Le but gagnant de Barkov en fusillade était de toute beauté

Barkov

En début de soirée dimanche, Jaromir Jagr a amélioré sa place dans l'histoire de la ligue avec son 732e but en carrière, ce qui lui a permis de dépasser Marcel Dionne au 4e rang dans cette colonne.

Par contre, c'est plutôt Aleksander Barkov qui a joué le rôle de héros dans ce match alors qu'il a marqué le but gagnant en fusillade. L'attaquant finlandais l'a fait avec une superbe feinte qui ne laissait aucune chance à Jacob Markstrom, arrivé en relève après la première tentative des Panthers qui a blessé Ryan Miller. Barkov a même utilisé son patin pour déstabiliser le gardien.

Après ce geste, l'attaquant a fait semblant d'aller de son côté fort avant de lancer du revers dans le haut du filet. C'était une séquence tellement spectaculaire qu'on a entendu un joueur dire "Il va être meilleur que Datsyuk!" en arrière-plan. C'est discutable, mais après avoir vu cette feinte, on peut comprendre ceux qui étaient impressionnés.


Les Canadiens malmenés à Vancouver : Brandon Prust hante ses anciens coéquipiers

27 Oct 2015 Vancouver Canucks forward Brandon Sutter (21) battles with forward David Desharnais (51) of the Montreal Canadiens in the face off circle in behind linesman Lonnie Cameron (74) during a game at Rogers Arena in Vancouver BC. (Photograph by Bob Frid/Icon Sportswire)Photo : Bob Frid/Icon Sportswire

[oboxads]

Brandon Prust semblait en véritable mission durant le match contre ses ex-coéquipiers. Avec deux mentions d'aide obtenues en première période, l'ancien joueur du Tricolore a contribué à la victoire de 5-1 des Canucks de Vancouver face aux Canadiens de Montréal.

Avant de se blesser avec quelques minutes à écouler au cadran lors du second engagement, le numéro 9 de l'équipe locale a été dominant à quasiment toutes ses présences sur la patinoire. Toutefois, Prust n'a pas joué au moment du dernier vingt.

Par ailleurs, l'ancien agitateur des Canadiens a payé le souper lundi soir à ses chums du CH. Disons qu'il s'est aussi « payé la traite » sur la glace 24 heures plus tard.

Les hommes de Michel Therrien ont subi un premier revers en dix rencontres. Ils ont maintenant un dossier de 9-1-0. La séquence de victoires en début de saison du Tricolore s'est donc arrêtée à neuf. Les Sabres de Buffalo (2006-2007) et les Maple Leafs de Toronto (1993-1994) sont les deux équipes de la LNH à avoir conservé une fiche parfaite lors des dix premières parties d'une saison.

Les joueurs du club montréalais disputeront leur prochain match jeudi soir, à compter de 21 h, alors qu'ils se mesureront aux Oilers d'Edmonton.


Nos 5 paris préférés sur les gardiens de la LNH

En attendant notre show à ce propos le 29 septembre prochain, je vais continuer d'analyser mes paris préférés parmi ceux offerts par Mise-O-Jeu. On est rendu aux gardiens de but pour lesquels je me concentre surtout sur leur utilisation prévue pour 2015-16 (en me fiant sur leur substitut et leur coach) ainsi que sur l'équipe en avant d'eux. Sans plus tarder, voici mes 5 paris préférés sur les gardiens :

Bobrovsky

[oboxads]

On ne commence pas avec mon pari le plus sécuritaire, mais considérant la cote, je n'avais pas le choix de l'inclure. Parmi ces 3 gardiens, j'aurais certainement placé Bobrovsky comme favori.

C'est vrai que les Jackets évoluent dans la Métropolitaine, qui sera extrêmement relevée cette année, mais ils reviennent d'une saison pendant laquelle à peu près tout le monde s'est blessé (dont Bobrovsky qui a manqué 22 matchs pour des raisons de santé). Ça n'arrivera pas à nouveau cette saison et ça devrait être suffisant pour permettre au gardien d'atteindre le plateau des 35 victoires pour la première fois de sa carrière. Après tout, ce n'est pas comme si Curtis McElhinney allait lui voler trop de départs. Même les vedettes de la LNH croient qu'on sous-estime trop les Jackets...

