Suivez 25stanley sur Facebook!

6 solutions aux problèmes d’attaques du Canadien

flynn_mitchell

Le Canadien de Montréal ne marque pas beaucoup de buts. Ça, on le sait. En saison régulière, le CH a terminé 20e au chapitre des buts comptés par match avec 2,61. La pire performance parmi tous les clubs en séries éliminatoires.

Michel Therrien doit donc trouver des solutions à ce problème…et vite. Ce n’est pas en restant statique et en attendant que les Sens remportent un autre match que les solutions viendront.

Voici donc 6 pistes que Therrien devrait envisager pour aider le tricolore à battre Craig Anderson.

1- Un trio Galchenyuk-Eller-Gallagher

Au début de la saison 2013-2014, un trio de jeunes est formé et il est de loin le plus performant de l’équipe offensivement. En quelques matchs, Galchenyuk, Eller et Gallagher ont vraiment créé une chimie entre eux et la rondelle se retrouvait souvent dans le fond du filet lorsqu’ils étaient sur la patinoire. Ce trio a toutefois été démantelé puisque les autres trios ne fonctionnaient pas assez. Pire raison pour défaire un trio, mais bon. J’aimerais bien voir revivre ce trio dès ce soir.

Sergei Gonchar

2- Gonchar sur l’avantage numérique

Sergei Gonchar n’a peut-être plus la vitesse d’autrefois, mais il est toujours assez mobile et dangereux offensivement pour mériter sa place dans un alignement démuni de menace en attaque. En carrière, il a 90 points en 141 matchs éliminatoires. C’est plus que tous les défenseurs du CH réunis ensemble! Gonchar ne méritait clairement pas de regarder 16 des 17 derniers de l’équipe sur la passerelle et il est temps qu’il donne un coup de main au PP sur la glace et non sur le tableau, comme Michel Therrien nous a laissé savoir cette semaine.

3- Plus de mouvement sur l’avantage numérique

À défaut de faire jouer Gonchar sur l’avantage numérique, il faudrait au moins que les joueurs circulent un peu plus en supérioté d’un homme. La rondelle bouge bien, mais les joueurs sont complètement statiques, ce qui rend le boulot des joueurs des Sens très facile. Ils savent que le plan est de faire lancer Subban, et puisque les autres ne bougent pas, Pageau se met devant lui et attend. Je ne comprends pas non plus pourquoi les attaquants n’utilisent pas plus le territoire médian en zone offensive laissé béant pour s’assurer de couvrir Subban en haut de zone de près.

smith-pelly

4- Le carrousel

Communément appelé cycle en terme de hockey, le carrousel est la force du CH en zone offensive. Desharnais et Pacioretty en sont d’ailleurs des experts. Toutefois, leur cycle est invisible depuis l’arrivée de Smith-Pelly sur leur ligne. Je ne sais pas s’il n’a pas reçu le mémo ou s’il n’est pas assez rapide pour circuler avec la rondelle en fond de zone adverse, mais le carrousel doit revenir si on veut espérer du succès. Peut-être que tourner en rond constamment étourdit aussi trop Pacioretty qui semble toujours sous les effets de la commotion.

Subban_Markovbehind

5- Appui des défenseurs

Nous avons deux des meilleurs défenseurs offensifs de la LNH. On leur en demande beaucoup, mais en cette période de sécheresse offensive, les joueurs à la ligne bleue doivent en faire plus pour aider l’attaque, et pas seulement à 5 contre 4. Ils doivent appuyer les joueurs d’avant plus régulièrement afin de créer des surnombres plus fréquemment. Les bonnes offensives partent souvent d’une bonne défensive et on doit le prouver dès le prochain match.

6- Carey Price

Avez-vous vu le lancer frappé de Carey Price à l’entrainement? Il mérite clairement sa place à l’attaque sur l’avantage numérique. C’est une blague. Carey Price se retrouve dans les solutions offensives de l’équipe, puique toute l’année il a été la solution en accordant moins de deux buts par match en moyenne. C’est dommage à dire, mais pour que le CH ait du succès en séries, le gagnant du prochain trophée Vézina doit être plus que bon. Il doit être magistral comme il l’a été toute l’année. S’il veut être considéré comme l’un des meilleurs de tout les temps, il doit aussi voler à lui seul des matchs éliminatoires. Espérons que le tout commencera ce dimanche.


