Suivez 25stanley sur Facebook!

Insider Trading // Martin Brodeur, Vincent Lecavalier, les Kings et les Oilers

Insider Trading

Bob McKenzie, Darren Dreger et Pierre Lebrun ont sorti quelques informations par rapport à deux Québécois qui pourraient être échangés avant la fin de la saison et deux équipes en furie pour des raisons bien différentes dans leur chronique Insider Trading de mardi soir.

Vincent Lecavalier

L’attaquant québécois regardera le match des Flyers à partir de la galerie de la presse mardi soir. Bien évidemment, il n’est pas trop content de la situation et il croit que son utilisation a un rôle à jouer dans ses mauvaises performances. Bref, Lecavalier, qui a une clause de non-mouvement, serait prêt à accepter une transaction selon Darren Dreger. Bien évidemment, les équipes ne se bousculent pas pour un gars qui a un impact de 4,5 millions sur le plafond jusqu’en 2018 et qui joue sur un 4e trio pour une équipe dans le fond du classement.

Toutefois, Lecavalier commence à flotter la possibilité qu’il prenne sa retraite en 2016, ce qui lui donnerait encore une saison et demie à jouer et réduirait son contrat de 2 ans. Comme son contrat a été signé sous la nouvelle convention collective, il n’y aurait pas de punition sur le plafond salarial. Le but de la stratégie de Lecavalier serait d’attirer une équipe qui serait prête à faire un investissement à court terme. Il faudra voir si ça fonctionne.

Martin Brodeur

Pierre Lebrun a parlé du gardien québécois qui a signé avec les Blues de St-Louis aujourd’hui. Lebrun a expliqué que ce n’était pas certain que Brodeur reste avec les Blues toute la saison. Lors du retour de Brian Elliott, qui devrait être dans quelques semaines, il y aura 3 gardiens de la LNH à St-Louis et on ne sait pas si c’est quelque chose qui intéresse Brodeur. Selon Lebrun, avec l’accord de Brodeur, les Blues pourraient l’échanger avant la date limite des transactions. C’est ce qui explique son bonus de 125 000$ s’il est dans un alignement de la LNH le 4 mars.

Oilers

Dreger a aussi parlé des Oilers où il ne s’attend pas à voir de changement immédiat. Les Oilers veulent transiger et Craig MacTavish regarde pour un gardien, un centre et un défenseur, mais il ne veut pas se faire voler et les offres ne sont pas bonnes pour le moment. Également, selon Dreger, il faudra que ce soit bien pire avant que l’équipe renvoie le coach, donc les changements ne seront pas imminents à Edmonton malgré une séquence de 10 défaites consécutives.

Kings

Selon Bob McKenzie, la situation de Voynov a grandement endommagé la relation entre les Kings et la LNH. La pratique de Voynov et l’amende de 100 000$ qui a suivi n’ont pas aidé aujourd’hui, mais ça allait déjà mal auparavant. Lorsque la LNH a refusé de donner de l’aide aux Kings pour le plafond salarial, Gary Bettman a déclaré qu’il fallait que les équipes apprennent à mieux gérer leur plafond. Le DG des Kings, Dean Lombardi, n’a pas apprécié en répliquant qu’il faudrait qu’il se garde de la place au cas où l’équipe ait un cleptomane ou un voleur de banque dans le vestiaire. Éventuellement, la LNH a aidé Los Angeles, mais ça semble avoir laissé des traces.


Insider Trading // Vincent Lecavalier est sur le marché

Aujourd’hui, les DG se sont rencontrés pendant plusieurs heures. Comme à l’habitude, ça a créé une tonne de rumeurs qui ont été couvertes par Darren Dreger et Pierre Lebrun pendant leur segment d’Insider Trading. Les gars ont commencé avec Spezza et ne nous ont rien appris de plus, mais voici les autres dossiers qui ont été discutés.

Mike Richards

Les insiders assument que Brad Richards se fera racheté, mais ils sont moins certains pour Mike Richards. Il lui reste 6 ans à son contrat qui a un impact de 5,75 millions sur la masse salariale, ce qui est pas mal pour un centre de 4e trio, mais les Kings ne le rachèteront pas.

