Suivez 25stanley sur Facebook!

MediaFail // TVA Sports accuse La Presse de faire du « sensationnalisme »

Screen shot 2015-05-07 at 2.36.51 PM

Probablement la meilleure joke du jour (ou même de la semaine), mais TVA Sports a quand même raison. Même si le titre de La Presse mentionne « fermeture de TVA Sports », je doute que cela arrive. Comme je l’expliquais ce matin, c’est impossible que la NHL ait fait un deal avec TVA Sports avec la crainte que leur réseau ferme boutique après 2-3 saisons. Ce que je trouve hilarant est le fait que Quebecor accuse La Presse de faire du sensationnalisme. Ce n’est pas ça le pain et le beurre de ce média? En tout cas, cette réaction prouve une chose: l’empire Quebecor est un « bully ». Parce qu’un vrai bully c’est toujours celui qui se met à pleurer le plus fort dès qu’on lui sert sa propre médecine.

P.-S. Image ci-dessous pour ceux qui se sont déjà pognés avec des Américains nommés Tyler, Trevor, Kyle, Nathan, etc.

Screen shot 2015-05-07 at 2.28.36 PM

 

 


Gros drama entre TVA Sports et Bell devant le CRTC

TVA-Sports-HABSolumentFAN

La Presse rapporte que TVA a perdu un litige en arbitrage contre Bell devant CRTC. Les deux monstres ne s’entendaient pas sur le taux de redevances que doit verser Bell pour distribuer TVA Sports 1 et TVA Sports 2 à ses abonnés. Le CRTC a jugé que l’offre de Bell était plus raisonnable que celle de Québecor. RDS reçoit environ 4$ par mois par abonné des distributeurs au Québec, tandis que TVA Sports touche 3$. Lors de la saison 2012-2013, TVA Sports a perdu environ 19 millions de dollars, alors que RDS  a réalisé des profits d’environ 49 millions. Évidemment, ces chiffres seront bien différents pour 2013-2014 à cause de la nouvelle entente Rogers-TVASports-NHL. On mentionne toutefois que RDS fera des profits alors que TVA Sports sera dans le trou.

Lors de la séance d’arbitrage, TVA Sports a utilisé comme argument que si la chaîne n’obtenait pas plus d’argent par abonnée, le poste pourrait fermer. HaHaHa. Grosse bullsh*t. Je sais que les grands titres vont annoncer que TVA Sports pourrait fermer ses portes, mais j’en doute. Gary Bettman et Rogers-Sportsnet n’auraient pas signé un deal avec TVA Sports s’ils avaient eu un doute que la chaîne fermerait après 2 ans. Cette guerre entre Quebecor et Bell relève surtout du domaine de chicane de milliardaire. Juste des gens avares qui veulent faire encore plus d’argent.

*Photo: habsolumentfan


Les cotes d’écoute de CBC ont plus que doublé au Québec cette année

HNIC_Logo.svg

Pendant les 4 premiers matchs du Canadien en séries, TVA Sports a obtenu exactement la même cote d’écoute que RDS l’an passé (1,533 million). À première vue, c’est une excellente nouvelle pour le réseau de Québécor qui en est à sa première année comme diffuseur des séries et qui a encore une base d’abonnés plus faible que celle de RDS (3,3 millions vs 2 millions).

Par contre, lorsqu’on regarde les chiffres de Rogers, leur partenaire dans cette entente, on se rend compte que le réseau ne profite pas pleinement de l’opportunité qui s’offre à eux pendant le parcours du Tricolore en séries.

Depuis l’an passé, les chiffres de CBC ont plus que doublé chez les Québécois francophones. Pendant les 4 premiers matchs de Montréal l’an dernier, Hockey Night in Canada avait maintenu une moyenne de 206 000 auditeurs chez les Québécois francophones. Ce chiffre est monté à 467 000 téléspectateurs cette année. C’est une hausse de 126% pour eux!

