Suivez 25stanley sur Facebook!

Olli Maatta se fera enlever une tumeur à la glande thyroïde la semaine prochaine

Lundi après-midi, les Penguins de Pittsburgh ont annoncé que le défenseur finlandais de 20 ans, Olli Maatta, allait subir une opération pour se faire enlever une tumeur qui se retrouve dans son cou. La tumeur serait reliée à sa glande thyroïde, mais l’équipe n’a pas dévoilé si elle était bénigne ou maligne.

Selon le docteur de l’équipe, il a 85% de chances que ce soit malin, mais comme ils font l’opération rapidement, il n’y aura pas de traitements de chimiothérapie ou de radiation dans son cas. Ils ont découvert la tumeur pendant les examens médicaux du début de la saison.

L’équipe médicale croit que ça n’affectera pas la carrière future de Maatta, mentionnant même qu’il devrait pouvoir revenir au jeu 4 semaines après l’opération. Il pourra également jouer jusqu’à ce qu’il subisse cette opération qui est présentement à l’horaire pour la semaine prochaine. Maatta jouera donc les 3 matchs locaux des Penguins cette semaine.


Les Penguins ont failli avoir des 3es chandails spéciaux pendant les années 90

Chandail Penguins 1

Le design que tu vois ci-dessus a failli être porté par les Penguins de Pittsburgh au milieu des années 90. À l’époque, c’était le début de la tendance des 3es chandails dans la LNH et la ligue tentait d’offrir de nouveaux styles aux partisans. C’est notamment cette tendance qui nous a offert des chandails comme celui des Kings qui rappelait le restaurant Burger King.

Les Penguins étaient prêts à envoyer le design à la ligue, mais le lock-out de 1994 a empêché le chandail de se matérialiser. Le logo ci-dessus n’est pas le seul qui a été étudié par l’équipe de Pittsburgh. Ils ont également dessiné un chandail rendant hommage à l’Igloo, le surnom de leur aréna à l’époque. On retrouvait des dessins d’Igloo sur les deux épaules de ce 2e design qui est aussi coloré que le premier.

Chandail Penguins 2

Bien évidemment, il s’agit d’une autre époque et donc, d’une autre mode, mais on peut remercier le lock-out qui a empêché l’arrivée de ces chandails dans la LNH. La ligue compte déjà sur une tonne de design regrettables et je ne pense pas me tromper en disant que ceux-ci auraient rejoint la liste s’ils avaient été mis en place.

Via Icethetics


Le DG des Penguins ne veut pas laisser partir Marc-André Fleury

marc-andre-fleury

Marc-André Fleury joue présentement la dernière année de son contrat avec les Penguins de Pittsburgh. Son statut d’agent libre à la fin de la saison commence à faire jaser dans l’entourage de l’équipe, mais le DG, Jim Rutherford, a tenté de clarifier la situation dans une discussion avec Pierre Lebrun d’ESPN.

Rutherford a dit que tant qu’il sera le DG de l’équipe, Fleury sera son gardien avant d’ajouter qu’il allait lui offrir un nouveau contrat quand le temps sera venu. Il n’a toutefois pas précisé quand ce temps viendra, mentionnant que ça pourrait être après la saison.

Le gardien de but de 29 ans a une carrière controversée depuis son arrivée à Pittsburgh. Le premier choix du repêchage de 2003 est celui qui a le plus de victoires dans l’histoire de l’équipe et il fera face à son 15 000e lancer dans l’uniforme des Penguins sous peu.

Toutefois, malgré son arrêt qui a sauvé la Coupe Stanley de Pittsburgh à la dernière seconde, Fleury a toujours eu une réputation de chokeux en séries, ce qui n’est pas idéal pour une équipe qui compte sur deux des meilleurs centres de la ligue en Crosby et Malkin.

Coupe du monde

Toujours selon Lebrun, la Coupe du Monde de Hockey que la LNH prépare pour 2016 ne se jouera qu’à Toronto. Le Canadien a tenté de convaincre la ligue de tenir quelques matchs à Montréal, mais ce fût sans succès.


Le classement GameCentre // Les 7 équipes de la LNH les plus intéressantes à regarder

Tavares

Presque deux semaines après le début de la saison, on commence à avoir une idée des forces en présence dans la LNH. Ça nous permet de faire le premier classement GameCentre de la saison. Le classement GameCentre classe les 7 équipes qui sont les plus intéressantes à regarder dans la LNH.

