Suivez 25stanley sur Facebook!

Gary Bettman rappelle le cas de Kansas City pour diminuer les attentes de Québec

Bettman

Mercredi, Gary Bettman était au lancement de TVA Sports. Bien évidemment, le sujet de l’expansion a été discuté lorsqu’il a rencontré les journalistes. Il a nié toutes les rumeurs, ce qui n’est pas surprenant puisque la LNH n’admet jamais ce genre de chose jusqu’à la dernière seconde.

Avec une blague relevée par Pat Hickey, Bettman a même démenti le principe inspiré du film Field of Dreams; « Build it and they will come » en ce qui concerne les villes désirant une équipe de la LNH. Les villes ont toujours pensé qu’en bâtissant un aréna digne de la LNH, la ligue allait venir à eux et c’est la stratégie que Québec a employé. Mercredi, Bettman a rappelé le cas de Kansas City qui a bâti son aréna il y a 7 ans sans jamais avoir obtenu une équipe de la LNH.

Il y a plusieurs différences entre KC et Québec, mais c’est clair que Bettman voulait mettre un frein à toutes ces rumeurs d’expansion mercredi. Ça ne veut pas dire qu’il n’y en aura pas, mais ça veut dire qu’on n’est peut-être pas aussi près que ce qu’on pensait il y a une semaine ou deux.

Via Sporting News


Jeremy Jacobs explique pourquoi LNH a toujours préféré les expansions aux déménagements

LasVegasStrip-1_1

Les rumeurs d’expansion qui sont sorties cette semaine en ont surpris plus d’un. Plusieurs opposants à ces expansions se demandent pourquoi la ligue veut faire ça alors qu’elle compte déjà sur plusieurs équipes dans des situations précaires financièrement.

La réponse est bien simple; l’argent. Une équipe d’expansion est beaucoup plus payante qu’un déménagement pour les propriétaires. On parle quand même d’un coût d’expansion de 350 millions présentement. En comparaison, les proprios des Jets ont payé un maigre 60 millions pour déménager d’Atlanta à Winnipeg.

D’ailleurs, ce n’est rien de nouveau. Les propriétaires pensaient de la même façon quand il y avait 21 équipes. C’est le livre Money Players de Bruce Dowbiggin qui nous le rappelle. Un passage du livre décrit une réunion des propriétaires en 1989 où Jeremy Jacobs, propriétaire des Bruins, avait averti ses collègues à propos des déménagements. Selon lui, un déménagement enlevait une ville candidate pour des équipes d’expansion.

Cela limitait la compétition et diminuait donc la valeur des chèques d’expansion qu’ils allaient recevoir au cours des prochaines années. Bref, en disant aux villes que la seule façon d’avoir une équipe serait d’obtenir une expansion, ça permettait de faire monter les enchères pour les coûts de celles-ci.

Même si cette réunion date de 15 ans, je doute que la philosophie ait changé dans le circuit Bettman. Après tout, celui qui a donné cet avertissement est devenu le propriétaire avec le plus d’influence auprès du commissaire. Ça expliquerait aussi pourquoi la ligue lutte autant contre les déménagements. C’est cette mentalité qui me fait penser que Peter Karmanos va recevoir une tape sur les doigts à cause de Dan Patrick.

Cette philosophie expliquerait aussi le timing de ces rumeurs. Présentement, il n’y a pas vraiment de cas à problème dans la ligue, ou du moins, il y en a moins qu’il y en avait. Les Devils ont un propriétaire, les Coyotes sont à Glendale pour quelques années et les Islanders vont avoir un nouveau propriétaire et un nouveau domicile.

Il n’y a que les Panthers qui sont dans une situation problématique à court terme et avec leur contrat à long terme avec la ville, ils ne sont pas des candidats si évidents. Bettman pourrait donc profiter de cette situation où il n’y a aucune équipe de disponible à court terme pour appliquer la stratégie de vente de Jacobs.

Pour en revenir à la ligue, je crois au scénario qu’a avancé Tony Gallagher mardi. J’ai l’impression que la ligue va tenir des enchères pour 2 équipes d’expansion, ce qui leur permet de demander plus en termes de tarifs puisqu’il pourrait y avoir 5 candidats (Vegas, Seattle, Québec, Toronto, Kansas City).

De cette façon, les propriétaires de la ligue empochent de l’argent tout en égalisant leurs conférences (parce que Bettman va tout faire pour permettre à Vegas et Seattle de gagner). Après ces enchères, on pourrait voir un déménagement ou deux (Québec et/ou Toronto) pour apaiser les fans canadiens et empocher un peu d’argent en frais de relocalisation. Toutefois, ce déménagement n’aura pas lieu avant l’expansion parce que la ligue voudra utiliser Québec et Toronto pour faire monter le prix.

Pourquoi je pense à 2 expansions au lieu de 4? Pour deux raisons en particulier. Tout d’abord, la ligue va vouloir montrer des signes de bonne santé financière et une course à 2 au lieu de 4 va apporter des plus gros prix d’expansion, ce qui va lancer un bon message aux possibles investisseurs et partenaires publicitaires.

Ensuite, la ligue doit garder un marché ou deux pour faire peur à leurs villes actuelles. La ligue a besoin d’un marché prêt à accueillir une équipe de la LNH rapidement pour faire peur aux villes qui refusent de se soumettre à leurs demandes au niveau des arénas. Avec 4 expansions, il ne resterait qu’un marché faible en Kansas City alors qu’avec 2, la ligue peut utiliser Québec et Toronto pendant un peu plus longtemps.

Ça peut sembler diabolique, mais c’est une situation que l’on retrouve dans tous les circuits nord-américains. Vous pouvez en parler à Los Angeles (NFL), San Antonio (NFL) et Seattle (NBA).