Comme TVA a les mêmes chiffres que RDS, ça veut dire que le % de franco-Québécois qui écoutent le match du Canadien en anglais et non en français est passé de 12% à 23% depuis le changement de réseau.

Qu’est-ce que tous ces chiffres veulent dire? Que l’amour des Québécois pour le Canadien ne cesse de grandir (les matchs attirent 261 000 téléspectateurs de plus que l’an passé), mais que ce n’est pas TVA Sports qui profite de cette hausse.

Le réseau de Québécor conserve des chiffres respectables, mais ça pourrait être bien mieux si leur couverture n’avait pas motivé l’équivalent de ces nouveaux téléspectateurs à écouter le match en anglais. C’est difficile de pointer exactement ce qui explique ce phénomène, mais c’est clair que TVA a encore beaucoup de gens à convaincre et des clips viraux du genre n’aideront certainement pas. Ce sera intéressant de voir si la tendance deviendra plus lourde en 2e ronde ou si le départ des Sénateurs nuira aux chiffres de CBC au Québec.

Via La Presse


Patrice Brisebois a de la misère à s’expliquer

MediaFail est notre chronique blooper journalistique. À ne pas prendre au sérieux. Il faut plutôt en rire. Message aux puck-junkies, si vous en trouvez, envoyez cela par ici : jt@25stanley.com, sur Facebook ou @25stanley.

patrice-brisebois-coupe-stanley

J’aime bien Patrice Brisebois. Alors qu’il travaillait pour le Canadien de Montréal, il avait même pris la peine de venir directement dans mon salon pour m’accorder une entrevue. Je me sens un peu mal de partager ce vidéo, mais j’ai tellement reçu de messages que je n’ai pas vraiment le choix. Avant de basher le Breezer, il faut comprendre que c’est les séries pour tout le monde, les gars des médias travaillent fort, ils sont sur la route, le stress d’être live, etc.

Comme le mentionne Mr. Bathurst, quelqu’un peut m’expliquer ce que Brisebois tente de dire?


Le passage à TVA Sports n’a pas coûté de téléspectateurs au Canadien pour leur 1er match des séries

tva-sports-logo

Après la signature du contrat de 12 ans entre la LNH et TVA Sports, quelques amateurs s’attendaient à une baisse de téléspectateurs pour les matchs du Tricolore. Toutefois, ce n’est pas ce qui s’est passé pendant le premier match des séries alors que 1 371 000 fans ont écouté TVA Sports mercredi soir. Ce chiffre était de 1 339 000 téléspectateurs pour le premier match du Canadien à Tampa Bay sur RDS en 2014.

En plus de tous ces fans, 400 000 Québécois francophones ont choisi de syntoniser CBC au lieu du réseau de Québecor. C’est un bon nombre, mais comme on n’a pas le chiffre de l’an passé, on ne peut pas comparer.

TVA Sports a reçu d’autres bonnes nouvelles en regardant les cotes d’écoutes du match. Ils ont pratiquement doublé les chiffres de RDS pendant l’avant-match (205 000 vs 104 000) et c’était la même chose après la rencontre (301 000 vs 161 000). Comme le but de ce contrat était d’habituer les téléspectateurs aux autres émissions du réseau, ces nouvelles sont très positives pour TVA Sports.

Pendant le match, la pointe de TVA Sports a été de 1 882 000 spectateurs. Du côté de CBC, la moyenne pendant cet affrontement fût de 3,02 millions. Après le drama du premier match de la série, ces chiffres devraient augmenter vendredi soir.

Via Richard Therrien


Le Journal de Montréal semble content de parler de RDS

576px-RDS_logo.svg

Un article ayant comme sujet principal le Réseau des sports (RDS) a été publié sur le site Web du Journal de Montréal;un texte dont le JdM ne semblait pas du tout hésitant à mettre en ligne puisqu’il a été rédigé pour rappeler que RDS ne diffusera aucun match de la LNH pendant environ six mois.

