Suivez 25stanley sur Facebook!

Une poignée de main qui tourne au vinaigre

CAN - RUS

Après le revers de 3-2 en tirs de barrage d’Équipe Canada junior contre la Russie lors d’un match du camp estival d’évaluation, la poignée de main s’est transformée en échauffourée.

Les représentants canadiens et leurs rivaux russes se sont retrouvés au centre de la patinoire pour la traditionnelle poignée de main, mais en raison d’une mini-dispute entre deux joueurs, le rituel s’est arrêté instantanément.

En janvier dernier, l’ÉCJ a soulevé les grands honneurs en disposant des Russes par la marque de 5-4 au Championnat mondial de hockey junior. L’équipe canadienne a mis la main sur la médaille d’or alors que la formation russe a dû se contenter de la médaille d’argent.

Les deux clubs avaient donc possiblement des comptes à régler et c’est peut-être une cause de l’échauffourée au moment de la poignée de main.

Vidéo – Poignée de main CAN/RUS


MediaFail // Histoire de couchettes chez les Maple Leafs diffusée sur TSN

Screen shot 2015-03-02 at 11.40.04 AM

Haaa la folie de la date limite des transactions. Les médias invitent les gens à partager des commentaires pour les diffuser au grand écran. Pour éviter des gaffes, il y a évidemment des modérateurs, mais certains commentaires peuvent se faufiler. Un utilisateur Twitter a décidé de faire une pas pire blague en utilisant le hashtag de TSN. Il a mentionné qu’il voulait que les Leafs gardent Joffrey Lupul pour la seule et unique raison qu’il a couché avec la femme de Dion Phaneuf.

Juste pour être clair: c’est une blague. Il n’y a rien de vrai dans cette histoire de couchettes. C’est une blague!

*Via @HKYlifestyle


Eric Lindros poursuit un ancien arbitre parce qu’il l’a fait mal paraître

Cet été, un ancien arbitre de la LNH nommé Paul Stewart a raconté une histoire qui datait de la saison recrue d’Eric Lindros. Selon cette histoire, Lindros aurait déchiré des posters autographiés qui étaient supposés aider un organisme de charité parce qu’il n’aimait pas Stewart. L’ancien des Flyers n’a pas aimé cet article et il a décidé de réagir en cour.

Il a intenté une poursuite de 3 M$ à l’endroit de Stewart et du Huffington Post, qui a publié cette histoire, parce qu’il met en doute la véracité de l’article et que ça l’a fait mal paraître. Lindros veut également un injonction qui va forcer le Huff Post à retirer l’histoire de son site web.

C’est une histoire vraiment bizarre puisque Lindros se préoccupe visiblement de son image et cette nouvelle n’aidera certainement pas cet aspect de sa vie. Je suis loin d’être un expert juridique, donc je n’ai aucune idée quelles sont ses chances de gagner, mais j’imagine que le montant qu’il peut obtenir ne vaudra pas les dommages à son image public, particulièrement quand on considère qu’il tente de faire son entrée au Temple de la renommée.

AJOUT : Lindros a diminué sa poursuite. Il ne demande que 250 000$ maintenant selon TSN.

Via TSN


Des parents nomment leur enfant Crosby Malkin

Screen shot 2015-02-25 at 10.42.32 AM

S’il y a une chose que je ne comprends des nouveaux parents c’est cette mode de donner un nom full original à ses enfants pour épater la gallerie. Probablement des gens pas cool qui ont manqué d’attention dans leur jeunesse. Le pire dans ce trend c’est que de un, ça n’impressionne personne. De deux, c’est fucking chien pour le kid. Des fans des Penguins de Pittsburgh, Monsieur et Madame Long, ont nommé leur fils Malkin Crosby Long. Tu veux que ton enfant se fasse niaiser à l’école comme Crosby sur la glace en playoff; mission accomplie bro!

Parfois, je suis en train de me demander si les gens sont rendus tellement cons qu’ils pensent que Kanye West, Jay-Z, Tom Cruise, Eminem sont des noms de naissance. Les gens sont des idiots.

P.-S. La seule exception à cette règle revient au joueur des Packers. Meilleur nom de toute l’univers: Ha Ha Clinton-Dix.


Brandon Pirri est tout un plongeur

Pirri

Mardi soir, alors qu’il coupait au filet, Brandon Pirri a été dérangé par un bâton élevé. Après quelques secondes sans que l’arbitre s’en aperçoive, et l’arrêt de Jaroslav Halak, Pirri a décidé de faire ce que plusieurs joueurs font de nos jours en s’assurant que l’arbitre voit qu’il était affecté par ce bâton élevé.