Las Vegas, Seattle, Toronto et Québec pourraient obtenir une équipe d’expansion de la NHL d’ici 2017

LasVegasStrip-1_1

Si l’on se fie à Tony Gallagher, un journaliste de The Province à Vancouver, on pourrait voir pas mal de mouvements au cours des prochaines années dans la LNH. Selon le journaliste, Las Vegas et la LNH auraient une entente pour amener une équipe d’expansion dans la ville du pêché. Il resterait simplement à décider qui sera le propriétaire de l’équipe et il y aurait quelques candidats intéressés. Cette expansion ne viendrait pas seule. Seattle serait la ville favorite pour accompagner Vegas grâce à la présence de Victor Coleman qui semble décidé à faire avancer le dossier.

De plus, le journaliste Howard Bloom du Sports Business News ajoute que la NHL voudrait en fait ajouter 4 équipes d’expansion d’ici 2017. Les villes candidates seraient Seattle, Las Vegas, Québec et Toronto. Kansas City serait également dans la course. Toutefois, Gallagher a précisé que la candidature de la ville du Missouri ne semblait pas être assez sérieuse

Cette expansion permettrait à la NHL de toucher 1.4 milliards grâce aux frais qu’elle facturerait aux nouveaux propriétaires. Ce projet se ferait dans le cadre des célébrations du 100e anniversaire de la ligue.

On a déjà entendu parler de ce scénario exact, mais le scénario semble avoir progressé depuis et c’est un signe que les possibilités que ça arrive augmentent. Ce n’est pas coulé dans le béton, mais quand on commence à l’entendre un peu partout, c’est difficile de croire qu’il y a tant de fumée sans feu.

Ce n’est pas la meilleure nouvelle pour Québec qui est encore 3e (ou 4e) dans la course. Par contre, si Vegas et Seattle obtenaient des équipes, la ville de Québec deviendrait la meilleure candidate pour accueillir une équipe. Il est donc encore permis de rêver à Québec, même s’ils ne sont pas au devant de la file pour le moment.


6 raisons de participer au Pavillon du Hockey à Québec avec des joueurs de la NHL

Screen shot 2014-08-16 at 8.45.51 PM

Du 15 au 24 août 2014, le Colisée de Québec est l’hôte d’une toute nouvelle activité dans le cadre d’Expo Québec. En effet, le Pavillon du Hockey offrira l’opportunité aux jeunes joueurs de 6 à 16 ans de participer à des cliniques de hockey en compagnie de joueurs de la LNH ainsi que d’entraîneurs certifiés par Hockey Québec. Voici 6 raisons de participer au Pavillon du Hockey.

***

1. Joueurs de la NHL

derick-brassard

Vous aurez 60 minutes d’entraînement sur la glace avec des entraîneurs certifiés et un joueur de la LNH. Vous partagerez la glace avec des joueurs de la LNH tels que Derick Brassard (Rangers), Maxime Talbot (Avalanche), Alexandre Burrows (Canucks), Antoine Roussel (Stars), Michaël Bournival (Candiens) et Alexandre Chiasson (Senators). C’était Derick Brassard des Rangers de New York qui donnait une clinique hockey samedi. Il a aussi pris le temps de signer des autographes et prendre des photos avec ses fans.

***

2. Gratuit

781908_66bf_1024x2000

L’inscription est gratuite avec votre billet d’Expo Québec.  C’est ouvert aux joueurs de hcokey de 6 à 16 ans. Inscrivez-vous ici.

***

3. Jusqu’au 24 août

Screen shot 2014-08-16 at 8.52.18 PM

C’est jusqu’au 24 août, donc il vous reste du temps pour vous inscrire sur www.pavillonduhockey.com.

***

4. Colisée de Québec

pavillon-du-hockey

Vous jouerez sur la glace du Colisée de Québec (et vous verrez le nouvel amphithéâtre qui est en construction juste à côté).

***

5. Ice Bucket Challenge

Vous pourrez peut-être même faire un Ice Bucket Challenge. Regardez le vidéo ci-dessus pour voir celui de Derick Brassard.

***

6. Fin prêt pour les camps d’entrainement

Screen shot 2014-08-16 at 9.11.10 PM

Avec les camps d’entrainement du hockey mineur qui se mettent en branle, passez une heure à recevoir les conseils de professionnels du hockey est la meilleure façon d’avoir une longueur d’avance sur vos adversaires.

***

Pour en savoir plus sur le Pavillon du Hockey ou vous inscrire, cliquez ici.


Pop-Quiz // Les arts martiaux mixtes sont-ils vraiment dangereux pour les jeunes?

shutterstock_137662148

Dimanche après-midi au centre commercial Fleur-de-Lys à Québec se tenait un entrainement public des participants du gala UFC de l’émission L’ultime Combattant: Canada vs Australie. Avec le débat entourant la violence au hockey ainsi que les dangers à long terme des commotions cérébrales, je n’avais pas le choix d’aborder ces sujets. J’ai demandé à différents intervenants ce qu’ils répondent aux parents qui préfèrent que leurs enfants jouent au soccer ou nagent dans une piscine, car ils trouvent que le hockey, le football ou les arts martiaux sont trop dangereux et violents.

Le grand manitou de la UFC, Dana White, était absent de l’événement, mais le directeur des opérations au Canada y était. Une chose est claire: Tom Wright est diamétralement opposé à son patron. Ça m’a pris quelques instants pour assimiler le fait que le monsieur aux cheveux gris vêtu d’un jean et chemise à carreaux agencée d’un chandail de laine est le big boss de la UFC au Canada, Australie et Nouvelle-Zélande.

***

Tom Wright

tom wright - ufc canada - credit: 25stanley

J’ai demandé à Tom (il m’a suggéré de l’interpeller de cette façon) ce qu’il répond aux parents qui ne veulent pas que leurs enfants pratiquent les arts martiaux.