Le 9 avril prochain, la saison régulière des Canadiens de Montréal se terminera et cette rencontre sera présentée sur les ondes de TVA Sports. Cela veut donc dire qu’il ne reste que quatre matchs du Tricolore qui seront diffusés sur les ondes de RDS cette saison.

TVA Sports possède les droits de diffusion des parties en séries éliminatoires de Canadiens en plus des autres matchs impliquant les équipes qui se seront taillé une place dans la valse printanière.

Bref, le Journal de Montréal a sûrement eu un « plaisir fou » en rappelant une fois de plus aux gens que RDS devra combler un trou béant au cours des prochaines semaines en ne diffusant aucun match du circuit Bettman — une première depuis 2003 pour RDS.


La fin de semaine du Super Bowl a fait mal à TVA Sports

tva-sports-logo

La semaine dernière, on parlait du boost du match des étoiles qui avait aidé TVA Sports à se rapprocher de RDS. Il n’y a pas de doute que le contrat de télédiffusion de la LNH a aidé la station à augmenter son audience cette saison, mais lorsqu’il n’y a pas de match du Canadien, c’est encore très difficile pour le réseau de Québecor.

Selon Richard Therrien, dans la semaine du 26 janvier au 1er février, RDS a dominé TVA Sports au niveau des parts de marché (7,7% vs 0,8%). Bien évidemment, on y voit l’impact du Super Bowl, qui était non seulement diffusé à RDS, mais qui a aussi empêché TVA de présenter un match du Canadien samedi.

Même si c’est contre-intuitif, ces chiffres sont des bonnes nouvelles pour les deux réseaux. Pour RDS, c’est évident. Ils ont dominé la semaine et ils ont montré que leurs meilleures propriétés télévisuelles leur permettent de rester le réseau sportif le plus populaire au Québec. Ce chiffre de 7,7% les place parmi les meilleures stations au Québec pendant cette semaine et ce n’est pas rien pour une chaîne spécialisée.

En ce qui concerne TVA Sports, ce chiffre est moins bon que la moyenne des 100 premiers jours de la saison (1,7%), mais contre le Super Bowl et sans le Canadien, ce n’est pas surprenant. Toutefois, c’est le double du chiffre de la station pendant la dernière saison sans le contrat national de télédiffusion (0,4%). Ça nous montre que l’arrivée de cette entente a permis au réseau de se créer des fidèles qui y retournent même si les événements sportifs qu’ils offrent ne sont pas les plus populaires.

Doubler ce chiffre en moins d’un an sans avoir les deux plus grosses propriétés télévisuelles de la semaine est un progrès intéressant pour la station et ça montre pourquoi ils ont autant payé pour ce contrat. En même temps, ces chiffres leur rappellent qu’il y a encore pas mal de chemin à faire et que l’avantage de RDS est toujours présent. Heureusement pour eux, ils ont 12 ans pour compléter ce parcours.


Le match des étoiles a permis à TVA Sports de se rapprocher de RDS

tva-sports-logo

Depuis le début de la saison, le nouveau contrat de télédiffusion a permis à TVA Sports de se rapprocher un peu de RDS. Le réseau de Bell a encore une avance considérable (4,7% des parts de marché pour RDS vs 1,7% pour TVA Sports lors des 100 premiers jours de la saison), mais c’est pas mal plus proche que l’an passé (5,4% vs 0,4%).

Cet écart s’est encore rétréci pendant le match des étoiles. Du 19 au 25 janvier, RDS a obtenu 3,5% des parts de marché alors que TVA Sports était à 2,8%. Il y a plusieurs facteurs qui expliquent ces chiffres, mais le réseau de Québecor semble finalement s’installer comme un rival viable à RDS.

Au cours des dernières années, les dirigeants de TVA Sports pouvaient bien dire ce qu’ils voulaient, mais l’écart d’auditeurs était trop clair pour les prendre au sérieux. Toutefois, avec cet écart grandement réduit à cause d’un événement qui est clairement en perte de vitesse au niveau télévisuel, on peut imaginer une lutte intéressante au cours des prochaines années.