Toutefois, Richards est reconnu comme un gars qui aime le party et selon Darren Dreger, les Kings pourraient lui demander de travailler sur son conditionnement hors-saison. L’informateur de TSN a également mentionné que ce n’était pas certain que Richards acquiesce à cette demande…

Vincent Lecavalier

Il reste encore 4 ans au contrat de Vincent Lecavalier qui a un impact de 4,5 millions sur la masse. Encore une fois, c’est pas mal pour un joueur de 4e trio. Dreger croit que cela fait en sorte que Ron Hextall voudra l’échanger. Le seul problème, c’est que Lecavalier a une clause de non-mouvement complète qui lui permet de choisir sa destination. Toutefois, pour l’instant, il n’y a pas de liste d’équipes qui a été fournie aux Flyers par le clan Lecavalier.

Shea Weber

Pierre Lebrun a répété que malgré les rumeurs qui finissent toujours par sortir, les Prédateurs ne veulent pas échanger Shea Weber. Il a parlé à David Poile, le DG de l’équipe, qui lui a dit qu’il ne bougerait pas et que les Preds allaient bâtir leur équipe autour de Weber.

Dan Boyle

Selon Dreger, les Maple Leafs sont hauts sur la liste de Dan Boyle. Le défenseur appartient présentement aux Islanders qu’il avisera plus tard cette semaine s’il est intéressé à négocier avec l’équipe après qu’ils lui aient soumis une offre.

S’il se rend sur le marché des joueurs autonomes, il demandera un contrat de 2 ans que les Leafs seraient prêts à lui donner. Toutefois, l’argent demandé par Boyle pourrait être un peu trop selon l’insider de TSN. Une chose est certaine, il y a de l’intérêt.

Jonathan Toews et Patrick Kane

Les contrats des deux stars des Blackhawks viennent à échéance à la fin de saison 2014-2015 et Stan Bowman n’a pas le goût de laisser ces contrats se terminer. Selon ce qu’il a dit à Pierre Lebrun, il veut les signer le 1er juillet, le premier jour où il aura droit de les signer, puisque ce sera sur quoi il basera son plan pour la saison morte. Selon Lebrun, il est optimiste à ce niveau.

Bob Nicholson

Darren Dreger a mentionné que l’ancien meneur d’Hockey Canada devrait obtenir un emploi dans la LNH sous peu. Il n’a pas indiqué avec quelle équipe ce sera, mais ça devrait être haut placé alors qu’il serait juste en-dessous du propriétaire.

Loterie du repêchage

Lebrun a conclu la chronique avec un dossier nébuleux. Il a parlé à Tim Murray qui était soulagé d’apprendre que la loterie ne changera pas avant le repêchage de 2015 où il a 3 choix de première ronde. Toutefois, selon une source, il est encore possible que la loterie change d’ici le repêchage de 2015.


Dion Phaneuf ne serait pas un bon centre

Vendredi soir, les Maple Leafs tentaient de mettre fin à leur séquence de 6 défaites consécutives alors qu’ils rendaient visite aux Flyers à Philadelphie. Ça a mal commencé alors que c’est Vincent Lecavalier qui a ouvert la marque pour les Flyers.

Lecavalier a réussi cela pendant un avantage numérique de 5 contre 3 des Flyers. Après que Jay McClemment ait été chassé de la mise au jeu, c’est Dion Phaneuf qui s’est présenté pour jouer le rôle de centre. Disons que ça ne s’est pas passé idéalement…

Phaneuf

C’est dommage pour Phaneuf qui vient de connaître un match très difficile contre les Blues de St-Louis et qui se fait blâmer par les médias locaux à qui il ne voulait pas parler après la défaite humiliante des siens. Ce n’est pas vraiment de sa faute, mais si ce but fait la différence, vous pouvez être sûr que les gens de Toronto vont en entendre parler dans les lignes ouvertes.


Vincent Lecavalier est rendu sur la 4e ligne des Flyers


Pendant la saison morte, bien des partisans auraient aimé que le Canadien signe Vincent Lecavalier au lieu de Daniel Brière. Ces critiques se sont faits encore plus entendre quand Therrien n’utilisait presque pas Brière et que ce dernier ne produisait pas. Aujourd’hui, alors que Brière joue mieux, c’est peut-être les fans des Flyers qui se demandent s’ils n’auraient pas dû le garder.