« Ces parents devraient d’abord venir aux événements UFC qu’on organise, comme celui d’aujourd’hui à la place Fleur-de-lys , mettant en vedette des jeunes qui participent à une démonstration de karaté. En fin de compte, qu’est-ce que ces enfants apprennent avec les arts martiaux? Ils apprennent la discipline, le respect, l’honneur, le leadership et le contrôle. Ce sont des qualités que n’importe quel parent veut que son enfant acquière. Est-ce que quelqu’un qui pratique les arts martiaux va devenir un fighter? Absolument pas! Ça veut dire qu’on apprend des caractéristiques, un sport, une activité physique, qui font partie d’un mode de vie sain en plus de contribuer à une communauté. Et soit dit en passant, il y a un problème de commotion cérébrale au soccer à cause des coups de tête sur les ballons. »

***

Patrick Côté

patrick cote - ufc - credit: 25stanley

Patrick Côté pratique les sports de combat avec la motivation de se dépasser. Contrairement à GSP qui montait dans l’octagon avec une rage puisée dans ses souvenirs d’enfant intimidé, Patrick Côté se bat avec l’objectif du dépassement de soi. En fait, il considère que son plus grand adversaire est lui même. Pour lui, peu importe l’adversaire, la tâche est de remporter le combat. Voici sa version par rapport à la violence dans le sport.

« Je trouve ça bien moins violent deux personnes qui entrent dans un combat de boxe, qui savent qui vont se faire frapper, qui savent qu’ils vont frapper, comparativement à un athlète qui arrive à l’aveuglette, comme au hockey, qui donne un double-échec dans la bande. Ça, je trouve cela violent. Deux personnes qui sont consentantes, qui font le sport du MMA professionnellement, qui s’entrainent dans une bonne école, bien entourée; je pense qu’il n’y a pas de problème. La seule chose qui manque c’est des organisations sérieuses au Canada et des promoteurs honnêtes capables de bien développer la relève qui veut se battre au niveau professionnel. Enfin, je réponds aux parents qu’il y a des écoles qui sont très bonnes et très sécuritaires. »

***

Olivier Aubin-Mercier

olivier aubin mercier - ufc - credit: 25stanley

Qu’en est-il de la perception de ce sport du point de vue d’un jeune de 25 ans qui se chamaillait chaque jour dans la cour d’école dès l’âge de 5 ans. Pour Olivier Aubin-Mercier, qui pratique le judo depuis longtemps (un sport olympique), le MMA est un jeu.

« J’aime juste ça. J’ai probablement vécu la meilleure enfance au monde! Ma mère était vraiment aimante, même chose pour mon père. Juste m’entrainer c’est quelque chose que j’aime beaucoup. J’aime me battre, parce que ça crée un équilibre dans ma vie. »

On vous rappelle que mercredi soir au Colisée de Québec, Patrick Côté affrontera l’Australien Kyle Noke alors qu’Olivier Aubin-Mercier tentera de décrocher un contrat de six chiffres dans la UFC en se chamaillant avec le Canadien Chad Laprise. Détails sur ce gala ici.

***

Pop-Quiz // Votre enfant doit choisir entre le hockey ou les arts martiaux: vous l’encourager à pratiquer quel sport?

*Photo des enfants qui font du karaté via Shuttershock


Québec derrière Seattle et Las Vegas aux yeux de la LNH?


David Shoalts, du Globe and Mail, a sorti un peu de nouvelles informations dans la course à l’expansion dans la LNH, qui a bel et bien lieu présentement dans les coulisses. Selon Shoalts, Québec serait derrière Las Vegas et Seattle dans les yeux de la LNH.

C’est le cas parce que la priorité de Bettman est d’égaliser les deux conférences à 16 équipes de chaque côté sans remettre Columbus ou Detroit dans l’Est. Toutefois, ce n’est pas seulement des mauvaises nouvelles pour Québec.

Selon Shoalts, ils sont clairement la 3e option pour la ligue et ils sont les seuls dans l’Est. La 2e équipe dans la région de Toronto n’est même pas dans les discussions présentement. En plus, il semblerait que le départ de PKP en politique ne nuise pas à la candidature de Québec.

En effet, Péladeau s’est littéralement acheté du capital de sympathie en payant le gros prix pour les droits de la LNH avec TVA Sports. En faisant ça, Péladeau a rendu plusieurs gouverneurs heureux et à la fin, ce sont eux qui décident. Shoalts rappelle que, dans cette ligue, les dirigeants suivent l’argent et que si Péladeau en a, ses allégeances politiques ne changent pas grand chose.

Toujours selon le journaliste du Globe and mail, si Québec manque le bateau du côté de l’expansion, la ville pourrait très bien recevoir une équipe qui déménage à cause de problèmes financiers. Bref, Québec n’est pas présentement dans les favoris, mais la ville est dans la course et la ligue regarde de leur côté.

Pour en revenir à Seattle et Las Vegas, la ligue a rencontré un groupe de possibles propriétaires de Las Vegas dernièrement et elle veut rencontrer un groupe du genre de Seattle sous peu. Toutefois, malgré ces discussions qui avancent, Shoalts ne s’attend pas à voir une annonce avant 3 ans et l’équipe d’expansion sur la glace avant 5 ans. Il y a donc plusieurs choses qui peuvent changer d’ici là.


Les chefs des partis politiques connaissent-ils les joueurs québécois des Canadiens de Montréal?

K6JOV9Er

Dans le journal La Presse d’aujourd’hui, la question suivante a été posée aux différents chefs des partis politiques du Québec : Quatre joueurs de hockey québécois ont disputé plus de 10 matchs cette saison avec le Canadien de Montréal. Nommez-en deux (0,5 point par bonne réponse).