P.K. Subban a perdu la tête en 3e période contre les Sénateurs

P.K. Subban

P.K. Subban a visiblement perdu la tête vers la fin du cinquième match de la série entre les Canadiens et les Sénateurs. Le défenseur du Tricolore a eu une empoignade avec Eric Gryba et cela lui a fait perdre la tête… 

Leur escarmouche est quand même bonne; digne d’un combat de la UFC.

Vine – P.K. Subban perd la tête

Crédit : Callum Fraser


Ce fan des Senators fait une douteuse comparaison entre Karlsson et Subban

Screen shot 2015-04-23 at 10.19.21 AM

Un micro de RDS s’est braqué sur un fan des Senators avant le match #4. Le partisan devait expliquer pourquoi le défenseur Erik Karlsson est meilleur de Subban. Je ne sais pas si vous entendez la même chose que moi, mais voici le discours de ce fan des Sens selon mes oreilles:

« Karlsson, il est plus blanc, il  a plus de buts, plus de points. »

Il voulait dire plus grand, right? Est-ce que c’est juste un lapsus à la Darren Pang comme la fois qu’il avait que Subban devait faire des choses de « white way » au lieu de « right »?

En tout cas, je vais laisser le bénéfice du doute au dude à la coupe longueuil, mais je trouve que le sourire moqueur de son ami en arrière de lui en dit long aussi.

*Merci à puck-junkie Matt pour la passe sur la palette.


Meme-natoires // PK Subban veut savoir comment ça va?

De retour: le Meme-natoires des séries une présentation de Séries Minatoires. Chaque jour de match, il vous propose le sujet tendance à sa façon.

Répondez à P.K. : faites « LIKE » si vous allez bien en ce lendemain de victoire. 

11164798_10153125116992936_7082151166953908162_n

N’oubliez pas de faire « LIKE » sur la page Facebook de Séries Minatoires ou revivez ses meilleurs succès des dernières années juste ici.


Hammond avait les yeux fermés lors du but de Subban

Andrew « Hamburglar » Hammond avait les yeux fermés lors du tir (menant à un but) de P.K. Subban. D’ailleurs, le plomb en direction du gardien des Sénateurs avait une vitesse de 139,8 km/h.

Avec ce tir canon, on peut quasiment comprendre le réflexe du portier des Sens de s’être tassé sur ce but.

Voici le « Hamburglar » les yeux fermés…

NHL: APR 17 Round 1 - Game 2 - Senators at Canadiens

Andrew Hammond

Screen shot 2015-04-18 at 6.30.28 PM
Screen shot 2015-04-18 at 6.35.37 PM

Mme Béliveau, une Sainte pour Subban

Mme Béliveau

Élise Béliveau avait prédit à P.K. Subban qu’il connaîtrait un excellent match et c’est ce qu’il est arrivé. Le défenseur des Canadiens a disputé toute une rencontre avec une foule en délire au Centre Bell. Le numéro 76 du CH a connu une soirée de travail assez solide devant ses partisans et Mme Béliveau pourrait être à l’origine de cette performance de Subban.

Lorsqu’il a été chassé du match de mercredi dernier, Mme Béliveau lui a mentionné qu’il sera meilleur au prochain match. La femme de (feu) Jean Béliveau a vu juste dans sa boule de cristal.

Subban doit avoir remercier Mme Béliveau comme il l’avait si bien fait plus tôt cette saison, du moins, on l’espère!

Mme Béliveau - P.K. Subban

Price remercie P.K. pour son aide après une mêlée devant le filet

Price

La formation du Canadien aime vraiment P.K. Subban pendant le deuxième match de la série contre Ottawa. Après son but, Markov lui a donné un bec sur le casque. Peu après, P.K. a aidé son gardien lors d’une mêlée devant le filet et avant de se relever, Subban a demandé un high five à Carey Price.

Il faut dire qu’après cet effort défensif et son slapshot de 139,8 km/h qui a donné l’avance au Canadien, le défenseur méritait des félicitations. Son gardien lui a donc donné ce qu’il méritait. C’est un autre signe qu’il y a une bonne chimie dans le vestiaire et que les gars ont du fun présentement. C’est exactement ce qu’on veut voir en séries.


C’est l’amour entre Markov et Subban sur la patinoire

Subban - Markov

Andrei Markov a embrassé P.K. Subban sur son casque après le but de son coéquipier. Le défenseur russe semblait bien fier de son acolyte après la séquence qui a mené au filet du numéro 76 des Canadiens.