Au lieu de seulement donner un coup de tête par en arrière comme on voit normalement, l’attaquant des Panthers a donné tout ce qu’il avait en y ajoutant un saut et un tour sur lui-même. Ça a fonctionné puisqu’il a attiré l’attention de l’officiel qui a puni les Islanders sur la séquence.

La punition aurait dû être à Thomas Hickey, mais c’est Cal Clutterbuck qui a été puni sur le jeu. C’est un peu de karma pour celui qui a été le dernier à avoir été mis à l’amende pour plongeon. Dans le cas de Pirri, on risque de savoir assez rapidement s’il s’agissait de sa première offense ou s’il avait déjà été averti par la LNH.

GIF

Vidéo


Personne n’a regardé le match des étoiles

Matchétoiles

Les cotes d’écoute du match des étoiles ont été dévoilées et ce n’étaient pas des bonnes nouvelles pour NBC et Rogers. Aux États-Unis, 1,194 millions de personnes ont écouté le match (baisse de 14% vs 2012), 895 000 ont regardé le concours d’habiletés (baisse de 15% vs 2012) et il y avait 310 000 fidèles à l’écoute du repêchage (baisse de 24% vs 2012). Le plus triste, c’est que ce match est quand même le plus écouté à NBCSN depuis la finale de la Coupe Stanley.

Au Canada, les chutes sont encore plus drastiques. L’auditoire pour le match est passé de 2,454 millions en 2012 à 1,479 millions cette année. Plus de gens ont écouté le concours d’habiletés (1,7 millions), mais c’est quand même moins que le 2,5 millions de 2012. C’est la même chose pour le repêchage qui a perdu plus de la moitié de son auditoire en attirant 500 000 téléspectateurs comparativement aux 1,33 millions qui l’avaient écouté en 2012. TVA Sports n’a pas trop publicisé ses chiffres, donc on peut imaginer que ce n’était pas mieux au Québec.

Le président de Sportsnet n’a aucune idée comment expliquer cette baisse et il a mis en doute la validité de ces chiffres. Il faut dire que le calcul des cotes d’écoute est loin d’être une science exacte. Par contre, ce n’est pas assez pour justifier de telles baisses. Il faudra voir si ça forcera la LNH à travailler sur un nouveau concept.

Via Puck Daddy


Le match du Canadien sonnait comme une ronde de golf à Sportsnet

HNIC_Logo.svg

Si tu as essayé d’écouter le match du Canadien en anglais samedi soir, tu as remarqué quelque chose d’assez bizarre. Le commentateur, Paul Romanuk, gardait la description au minimum et lorsqu’il parlait, c’était avec très peu d’intonation et un chat dans la gorge. Ça faisait en sorte qu’il y avait plusieurs moments de silence et même quand il parlait, on se sentait plus au Masters à Augusta qu’au Centre Bell.

Lors de la fin du match, George Stroumboulopoulos a confirmé ce qu’on soupçonnait tous en disant que Romanuk était malade comme un chien et qu’il tentait de ne pas perdre la voix complètement.

Je ne blâme pas Romanuk qui, dans les circonstances, a fait du bon travail. Le gars n’avait presque pas de voix et il devait annoncer un match ultra offensif et excitant. Il a fait du mieux qu’il pouvait. Par contre, on a vu les limites de Sportsnet, qui produisait 6 matchs samedi soir. Ça veut dire qu’ils avaient besoin de 6 équipes pour annoncer ces rencontres et qu’ils ont manqué de monde pour remplacer Romanuk. Rogers se vantait de présenter plus de matchs que jamais en début de saison, mais ça les a forcé à offrir un produit assez moyen samedi soir.


Le Journal de Montréal publie un texte vachement sexiste sur les femmes et le hockey

fille hockey - montreal - credit: ig

À cause de la nature de mon blogue, certaines personnes me traitent de sexiste à cause que je publie des titres tels que La sœur de Genie Bouchard est hot hot hot. C’est correct de me juger pour ça; je m’assume dans ce soi-disant macho-isme. De ma perspective, je ne vois pas le mal à exposer un fait. Qu’est-ce que je peux dire de plus si c’est vrai que la fille a un sourire d’un million dollars ou qu’elle possède un corps coupé au couteau? D’autant plus que je ne l’ai jamais rencontré en personne et que la seule chose que je connais d’elle est ses centaines de selfies en bikini exposés à tous sur Instagram.