BitBRRIIgAEXnRA

C’est François Legault, chef de la CAQ, qui est sorti gagnant pour cette question. En fait, il a nommé les trois joueurs québécois du CH qui ont joué plus de 10 rencontres cette saison. Francis Bouillon a été mentionné parmi les bonnes réponses, mais ce dernier est d’origine américaine. Il est né à New York. Il y avait donc trois réponses possibles.

Pauline Marois, cheffe du PQ, a quant à elle dit Daniel Brière, ce qui lui a valu 0,5 point. De son côté, Françoise David, cheffe de QS, a indiqué qu’elle ne le savait pas : « Aucune idée. »

La palme va à Philippe Couillard, chef du PLQ, qui a répondu Carey Price et P.K. Subban à cette question. Ces deux joueurs sont parmi les meilleurs chez le Tricolore, mais ils ne sont pas Québécois. Deux réponses assez étranges de la part de M. Couillard…

Sur ce, bon vote!

Merci à @Minatoires pour le tuyau.


MLS : Faute d’une concession de la NHL, Labeaume veut un club de soccer à Québec

Régis Labeaume

Maintenant que l’arrivée d’un club de la NHL semble être retardée, le maire de Québec, Régis Labeaume aimerait amener un club de soccer dans sa ville. Du moins, c’est ce qu’il a révélé au journal Le Soleil lorsque la question lui a été posée. Autre hypothèse, le maire n’hésiterait pas à obtenir un club de niveau inférieur à la MLS, même qu’il a émis l’idée d’héberger un futur club-école de l’Impact de Montréal.

Selon ce qu’il rapportait, la ville de Québec disposerait déjà des infrastructures nécessaires au bon fonctionnement d’un club professionnel de soccer. Le stade Telus de l’Université Laval se conforme les exigences et il demeure un endroit de prédilection pour pratiquer du sport dans la vieille capitale. Leur objectif numéro un ; obtenir un club de la NASL, ligue de développement et qui est une excellente porte d’entrée pour une graduation en MLS.

La preuve, Orlando City fera ses débuts en 2015 dans la MLS après avoir seulement 3 saisons d’existence. Pour plus de détails, Orlando City obtient sa place pour 2015

Via : 98,5FM

***Pour toutes les nouvelles #IMFC, vous pouvez me suivre sur Twitter et Facebook. Si vous avez des « scoops », des photos ou questions ; guiperreault@25stanley.com


nhl draft 2013 // Stats des joueurs repêchés dans la LHJMQ

Collaboration toute spéciale cette semaine en prévision du repêchage 2012 de la NHL. Je vous présente Stéphane, un spécialiste en intelligence d’affaires chez Microsoft Canada. Il a compilé des statistiques disponibles sur le site de NHL.com question de mettre à jour quelques mythes et légendes urbaines. La gestion et la manipulation des statistiques ont été produites en utilisant la plateforme Cloud Windows Azure ainsi que l’outil d’analyse PowerPivotPour des raisons de statistiques, on a évalué les choix de repêchage jusqu’à 2011 comme l’an dernier. 

lhjmq-nhl

Après chaque repêchage, on aime analyser combien de joueurs de la LHJMQ sont repêchés. On scrute les joueurs repêchés par le Canadien et on leur reproche d’avoir ignoré Angelo Esposito pour un Américain. Ces analyses sont souvent basées sur des impressions ou même l’émotion. Qui peut vraiment se targuer de connaître tous ces jeunes joueurs qui évoluent aux quatre coins de la planète?

Donc basé sur les statistiques des repêchages de 2001 à 2011, nous allons tenter d’y voir de plus près. Est-ce vrai que l’on repêche moins dans la LHJMQ? Quelles sont les équipes de la LNH qui sont favorables à la LHJMQ? Et le Canadien dans tout ça? Boude-t-il vraiment la LHJMQ?

Afin de mieux répondre à ces questions, nous avons produits quelques tableaux pour démystifier la performance de la LHJMQ.

Tableau / Pourcentage des joueurs repêchés de la LHJMQ par rapport au reste

repechage lhjmq

Analyse

Si on regarde le tableau ci-dessous, la LHJMQ tend à garder la cadence. En 2002, seulement 7.90% des joueurs repêchés provenaient de la LHJMQ ce qui correspond à son plus bas taux. Par contre, l’année suivante, on a atteint un sommet avec 13.01%. De 2004 à 2008, la LHJMQ a connu une progression constante. Depuis 2009 le taux est resté stable entre 10% et 11%. Entre la meilleure année et la pire, il y a une variation d’à peine 5%.

Tableau / Les équipes de la NHL qui repêchent au Québec

Analyse

L’équipe qui repêche le plus dans LHJMQ est les Flyers. Ils ont repêché pas moins de 20 joueurs depuis 2001. Le Canadien et les Sabres suivent avec 16 chacun. Le CH se classe donc 2e à égalité avec les Sabres. 2e, position pour la Flanelle, ce n’est pas la déroute totale, mais il y quand même 4 joueurs de différence avec les Flyers. À noter cependant que Louis Leblanc ne compte pas dans ces statistiques, car il était à Omaha dans la USHL au moment du repêchage. Nous allons revenir plus en détail avec une analyse plus détaillée du repêchage du Canadien dans un prochain billet. Bref, avec ce tableau, on a la preuve que le CH ne snob pas le circuit québécois.

Si on regarde les équipes les moins enclins à repêcher au Québec, on note Ottawa avec 5 joueurs. C’est très mince compte tenu de leur proximité avec le Québec. Parions aussi que si Phœnix déménage à Québec, la tendance devrait changer….