En effet, Vincent Lecavalier a été rétrogradé au centre de la 4e ligne avec les Flyers. L’attaquant jouait surtout à l’aile du 2e trio jusqu’à maintenant cette saison, mais l’entraîneur Craig Berube n’était visiblement pas satisfait de sa production et il a décidé de le rétrograder.

En conférence de presse, Berube n’a pas mâché ses mots en disant qu’il s’attendait à plus de la part de son attaquant et qu’il croyait encore qu’il peut faire plus que ce qu’il fait depuis le début de la saison. Il faut dire que Lecavalier n’a qu’un but à ses 10 derniers matchs et il semble être très malchanceux dernièrement. Peut-être que son entraîneur veut briser cette mauvaise séquence en le ramenant à sa position naturelle, mais avec Zac Rinaldo et Adam Hall, ça va être difficile de créer de l’attaque.

Via Philly.com


Vincent Lecavalier frappe les 3 poteaux avec un lancer

Les Kings de Los Angeles jouaient à Philadelphie contre les Flyers lundi soir dans le premier match de Jeff Carter à Philly depuis l’échange qui lui a permis de gagner la Coupe Stanley en 2012.

C’est d’ailleurs Carter qui a ouvert la marque dans ce match. Alors que les Flyers tentaient de revenir au score après ce but, Vincent Lecavalier a obtenu une chance de marquer incroyable alors qu’il avait le filet complètement ouvert devant lui. Lecavalier n’a pas réussi à marquer, mais il a réussi un trick shot difficile à réussir en frappant les 3 poteaux avec un seul lancer.

Lecavalier

C’est vraiment malchanceux pour l’ancien capitaine du Lightning, mais c’est quand même impressionnant de voir ça arriver, surtout quand on sait très bien que ce n’est pas qu’il essayait de faire.


Andrei Markov serait heureux de rester avec le Canadien // Vincent Lecavalier raconte ses négos avec le CH

andrei markov - canadiens - credit: 25stanley

Andrei Markov en est à sa dernière année de contrat avec le Canadien. Est-ce le début de la fin pour lui avec le club montréalais? Peut-être.

Cependant, le principal intéressé ne s’en fera pas avec sa situation  contractuelle durant la saison 2013-2014. Le défenseur russe ne veut pas que son jeu sur la patinoire régresse en raison de son avenir avec le Tricolore.

«Je serais heureux de rester avec le Canadien, mais tu ne sais jamais ce qui va se passer. Tu ne peux pas lire dans les pensées de la direction, a déclaré Markov. Tout ce que je peux faire, c’est de jouer mon jeu du mieux que je peux. C’est tout ce que je peux dire au sujet de la situation présentement. Au fond de ton esprit, tu sais que c’est la dernière année de ton contrat, mais je ne veux pas y penser et de perdre ma concentration sur mon jeu. Je vais essayer de prendre un match à la fois et nous verrons ce qui se passe.»

Citation : The Montreal Gazette

***

Négos de Lecavalier avec le CH

Stéphane Leroux, de RDS, a eu l’occasion de rencontrer Vincent Lecavalier dans le cadre de l’émission Hockey 360. Le journaliste a donc profité du moment pour demander les principales raisons qui ont poussé l’ancien joueur du Lightning à rejeter l’offre du Canadien de Montréal et accepter celle des Flyers de Philadelphie.

«C’était plus pour signer à long terme. Je veux aller dans une place… j’ai toujours jouer à Tampa (Bay) et je veux un peu la même chose. Je ne voulais pas signer à quelque part pour une ou deux ans et aller à quelque part d’autre après. Quand tu signes à long terme, tu es là longtemps, tu peux bâtir quelque chose avec l’équipe et c’est ce que je voulais faire», a expliqué Lecavalier.

Stéphane Leroux a enchaîné avec la question suivante : as-tu failli t’entendre avec le Canadien?

«Oui, pour dire la vérité, les deux trois jours avant que je signe, ma tête ‘spinnait’ d’un bord et de l’autre, je ne sais pas vraiment quoi faire. J’avais beaucoup de décisions à prendre, côté famille,  côté hockey. Puis, j’ai rencontré monsieur Molson avec Marc (Bergevin) et Michel (Therrien) et on a eu une super bonne rencontre. Mais j’ai pris une décision qui m’a amené ici (Philadelphie). J’ai bien aimé Peter Laviolette (entraîneur-chef des Flyers) et le côté hockey. Donc j’ai pris ma décision.»

