Suivez 25stanley sur Facebook!

« Ce n’était pas amusant » – Mark Stone

mark-stone & pk-subban

Mark Stone, candidat pour le trophée Calder remis à la recrue de l’année, n’a pas été en mesure de démontrer la totalité de son talent lors de la première ronde des séries éliminatoires face aux Canadiens de Montréal. Celui-ci a raconté le déroulement de son retour au jeu malgré sa blessure.

Au moment du match d’ouverture de la série de première ronde, P.K. Subban avait asséné au coup de bâton au poignet droit de son adversaire. Le joueur du CH avait été expulsé de la rencontre en plus de recevoir une pénalité majeure de cinq minutes.

Stone a parlé au Winnipeg Sun de la situation dans laquelle il était suite à sa blessure en séries contre les hommes de Michel Therrien.

« Ce n’était pas une chose amusante à jouer avec, a dit l’attaquant des Sénateurs au sujet de sa blessure. Mettre une aiguille dans mon poignet pour le geler n’était pas trop agréable. Je devais le geler avant chaque match et parfois après la deuxième période pour que cela dure. »

« C’était juste frustrant de ne pas être en mesure de sentir certaines parties de mon poignet et de mes doigts, [mais] j’étais en mesure de jouer avec ça. »

Crédit photo : Ottawa Citizen


P.K. Subban à Toronto

P.K. Subban

Oui, P.K. Subban à Toronto. Par contre, ce n’est pas parce qu’il a été échangé  au club de la ville reine, les Maple Leafs (vous pouvez respirer normalement), mais c’est plutôt en raison de la saison morte qui bat son plein pour lui. Lors de chaque fin de saison, le numéro 76 du CH passe du temps à Toronto pour voir sa famille et ses amis.

Dans une vidéo publiée par Uninterrupted, Subban parle du fait que c’est dur de regarder le reste des séries éliminatoires puisque son équipe est éliminée. Cependant, il continue quand même de visionner les matchs des autres formations du circuit Bettman.

L’arrière du Tricolore note que les équipes qui sont encore en vie méritent leur place où elles sont en ce moment et il leur souhaite la meilleure des chances.

Le principal intéressé a indiqué qu’il va relaxer pendant un certain temps, mais qu’il a bien hâte de reprendre l’entraînement.

Voici la vidéo mettant en vedette le défenseur des Canadiens en direct de Toronto, la ville où sa famille habite.


Canadiens : au revoir saison 2014-2015!

Price - Dryden

La saison 2014-2015 des Canadiens de Montréal est maintenant chose du passé. Après une saison de 110 points (2e rang au classement général), les hommes de Michel Therrien ont été éliminés par le Lightning de Tampa Bay en deuxième ronde des séries.

Il n’en demeure pas moins que le club montréalais a disputé une bonne campagne 2014-2015, mais il est temps de tourner la page.

Voici une vidéo récapitulative de la saison 2014-2015 des Canadiens :


PK Subban était DJ au Peopl pour le party de fin de saison des Canadiens

11236280_1628710474030824_574045541_n
pk-subban-peopl

Qu’est-ce qu’on fait quand on vient de terminer quelque chose? On fait le party! PK Subban avait donc deux raisons plutôt qu’une de célébrer mercredi soir. C’était son 26e anniversaire de naissance en plus du party de fin de saison des Canadiens. Toute l’équipe est allé à mon nightclub favori de Montréal: le Peopl. Quand on dit que toute l’équipe était là, on ne parle pas juste des habitués du nightlife montréalais comme Beaulieu, Prust, Galchenyuk, Desharnais, Gallagher. Il y avait Dale Weise, Malhotra, Price, Tokarski, Smith-Pelly, etc. Tout le monde sur le gros party!

Comme d’habitude, quel joueur a décidé de voler le show? Nul autre que le #76. Puisque c’était sa fête, il a gentiment demandé au DJ JoJo Flores s’il pouvait drop quelques beats. Impossible dire non.