Tableau / Équipes de la NHL qui profitent des joueurs de la LHJMQ

Ce tableau indique le nombre de matchs joués par des joueurs de la LHJMQ dans leur équipe respective.

match-joués-lhjmq

Analyse

Là ça devient intéressant. Ainsi, nous avons analysé les statistiques dans la LNH des joueurs provenant de la LHJMQ. Notre mesure est le nombre de matchs joués en saison régulière et ce, peu importe si elles ont été jouées avec l’équipe qui les a repêché. Si nous avions simplement pris les points,  nous n’aurions pu compiler les gardiens et  les défenseurs auraient été désavantagés.

Or, tout en haut de la liste on retrouve les Penguins de Pittsburgh. Bravo! Mais ont-ils vraiment un grand mérite avec Crosby et Fleury, deux premiers choix?  Rendons-leur quand même hommage pour leur flair avec Maxime Talbot (234e en 2002, 469 parties) et Kris Letang (62e en 2005, 350 parties). Angelo Esposito aurait pu améliorer ce résultat cependant…

Étrangement les Flyers, malgré leurs 20 joueurs repêchés arrivent 7e pour le nombre de match joués, tout juste suivi par le CH. Pour Caroline, Colorado, Phœnix et Toronto, c’est le néant avec 0 matchs joués. Ottawa et Rangers sauvent l’honneur avec…une partie jouée!

Liste / Joueurs repêchés dans la LHJMQ depuis 2001

Equipe Année Ronde RangTous Equipe Amateur Joueur Tot-Parties Tot-Points Tot-VictoiresGardiens
ANA 2001 5 137 Baie Comeau Joel Perrault

96

26

ANA 2001 9 264 Chicoutimi PA Parenteau

188

129

ANA 2002 5 140 Cape Breton George Davis
ANA 2002 9 261 Moncton Francois Caron
ANA 2003 4 119 Moncton Nathan Saunders
ANA 2004 7 203 Gatineau Gabriel Bouthillette
ANA 2005 7 197 Rouyn Noranda Jean-Philippe Levasseur
ANA 2006 2 38 Halifax Bryce Swan
ANA 2007 1 19 Halifax Logan Macmillan
ANA 2007 3 63 Rouyn-Noranda Maxime Macenauer

29

4

ANA 2007 5 151 PEI Brett Morrison
ANA 2008 2 35 Chicoutimi Nicolas Deschamps
ANA 2008 3 83 Baie Comeau Marco Cousineau
ANA Total

313

159

ATL 2003 4 110 Halifax James Sharrow
ATL 2003 4 116 Rouyn Noranda Guillaume Desbiens

23

0

ATL 2005 1 16 Lewiston Alex Bourret
ATL 2005 2 49 Lewiston Chad Denny
ATL 2005 4 116 Quebec Jordan Lavallee-Smotherman

4

2

ATL 2008 3 64 Lewiston Danick Paquette
ATL Total

27

2

BOS 2001 8 241 Halifax Milan Jurcina

430

81

BOS 2003 2 45 Acadie-Bathurst Patrice Bergeron

537

401

BOS 2003 8 247 Shawinigan Benoit Mondou
BOS 2004 2 64 Moncton Martins Karsums

24

6

BOS 2006 3 71 Moncton Brad Marchand

173

97

BOS 2006 5 128 Halifax Andrew Bodnarchuk

5

0

BOS 2008 2 47 Val d’Or Max Sauve

1

0

BOS 2009 1 25 Rimouski Jordan Caron

71

22

BOS Total

1,241

607

BUF 2001 2 55 Shawinigan Jason Pominville

541

431

BUF 2002 3 76 Acadie-Bathurst Michael Tessier
BUF 2003 9 266 Baie Comeau Louis Philippe Martin
BUF 2005 1 13 Chicoutimi Marek Zagrapan
BUF 2005 3 87 P.E.I. Marc-Andre Gragnani

73

18

BUF 2006 4 117 Saint John Felix Schutz
BUF 2006 7 207 Baie Comeau Benjamin Breault
BUF 2007 2 31 St. John’s Fog Devils TJ Brennan

11

1

BUF 2007 5 147 St. John’s Jean-Simon Allard
BUF 2007 6 179 Gatineau Paul Byron

30

7

BUF 2008 2 44 St. John’s Luke Adam

71

24

BUF 2008 4 104 PEI Jordon Southorn
BUF 2008 5 134 Chicoutimi Jacob Lagace
BUF 2009 7 194 Shawinigan Maxime Legault
BUF 2010 3 68 Rouyn-Noranda Jerome Gauthier-Leduc
BUF 2010 6 173 Val d’Or Cedrick Henley
BUF Total

726

481

CAR 2001 6 181 Cape Breton Daniel Boisclair
CAR 2002 3 91 Hull Jesse Lane
CAR 2002 5 160 Victoriaville Daniel Manzato
CAR 2004 9 268 Gatineau Martin Vagner
CAR 2005 6 192 Chicoutimi Nicolas Blanchard
CAR 2006 5 153 Lewiston Stefan Chaput
CAR 2008 7 195 Baie Comeau Samuel Morneau
CAR 2009 1 27 Shawinigan Philippe Paradis
CAR Total
CBJ 2001 1 8 Halifax Pascal Leclaire

173

4

61

CBJ 2001 3 85 Rimouski Aaron Johnson

281

62

CBJ 2003 4 104 Hull Philippe Dupuis

116

18

CBJ 2003 8 233 Shawinigan Mathieu Gravel
CBJ 2004 1 8 Lewiston Alexandre Picard

67

2

CBJ 2004 5 133 Gatineau Petr Pohl
CBJ 2004 7 198 Shawinigan Justin Vienneau
CBJ 2006 1 6 Drummondville Derick Brassard

275

151

CBJ 2006 5 142 Drummondville Maxime Frechette
CBJ 2006 7 194 Moncton Matt Marquardt
CBJ 2007 1 7 Halifax Jakub Voracek