Mes inquiétudes pour Frederik Andersen sont au niveau de ses substituts. Le gardien est le partant des Ducks... pour le moment. L'équipe a fait l'acquisition d'Anton Khudobin, qui devrait rebondir, cet été et ils comptent encore sur John Gibson, qui finira par prendre le poste de partant. C'est vrai que les Ducks vont être solides cette saison, mais si Andersen n'obtient que 40 départs, ça ne l'aidera pas tant que ça.

Pour ce qui est de Dubnyk, j'ai déjà parlé de mes doutes par rapport à son habileté à être aussi solide cette année. Je ne pense pas qu'il va être mauvais, mais il évolue dans la division Centrale et le Wild ne sera pas capable de suivre.

Fleury

La cote n'est pas énorme, mais c'est parce que tout le monde est d'accord. À moins d'une surprise majeure, Marc-André Fleury va gagner plus que 34 matchs. Il joue pour une des meilleures équipes de l'Est et son substitut est présentement Jeff Zatkoff, donc il devrait jouer pas mal de matchs.

L'an passé, même si les Penguins ont manqué les séries, Fleury a obtenu 34 gains. (CORRECTION : Les Penguins ont fait les séries, mais ils se sont effondrés en 2e moitié de saison. C'était le point que je voulais faire ici, sincèrement désolé de l'erreur) Pittsburgh risque d'être dans la course pour le titre de la division cette saison et Fleury devrait avoir un bien meilleur support offensif, donc son nombre de victoires va suivre.

Holtby

Ce pari n'est pas contre Carey Price ou Henrik Lundqvist. Il est sur Braden Holtby. J'adore les chances des Capitals cette saison et les coachs de Washington n'ont pas peur de donner une tonne de départs à Holtby. Par exemple, le gardien a dominé le reste de la ligue avec 72 départs l'an passé. En comparaison, Carey Price a défendu la cage du Tricolore à 66 reprises.

Avec l'amélioration des Capitals et la légère régression inévitable du Tricolore et des Rangers, Holtby devrait combler l'écart de 3 victoires avec Carey Price tout en gardant le roi suédois derrière lui dans cette colonne.

Luongo

Ce pari-là est surtout présent parce que je fais confiance aux Panthers. Luongo est solide, mais à cause d'une charge de travail limitée à Vancouver et des équipes médiocres en Floride, le gardien québécois n'a pas atteint le plateau des 30 victoires depuis 2011-12. Il en a tout de même obtenu 28 l'an passé et les Panthers devraient être une meilleure équipe cette saison. C'est sans parler de ses 12 défaites en surtemps l'an passé. Avec un peu plus de chance dans ce département, il devrait atteindre ce plateau sans problème.

Miller

Comme c'est le cas pour Luongo, Miller n'a pas atteint ce plateau depuis un bon moment. Le gardien des Nucks n'a pas gagné 33 matchs ou plus depuis 2010-11. Ça ne devrait pas arriver cette saison non plus alors que Vancouver se classait au 19e rang au niveau de la possession dans la LNH et qu'ils n'ont rien fait cet été pour améliorer cette situation. Avec un noyau vieillissant, c'est inquiétant.

Devant le filet, Miller aura de la compétition à cause de Jacob Markstrom. Le Suédois n'a rien prouvé dans le circuit Bettman, mais il en a impressionné plusieurs dans la AHL la saison dernière. S'il atteint finalement son potentiel, Miller va obtenir moins de départs et ça affectera son nombre de victoires pour une équipe en déclin.

Paris précédents pour la saison 2015-16

Nos 5 over préférés
Les unders
Le prochain capitaine du CH
McDavid et Eichel
Les joueurs du Canadien
Alex Semin 


Les Canucks ne savent pas encore ce qu’ils feront avec leurs gardiens

[oboxads]

Même avec les départs de Roberto Luongo et Cory Schneider au cours des dernières années ainsi que la signature de Ryan Miller à un contrat de 3 ans - 18 millions cet été, les Canucks doivent encore gérer une controverse de gardiens de but. Cette fois-ci, les Nucks doivent choisir entre Eddie Lack et Miller tout en comptant sur Jacob Markstrom, qui est agent libre avec restriction, comme possible réserviste.