Vidéo – DJ PK Subban

A video posted by jojo flores (@jojoflores) on

P.-S. En fin de soirée, certains joueurs du Habs se sont rendus dans un établissement où les demoiselles ont souvent une odeur de vanille tandis que d’autres sont allés se «coucher» chez eux…


P.K. Subban passe son 26e anniversaire avec le meilleur équipage

P.K. Subban

P.K. Subban célèbre ses 26 ans aujourd’hui. Le défenseur des Canadiens est avec le meilleur équipage, d’après ce qu’il a écrit sur son compte Instagram.

Sur la photo ci-dessus, on retrouve Carey Price, Dale Weise, Tom Gilbert, Pierre-Alexandre Parenteau, Brandon Prust, Nathan Beaulieu, Alex Galchenyuk, Devante Smith-Pelly et, bien sûr, P.K. Subban.


Ben Bishop s’est moqué des propos de Subban

Bishop

Après le 4e match de la série, P.K. Subban avait dit aux journalistes que Ben Bishop avait bien fait depuis le début de la série, mais qu’il était aussi assis sur un fer à cheval devant le filet. Avec cette expression, le défenseur voulait seulement illustrer la chance du cerbère dans les premières rencontres de cette série.

Bien évidemment, comme tout commentaire sortant un peu de la cassette habituelle, cette citation a fait jaser dans le vestiaire de Tampa Bay. Les joueurs l’ont gardé en mémoire et ça leur a fait plaisir de la ressortir tout de suite après l’élimination du Canadien au Amalie Arena mardi soir.

Lorsque le gardien est revenu à sa case, il y avait une photo de fer à cheval sur le banc et lors de sa rencontre avec les journalistes, il a déclaré ironiquement qu’il était chanceux de l’avoir. Ce n’est rien de trop grave, mais ça nous montre que les joueurs de Tampa ont avalé cette citation de travers et qu’ils étaient très contents de la remettre dans la face de Subban et compagnie dès qu’ils en ont eu la chance.

Via Erik Erlendsson


Tony Marinaro demande à Father Fugolo de bénir les Canadiens pour le match #6

Father Fugolo

Tony Marinaro a fait comme l’an dernier lors des séries éliminatoires; il a fait appel à Father Fugolo afin qu’il bénisse un chandail de Carey Price et un de Max Pacioretty pour leur porter chance.

Également, Marinaro a dit à Father Fugolo de bénir l’ensemble des joueurs du CH en vue de la sixième rencontre de la série face au Lightning de Tampa Bay.

Au moment des séries 2014, l’animateur de radio à TSN 690 avait visité Father Fugolo pour mettre tous les chances du côté de la formation de Michel Therrien. L’équipe montréalaise avait d’ailleurs remporté ses deux matchs (6e et 7e parties) contre les Bruins de Boston pour passer en finale de l’Association de l’Est.


Jon Cooper a rappelé aux médias que les chiffres de Price étaient très ordinaires contre le Lightning

Avant le 5e match, Jon Cooper a tenu à rappeler aux médias qu’il coachait une équipe jeune qui était en apprentissage présentement. Il avait notamment mentionné que leurs efforts décevants pendant les 2 matchs à Tampa Bay étaient normaux et que ça faisait partie du processus. Le coach voulait clairement enlever de la pression à son équipe en utilisant les médias et il a utilisé la même stratégie après la défaite de samedi soir.

Lors de sa rencontre de dimanche après-midi avec les journalistes, Cooper s’est inspiré de la technique de P.K. Subban pour donner confiance à ses joueurs.

Comme le défenseur du Canadien avant la 5e rencontre, Cooper a parlé du gardien adverse. Le coach du Lightning a encensé le gardien du Tricolore en disant qu’il était le meilleur au monde et que sa confiance faisait en sorte que l’équipe joue très bien autour de lui. Il en a rajouté en parlant du talent exceptionnel du cerbère du Canadien, mais il avait un astérisque par rapport à Carey Price.

Cooper a rappelé que son club a connu beaucoup de succès contre lui cette année (une fiche de 0-4-1 avec un % d’arrêts de 90,6% et une moyenne de buts alloués de 3,47 en saison régulière et une fiche de 2-2-1 avec un % d’arrêts de 89,8% et une moyenne de buts alloués de 2,43 en séries). Le coach des Bolts a expliqué que ces chiffres faisaient en sorte que le gardien n’est pas dans la tête des joueurs parce qu’ils savent qu’ils peuvent le déjouer.

