acquisition de Bryan Allen, ce qui a forcé la rétrogradation de Beaulieu à Hamilton. Les fans de robustesse étaient heureux de voir Allen arriver en renfort alors que plusieurs fans se plaignaient du développement de Beaulieu encore une fois ralenti.

Il faut dire que bien que la robustesse soit encore apprécié par les amateurs, cet aspect du jeu a perdu de l’importance avec les nouveaux règlements de la LNH. On voit beaucoup moins de gros double-échec pour nettoyer le devant du filet ou d’obstruction contre les joueurs adverses trop rapides. Donc, ce n’est pas parce qu’un joueur est robuste qu’il amène les résultats auxquels on est habitué pour ce genre de défenseur.

On peut mieux le voir grâce aux Hextally de l’excellent site War-on-ice. Un Hextally nous permet de voir d’où viennent les lancers accordés lorsqu’un joueur en particulier est sur la glace à égalité numérique. On peut comparer la performance lorsqu’un joueur est sur la glace à celle de l’équipe lorsqu’il est au banc. Dans ce cas-ci, nous allons comparer les Hextally de deux défenseurs anonymes du Canadien pour comparer leurs résultats.

Défenseur 1

Défenseur 1

Défenseur 2

Défenseur 2

La patinoire gauche du graphique nous montre les lancers accordés lorsque le défenseur est sur la glace alors que la patinoire de droite nous montre lorsque le joueur en question est au banc. Les chiffres sont là pour comparer leur performance au reste de la LNH. Si un chiffre est en bas de 1, c’est que le joueur accorde moins de lancers à partir de cette zone que la moyenne de la ligue. Si c’est au-dessus de 1, c’est qu’il en accorde plus de cette région.

Le chiffre le plus près du filet représente les zones à plus haut risque. Le chiffre au milieu représentent les lancers à risque moyen alors que celui en haut à gauche représente les lancers avec un risque faible de déjouer le gardien. La séparation de ces zones est faite ici, mais en gros, le haut risque représente la slot alors que le risque moyen représente le reste des chances de marquer. Les lancers à risque faible comptent tout le reste.

Donc, maintenant qu’on peut comprendre le graphique, on voit que le défenseur 1 excelle pour limiter les lancers de la slot alors que le reste de l’équipe en arrache drôlement quand il n’est pas sur la glace. Pour le reste des chances de marquer, il fait mieux que la moyenne de la LNH, mais moins bien que ses coéquipiers qui dominent cette partie de la glace, probablement grâce au schéma défensif de Therrien. Pour les autres lancers, il fait à peu près comme le reste de l’équipe et de la LNH.

Lorsqu’on se tourne vers le défenseur numéro 2, on voit qu’il est une étoile éviter les chances de marquer à l’exception de la zone hautement à risque. Il est également meilleur que la moyenne de la ligue et de ses coéquipiers pour les lancers à faible risque. Là où ça se gâte, c’est dans la slot où il fait définitivement moins bien que ses coéquipiers et que le reste de la ligue.

Si l’on avait à deviner qui étaient ces 2 défenseurs, on penserait que le premier est le maître pour libérer le devant du filet et qu’il se débrouille bien contre les chances de marquer. On penserait donc instinctivement à un gros défenseur capable de faire sa loi dans sa zone.

Le 2e défenseur est capable de limiter à peu près tous les lancers sauf les plus payants où il n’arrive clairement pas à s’établir. On penserait donc à un défenseur rapide, mais un peu faible pour vider le devant du filet. Je te laisse donc deviner qui sont les deux défenseurs.

Tu reçois un morceau de robot si tu avais deviné Tom Gilbert pour le défenseur 1. En effet, celui que l’on ne cesse de critiquer pour ses revirements et son jeu défensif est un des meilleurs défenseurs de l’équipe pour éliminer les lancers accordés à haut risque. Il fait également mieux que le reste de la LNH pour les autres chances de marquer. C’est bizarre avec ce qu’on entend à son propos cette saison.

Le 2e défenseur est plus facile à deviner étant donné l’introduction. Il s’agit d’Alexei Emelin, le gros défenseur robuste du Canadien. Le Russe n’est pas mauvais dans sa zone, mais contrairement à ce qu’on pourrait croire, il en arrache énormément dans l’enclave. C’est juste un rappel que ce qui était vrai avant 2005 ne l’est peut-être plus en 2014 et que la valeur des défenseurs robustes avec une carence au niveau du coup de patin en a pris un coup au passage. Ils ont encore une valeur, mais libérer le devant du filet n’en fait plus partie.


Photo // Le party d’Halloween des Canadiens de Montréal au Flyjin

C’était jour de congé pour les Canadiens de Montréal mercredi. Même Marc Bergevin se promenait ben-chill-ben-relax sur la rue Notre-Dame en après-midi. On l’a croisé au café Java U vêtu d’un pantalon à carreaux bleu et noir; pas certain si c’était son déguisement d’Halloween ou non.

En soirée, c’était le party d’Halloween du CH au resto-bar Flyjin dans le Vieux-Port. L’organisation avait réservé l’établissement pour toute la soirée. Les joueurs sont arrivés aux alentours de 21 h. Le paparazzi Eric Yeah passait par là et il a croisé quelques joueurs. On a aussi reçu quelques photos de nos puck-junkies trouvées sur les internets. Si vous en dénichez d’autres : jt@25stanley.com.