Lack sera agent libre sans restriction en 2016 et le DG de l'équipe, Jim Benning, a dit au Vancouver Sun mardi qu'il allait prendre une décision avant le repêchage. Si Lack n'est pas son gardien du futur, il tentera de l'échanger pour obtenir quelque chose en retour avant qu'il ne devienne libre comme l'air.

On ne sait pas ce qui se passera avec Miller si jamais Benning et son équipe de recruteurs décident que Lack est le gardien de tête à Vancouver, mais on imagine que l'organisation ne voudra pas payer 6 millions par année pour un substitut.

Cette année, Lack a maintenu un meilleur % d'arrêts que Miller à 5 contre 5, tant en saison régulière qu'en séries. C'est ce qui lui a valu le poste de partant en première ronde, mais il l'a perdu auprès de Miller, qui a accordé 5 buts sur 31 lancers dans le dernier match de l'année.

Sans compter Markstrom, l'équipe dépense près de 8 M$ sur ses gardiens (6 pour Miller; 1,15 pour Lack et 800 000 pour Luongo) et leurs résultats sont quand même très décevants à ce niveau. Ce sera intéressant de voir qui paiera le prix pour cette situation.


La blonde de Ryan Miller risque de devenir très populaire cet hiver

926179_256929257824610_1710982177_n
10413117_513254995467194_553371827_n
noreen-dewulf-1-600x800

S'il y a une fille qui devait sauter de joie lorsque Ryan Miller (34 ans) a levé les pattes de Buffalo, c'est bien sa femme. Combien on gage qu'elle a eu son mot dire dans la décision d'aller jouer à Vancouver?

Noureen Dewulf (30 ans) est une actrice américaine dans la série Anger Management avec Charlie Sheen. Puisque le showbizz se passe sur la côte ouest, c'était logique pour le couple récemment marié, qui attend leur premier enfant (un garçon), d'aller s'implanter là où ça serait plus facile de conjuguer vie professionnelle et famille. Si vous n'êtes pas un auditeur de la série Anger Management, peut-être que vous ne connaissez pas Noureen Dewulf. Par contre, à partir du 15 février 2015, vous risquez d'en entendre parler plus régulièrement. Surtout si vous êtes un fervent amateur de téléréalité.

W Network va diffuser une série intitulée « Hockey Wives ». On dit que ça ne sera pas trash comme Basketball Wives et qu'on va mettre l'accent sur la vie de famille. Avec Dewulf qui aura accouché et la femme de Jonathan Quick qui en a quelques-uns, on peut se permettre de croire à ce concept. On attendant la confirmation des 6 autres blondes-femmes de joueurs de la NHL qui tiendront la vedette de cette émission, on vous propose une compilation des meilleures photos Instagram de Noureen Dewulf.


Contrat // Ryan Miller signe 3 ans – 18 M$ avec les Canucks

ryan-miller-los-angeles-1

Ryan Miller portera l'uniforme des Canucks de Vancouver la saison prochaine. Il aura un salaire annuellement de 6 M$ pour les trois prochaines saisons.


Un intérêt envers Miller de la part des Canucks?

ryan-miller

Les Canucks seraient intéressés à Ryan Miller. Du moins, c'est ce que la station de Vancouver News 1130 a rapporté mercredi dernier.

Le gardien de 33 ans a changé d'adresse en février dernier alors qu'il a pris la direction de St-Louis pour endosser l'uniforme des Blues. Ce sont les Sabres de Buffalo qui avaient décidé de se départir de Miller.

L'ancien portier des Sabres ne sera pas de retour avec l'équipe du directeur général Doug Armstrong. Celui-ci avait indiqué qu'il n'avait pas été en mesure de conclure un pacte avec Miller, donc qu'il quittera l'organisation.


Ryan Miller n’est pas le gardien favori des DoucheFans des Blues


Plus tôt cette saison, dans le but de faire du chemin en séries, les Blues de St-Louis ont fait l'acquisition de Ryan Miller et Steve Ott. Les Blues ont payé le fort prix en donnant Halak, un bon espoir en William Carrier, un choix de 1ère ronde et un autre de 3e.

Donc, quand l'équipe a été éliminée en 1ère ronde dans un match où Ryan Miller n'a pas bien paru, les fans étaient frustrés. Comme on est à l'ère des médias sociaux, ces fans ont sorti leur frustration sur Twitter.