Ce que je considère comme du vrai sexisme est un texte paru dans le Journal de Montréal. Vous savez ce genre de média qui va se scandaliser quand une actrice porno décide de baiser 20 hommes le temps d’une soirée, mais en revanche va glorifier un Leonardo Dicaprio qui quitte une boite de nuit avec les 20 plus belles filles du VIP. Bref, un dude qui se pense drôle (et qui doit sûrement être incapable de scorer une date sur Tinder) a publié Le guide pratique pour convertir sa blonde au hockey. Il s’agit d’un guide d’une bassesse intellectuelle digne de l’époque où les femmes n’avaient pas le droit de voter.

Je n’ai juste pas le choix d’intervenir. Le texte est bourré de préjugés comme quoi l’argent impressionne les filles, qu’elles écoutent des téléséries quétaines et qu’elles s’intéressent seulement au potinage et non aux vrais enjeux. C’est pitoyable.

Voici quelques passages qui dépeignent les femmes comme étant des plotes à cash :

« Offrez-lui un chandail de son joueur préféré. Gardez en tête les critères sur ce quoi elle se base pour définir son joueur préféré : salaire, beauté, âge, salaire. »

Bro! Tu es le chum le plus chien au monde. Si je comprends bien tes doubles critères de salaire, tu as acheté le jersey de Scott Gomez à ta blonde! Pauvre elle. Allons-y avec un autre passage qui ne vaut pas cher la tonne.

« Le tout inclus. À vos frais, la formule prévoit un souper dans une Cage aux Sports, deux très bons billets pour la rencontre, ainsi qu’un accès bar ouvert au Centre Bell. Vous devriez vous en sortir pour moins de 4 000 $. »

Erreur! Ce n’est pas la qualité des billets qui comptent, c’est l’importance du match. Les femmes sont émotives. Amène ta blonde à un match Canadiens-Panthers qui se termine 2-0 Floride, elle va avoir trouvé ça plate à mourir même si tu étais assis première rangée. Invite là dans les Bleus lors d’un match des séries ou lors d’une cérémonie dédiée à une légende des Canadiens; c’est de cette façon qu’elle va vivre la passion du hockey. Elle va s’en souvenir.

De plus, si tu passes ta soirée à saouler ta blonde, le lendemain matin elle va être hangover pour mourir et avoir tout oublié. On poursuit avec un passage qui laisse sous-entendre que les filles s’intéressent à des sujets seulement si c’est pour potiner.

« À coups de potins et d’histoires croustillantes, c’est avec un sac de chips à la main qu’elle voudra en savoir davantage. »

Les filles s’intéressent aux potins des vedettes qu’elles connaissent. Si ta blonde n’a aucune idée de qui est PK Subban, elle va s’en câlisser qu’il passe ses samedis soirs au Flyjin. Si tu veux que ta blonde s’intéresse aux joueurs, tu dois lui faire remarquer les différentes habiletés des meilleurs joueurs. Explique-lui que PK Subban a un coup de patin unique. Dis-lui de regarder attentivement le #76 à la pointe quand il se prépare à slapper. Les filles aiment le gossip, mais elles aiment encore plus les histoires chaleureuses. Puisque tu dois absolument lui faire un briefing sur Carey Price, raconte-lui qu’il habitait dans le fin fond de bois au BC quand il était jeune. Il avait un talent unique. Son père croyait tellement en lui qu’il a acheté un avion pour l’amener à ses pratiques et ses matchs. Et après ça, montre-lui le clip de Carey Price et son père aux Jeux olympiques.

J’enchaîne avec des passages qui m’ont fait réaliser que je n’écouterais jamais une game de hockey chez nous avec l’homme qui a pondu ce guide.

« Donnez-lui des compliments à la tonne ainsi qu’un bon massage pour maximiser vos chances de réussite. »

Dude, ta yeule! On écoute la game. Si tu parles tout le temps et que tu la tripotes comment veux-tu qu’elle se concentre à faire la différence entre Subban et Emelin? Quand tu écoutes un match avec une fille qui n’y connait pas beaucoup, la seule chose dont tu as besoin c’est de la patience. Si ta blonde décide de faire un effort pour s’intéresser au hockey, elle va te poser une tonne de questions. Révise bien le livre des règlements pour t’assurer de lui expliquer aisément le concept de la pénalité quand la rondelle sort du jeu en zone défensive.

