Suivez 25stanley sur Facebook!

Les contrats à racheter dans la conférence de l’Est

Avec la nouvelle convention collective, les équipes auront le droit de racheter 2 contrats sans qu’ils ne comptent sur le plafond salarial. Ils devront le faire à l’été 2013 ou 2014. Hier, nous vous avons présenté les contrats les plus susceptibles d’êtres rachetés dans l’Ouest. Aujourd’hui, on s’attaque à la conférence de l’Est.

Canadiens de Montréal

Scott Gomez (7,357 millions sur 1 an) et Rene Bourque (10 millions sur 3 ans)

On va commencer avec les choix les plus importants pour nous, soit ceux du CH. Il y a 3 vrais candidats au rachat. Celui qui évite le couperet dans nos choix est Tomas Kaberle (4,25 millions sur 1 an). Le choix de Gomez s’explique par lui-même alors qu’il est le plus gros salarié de l’équipe, mais il ne devrait pas jouer plus souvent qu’un gars de 3e trio. Pour ce qui est de Rene Bourque, le choix entre lui et Kaberle est un pile ou face. Nous avons choisi Bourque parce que son contrat est plus long (êtes vous vraiment prêt à 4 autres saisons de cet ailier?!?!). À moins d’un rebondissement extrêmement surprenant, Bourque devrait être celui qui verra son entente terminer. Ce paragraphe a été présenté par Pierre Gauthier.

Bruins de Boston

Marc Savard (16 millions sur 4 ans)

Ce rachat est celui qui a le plus de chances d’arriver. Savard n’a pas joué depuis sa dernière commotion cérébrale et aucune indication nous laisse croire que cela devrait changer. C’est malheureux, mais les Bruins devront le laisser aller puisqu’un retour de sa part n’arrivera pas. C’est leur seul contrat qui vaut la peine d’être racheté.

Sabres de Buffalo

Ville Leino (21 millions sur 4 ans)

En rachetant ce contrat, les Sabres mettent fin à ce qui est probablement le pire contrat de la ligue. Leino a amassé une vingtaine de points l’an dernier et c’est la production à laquelle il faut s’attendre d’un joueur qui est, à tout fin pratique, un joueur de 3e trio. Le contrat de Christian Ehrhoff pourrait aussi être discuté, lui qui compte pour 4 millions sur la masse annuellement jusqu’en 2021.

Hurricanes de la Caroline

Aucun Rachat

Les Hurricanes ont gardé les dépenses très basses du côté salarial et cela fait en sorte qu’ils n’ont pas besoin de profiter du rachat offert par la nouvelle convention collective.

Panthers de la Floride

Ed Jovanovski (8,25 millions sur 2 ans)

Les Panthers sont loin d’avoir la plus grosse masse salariale de la ligue. De plus, les joueurs présents sont surtout là pour faire la transition vers la bande d’espoirs qui s’en vient. Par contre, le contrat de Jovanovski frôle le ridicule et son apport à la ligne bleue floridienne est loin de justifier son salaire. Ceci étant dit, les Panthers vont peut-être le garder pour rester au-dessus du plancher salarial.

Devils du New Jersey

Aucun Rachat

Les Devils ne comptent que sur deux gros contrats et c’est leurs deux meilleurs joueurs soit Ilya Kovalchuk et Anton Volchenkov. Le manque de profondeur est évident au New Jersey et ils ne peuvent pas se permettent de perdre ces joueurs. De plus, ce n’est pas comme s’ils avaient des contrats ridicules.

Islanders de New York

Rick Dipietro (36 millions sur 8 ans)

Ce rachat là est tellement facile qu’il se fait pratiquement tout seul. Les Islanders comptent sur une bonne profondeur devant le filet et Dipietro est surnommé l’homme de porcelaine. Il mérite ce surnom puisqu’il a passé plus de temps à l’infirmerie que sur la glace depuis le début de son contrat. Il faudra simplement le propriétaire qui adore ce joueur de sortir l’argent nécessaire pour se débarasser de l’homme plus fragile que son ombre.

Rangers de New York

Wade Redden (5,6 millions sur 1 an)

Et oui, Redden a encore 2 ans sur son entente terrible. À la fin de l’année, il ne restera qu’une année, mais elle vaut quand même la peine d’être rachetée. Il doit quand même être mort de rire, lui qui amassait ce montant annuellement en jouant contre de la faible compétition tout en voyageant en autobus.