Comment qualifier les équipes selon le niveau d’intérêt? En se basant sur ma réaction quand je vois que je peux écouter leur match sur GameCentre. Bien évidemment, le classement est biaisé selon mes goûts et tu en as probablement un autre en tête, mais ça fait partie de l’exercice

Le Canadien n’est jamais dans le classement parce qu’on ne les écoute pas sur l’ordinateur, mais plutôt à la télé. Bref, que l’équipe soit intéressante ou pas, on va regarder leurs matchs, donc ça ne sert à rien de les classer.

Sans plus tarder, voici les 7 équipes qui sont les plus intéressantes après les premiers jours de la saison.

7. Flyers de Philadelphie

Les Flyers n’ont pas le début de saison espéré (1-2-2), mais ça ne veut pas dire qu’ils sont plates. Ils se classent à égalité au 3e rang de la ligue pour leur moyenne de buts marqués par match (3,4) et aucune équipe qui en a marqué autant ou plus n’accorde autant de buts qu’eux (3,8 par match).

Cette situation ne risque pas de changer sous peu. Ils ont plusieurs attaquants de qualité, mais leur ligne bleue est horrible et leurs gardiens sont loin de faire partie de l’équipe d’étoiles. C’est une recette pour des matchs avec des scores élevés et du jeu ouvert. C’est ce qu’on voit depuis le début de la saison et ce n’est pas le spectateur qui s’en plaint.

6. Blackhawks de Chicago

On les voit surtout jouer en séries éliminatoires, mais ils sont aussi plaisants en saison régulière. Patrick Kane, Jonathan Toews et Duncan Keith peuvent toujours nous surprendre avec un gros jeu et l’équipe performe encore à un niveau élevé.

Ils n’ont toujours pas perdu en temps réglementaire cette saison (3-0-1) et si l’on oublie le massacre contre les Sabres (6-2), tous les matchs se sont décidés par un but. C’est le genre d’équipe qui va être plus intéressante à avoir aller contre des adversaires de haut niveau que contre des formations dans la course pour McDavid, mais ils se méritent leur place dans le classement grâce à ces gros matchs.

5. Penguins de Pittsburgh

Le simple fait que l’on retrouve Sidney Crosby et Evgeni Malkin dans la même équipe fait en sorte qu’ils ont leur place dans ce classement. Depuis le début de la saison, personne n’a marqué plus de buts par match (4) qu’eux et c’est grâce à la grande forme de Sid The Kid qui est présentement le meilleur pointeur de la LNH.

Patric Hornqvist a 8 points en 4 rencontres et c’est grâce au capitaine. Letang semble aussi en grande forme cette saison, ce qui est toujours une bonne chose pour le téléspectateur quand les Penguins ont un avantage numérique.

4. Lightning de Tampa Bay

Ils ont perdu un rang ou deux avec la blessure de Victor Hedman qui menait les défenseurs au niveau des points avant sa blessure et qui a réussi un des jeux les plus spectaculaires de la saison jusqu’à maintenant avec cette passe contre le Canadien.

Toutefois, même sans Hedman, le Lightning est électrisant. Stamkos est probablement le meilleur tireur d’élite de la LNH et Jonathan Drouin, qui vient tout juste de revenir, est la recrue la plus talentueuse cette année. Kucherov, Filppula, Palat, Johnson et Namestnikov ne sont pas désagréables à voir aller non plus.

3. Ducks d’Anaheim

Quand tu décides de veiller tard et que tu regardes un match sur la côte Ouest, les Ducks sont toujours un choix logique. Le duo Getzlaf-Perry est encore dans ses belles années et les jeunes commencent à pousser.

Sami Vatanen commence à faire sa place sur l’avantage numérique, Cam Fowler n’a que 22 ans et il est toujours aussi efficace en zone offensive alors qu’Hampus Lindholm ne semble pas encore affecté par la guigne de la 2e saison. Je n’ai nommé que des jeunes défenseurs, mais il y a du talent partout dans cette équipe et tant que Boudreau les dirigera, on aura du beau hockey.

2. Islanders de New York

Tout le monde aime les équipes cendrillons et pour le moment, le carrosse des Islanders ne s’est pas transformé en citrouille. Tavares est le seul joueur de la ligue qui a autant de points que Crosby avec 9 et Brock Nelson n’est pas loin avec ses 8 points.

