Suivez 25stanley sur Facebook!

La LNH confirme que Québec et Las Vegas sont les deux seules villes dans la course à l’expansion

QuebecNordiques

La LNH a confirmé l’excellente semaine des fans de hockey de la ville de Québec mardi midi. Le circuit Bettman a déclaré que Québec et Las Vegas étaient les deux seules villes à avoir rempli une demande d’expansion avant la date limite. On le savait déjà, mais c’est bon de voir la ligue le dire publiquement (en anglais ET en français).

Encore mieux, la LNH a écorché Seattle au passage, disant que ce processus leur a permis de séparer les candidatures viables de celles qui n’étaient que des espoirs et des aspirations. Le circuit Bettman a aussi mentionné qu’il allait seulement considérer les demandes de Québec et Vegas.

Au total, 16 groupes ont demandé des formulaires, mais on dirait que le prix établi de 500 M$ était trop gros au goût de plusieurs. On pourrait dire la même chose à propos du 10 M$ que la LNH exigeait avec cette demande tout en disant aux candidats intéressés qu’elle garderait un 2 M$ peu importe ce qui arrivera.

C’est une excellente nouvelle pour Québec, qui a laissé son principal compétiteur loin en arrière. Par contre, comme on parle de la LNH, rien n’est certain. Les chances du retour des Nordiques se sont améliorées considérablement au cours des dernières semaines, mais ce n’est malheureusement pas encore un fait accompli.


Québec et Las Vegas seraient les deux seules villes à avoir soumis leur candidature pour une équipe d’expansion

Centre Vidéotron

Lundi, Québecor a confirmé ce que l’on savait tous en disant qu’ils avaient soumis leur candidature pour obtenir une équipe d’expansion à Québec. Ça veut dire que la compagnie a versé 10 M$ à la LNH pour rester dans la course tout en espérant ne jamais recevoir un remboursement de 8 M$.

Ce qui est plus surprenant, c’est que selon Ken Campbell, Québec et Las Vegas sont les deux seules villes à avoir rempli les formulaires d’expansion avant la date limite (aujourd’hui). Campbell suit ce dossier d’assez près pour le Hockey News depuis un bon moment, donc il semble assez fiable à ce niveau.

C’est surprenant puisque depuis le début, Seattle était parmi les favoris. On savait que le groupe basé au centre-ville n’allait pas faire trop de bruit dans ce processus, mais on s’attendait à voir le groupe de Tukwila, une banlieue de Seattle, dans cette course.

Cette nouvelle est excellente pour Québec, mais ça ne veut pas dire qu’on peut acheter nos chandails des Nordiques immédiatement. Une candidature de Seattle pourrait encore sortir de nulle part. En plus, même si on a toujours cru que ce serait le cas, la LNH n’a jamais promis qu’elle allait ajouter deux organisations via une expansion. Bettman pourrait décider que la candidature de Québec ne lui plait pas et seulement accorder une organisation à Vegas.

Ceci étant dit, les chances de Québec ont grandement augmenté au cours des derniers jours. Si Québecor fait son travail comme du monde (et rien ne nous porte à croire qu’ils ne le feront pas), le retour des Nordiques devient assez probable sans compétition de la part de Seattle.


Le groupe voulant amener une équipe au centre-ville de Seattle ne déposera pas de candidature d’expansion

Bettman Daly

Le futur de la LNH à Seattle est de plus en plus douteux. Selon King5, qui est la source locale la plus fiable en ce qui concerne le processus d’expansion dans le nord-ouest américain, le groupe mené par Victor Coleman ne déposera pas de candidature d’expansion avant la date limite de la première phase du processus lundi prochain.

Coleman est à la barre du groupe qui veut amener une expansion du circuit Bettman au centre-ville de Seattle. Par contre, sans équipe de la NBA, il n’y aura pas d’aréna et la nouvelle concernant les Bucks de Milwaukee plus tôt cette semaine a grandement nui à la probabilité de ce scénario.

Les groupes intéressés doivent remettre 10 M$ avec ce formulaire et le cinquième de ce montant est retenu par la LNH peu importe ce qui arrive. On dirait que Coleman n’aimait pas assez ses chances pour verser ce montant.

Toujours selon King5, Coleman n’abandonne toutefois pas le projet et il espère convaincre le conseil de ville de bâtir un aréna seulement pour la LNH. S’il réussit son coup, il contactera la ligue immédiatement pour voir s’il est possible d’accélérer le processus d’expansion vers Seattle. Ce plan n’est toutefois pas excellent puisque la ligue est au beau milieu de ce processus avec d’autres candidats et elle devrait trouver les 2 prochaines villes d’expansion avant que Coleman puisse convaincre le conseil de ville.

