Suivez 25stanley sur Facebook!

Sidney Crosby donne la victoire aux Penguins avec un but de fou

Sidney Crosby joue toujours bien contre les Islanders. Il réussit toujours les gros buts contre cette équipe pour une raison quelconque. Ce fut encore le cas mardi alors que Pittsburgh a battu les Islanders par la marque de 3-2 en prolongation.

C’est Sid qui a marqué le but gagnant en prolongation. C’est également lui qui avait envoyé tout le monde en overtime avec le but égalisateur en 3e période.

Toutefois, son but égalisateur n’était rien de fou lorsqu’on le compare au but gagnant. En prolongation, Crosby s’est moqué des jeunes défenseurs des Islanders avant de donner la victoire aux siens.

Ouf ! Ça c’est du maniement de rondelle mes amis. C’est le genre de jeu qui nous rappelle que le centre canadien est vraiment le meilleur joueur au monde (et que ce n’est pas facile d’être un jeune défenseur dans la LNH).

Ce but permet aux Penguins de se sauver avec une victoire de 3-2 alors qu’ils perdaient 2-0 après 1 période. Toutefois, quand tu as un 4 contre 3 en prolongation et que tu peux mettre Evgeni Malkin, Sidney Crosby, James Neal et Kris Letang sur la glace, tu es en bonne posture.


Spotted // Sidney Crosby & Penguins de Pittsburgh au Ritz-Carlton à Montréal

sidney crosby
sidney-crosby-penguins

Les Penguins de Pittsburgh étaient de passage au Centre Bell samedi soir. Sidney Crosby, Evgeni Malkin, Marc-André Fleury et compagnie ont check-in au Ritz-Carlton de Montréal tard vendredi. L’équipe jouait contre les Islanders à Pittsburgh. Comme d’habitude, il y avait beaucoup d’action devant l’hôtel des Penguins ce weekend. Beaucoup de partisans, chasseurs d’autographes, paparazzi, etc. Crosby et Malkin ont profité de leur passage à Montréal pour garnir leur garde-robe. Ils sont allés se faire des suits au même endroit où PK Subban va, soit chez Sartorialto. C’est pour cela qu’ils trimbalaient des étuis pour complet. Dans l’album photo ci-dessous, vous pourrez la face de jeunot d’Olli Maatta, Finlandais de 19 ans et la movember de Tanner Glass quelques heures avant que le pauvre se fasse briser la main par PK Subban.

N.B. Il ne reste qu’une semaine pour participer au mégaconcours 25stanley. On fait tirer des billets pour aller voir une game de hockey à Montréal et un souper avec le président de Flames, Brian Burke. Inscrivez-vous sur notre page Facebook. Participez en cliquant ici.

*Photo: Eric Yeah


Torey Krug vole la vedette à Sidney Crosby

Lundi soir, les Bruins de Boston ont battu les Penguins de Pittsburgh 4-3 en prolongation. Le match a eu une fin de fou alors que les Penguins ont envoyé le tout en surtemps dans la dernière seconde de la 3e période.

En effet, Sidney Crosby a fait des siennes en marquant avec 0,3 secondes à faire à la période pour égaler le score à 3. Bien évidemment, tout le monde sur Twitter couronnait Crosby comme le roi de la soirée grâce à sa performance clutch.

À ce moment là, tout le monde pensait que Crosby allait être le héros du match. Malheureusement, Torey Krug avait d’autres idées en tête.

En prolongation, Krug a marqué le but gagnant avec un boulet de canon qui n’a laissé aucune chance au gardien des Penguins.


Peter Budaj se moque de Sidney Crosby

Budaj vs Crosby

Le gardien des Canadiens Peter Budaj s’est moqué de l’attaquant des Penguins Sidney Crosby vers la fin du match.

Le joueur vedette de la LNH a sauté au banc hâtivement pour ne pas que son équipe soit pénalisée en raison de trop de joueurs sur la patinoire. Crosby a monté au banc, mais presque devant celui de ses rivaux. Il a chevauché la bande devant Peter Budaj et ce dernier s’est moqué de lui…

Voici la séquence où Budaj rit en quelque sorte de Crosby :


Max Pacioretty plus étincelant que Sidney Crosby

Habs vs Pens

Lorsque Sidney Crosby s’amène au Centre Bell, les partisans des Canadiens le craignent (avec raison). Par contre, pour ce match, c’est Max Pacioretty, un joueur de l’équipe locale, qui a eu le dessus sur l’attaquant vedette des Penguins de Pittsburgh.

Max Pacioretty a marqué deux buts et les siens ont battu leurs adversaires 3-2 devant leurs partisans.

2e but de Pacioretty

Le Tchèque Tomas Plekanec a ajouté un filet pour son équipe, soit le deuxième des Canadiens.

But de Plekanec

Crédit photo : canadiens.com


Sidney Crosby complète le superbe jeu de passes des Penguins

Mercredi soir, les Penguins de Pittsburgh ont battu les Capitals de Washington par la marque de 4-0. Ce match a complètement été dominé par Pittsburgh et rien n’illustre mieux cette domination que le but de Sidney Crosby dans cette rencontre.

En fin de 2e, les Penguins étaient en avantage numérique et Crosby a marqué le 3e but des siens en complétant un jeu de passes superbe de ses coéquipiers.

Je ne sais pas quelle partie du jeu est la plus impressionnante. C’est vrai que les passes entre les 3 joueurs de Pittsburgh sont solides, mais le lancer de Crosby contre Holtby est aussi précis que puissant et il n’y a pas grand joueur dans la ligue qui aurait pu compléter la séquence.