Miller 0

Miller 2

Miller 3

Miller 4

Miller

Malheureusement pour les Blues, et leurs partisans, il n'est pas impossible que Ryan Miller revienne à St-Louis l'an prochain. En effet, le seul gardien qui a un contrat avec St-Louis l'an prochain est Jake Allen. Il a été nommé le meilleur gardien de la AHL cette année, mais on peut se demander s'il est le gars qui peut amener les Blues à la Coupe, ce qui est l'objectif du club à court terme.

Les autres options sont Brian Elliott et Ryan Miller qui sont agents libres sans restriction à la fin de l'année et qui n'ont pas vraiment été excellents cette saison.

Via Stace_ofbase


Jonathan Toews marque le but le plus laid des séries pour aider les Hawks à battre les Blues

1-0 Chi

Ce but de Jonathan Toews n'est pas son plus beau en carrière, mais il va le prendre. C'est probablement le but le plus laid des séries, mais c'est aussi celui qui a permis aux Hawks de gagner leur premier match de la série alors que ce fut le seul de la rencontre avec un gardien. Chicago a rajouté un but dans un filet désert en fin de rencontre pour confirmer leur victoire de 2-0.

Ce but de Ryan Miller est inacceptable, rien de moins, mais après cette séquence horrible, on a eu droit à un duel de gardiens. Corey Crawford et Miller se sont illustrés à plusieurs reprises devant des bonnes chances des attaquants des deux équipes.

Il n'y a pas de doute que Backes, qui manquait le match avec une commotion cérébrale, manquait aux Blues de St-Louis qui n'ont pas été capables de déjouer le gardien québécois qui était dans une forme qui rappelait l'an dernier alors qu'il avait soulevé la Coupe Stanley.

Chicago réduit donc l'écart à 2-1 en faveur des Blues dans la série. Les hostilités se poursuivront mercredi à 21h30.

Max Lapierre applique une mise en échec dangereuse

Lapp

Steve Ott ramasse Duncan Keith

Ott


Joel Quenneville n’était pas content pendant la défaite des Blackhawks en 3e prolongation

Quenneville

Joel Quenneville a vraiment une drôle de façon de chialer contre l'arbitre. Alors qu'il voulait un appel pour avoir retarder le match contre les Blues en 2e prolongation, l'entraîneur des Hawks ne s'est pas gêné pour se prendre le jean-guy. Sa colère ne s'est pas dissipée en 3e prolongation puisque son club a perdu 4-3 dans la première minute de jeu

Il faut dire que ce match là était fou. Non seulement il a été long, mais il a commencé sur les chapeaux de roues avec une première période complètement folle où les deux équipes se sont échangés 5 buts, mais ce sont les Hawks qui ont terminé au sommet en menant 3-2 après 20 minutes de jeu.

Les deux gardiens n'ont vraiment pas été forts pendant cette première. Ryan Miller a particulièrement eu de la difficulté alors qu'il n'a pas bien paru sur le premier et le 3e but des Hawks alors qu'il n'a arrêté que 4 des 7 premiers lancers de Chicago.

Par contre, les deux gars se sont redressés pour le reste du match. Corey Crawford s'est particulièrement illustré avec quelques arrêts spectaculaires alors que les Blues travaillaient pour revenir dans le match. Le plus bel arrêt du groupe est sans aucun doute celui que vous allez voir ci-dessous. Par contre, il a cédé 105 secondes avant la fin du temps réglementaire

Les Blues prennent donc une avance de 1-0 dans la série qui se poursuivra ce dimanche à 15h.

Le but gagnant

848901482

Lapierre sauve les meubles en prolongation

Lapierre

Corey Crawford n'est pas impressionné

Crawford

Ryan Miller bloque Sharp en échappée

Miller

1-0 Blues, Cracknell (Lapierre, Porter)

1-0 STL

1-1 Oduya (Saad, Toews)

1-1 CHI

2-1 Blackhawks, Seabrook (Versteeg, Leddy)

2-1 CHI

2-2 Tarasenko (Shattenkirk, Jackman)

2-2 STL

3-2 Blackhawks, Kane (Toews, Seabrook)

3-2 CHI

Les deux équipes ne s'aiment pas

Bollig

Backes

3-3 Schwartz (Roy)

3-3 STL