En plus, il y a un groupe rival dans la région qui est mené par Ray Bartoszek. Ce dernier veut implanter une équipe à Tukwila, en banlieue de Seattle, et son plan n’est pas lié à la NBA. Avec ce niaisage à Seattle, c’est certainement un point positif pour le circuit Bettman.

Ceci étant dit, ce groupe semble être le dernier espoir de cette région dans ce processus d’expansion et ce n’est pas une bonne nouvelle pour la LNH, qui aimerait vraiment s’y établir. Si le groupe de Tukwila frappe dans un obstacle dans la construction de l’aréna, qui devrait débuter vers la fin de 2015 ou le début de 2016, la LNH n’a plus d’option viable dans cette région.

C’est une excellente nouvelle pour Québec, qui pourrait rapidement devenir la ville favorite pour se joindre à Las Vegas dans la prochaine vague d’expansion. Comme Québec a déjà l’aréna et un coût préférentiel, c’est une excellente option pour la LNH. Si Seattle continue à frustrer Bettman, le retour des Nordiques va devenir pas mal plus probable.


Les Bucks resteront à Milwaukee et c’est une mauvaise nouvelle pour Seattle

milwaukee-bucks

On est rendu au point où la situation des Bucks de Milwaukee a un impact sur le futur de la LNH. En début de soirée mercredi, le sénat du Wisconsin a passé une loi qui libérera des fonds pour la construction du nouvel aréna des Bucks. Il reste encore quelques détails à régler, mais on dirait bien que les Bucks pourront avoir un nouvel édifice. Cet aréna permettra à l’équipe de rester en place, ce qui était loin d’être certain il n’y a pas si longtemps.

C’est une mauvaise nouvelle pour Seattle puisqu’ils étaient le marché favori pour accueillir les Bucks s’ils déménageaient. Cette nouvelle franchise leur aurait permis de commencer la construction d’un nouvel aréna au centre-ville et cet édifice aurait aussi pu être utilisé par une franchise de la LNH.

Comme le conseil de ville de Seattle n’a toujours pas donné son accord pour la construction d’un aréna seulement utilisé par une équipe d’expansion de la LNH, ça met un frein à la candidature de Victor Coleman, qui voulait amener une organisation du circuit Bettman au centre-ville.

Pour l’instant, il ne semble pas vraiment y avoir une autre franchise sur le point de déménager dans la NBA, donc c’est pas mal le seul espoir de Seattle à ce niveau. Ça vient à un bien mauvais moment puisqu’on est en plein processus d’expansion et que le problème de Bettman avec la ville située dans l’état de Washington est clairement au niveau de l’aréna.

Par contre, ça ne tue pas nécessairement les espoirs de la région en ce qui concerne une future franchise de la LNH. La candidature de Coleman semble être morte dans l’œuf, mais il y en une autre. Elle est menée par Ray Bartoszek, qui veut installer une équipe à Tukwila. Il s’agit d’une banlieue de Seattle qui est environ à 15 minutes en voiture.

L’aréna pour cette candidature serait prête à temps pour l’arrivée de l’équipe d’expansion et avec les prix qui ont coulés récemment, on peut voir que la LNH est vraiment intéressée par la possibilité de s’installer dans le nord-ouest des États-Unis.

Pour les fans de Québec, l’aspect positif de cette situation est le fait que la LNH semble avoir perdu une option de qualité à Seattle. Les futurs Nordiques pourraient aussi payer le même prix avantageux que Seattle si jamais ils se méritent une franchise d’expansion, donc il semble y avoir de l’intérêt de la part de la ligue. La moins bonne nouvelle, c’est qu’il y a une autre candidature dans l’état de Washington qui ne dépend pas de la NBA et qui pourrait être compétitive.


La LNH demande plus d’un million pour une candidature d’expansion

Centre Vidéotron

Le processus d’expansion commençait aujourd’hui et on sait déjà que Kansas City ne fera pas partie de la course. C’est une décision un peu bizarre pour un marché qui n’était pas parmi les favoris, mais qui n’était pas trop loin non plus. Il faut toutefois comprendre que la LNH ne prend pas ce processus à la légère.

Selon Frank Seravalli, le coût pour soumettre une demande d’expansion est supérieur à 1 M$. Une partie est remboursable, mais même si la LNH refuse la demande, elle gardera l’autre partie. On imagine qu’elle justifie ces demandes financières avec le coût de ceux qui étudieront ces candidatures.