***

La panique pour les jeunes du Canadien?

Est-ce que les espoirs du Tricolore qui sont encore au camp doivent ouvrir davantage la machine? Est-ce qu’ils ont encore du temps devant eux pour suffisamment épater la direction montréalaise?

Richard Labbé, de La Presse, s’est penché sur ses questions et dans son texte, ce matin, il met en relief que le temps presse pour les jeunes joueurs du CH. Cliquez ici pour lire l’article.


Fondation Vincent Lecavalier : annulation du tournoi de golf

La Fondation Vincent Lecavalier ne mettra pas sur pied son tournoi de golf à Rimouski au cours de l’été.

Celle-ci a fait savoir que le déménagement (Tampa Bay à Philadelphie) de Lecavalier empêche le principal intéressé de participer à l’événement cette année.

Le tournoi a lieu habituellement au Club de golf de Bic à Rimouski. À chaque année, l’organisme amassé environ une somme de 50 000 $.

D’ailleurs, ce n’est pas la fin pour cet événement. Les organisateurs ont fait savoir que l’annulation du tournoi de golf n’entraîne pas la fin des activités de la Fondation Vincent Lecavalier.

Lors de la plus récente édition, près de 240 joueurs s’étaient donnés rendez-vous sur les verts.

Source : TVA Sports


Daniel Brière vs Vincent Lecavalier | Danny Brière est remplacé par Daniel Brière sur le site de la LNH

daniel briere - canadiens - credit: 25stanley

Ce que Vincent Lecavalier a refusé Daniel Brière, lui, il l’a accepté. Bien sûr, je parle d’un contrat avec le Canadien de Montréal.

Brière est conscient qu’il devrait aux réalités fiscales québécoises, mais en tant que joueur prevenant du Québec, le principal intéressé a écouté son coeur plutôt que son porte-monnaie.

En passant, ce qui a fait reculer Vincent Lecavalier de Montréal, ce sont les réalités fiscales québécoises.

Pourtant, Lecavalier avait fort probablement de meilleures offres que Brière afin de signer avec le Tricolore.

Bref, Lecavalier a signé un pacte avec les Flyers de Philadelphie et Brière, quant à lui, s’est entendu avec le Canadien et il a par le fait même réalisé un rêve d’enfance.

***

La fiche officielle de Daniel Brière sur le site de la Ligue nationale de hockey (LNH) a été modifiée puisque le Québécois est un membre du Canadien de Montréal.

Au lieu de «Danny Brière», il est maintenant inscrit «Daniel Brière». Le fait qu’il soit de retour au Québec a évidemment eu un impact sur ce changement.

Arpon Basu, directeur de la rédaction sur le site LNH.com, a fait état de cette modification sur son compte Twitter vers midi vendredi.


Les réalités fiscales québécoises ont fait reculer Vincent Lecavalier

Dans la mesure où Vincent Lecavalier avait souhaité porter l’uniforme du Canadien de Montréal, aujourd’hui, le Québécois porterait le chandail tricolore du CH.

Selon ce que rapporte François Gagnon, de La Presse, Lecavalier ne voulait pas vivre les réalités fiscales québécoises. Cela a donc fait en sorte qu’il s’est entendu avec les Flyers de Philadelphie pour quatre saisons.

Avec l’accord de Geoff Molson, propriétaire du Canadien, Marc Bergevin, directeur général, a soumis plusieurs offres au clan Lecavalier et même, celui-ci a bonifier les offres de quelques millions. Également, il a aussi offert un pacte comportant une plus longue durée.

La réponse du joueur québécois fut «non». Il a tourné le dos au club montréalais et il a décroché une entente à Philly.

Jagr ne jouera pas à MTL

D’après François Gagnon, Jaromir Jagr ne signera pas avec le Canadien de Montréal. Le journaliste de La Presse est certain.

Cependant, il ne ferme pas la porte sur les rumeurs amenant Brenden Morrow (marché des joueurs) et Maxime Talbot (via transaction) à Montréal.


MediaFail // Vincent Lecavalier est excité

Via puck-junkie Alexis:

« Juste pour rire… Regardez le titre en-dessous du site internet du blogue de Renaud Lavoie.  Il fait de l’effet à Vinny. Hahaha. »