Je termine avec ceci. Le gars n’a vraiment pas compris le concept du house party.

« Si vous invitez des chums de gars à la maison lors d’un soir de match, assurez-vous que la copine ne se retrouve pas seule. C’est là qu’arrive la chum de fille. Limitez-vous à une seule amie, car si elles se ramassent en troupeau, il sera difficile de les contrôler. »

Bro! Dis-moi pas que tu préfères les partys de saucisses pour ensuite te sauver aux danseuses après le match? Ça parait que tu as rarement invité des gens chez toi pour écouter une partie. Le plus de filles qui aiment le hockey qu’il y a chez toi, le plus de chances que ta blonde va vouloir embarquer. Elle va vouloir faire partie du groupe. Et en passant, si la game est plate, tu veux plein des filles chez toi pour que ça dérape.

Pour conclure, je vais me permettre de donner mon  « top conseil » pour piquer l’intérêt de votre blonde pour le hockey. Vous devez uniquement faire ce que tous les papas et mamans de joueurs de la NHL ont fait avec leurs fils.

Allez patiner à la patinoire extérieure du coin par une belle journée/soirée d’hiver. Faites-lui découvrir les plaisirs de glisser sur la glace. Montrez-lui que vous avez du talent comme PK Subban. Faites la sentir fière d’elle quand elle va être capable de patiner sans vous tenir par les mains. Expliquez-lui comment tenir un bâton et tirer au but. Elle va comprendre la satisfaction d’être capable de lever la puck et de la mettre dans le fond du but.

Tous les joueurs de la NHL sont tombés en amour avec le hockey en patinant dehors avec ceux qu’ils aiment. C’est la meilleure technique pour convertir votre blonde au hockey.


NBC oublie les 40 buts que Nick Spaling a marqués avec les Preds

MediaFail est notre chronique blooper journalistique. À ne pas prendre au sérieux. Il faut plutôt en rire. Message aux puck-junkies, si vous en trouvez, envoyez cela par ici : jt@25stanley.com, sur Facebook ou @25stanley.

Spaling

Mercredi soir, Nick Spaling a ouvert la marque dans le match entre les Penguins de Pittsburgh (qui portaient leur magnifique uniforme rétro pour l’occasion) et les Flyers de Philadelphie. Peu après son but, NBC a indiqué qu’il s’agissait du premier but en carrière pour Spaling.

Toutefois, il s’agissait plutôt du 41e but de la carrière de Spaling qui en avait marqué 40 en 297 rencontres avec les Prédateurs de Nashville. La personne qui a écrit sur le graphique aurait donc dû inscrire qu’il s’agissait du premier but de Spaling avec sa nouvelle formation.

Normalement, presque personne n’aurait remarqué ça, mais comme le match était diffusé par NBCSN, qui est un réseau national, certains partisans de Nashville ont vu que le réseau les avait oublié. Pourtant, ils auraient dû s’en rendre compte lors du dévoilement de l’horaire de NBCSN en début de saison où ils ont appris qu’ils n’auront qu’un match diffusé à la grandeur du pays cette année.

Via On The Forecheck


Photo Du Jour // Ray Rice devrait être populaire à l’Halloween

Un déguisement qui risque d’être populaire à l’Halloween. Surtout aux USA.

Screen shot 2014-10-20 at 3.22.46 PM

*

JS Giguère sur le panel de Sportsnet. Je suis certain que Patrick Roy aimerait mieux l’avoir avec un gilet de l’Avalanche en ce moment.

Screen shot 2014-10-20 at 6.09.47 PM

*

La soeur d’Eugenie Bouchard, Béatrice, s’éclate à Kingston à l’Université Queen’s.

Screen shot 2014-10-20 at 6.15.30 PM
Screen shot 2014-10-20 at 6.15.39 PM

*

Les Capitals font un photoshoot avec des bébés chiens.

ovi-dog

*

WTF? Check la longueur du pied de Tom Wilson…

tom-wilson

*

Tous les médias ont un kick sur Manny Malhotra aujourd’hui. 1er de la ligue pour les mises en jeu.

Screen shot 2014-10-20 at 6.26.37 PM

*

Mugshot de Slava Voynoz des Kings après avoir agressé sa copine.

B0bE2OAIQAAfNh2

*

Quelle est ta couverture favorite du Elle Quebec de Maripier Morin?

Screen shot 2014-10-20 at 6.36.01 PM