Les hommes de Michel Therrien mènent maintenant 2-1 contre les Sénateurs après 40 minutes de jeu.

Regardez l’éclatante célébration de Subban et le baiser de Markov.

OblongSnoopyAuk

La célébration de Subban d’un autre angle


« Le Tricolore gonflé à bloc » // Eller blague avec les médias

Carey Price (bloc lego)

Le quotidien La Presse a mis en ligne une vidéo mettant en vedette les joueurs des Canadiens, mais en version Lego. Carey Price, Max Pacioretty et Brendan Gallagher sont les principaux troupiers de Michel Therrien dans cette vidéo.

Ce n’est rien d’éclatant, mais il s’agit d’une vidéo divertissante quand même.

***

Eller rigole avec les journalistes

Avec tout ce qui s’est passé au cours des dernières heures, Lars Eller a tenté de diminuer d’un cran l’ampleur des événements en blaguant avec les représentants des médias. Le Danois a quelque peu blâmé les journalistes pour leur sensationnalisme…

« Ce sont les séries éliminatoires… le côté émotionnel [prend le dessus]. Vous les médias vous êtes bons pour créer des émois », a-t-il dit avec un sourire.

***

Bergevin dans tous ses états

Le directeur général des Canadiens a célébré durant le premier match de la série Montréal-Ottawa, mais il a aussi démontré son mécontentement pendant cet affrontement entre les Canadiens et les Sénateurs. Pour voyez sa réaction, cliquez ici.

***

Subban commente l’incident avec Stone

Le défenseurs du CH P.K. Subban est revenu sur son geste à l’endroit de Mark Stone et il a tenu à préciser qu’il n’a jamais voulu menacé un joueur sur la glace.

***

Ottawa Sun : ‘Heads up, P.K.’

Sur la couverture du quotidien Ottawa Sun de vendredi, il est écrit que P.K. devra garder la tête haute lors du deuxième match de la série. Un message qui démontre que la rencontre de vendredi soir au Centre Bell devrait être très physique.

***

Parenteau sur le carreau

L’attaquant Pierre-Alexandre Parenteau a raté l’entraînement des siens, jeudi dernier, en raison d’une blessure au haut du corps. Son état sera réévalué quotidiennement.


Les Sens sont en train de perdre la guerre psychologique qu’ils avaient souhaité

Jeudi, on a appris que les Sens n’avaient pas aimé les prédictions de TSN dans leur émission de préparation pour les séries. Par contre, ce ne sont pas les prédictions des experts de ce panel qui ont attiré mon attention pendant cette discussion. Il s’agit plutôt des commentaires de Bob McKenzie à propos de l’attitude des Sens par rapport à cette série.

Selon l’informateur, la direction d’Ottawa était confiante avant la série contre le Tricolore. Une des raisons qui expliquait cette confiance était la possibilité d’une guerre psychologique qui allait être à l’avantage des Sens comme ce fût le cas en 2013.

Après le premier match de la série, on peut féliciter les dirigeants pour leur prédiction qui s’est avérée presque parfaite. L’incident Stone-Subban a enflammé les deux bases de partisans, mais si l’on se fie à la sortie de Cameron après le match, les menaces voilées de Turris jeudi midi et la sortie de Bryan Murray au même moment, cette guerre psychologique est à l’avantage du Tricolore pour l’instant.

Même les tabloïdes d’Ottawa se mêlent de cette guerre de mots. Pendant ce temps-là, du côté du Tricolore, les gars s’amusent avec cette situation. Ce n’est vraiment pas ce que les Sens avaient en tête lorsqu’ils espéraient une guerre psychologique.

Cameron avait repris ses esprits après la pratique de jeudi, mais ça pourrait prendre plus de temps pour les joueurs, particulièrement si Chris Neil fait partie de la formation vendredi. S’ils ne sont pas passés à autre chose avant le début du deuxième match, ça pourrait leur coûter une autre défaite et ce n’est pas quelque chose qu’ils peuvent se permettre.

Pour le moment, les Sens de 2015 ressemblent pas mal au Canadien de 2013 et si l’on regarde ce qui est arrivé à cette formation il y a 2 ans, ce n’est pas une bonne nouvelle pour les Sénateurs, qui n’ont pas fait attention à ce qu’ils désiraient et qui ont vu leur souhait s’exaucer.