Les habitants de Pittsburgh ne sont pas tous fans de Sidney Crosby

Les américains ont l’équivalent de notre SAAQ qui se nomme le DMV. Comme nous, c’est là que nos voisins du sud vont chercher leurs permis de conduire et vont payer leurs plaques. Comme nous, leur DMV ne se déroule pas de façon optimale et les attentes sont entre 30 et 90 minutes.

Toutefois, ce n’est pas comme ça pour tout le monde, dont Sidney Crosby. Celui-ci a bénéficié d’un règlement qui privilégie les célébrités. Ce règlement stipule qu’une célébrité peut passer en avant de tout le monde afin que sa présence ne dérange pas les lignes avec l’arrivée de tous les partisans de la célébrité en question.

Ce traitement de faveur a permis à Crosby de passer devant tout le monde et d’être ressorti en 15 minutes. Cela n’a pas vraiment plu à certaines personnes présentes dans la succursale de la Pennsylvanie qui ont du attendre plus d’une heure pour renouveler leur permis. Certaines citoyennes ont même mentionné qu’elles n’auraient pas profité de la règle si elles étaient des stars.

Ce chialage est un peu ridicule puisqu’après 60 minutes de Crosby dans la ligne, on est pas mal sur que ça aurait été le chaos dans la place. Imaginez la scène (et les photos qu’on aurait reçues) si un gars comme Price avait fait la queue à la SAAQ pendant 60 minutes. On comprend les gens sur place d’être un peu frustré, mais ce règlement est là pour une raison et c’est une bonne raison.

Via Puck Daddy


Voilà ce qui explique l’engueulade Chara-Crosby dans le 1er match de leur série

Cette scène nous a tous pris par surprise lors du premier match de la série entre les Bruins de Boston et les Penguins de Pittsburgh. Ce n’est pas l’habitude de Sidney Crosby de péter les plombs dans un match et de s’en prendre au plus grand joueur de la ligue. TSN a donc fouillé pour trouver pourquoi et ils ont trouvé l’incident dans une vidéo qui est disponible à la marque des 3:40 ici. Voici une capture d’écran de l’incident en question:

Comme vous pouvez le voir, pendant une mêlée, Chara s’est attaqué à la mâchoire de Crosby qui lui a fait manquer plusieurs matchs avant les séries. Cette rencontre était d’ailleurs la première où Crosby ne portait pas de protecteur spécial.

Lorsque Chara a vu ce vidéo, il a nié les évènements. Il a mentionné ne pas avoir reçu de punition sur le jeu. Après un 2e visionnement de la séquence, Chara voulait qu’on lui prouve que c’était bel et bien son bras et son gant. Donc, le grand défenseur des Bruins a nié son implication dans cet incident.

En rétrospective, on comprend mieux ce geste de Crosby qui semblait vraiment stupide à première vue. Par contre, ça rappelle un peu que le capitaine de Pittsburgh aurait dû garder son protecteur spécial parce que celui-ci ne semblait vraiment pas remis dans sa série contre Boston. Après ce geste, on comprend qu’il avait peur pour sa mâchoire.


Daniel Paille sonne Sidney Crosby

Avec Sidney Crosby, on est toujours plus peureux et ce plaquage de Daniel Paille dans le 4e match de la série entre les Bruins et les Penguins nous a fait peur. Il faut dire qu’avec l’historique de commotions de Crosby et le whiplash qu’a subi sa tête sur le coup, on n’a pas le choix d’envisager le pire. Heureusement, le capitaine des Penguins est resté dans le match, mais c’est le genre de blessure dont les symptômes apparaissent plus tard.

Ce match nous a offert du jeu assez fermé alors que les deux équipes étaient nerveuses. Les Penguins faisaient face à l’élimination alors que les Bruins ne voulaient pas donner d’espoir à Pittsburgh. Cette nervosité s’est transposée dans le jeu alors que les deux équipes ont fermé la glace et que tous les lancers venaient de la périphérie. Après 2 périodes, c’était 20-17 en faveur des Penguins, mais les gardiens n’ont eu qu’à faire leur travail, sans plus. Néanmoins, les deux gardiens ont bien répondu quand ils devaient faire les gros arrêts et c’est pour cela que c’était 0-0 après 2 engagements. C’est Adam McQuaid qui a brisé l’égalité en ouvrant la marque avec un superbe lancer alors qu’il y avait 5 minutes d’écoulées en 3e période. Les Penguins n’ont jamais vraiment été capables de s’installer en zone offensive avant la dernière minute de jeu et ce fut sans succès. Boston s’en sort avec une victoire très serrée par la marque de 1-0.

Les Bruins balaient donc la série. Ils seront en finale de la Coupe Stanley qui commencera soit mercredi, si les Hawks l’emportent demain, soit samedi prochain, si les Kings gagnent à Chicago.

Chara sauve un but en fin de match:

Tuukka Rask ne veut rien savoir:

Un enfant vole la vedette à David Ortiz:

Adam McQuaid marque le seul but du match:


Les pilotes n’aiment pas Crosby

La série entre les Penguins et les Bruins est déjà intense, et ce après seulement 2 matchs. Il faut dire que Pittsburgh a complètement été dominé dans ces deux rencontres et ils ont tenté de répliquer avec du jeu physique, ce qui ne fonctionne pas contre les Bruins.

Mardi matin, les journalistes de Boston quittaient Pittsburgh via un avion de JetBlue. Il semblerait que le pilote de l’avion ne soit pas un grand fan du numéro 87.

Lors de ce vol, un bébé s’est mis à pleurer dans le fond de l’avion. Le pilote a donc demandé à l’intercom si c’était Sidney Crosby qui pleurait dans le fond de l’appareil.

Bien évidemment, les journalistes ont aimé la blague facile et l’ont rapporté sur Twitter. On espère qu’il n’y avait pas trop de partisans de Pittsburgh dans l’avion…

Via PuckDaddy