Dans ce document, les groupes intéressés doivent prouver la disponibilité de leur futur aréna local, la qualité de leur marché et leur capacité à payer plus de 500 millions en $ américains. Cette dernière partie risque d’être la plus difficile pour le groupe de Québec, qui doit calculer le tout en $ canadiens, mais pour le moment, ils n’ont pas indiqué que ça pourrait être un problème…

Ce sera un processus intéressant à suivre puisqu’à l’exception de Las Vegas, aucune candidature n’est assurée. Ça veut dire que ces formulaires d’expansion sont extrêmement importants pour les villes intéressées et que les prochains mois seront à suivre de près.

Via The Score


Seattle fait un pas de plus vers une équipe d’expansion

Bettman

En fin de semaine, Gary Bettman a parlé du processus d’expansion qui s’en vient dans la LNH. Il n’a pas donné trop de détails, mais il a confirmé ce que l’on savait tous en disant que Las Vegas, Seattle et Québec ont tous démontré de l’intérêt pour une équipe d’expansion.

Lundi, Craig Custance d’ESPN a appris que la candidature de Seattle s’est améliorée dernièrement. On sait que la ligue a toujours voulu s’y installer à cause de sa situation géographique, mais comme il n’y a pas d’aréna du calibre de la LNH, une expansion dans cette ville était toujours en doute.

Il y avait des plans en place pour un nouvel amphithéâtre, mais c’était avec l’aide du gouvernement local, qui voulait attendre de recevoir une équipe de la NBA avant d’investir dans une aussi grosse propriété. Cela faisait donc en sorte que la LNH devait attendre après la NBA pour s’installer dans cette ville, ce qui n’est pas idéal.

Heureusement pour la ligue, un autre groupe a émergé pour financer un aréna. Ils sont menés par Ray Bartoszek, un gars qui a fait sa carrière en finances dans le milieu pétrolier. Cet aréna ne serait pas à Seattle, mais à Tukwila, une ville à 15 minutes du stade des Seahawks.

L’aréna pourrait être prêt pour l’automne de 2017, ce qui serait probablement à temps pour le processus d’expansion qui pourrait également accueillir Las Vegas. Comme Bettman demande 500 millions pour une nouvelle organisation, les propriétaires risquent de ne pas être trop difficiles à convaincre lorsqu’il leur demandera d’ajouter Seattle à Vegas.

Ce n’est pas la première fois que Bartoszek tente d’amener la LNH dans cette région. En 2013, il avait tenté de faire l’acquisition des Coyotes pour les amener à Seattle, mais ça n’avait pas fonctionné. Il a déjà rencontré Bettman à plusieurs reprises pour lui parler de son nouveau projet. Le dernier meeting entre les deux aurait été au début du mois d’avril à New York.

Ça semble être une terrible nouvelle pour Québec, mais ce n’est pas vraiment le cas. Le Centre Vidéotron n’a jamais vraiment eu la chance d’accueillir une équipe d’expansion pour plusieurs raisons. Le taux de change en est une puisqu’en $ canadiens, la demande de Bettman pour une expansion est évaluée à 605 M$. C’est probablement trop cher pour les investisseurs de Québec.

En plus, en se rendant à Seattle et Vegas, la ligue règle l’équilibre Est-Ouest (16 équipes de chaque côté). C’était un aspect qui nuisait énormément à la candidature de Québec, qui est la seule ville dans cette course qui voudrait jouer dans l’Est. C’est pour ça que la ligue a toujours vu la ville des Nordiques comme une candidate pour un déménagement et non une expansion.

Si cette expansion s’effectue en 2017, ce sera décevant pour la ville de Québec, mais ils passeront en tête de file pour une future équipe et ce n’est pas rien, particulièrement si des équipes comme les Coyotes et les Panthers continuent de perdre de l’argent année après année.


Canadiens vs Penguins au Centre Vidéotron en septembre prochain

Penguins vs Canadiens

Les Canadiens de Montréal accueilleront les Penguins de Pittsburgh, au Centre Vidéotron, à Québec, le 28 septembre prochain. Il s’agira d’un match préparatoire en vue de la saison 2015-2016 de la Ligue nationale de hockey (LNH).

L’un des plus grands promoteurs d’événements au monde, evenko, a annoncé la nouvelle dans un communiqué mardi.

Les amateurs de hockey de Québec auront l’occasion de voir en action des vedettes du circuit Bettman. Entre autres, la foule devrait avoir droit d’assister aux prouesses de P.K. Subban, Max Pacioretty, Carey Price et Sidney Crosby, évidemment si les entraîneurs des deux formations les envoient sur la patinoire pour cette partie préparatoire.