Ce que Cooper a oublié de mentionner, c’est que si l’on enlève les deux victoires dominantes de Tampa (7-1 en octobre et 6-2 dans le 2e match), le % d’arrêts de Price contre le Lightning est un peu plus impressionnant (91,89% en saison régulière et 93,2% pendant la série).

Cooper se sert donc de deux anomalies pour calmer et redonner confiance à son équipe. Sans ces deux matchs, Tampa Bay n’a rien fait d’exceptionnel contre Carey Price, mais après samedi soir, et l’arrêt ridicule contre Filppula, la pression commence à s’accumuler sur une formation qui est en apprentissage selon l’entraîneur. Cooper utilise donc tout ce qu’il peut pour motiver ses gars avant un match crucial devant leurs partisans et c’est de bonne guerre même si ça ne veut pas dire grand chose.

Via Chris Johnston


P.K. Subban a averti tous ses coéquipiers avant le match #3

Subban

P.K. Subban n’a pas perdu espoir de vaincre le Lightning de Tampa Bay. Au contraire, le défenseur des Canadiens semble tout de même persuadé de signer une première victoire dans la série contre les hommes de Jon Cooper et ainsi de les mettre en doute.

Il a noté que son équipe doit gagner un match à Tampa Bay et voir comment les joueurs du Lightning réagiront (« ce qu’ils ont dans le ventre »).

D’ailleurs, l’arrière du CH a lancé un défi à ses coéquipiers en vue du troisième match de la série face au Lightning.

Subban a indiqué à ses acolytes une manière assez claire de se comporter pour la première rencontre disputée à Tampa Bay (troisième partie de la série de deuxième ronde). Le principal intéressé a souligné que les joueurs qui ne donneront pas leur 100 % pour cette joute seront pointés du doigt.

Le numéro 76 du Tricolore rappelle que ce sont les séries éliminatoires et que les membres de son club ne devront pas avoir de la difficulté à trouver de la motivation. Celui-ci rappelle qu’ils jouent pour la conquête de la coupe Stanley, donc ses coéquipiers et lui-même doivent tous être impliqués dans le jeu sur la patinoire.

Source : 98,5 Sports / La Presse Canadienne


Andrei Markov a eu besoin d’une couple de pilules pendant le 6e match contre Ottawa

Markov

Les joueurs de la LNH sont reconnus pour leur détermination pendant les séries éliminatoires. Les gars jouent malgré une tonne de blessures à ce temps-ci de l’année. L’exemple le plus récent est celui des Jets, dont 8 des 18 joueurs étaient blessés à la fin de leur série contre les Ducks. Par contre, même s’ils continuent à jouer, la performance de ces joueurs est clairement affectée.

On peut se demander si c’est le cas d’Andrei Markov, qui a fait quelques erreurs inhabituelles en première ronde. Son jeu a été critiqué par plusieurs partisans à la suite de ces séquences et une blessure pourrait expliquer certaines choses.

Cette théorie est appuyée par son repos contre les Devils le 3 avril dernier. Il y également une courte séquence diffusée par CBC lorsqu’il restait un peu plus de 17 minutes à la 2e période du 6e match contre les Sénateurs. Alors qu’il était au banc des joueurs, les caméras de Rogers ont capté les images de Markov qui prenait une couple de pilules.

On peut présumer que c’était des anti-douleurs et qu’il est loin d’être le seul à les prendre en séries. Toutefois, à l’ère de tous ces secrets au niveau des blessures et de la minutie des partisans devant leur téléviseur, c’est bizarre que le joueur consomme ça à un endroit où il sait qu’il sera filmé.

On espère que si c’est bel et bien une blessure, ce n’est pas trop grave et que le congé de cette semaine aidera le vétéran, mais après voir vu ça, c’est difficile de croire qu’il est à 100% présentement. Il est loin d’être le seul, mais ce sera à suivre en 2e ronde.

Merci à Christopher Boucher et Olivier Bouchard pour les passes sur la palette.