Sénateurs d’Ottawa

Aucun Rachat

Les Sens ont réussi à éviter les contrats à long terme depuis quelques années et ils sont bien placés grâce à cette stratégie. Le seul contrat qui semblait élevé était celui de Milan Michalek, mais après la saison qu’il vient de connaitre, ce n’est plus le cas. En plus, un rachat placerait les Sénateurs très près du plancher salarial…

Flyers de Philadelphie

Chris Pronger (19,7 millions sur 4 ans)

Normalement, le contrat de Pronger est très affordable. Malheureusement, son cas ressemble à celui de Savard à Boston. Il est loin d’être certain qu’il va revenir au jeu. Il n’est pas présent au camp des Flyers et son retour n’est pas encore planifié. Ça sent la fin de carrière pour ce futur membre du temple de la renommée. Les cas de Scott Hartnell (28,5 millions sur 6 ans), Wayne Simmonds (23,85 millions sur 6 ans) et Ilya Bryzgalov (39,7 millions sur 7 ans) seront aussi à considérer. La raison est bien simple: dans 2 ans, Claude Giroux, Sean Couturier et Brayden Schenn passeront à la caisse et les Flyers sont déjà près du plafond salarial.

Penguins de Pittsburgh

Paul Martin (10 millions sur 2 ans)

Voici les agents libres sans restriction que les Penguins devront signer dans 2 ans: Evgeni Malkin, Kristopher Letang, Chris Kunitz, Tanner Glass, Joe Vitale, Brooks Orpik, Matt Niskanen, Tomas Vokoun et Deryk Engelland. Il faut ajouter Brandon Sutter à cette liste, lui qui sera agent libre avec restriction. Disons qu’avec le plafond salarial qui vient de reculer et 27,4 millions d’engagés comme salaire, la direction des Penguins va devoir faire de la place. Paul Martin gagne beaucoup trop cher pour ce qu’il apporte et cela lui vaudra un rachat.

Lightning de Tampa Bay

Vincent Lecavalier (54 millions pour 7 ans)

C’est probablement le rachat le plus difficile à évaluer. Lecavalier a été le visage de cette équipe pendant une décennie. Cela lui a mérité un contrat mirobolant il y a quelques années. Malheureusement, aujourd’hui, il ne vaut plus vraiment cet argent. Il joue encore un rôle important au sein de son équipe, mais ce n’est quand même pas un rôle de plus de 7 millions par année. Le problème viendra plus tard lorsque des joueurs comme Steven Stamkos et Victor Hedman atteindront le statut d’agent libre sans restriction et mériteront le gros contrat. Ce rachat a environ 40% de chances d’arriver, mais c’est le seul rachat logique à Tampa.

Maple Leafs de Toronto

Mike Komisarek (4,5 millions sur 1 an)

Et oui! Les partisans des Canadiens auront leur revanche! Komisarek ne devrait pas terminer son contrat à Toronto. Les Leafs auront une dizaine de joueurs qui vont devenir libres comme l’air à la fin de la saison écourtée. Ils auront besoin de place sous le plafond salarial et Komi remplit parfaitement ce rôle. Son rôle n’équivaut pas son salaire et un rachat serait plus que logique et il ira rejoindre la nouvelle équipe de Brian Burke.

Capitals de Washington

Aucun rachat

Les Capitals n’ont pratiquement pas de gars sous contrat à long terme. 12 joueurs ont un contrat pour la prochaine saison. Cela ne donne pas beaucoup de choix parmi les rachats et c’est parfait pour les dirigeants de Washington.

Jets de Winnipeg

Aucun rachat

Certains partisans des Jets parleraient d’Evander Kane pour un rachat, mais c’est ridicule. Le jeune attaquant possède un contrat de 26,25 millions étalés sur 5 ans, ce qui est beaucoup, mais c’est correct pour un gars qui marque 30 buts. Les autres qui ont un contrat à long terme sont Dustin Byfuglien et Tobias Enstrom. Disons que ce ne sont pas des gars qui méritent un rachat.

Voilà cela fait le tour. Quels joueurs ai-je oublié? Lesquels qui ne méritent pas de rachat selon vous?