Ce sera la sixième fois que les joueurs du Tricolore disputeront une rencontre pré-saison à Québec depuis 2009.


Le club-école des – futurs – Nordiques à Trois-Rivières?

QuebecNordiques

Même si Québec n’a toujours pas son équipe de la Ligue nationale de hockey, les échos sont forts afin que la Ville de Québec devrait avoir de nouveau une formation du circuit Bettman au cours des prochaines années. Surtout avec l’inauguration en septembre prochain de l’amphithéâtre à Québec, le Centre Vidéotron.

Selon ce que Pierre Houde a indiqué sur les ondes d’une station de radio (CHOM FM), il y a quelques semaines, advenant l’arrivée d’une équipe de la LNH à Québec, le club-école de la formation québécoise pourrait s’installer à Trois-Rivières.

Le commentateur sportif du Réseau des sports (RDS) semble avoir des informations privilégiées voulant qu’un club voie le jour à Québec dans un an et que sa filiale soit instaurée dans la région trifluvienne.

« La tendance de la Ligue américaine – de pair avec la Ligue nationale – est de ramener les clubs-écoles dans les régions, près des équipes de la LNH. Un gros développement est en cours pour rapprocher les clubs-écoles de leur club respectif. »

« Faites le calcul : Laval et le Canadien, Québec et Trois-Rivières. Ça serait logique dans le sens de là où va la Ligue nationale et la proximité des clubs-écoles. On veut développer des valeurs d’équipe et d’entreprise et c’est plus facile à faire quand l’organisation est près du grand club », a-t-il conclu.

Tout compte fait, cette possibilité reste sur la glace, puisque Québec n’a même pas son équipe de la Ligue nationale à l’heure actuelle, donc l’arrivée du club-école de la formation de hockey de Québec n’est pas près de se concrétiser.

Toutefois, il n’en demeure pas moins que les propos de M. Houde ont bien du sens, mais seul l’avenir nous le dira si ce scénario devient réalité!


Quebec Rempart Adam Erne scores beauty 40th of the season on great individual effort

Remparts_de_Québec

Watch Tampa Bay Lightning prospect Adam Erne power his way to the net as he scores his 40th of the season in spectacular fashion Saturday night in QMJHL action. He now has a career-high 40 goals and 84 points in just 58 games so far this season. Erne and his Quebec Rempart went on to beat Val-d’Or 4-1.


4 bonnes raisons d’assister au Snowboard Jamboree à Québec

Gros Gros Gros weekend de snowboard à Québec les 20-21-22 février. Voici 4 raisons pourquoi les gens de Montréal (surtout ceux qui aiment rider et faire le party) devraient se claquer un road trip dans la Vieille Capitale.

1. Qualité des riders

12011656623_869a1ae380_z

Samedi à Stoneham, il va y avoir une épreuve de la Coupe du monde de slopestyle. Québec est la seule ville Canadienne à accueillir une telle épreuve cette année. Vous aurez la chance d’admirer les prouesses des Québécois Charles Reid, Matts Kulisek, Audrey Mcmaniman et plusieurs athlètes de partout dans le monde.

***

2. Big Air en ville

12011224864_ac41837ff4_z

Vendredi soir, en plein centre-ville de Québec, directement sous l’autoroute Dufferin, c’est la Coupe du monde de Big Air, un happening urbain où plus de 25 000 personnes se rassemblent chaque année! Le set up est hallucinant.

***

3. Stairmasters

Stairsmasters OPEN – Philippe Trifiro-Riendeau from Snowboard Jamboree on Vimeo.

Si vous êtes un amateur de street, la compétition Stairmasters est pour vous. Rendez-vous dès maintenant au stairs.snowjamboree.com pour voter pour votre vidéo OPEN préféré. Venez aussi assister au dévoilement des vidéos des 8 pros au party Night Bazaar le vendredi soir! Comme en témoigne la publication de sa vidéo, mon vote va à Phil Trifiro, 19 ans.

***

4. Party Night Bazaar

Parlant du Night Bazaar, c’est vendredi soir au Cercle que ça se passe. En plus de visionner la compétition Stairmasters, vous pourrez danser sur les beats de Heymoonshaker (un groupe du UK qui mixe le blues et le beatbox) et de DJ FredC. Plusieurs artistes locaux seront également sur place pour créer une ambiance visuelle éclatée. Profitez-en pour aller faire un tour dans les nombreux kiosques de marques locales installés sur place pour l’occasion. Tous les détails ici.

Big air 2015 : à ne pas manquer! from Snowboard Jamboree on Vimeo.