Bien évidemment, RDS peut répliquer en disant que cette baisse peut être expliquée par le fait que le Tricolore n’avait qu’un match sur ses ondes pendant cette période (victoire de 2-1 contre Nashville) et qu’ils vont facilement mener la lutte pour le reste de la saison. Par contre, je me demande quels seraient les chiffres sans l’Open d’Australie (avec Bouchard, Raonic et Pospisil), car le tournoi a probablement aidé RDS à garder le dessus sur TVA Sports.

Également, ce saut d’auditeurs était une occasion pour TVA Sports de créer de nouveaux fidèles en les habituant à leurs émissions pendant qu’ils étaient à l’écoute du match des étoiles. S’ils n’ont pas réussi à augmenter leurs cotes d’écoute et à affecter celles de RDS au cours des semaines suivant cet événement, il faudra qu’ils révisent leur stratégie avant leur prochaine opportunité pour créer une rivalité à long terme; les séries éliminatoires.

Via Richard Therrien


TVA Sports : pointe à 1,2 M de téléspectateurs pour le match Canadiens-Rangers

tva-sports-logo

TVA Sports a atteint une pointe de 1,2 million de téléspectateurs qui ont regardé le match des Canadiens de Montréal contre les Rangers de New York disputé au Centre Bell. Avec une moyenne de 859 000 téléspectateurs durant l’affrontement du CH à La Super soirée LNH, la chaîne sportive a été cherchée une part de marché de 24,6 %.

C’est un succès pour TVA Sports puisque la chaîne n’est plus en « grand débrouillage ». La population doit maintenant s’abonner pour regarder les rencontres du CH les samedis soirs.

Également, plus de 104 000 individus ont téléchargé les applications TVA Sports hockey et TVA Sports, ce qui est un nombre assez élevé considérant que celles-ci ne sont pas disponibles depuis bien longtemps.

« Nous sommes très heureux de la réponse des fans à notre offre multiplateforme que ce soit à la télé, avec La Super soirée LNH, ou encore avec les applications. Nous voulions rapprocher les amateurs de l’action et améliorer leur expérience hockey et je crois que nous avons visé juste. C’est très stimulant pour toute notre équipe », a indiqué le vice-président de TVA Sports, Serge Fortin.


TVA Sports a attiré 22% moins d’auditeurs que RDS l’an passé pour leur 1er match du samedi soir

tva-sports-logo

On a les cotes d’écoute pour le 2e match du Canadien sur les ondes de TVA Sports et comme pour les Panthers de la Floride, la 2e sortie fût pas mal plus difficile que la première. On se rappelle que TVA Sports avait maintenu les chiffres de RDS lors du match d’ouverture, mais ils n’ont pas été capables de faire la même chose samedi soir.

Le réseau a attiré environ 783 000 téléspectateurs pour le match contre les Flyers samedi soir. C’est une baisse de 22% par rapport à l’an dernier. On ne peut pas expliquer cette différence par l’adversaire puisque dans les deux cas, c’était les Flyers. Il s’agissait aussi du deuxième match de la saison. La seule différence est au niveau du score alors que le Canadien a gagné les deux rencontres, mais que ce fût plus compliqué cette année.

Tout n’est pas perdu pour TVA Sports. Ils sont venus au 2e rang au niveau des cotes d’écoute parmi tous les autres postes du réseau de Rogers à la même heure. Le seul réseau qui l’a devancé est CBC avec Penguins/Leafs avec 1,57 millions de téléspectateurs. Ensuite, on retrouve City TV qui a attiré un peu plus de 400 000 curieux pour la diffusion anglophone du match Flyers/Habs. En comparaison, 130 000 personnes ont écouté Sens/Lightning sur Sportsnet One.

Ce n’est donc pas la fin du monde, mais le fait que cette baisse survienne avant que le débrouillage du réseau se termine cette semaine n’est clairement pas une bonne nouvelle. Il faudra donc voir ce qui arrivera une fois que les téléspectateurs n’auront plus accès au réseau gratuitement.

Via Steve Lepore