Les contrats à racheter dans la Conférence de l’Ouest

Paul-Gaustad-Sabres-Buffalo

Les camps d’entrainement commencent en fin de semaine. Or, chez 25stanley, on aime regarder vers le futur et on se demande déjà qui seront les joueurs qui verront leurs contrats rachetés à la fin de cette saison. On sait que chaque équipe aura droit à 2 rachats de contrats dans les 2 prochaines entre-saisons. Ces rachats ne compteront pas sur le plafond salarial. Les équipes auront donc la chance d’effacer deux erreurs qu’ils ont commises au cours des dernières années.

Aujourd’hui on fait le survol des équipes de l’Ouest et demain nous ferons les équipes de l’Est.

Ducks d’Anaheim

Aucun rachat

Les Ducks auraient 3 contrats qui pourraient être mis à l’étude pour un rachat, mais présentement, il est impossible de dire si l’un d’entre eux sera racheté. Le 1er est le contrat de Francois Beauchemin. Il lui restera 7 millions pour 2 ans avec une clause de non-échange. C’est cher pour un gars qui n’a pas eu de différentiel positif depuis 2006-2007. Les deux autres contrats viennent d’être signés et ce sont ceux de Sheldon Souray (7,3 millions sur 2 ans) et Bryan Allen (7 millions sur 2 ans). Si un de ces deux joueurs connait une mauvaise saison, leur cas sera étudié. Il faut dire que les Ducks ne sont pas très profonds à la défense et ils ont besoin de ces joueurs.

Flames de Calgary

Dennis Wideman (21 millions sur 4 ans)

Les Flames ont offert 2 gros contrats lors de la dernière période des agents libres. Wideman faisait partie du groupe. L’autre était Jiri Hudler (16 millions sur 4 ans). Comme tout contrat offert à la période des agents libres, ils sont susceptibles d’être racheté parce qu’ils sont très onéreux. Un autre à considérer est Mark Giordano qui aura droit à 12,1 millions pour les 3 prochaines saisons. Il se pourrait toutefois, que les Flames ne rachète personne si ces 3 joueurs répondent aux attentes.

Blackhawks de Chicago

Johnny Oduya (6,766 millions sur 2 ans) et Rostislav Olesz (2,225 millions sur 1 an)

Les Hawks comptent sur plusieurs ententes à long terme avec leur noyau. Duncan Keith, Brent Seabrook, Jonathan Toews, Patrick Kane, Patrick Sharp et Marian Hossa sont tous signés à long terme avec le club. Parmi ce groupe, il n’y aucun rachat possible sauf peut-être Hossa si jamais il ne se remettait pas de sa commotion cérébrale subie l’an dernier. Encore là, les Hawks vont lui donner toutes les chances possibles et imaginables. Il reste donc Johnny Oduya qui gagne un excellent salaire compte tenu de ses performances et la ligne bleue de Chicago est relativement profonde. Un autre candidat logique au rachat est Rostislav Olesz qui a joué la majorité de la saison 2012-2013.

Avalanche de Colorado

P-A Parenteau (12 millions sur 3 ans)

Cette opportunité de rachat permettra à l’Avalanche de savoir si leur investissement envers l’ancien compagnon de trio de John Tavares vaut la peine. Après tout, 4 millions par année pour un gars qui a passé la majorité de sa carrière dans la ligue américaine ça reste un investissement risqué.

Blue Jackets de Columbus

James Wisniewski (22 millions sur 4 ans)

On pourrait aussi inclure R.J. Umberger (18,4 millions sur 4 ans) et Fedor Tyutin (22,5 millions sur 5 ans). Par contre, les Jackets ont tellement peu de talent qu’il faut qu’ils retiennent ce qu’ils peuvent. C’est tellement vrai que Wisniewski, qui compte sur un des pires contrats de la ligue, n’est même pas un candidat certain pour un rachat. Ceci étant dit, Columbus compte sur plusieurs jeunes défenseurs qui vont avoir besoin de temps de glace. On pense notamment à Ryan Murray, John Moore, Nikita Nikitin et Tim Erixon.

Stars de Dallas

Aucun rachat

Il y a un rachat envisageable pour les Stars, mais il faudrait que ce joueur prouve qu’il n’est pas capable de rester en santé. On parle ici de Kari Lehtonen (29,5 millions sur 5 ans). Ce dernier est un des meilleurs gardiens lorsqu’il joue, mais il a une tendance trop fort à se blesser. S’il reste en santé, les Stars vont le garder avec plaisir. Comme il s’agit du seul contrat d’importance à long terme au Texans, il ne devrait pas y avoir d’autre rachat.