319

183

CBJ 2008 4 107 Gatineau Steven Delisle
CBJ 2009 4 94 Moncton David Savard

31

10

CBJ 2010 2 55 Rimouski Petr Straka
CBJ 2010 4 102 Halifax Mathieu Corbeil
CBJ Total

1,262

430

61

CGY 2002 3 90 Victoriaville Matthew Lombardi

508

254

CGY 2003 7 206 Drummondville Thomas Bellemare
CGY 2004 6 173 Cape Breton Adam Pardy

183

29

CGY 2006 4 118 Rouyn Noranda Hugo Carpentier
CGY Total

691

283

CHI 2001 4 104 Rimouski Brent MacLellan
CHI 2002 8 251 Hull Jason Kostadine
CHI 2003 2 52 Moncton Corey Crawford

179

1

94

CHI 2007 3 69 Rimouski Maxime Tanguay
CHI 2009 7 209 Quebec David Gilbert
CHI 2011 1 26 Victoriaville Phillip Danault
CHI Total

179

1

94

COL 2001 5 165 Drummondville Pierre-Luc Emond
COL 2008 2 61 Lewiston Peter Delmas
COL 2008 4 110 Quebec Kelsey Tessier
COL 2008 6 167 Victoriaville Joel Chouinard
COL 2010 3 71 Shawinigan Michael Bournival
COL 2011 6 153 Val d’Or Gabriel Beaupre
COL 2011 7 183 Shawinigan Dillon Donnelly
COL Total
DAL 2001 9 265 Hull Dale Sullivan
DAL 2002 1 26 Hull Martin Vagner
DAL 2003 6 185 Hull Francis Wathier

9

0

DAL 2006 1 27 Rouyn Noranda Ivan Vishnevskiy

5

2

DAL 2011 5 135 Victoriaville Troy Vance
DAL Total

14

2

DET 2001 4 121 Sherbrooke Drew MacIntyre

4

0

0

DET 2002 6 197 Shawinigan James Cuddihy
DET 2002 8 260 Quebec Pierre-Olivier Beaulieu
DET 2003 8 258 Quebec Vladimir Kutny
DET 2007 5 148 Moncton Randy Cameron
DET 2009 3 75 Victoriaville Andrej Nestrasil
DET 2009 3 90 Rimouski Gleason Fournier
DET 2010 3 81 Montreal Louis-Marc Aubry
DET 2011 2 35 Saint John Tomas Jurco
DET 2011 2 48 Montreal Xavier Ouellet
DET Total

4

0

0

EDM 2001 1 13 Hull Ales Hemsky

559

431

EDM 2002 2 31 Chicoutimi Jeff Deslauriers

62

4

23

EDM 2002 7 205 Cape Breton Jean-Francois Dufort
EDM 2003 1 22 Rimouski Marc-Antoine Pouliot

192

57

EDM 2003 2 68 Baie Comeau Jean-Francois Jacques

166

17

EDM 2003 7 215 Val d’Or Mathieu Roy

65

13

EDM 2004 7 208 Quebec Stephane Goulet
EDM 2005 4 120 P.E.I. Viacheslav Trukhno
EDM 2008 5 133 Rimouski Philippe Cornet

2

1

EDM 2009 5 133 Cape Breton Olivier Roy
EDM 2010 4 91 Acadie-Bathurst Jeremie Blain
EDM Total

1,046

523

23

FLA 2001 3 64 Rimouski Tomas Malec

46

2

FLA 2003 7 223 Rimouski Dany Roussin
FLA 2005 4 93 Lewiston Olivier Legault
FLA 2009 1 14 Drummondville Dmitry Kulikov

198

70

FLA 2011 1 3 Saint John Jonathan Huberdeau
FLA 2011 3 76 Cape Breton Logan Shaw
FLA 2011 3 87 Shawinigan Jonathan Racine
FLA Total

244

72

LAK 2004 5 143 Rimouski Eric Neilson
LAK 2005 2 50 Rimouski Dany Roussin
LAK 2006 1 11 Lewiston Jonathan Bernier

64

1

25

LAK 2006 2 48 Quebec Joe Ryan
LAK 2007 7 188 St. John’s Matt Fillier
LAK 2009 3 84 Rouyn-Noranda Nicolas Deslauriers
LAK 2009 4 95 Montreal Jean-Francois Berube
LAK 2011 2 49 Chicoutimi Christopher Gibson
LAK Total

64

1

25

MIN 2001 3 93 Val d’Or Stephane Veilleux

460

101

MIN 2002 1 8 Chicoutimi Pierre-Marc Bouchard

522

327

MIN 2002 5 155 Shawinigan Armands Berzins
MIN 2003 8 251 Chicoutimi Mathieu Melanson
MIN 2003 9 281 Quebec Jean-Michel Bolduc
MIN 2004 4 114 Val d’Or Patrick Bordeleau
MIN 2004 5 161 Cape Breton Jean-Claude Sawyer
MIN 2006 1 9 Cape Breton James Sheppard

224

49

MIN 2008 2 55 Val d’Or Marco Scandella

83

14

MIN 2011 1 28 Saint John Zack Phillips
MIN Total

1,289

491

MTL 2002 4 99 Montreal Michael Lambert
MTL 2002 7 212 Acadie-Bathurst Jonathan Ferland

7

1

MTL 2003 2 40 Montreal Cory Urquhart
MTL 2003 2 61 Montreal Maxim Lapierre

415

103

MTL 2003 4 123 Rimouski Danny Stewart
MTL 2003 8 241 Montreal Jimmy Bonneau
MTL 2004 6 181 Baie Comeau Loic Lacasse
MTL 2004 9 278 Baie Comeau Alex Dulac-Lemelin
MTL 2005 2 45 Drummondville Guillaume Latendresse

314

137

MTL 2005 5 130 Lewiston Mathieu Aubin
MTL 2006 2 53 Acadie-Bathurst Mathieu Carle