Dale Weise – Bête poilue volante

Remarquez que dans le dos de Dale Weise, il y a des ailes. Son costume: l’abobinable homme des neiges volant?

dale weise - canadiens - credit: 25stanley

***

Brendan Gallagher – Ninja Turtle

Gally s’est transformé en Leonardo. Il était accompagné d’un cheval de Star Wars Machin Truc. Difficile d’identifier ce joueur, mais ce qui nous intéresse vraiment est la cat woman en arrière.

brendan gallagher - halloween - credit: 25stanley

***

Carey Price en boîte de carton

Difficile à juger, mais on dirait que le gardien du CH porte un jersey de football sous son manteau. Reste à trouver le lien avec sa boîte de carton avec le chiffre 400. Une idée?

carey-price-halloween

***

Alexei Emelin en film d’horreur

Vêtu d’un simple chandail gris, il faut évaluer l’expression faciale du défenseur physique du CH. On va dire « un couple terrifié dans un film d’horreur ».

alexei-emelin-canadiens

***

David Desharnais – Joker

Solide maquillage fait par une certaine Amélie Gilbert.

Screen shot 2014-10-23 at 8.48.11 AM

***

PK Subban – Michael Jackson de Thriller

Un autre solide boulot d’une maquilleuse (Liza-Marie Charron) pour cette transformation de PK Subban.

pk-subban-halloween
IMG_1562

Malheureusement, on aurait aimé avoir plus de photos des déguisements d’Halloween des joueurs des Canadiens (comme Brandon Prust en Fred Caillou), mais fidèles à leur habitude, les « sympathiques » bouncers du Flyjin ont traité notre paparazzi de la même façon que leur clientèle qui fait le line-up… On a donc demandé à notre illustrateur Steph d’imaginer ce que les autres joueurs des Canadiens portaient pour ce party d’Halloween.

N.B. La pratique de jeudi du Habs est planifiée pour 15 h. Ça va donner le temps amplement aux joueurs de digérer leurs friandises.


VIDÉO // Eller, Price, Emelin et Pacioretty reçoivent des tweets méchants…

Alexei Emelin

Dans une capsule vidéo de HabsTV, quatre joueurs des Canadiens de Montréal, Lars Eller, Carey Price, Alexei Emelin et Max Pacioretty, ont lu des tweets qui étaient quelque peu méchants à leur endroit.

Le défenseur russe du CH ne semble pas avoir apprécié le fait qu’un individu lui reproche sa lenteur sur la patinoire…

Crédit photo : @Dr_Habs


Une rentrée au vestiaire euphorique pour les Canadiens!

Jiri Sekac - MTL @ WSH

Les joueurs de Michel Therrien filaient le parfait bonheur après avoir vaincu les Capitals de Washington jeudi soir dernier au Verizon Center. Les Canadiens de Montréal ont signé une victoire de 2-1 en tirs de barrage contre la bande d’Alexander Ovechkin.

Ce gain est dû en partie à l’excellente performance de Dustin Tokarski devant la cage du CH. Le portier de 25 ans a fait 29 arrêts pendant sa soirée de travail.

À leur rentrée au vestiaire suite à la rencontre, les Canadiens rayonnaient avec leur deuxième triomphe en autant de matchs depuis le début de la saison régulière.


Un individu poursuit le Centre Bell pour 30 000 $

baie vitrée centre bell

Lors de la retransmission du match entre les Canadiens et les Bruins, au Centre Bell, le 14 mai dernier, durant les séries éliminatoires, Joey Zukran ainsi que ses deux enfants et son cousin ont été expulsés du bâtiment montréalais.

M. Zukran réclame une somme de 30 000 $ au Centre Bell pour « l’humiliation, la tristesse et le traumatisme qui lui ont été causés à lui et ses enfants ».

En fait, les quatre personnes ne se sont pas assises à leur place respective puisqu’il y avait déjà des gens positionnés à cet endroit. M. Zukran et ses enfants ont décidé de prendre des sièges près de leur emplacement, mais cinq rangs plus bas.

Par contre, Samathan Batista, une agente de sécurité, les a avertis qu’ils n’étaient pas assis aux bonnes places. Le principal intéressé s’est expliqué, mais quelques instants plus tard, trois agents de sécurité sont arrivés et ont escorté les individus en question à l’extérieur du Centre Bell.

Une poursuite civile a été déposée le 30 septembre dernier, donc elle est en cours. D’ailleurs, la somme de 30 000 $ comprend le coût des quatre billets (40 $) et un article dérivé aux couleurs du CH.

Source : Le Journal de Québec


#HabsFilms // Si les joueurs des Canadiens étaient les vedettes de films

Belle initiative marketing des Canadiens de Montréal de demander à leur communauté de leur suggérer des films mettant en vedette des joueurs. Participez au concours et vous courez la chance de remporter l’affiche Meet the Parent-eaus autographiée par Parenteau. Voici donc les sorties cinéma #HabsFilms de cette semaine chez le CH…

Meet the Parent-eaus (Pierre-Alexandre Parenteau)

BzC5fQJCEAAVOTD

*

Patch and Furious (Max Pacioretty)

Patch and Furious

*

Plek-E (Tomas Plekanec)

Plek-E*

Chuck & Larry (Galchenyuk et Eller)

BzC1vWuIIAAbUIy

GIF // Succès souvenir de Dale Weise

Le 25stanley a beaucoup parleé de Dale Weise cet été, mais ça fait un bout qu’on n’a rien écrit sur lui. On en profite donc pour vous partager ce GIF d’une bonne pub de Gatorade que Dale Weise a fait quand il jouait pour les Rangers. Merci à puck–junky Cardinal pour l’idée.

dale-weise