Red Wings de Detroit

Aucun rachat

C’est facile, il n’y a pas de mauvais contrat du côté des Red Wings.

Oilers d’Edmonton

Shawn Horcoff (11 millions sur 2 ans)

Horcoff est le capitaine des Oilers, mais à 5,5 millions, c’est cher payé pour une bonne présence dans le vestiaire. C’est pas mal tout ce qu’il amène à cette équipe. En plus, les nouveaux contrats de Jordan Eberle et Taylor Hall entrent en jeu en 2013-2014. En 2014-2015, ce sera au tour de Ryan Nugent-Hopkins de passer à la banque. Pour faire de la place, il faut libérer un salaire et Horcoff pourrait être ce salaire.

Kings de Los Angeles

Jeff Carter (47,5 millions sur 9 ans)

Les Kings ne le feraient jamais, car ils viennent d’aller chercher Carter et il leur a permis de gagner une Coupe Stanley, mais le fait est que son contrat est énorme. En plus, il est reconnu pour causer quelques problèmes dans le vestiaire et a tendance à faire le une sur notre site à cause de ses habitudes de vie… C’est le genre de cas que les Kings devront étudier à la toute fin de la période de rachat et ce sera une décision difficile à prendre.

Wild du Minnesota

Aucun Rachat

Le Wild n’a pas de gros contrat à part Ryan Suter et Zach Parise. Or, ces deux joueurs viennent de signer leurs ententes et le Wild ne les rachètera jamais. Le seul contrat douteux est celui de Tom Gilbert (4 millions sur 1 an), mais il n’est pas assez mauvais pour mériter un rachat.

Prédateurs de Nashville

Paul Gaustad (9,75  millions sur 3 ans)

On dirait que l’état-major de Nashville connait quelque chose sur Gaustad que personne d’autre n’a vu. Après avoir dépensé un choix de 1e ronde pour acquérir ses services, ils l’ont signé à un contrat ridicule de 4 ans. Après cette saison, on imagine qu’ils vont revenir à leurs sens.

Coyotes de Phoenix

Aucun rachat

Leur seul contrat discutable est celui de Shane Doan (15,9 millions sur 3 ans). Par contre, il n’est pas rachetable puisqu’il est l’image de l’équipe en plus d’être leur meilleur joueur. L’équipe risque quand même de regretter ce contrat lors de la dernière année puisque le style de jeu de Doan va finir par le rattraper.

Sharks de San Jose

Aucun rachat

Certains pourraient mentionner le nom de Martin Havlat (10 millions sur 2 ans) et le cas se fait étant donné qu’il est souvent blessé. Par contre, il faut se rendre compte que l’attaque de San Jose n’est pas la plus profonde et Havlat joue encore très bien lorsqu’il est capable de le faire. Par contre, une autre année passée sur la liste des blessés et ce serait une autre histoire.

Blues de St-Louis

Aucun Rachat

Les Blues ont un jeune noyau qui n’est pas encore passé la banque. La plupart des joueurs ne sont pas encore éligibles à être agent libre sans restriction et cela a permis à l’équipe de garder les coûts très bas. Ils n’ont pas commis d’erreur du côté des contrats et rien ne vaut la peine d’être racheté.

Canucks de Vancouver

Jason Garrison (23 millions sur 5 ans) ou Keith Ballard (8,4 millions sur 2 ans)

Les Cancuks ne peuvent pas se permettre de racheter les 2, car ils n’ont pas assez de profondeur à leur ligne bleue, mais un rachat ferait du bien. Les deux sont payés comme des défenseurs qui jouent sur la 1e ligne, mais ont de la difficulté à bien jouer sur la 2e. Certains parleraient de Luongo, mais il est trop bon pour être racheté et il sera échangé. Il ne sera donc plus le problème de Vancouver.


Le contrat de Scott Gomez racheté par le CH?

scott-gomez--canadiens-montreal

Mathias Brunet (La Presse) a indiqué sur son compte Twitter que des échos sont venus à ses oreilles disant que le contrat de Scott Gomez a été racheté par les Canadiens de Montréal.