3

0

MTL 2007 3 65 Rimouski Olivier Fortier
MTL 2009 5 139 Drummondville Gabriel Dumont

3

0

MTL 2010 4 117 Cape Breton Morgan Ellis
MTL 2011 1 17 Saint John Nathan Beaulieu
MTL 2011 4 108 Val d’Or Olivier Archambault
MTL Total

742

241

NJD 2001 3 67 Baie Comeau Robin Leblanc
NJD 2003 2 42 Halifax Petr Vrana

16

1

NJD 2004 7 216 Baie Comeau Pierre-Luc Letourneau-Leblond

40

3

NJD 2006 5 148 Rouyn Noranda Olivier Magnan

18

0

NJD 2006 7 208 Shawinigan Kyle Henegan
NJD 2008 2 54 Rimouski Patrice Cormier

30

2

NJD 2008 7 205 Rouyn-Noranda Jean-Sebastien Berube
NJD 2009 2 54 Lewiston Eric Gelinas
NJD 2009 6 174 Shawinigan Ashton Bernard
NJD 2010 6 174 Gatineau Maxime Clermont
NJD Total

104

6

NSH 2002 9 264 Moncton Matt Davis
NSH 2003 3 76 Sherbrooke Richard Stehlik
NSH 2004 4 107 Gatineau Nick Fugere
NSH 2009 2 42 Shawinigan Charles-Olivier Roussel
NSH 2009 5 132 Baie Comeau Gabriel Bourque

43

19

NSH 2011 7 202 Halifax Brent Andrews
NSH Total

43

19

NYI 2001 8 228 Quebec Mike Bray
NYI 2003 6 182 Acadie-Bathurst Bruno Gervais

381

81

NYI 2004 9 276 Drummondville Sylvain Michaud
NYI 2006 6 160 Moncton Andrew MacDonald

184

53

NYI 2007 4 106 Rimouski Maxim Gratchev
NYI 2007 7 196 Shawinigan Simon Lacroix
NYI 2008 5 126 Victoriaville Kevin Poulin

16

1

6

NYI 2010 3 65 Moncton Kirill Kabanov
NYI Total

581

135

6

NYR 2001 5 139 Quebec Shawn Collymore
NYR 2001 7 206 Quebec Petr Preucil
NYR 2004 2 51 Moncton Bruce Graham
NYR 2004 8 247 Lewiston Jonathan Paiement
NYR 2005 2 56 Lewiston Marc-Andre Cliche

1

0

NYR 2006 3 84 Halifax Ryan Hillier
NYR 2007 2 48 PEI Antoine Lafleur
NYR 2007 7 193 Rimouski David Skokan
NYR 2008 5 141 PEI Chris Doyle
NYR 2011 5 136 Baie Comeau Samuel Noreau
NYR Total

1

0

OTT 2006 4 121 Gatineau Pierre-Luc Lessard
OTT 2007 2 60 Quebec Ruslan Bashkirov
OTT 2009 5 130 Drummondville Mike Hoffman

1

0

OTT 2010 3 76 Rimouski Jakub Culek
OTT 2011 4 96 Gatineau Jean-Gabriel Pageau
OTT Total

1

0

PHI 2001 7 208 Baie Comeau Thierry Douville
PHI 2002 4 105 Chicoutimi Rosario Ruggeri
PHI 2002 7 201 Victoriaville Mathieu Brunelle
PHI 2003 3 85 Halifax Alexandre Picard

253

69

PHI 2003 5 140 Hull David Tremblay
PHI 2004 4 124 Prince Edward Island David Laliberte

11

3

PHI 2004 6 171 Halifax Federik Cabana
PHI 2004 8 232 Cape Breton Martin Houle

1

0

0

PHI 2005 3 91 Moncton Oskars Bartulis

66

9

PHI 2005 4 119 Halifax Jeremy Duchesne

1

0

0

PHI 2006 1 22 Gatineau Claude Giroux

285

243

PHI 2006 6 175 Baie Comeau Michael Dupont
PHI 2007 2 41 Lewiston Kevin Marshall

10

0

PHI 2007 5 122 St. John’s Mario Kempe
PHI 2008 3 67 Rouyn-Noranda Marc-Andre Bourdon

45

7

PHI 2009 5 142 Moncton Nicola Riopel
PHI 2009 6 153 Shawinigan Dave Labrecque
PHI 2010 3 89 Lewiston Michael Chaput
PHI 2010 4 119 Gatineau Tye McGinn
PHI 2011 1 8 Drummondville Sean Couturier

77

27

PHI Total

749

358

0

PHX 2005 2 59 Drummondville Pier-Olivier Pelletier
PHX 2008 3 76 Cape Breton Mathieu Brodeur
PHX 2010 1 13 Moncton Brandon Gormley
PHX 2010 5 138 Quebec Louis Domingue
PHX Total
PIT 2001 3 96 Val d’Or Alexandre Rouleau
PIT 2002 8 234 Hull Maxime Talbot

469

142

PIT 2003 1 1 Cape Breton Marc-Andre Fleury

501

12

268

PIT 2003 7 229 Cape Breton Stephen Dixon
PIT 2004 5 130 Rimouski Michal Sersen
PIT 2005 1 1 Rimouski Sidney Crosby

434

609

PIT 2005 3 62 Val d’Or Kris Letang

350

171

PIT 2005 6 194 Shawinigan Jean-Philippe Paquet
PIT 2007 1 20 Quebec Angelo Esposito
PIT 2007 2 51 Victoriaville Keven Veilleux
PIT 2007 4 118 Saint John Alex Grant
PIT 2009 1 30 Saint John Simon Despres

18

4

PIT 2009 4 121 Shawinigan Nick Petersen
PIT Total

1,772

938

268

SJS 2001 6 175 Rimouski Ryane Clowe

395

260

SJS 2003 1 16 Moncton Steve Bernier

417

165

SJS 2003 2 43 Quebec Josh Hennessy

23

1

SJS 2003 7 201 Acadie-Bathurst Jonathan Tremblay
SJS 2004 4 129 Halifax Jason Churchill
SJS 2005 2 35 Quebec Marc-Edouard Vlasic

471

133

SJS 2008 4 92 Quebec Samuel Groulx
SJS 2008 7 186 Victoriaville Jason Demers

183

58

SJS 2010 6 163 Halifax Konrad Abeltshauser
SJS Total

1,489

617

STL 2003 4 127 Rouyn Noranda Alexandre Bolduc

48

5

STL 2004 9 277 Shawinigan Jonathan Michel Boutin
STL 2007 1 26 Lewiston David Perron

292

173

STL 2008 2 34 St. John’s Jake Allen
STL 2010 6 164 Saint John Stephen MacAulay
STL 2011 4 102 Shawinigan Yannick Veilleux
STL 2011 6 162 Saint John Ryan Tesink
STL Total

340

178

TBL 2001 8 252 Montreal Jean-Francois Soucy
TBL 2003 3 96 Halifax Jonathan Boutin
TBL 2003 6 192 Hull Doug O’Brien

5

0

TBL 2003 9 286 Rimouski Zbynek Hrdel
TBL 2004 2 65 Rimouski Mark Tobin
TBL 2005 5 133 Chicoutimi Stanislav Lascek
TBL 2007 7 197 Lewiston Michael Ward
TBL 2008 6 152 Moncton Mark Barberio
TBL 2010 3 72 Gatineau Adam Janosik
TBL 2011 7 208 Drummondville Ondrej Palat
TBL Total

5

0

TOR 2001 3 88 Sherbrooke Nicolas Corbeil
TOR 2002 3 88 Hull Dominic D’Amour
TOR 2004 8 252 Halifax Jan Steber
TOR 2007 6 164 Saint John Christopher DiDomenico
TOR 2008 4 98 Quebec Mikhail Stefanovich
TOR 2008 5 129 Chicoutimi Joel Champagne
TOR Total
VAN 2001 7 212 Halifax Jason King

59

23

VAN 2002 7 214 Baie Comeau Marc-Andre Roy
VAN 2003 2 60 Halifax Marc-Andre Bernier
VAN 2003 7 222 Halifax Francois-Pierre Guenette
VAN 2004 6 189 Shawinigan Julien Ellis
VAN 2005 1 10 Val d’Or Luc Bourdon

36

2

VAN 2005 4 114 Chicoutimi Alexandre Vincent
VAN 2007 5 145 Baie Comeau Charles-Antoine Messier
VAN 2008 2 41 Saint John Yann Sauve

5

0

VAN 2009 7 187 Saint John Steven Anthony
VAN 2010 5 145 PEI Adam Polasek
VAN 2010 7 205 Halifax Sawyer Hannay
VAN 2011 3 71 Victoriaville David Honzik
VAN 2011 3 90 Halifax Alexandre Grenier
VAN Total

100

25

WSH 2001 5 160 Sherbrooke Artem Ternavsky
WSH 2001 7 221 Victoriaville Johnny Oduya

463

114

WSH 2002 2 59 Val d’Or Maxime Daigneault
WSH 2006 2 35 Baie Comeau Francois Bouchard
WSH 2006 5 127 Quebec Maxime Lacroix
WSH 2006 6 177 Acadie-Bathurst Mathieu Perreault

120

53

WSH 2009 7 205 PEI Benjamin Casavant
WSH 2010 3 86 Saint John Stanislav Galiev
WSH 2010 6 176 Lewiston Samuel Carrier
WSH Total

583

167

Grand Total

13,610

5,736

477

Article similaire

- Analyse des choix de première ronde 

- Performance de Marc Bergevin et Rick Dudley au repêchage

 


COIN DES RUMEURS: L’Avalanche refuse l’offre des Flames // Seattle, le plan B?

john gibson seth jones - usa - credit: sethjones

L’Avalanche du Colorado possède présentement le premier choix au total lors du prochain repêchage. Les experts s’attendent à ce qu’ils repêchent Seth Jones. Or, la direction de l’Avalanche (Patrick Roy) ne s’est pas gêné pour dire qu’ils seraient prêts à échanger le premier choix au total pour une bonne offre.

Les Sabres ont entamé le bal avec une offre ridicule et c’est maintenant le tour des Flames. Selon Elliotte Friedman, de CBC, les Flames auraient offert leurs 3 choix de 1e ronde (6,22,28) en échange du 1er choix de l’Avalanche. La direction de l’Avalanche a refusé cette offre, qui est franchement meilleure que celle des Sabres. Par contre, le Colorado a besoin d’un défenseur numéro 1 et Seth Jones semble bien être celui qui remplira ce rôle.

Ça nous rappelle la fois où Mike Milbury avait offert tous les choix au repêchage des Islanders en échange du choix de 1e ronde des Blues. Les Blues avaient également refusé l’offre à l’époque.

Seattle: le plan B de la LNH?

C’est du moins ce que pense Glen Healy, l’analyste de CBC. C’est ce qu’il a déclaré entre la 2e et la 3e période du 2e match de la série de la coupe Stanley. Selon lui, si tout s’écroule à Phoenix, la LNH a un groupe de propriétaires prêt à Seattle et il y déménagerait l’équipe.

Toujours selon Healy, l’équipe évoluerait au KeyArena en attendant que le nouvel aréna de Chris Hansen soit bâti. Jeremy Roenick ferait parti de l’organigramme de la formation du côté des opérations hockey. Bien évidemment, il ne s’agit que d’un plan B alors que la LNH veut garder les Coyotes à Phoenix à tout prix.