Le plus beau dans tout ça, c’est que leurs 4 victoires en 5 rencontres ne dépendent pas seulement de Jaroslav Halak qui a une moyenne de 91,3% depuis le début de la saison. Ce n’est pas mauvais, mais ce n’est pas excellent non plus. Il ne reste plus qu’à espérer qu’il puisse bien faire tout au long de l’année puisqu’on est déjà attaché émotionnellement, et pour certains financièrement, à cette équipe spectaculaire.

1. Stars de Dallas

J’ai un énorme biais envers cette équipe. Depuis l’an passé, il n’y a aucune équipe que je préfère voir jouer et ce n’est même pas proche. Il y a des tonnes de buts dans leurs matchs et le jeu est ouvert comme on l’aime. En plus, ils pourraient commencer leur prochain match avec une première ligne de Benn-Seguin-Spezza qui serait incroyable.

Parlant d’incroyable, leur 1ère unité d’avantage numérique composée de Benn, Seguin, Spezza, Hemsky et Daley vaut le prix d’entrée à elle seule. Ils ne gagneront sûrement pas la Coupe, mais si tu les écoutes, les chances que tu vois un bon match sont très élevées.


Pascal Dupuis quitte le match des Penguins sur une civière

Dupuis

Une scène inquiétante s’est déroulée jeudi soir à Pittsburgh. L’attaquant des Penguins, Pascal Dupuis, a quitté la rencontre en civière après avoir reçu un lancer de Kris Letang derrière le cou. L’attaquant s’était fait pousser sur la glace par un défenseur des Stars juste avant le lancer de Letang et c’est pour ça que son cou était à découvert.

Dupuis a tenu à lever son pouce avant de quitter la patinoire pour que les partisans soient moins inquiets, mais c’est tout ce qu’on connait par rapport à son état de santé présentement. Comme c’est dans la région du cou, on imagine que le personnel médical prendra une tonne de précautions, donc ça pourrait être long avant de recevoir un diagnostic.

C’est une autre malchance pour Dupuis qui a manqué la majorité de la saison des Penguins l’an dernier après avoir subi une blessure au genou. Il avait 4 points en 2 matchs avant la rencontre de jeudi soir contre les Stars.

Via Shnarped


La présence d’Evgeni Malkin est toujours incertaine pour le match d’ouverture des Penguins

On ne sait toujours pas ce qui ennuie Evgeni Malkin, mais le centre des Penguins a rejoint ses coéquipiers à la pratique de mardi. Par contre, le Russe n’a pas pu confirmer sa présence pour le match d’ouverture des Penguins contre les Ducks d’Anaheim jeudi prochain.

Pendant sa rencontre avec les journalistes de Pittsburgh, le Russe a évalué ses chances de jouer à 50-50. Au moins, il semblait plus confiant pour le match de samedi contre les Maple Leafs de Toronto. Comme on ne sait pas ce qui l’afflige, on doit se fier sur les propos de Malkin.

Si jamais il ne manquait pas trop de temps, ce serait une excellente nouvelle pour Pittsburgh. L’an dernier, le centre a inscrit 72 points en 60 rencontres. En carrière, il a 632 points en 518 matchs. Il n’est pas Crosby, mais il est quand même très important pour les Penguins qui ont sacrifié du talent sur sa ligne pour améliorer la profondeur de l’équipe, ce qui était une lacune depuis plusieurs saisons.


Evgeni Malkin pourrait manquer le début de la saison

Malkin

Le cas d’Evgeni Malkin est toujours un mystère. Le centre russe n’a pas encore patiné au camp d’entraînement des Penguins et il ne s’entraînait pas encore il y a 2 jours. Toutefois, on ne connait pas la nature de la blessure qui l’afflige.

Peu importe où il est blessé, c’est de plus en plus probable que Malkin ne soit pas dans l’alignement des Penguins lors de leur premier match de la saison le 9 octobre prochain. En fait, selon Damien Cox, c’est maintenant improbable que Malkin soit de cette partie à moins qu’il commence à patiner rapidement.

Ce serait une grosse perte pour Pittsburgh qui a échangé James Neal au repêchage l’an dernier et qui a perdu Beau Bennett pour 6 semaines à cause d’une blessure. Avec Malkin, c’est 3 gars de leur top 6 qui manqueraient à l’appel. Ça ferait très mal à une équipe dont la force se situait justement dans ces 2 premières lignes.


Le 3e chandail des Penguins sera rétro

Crosby

Les Penguins de Pittsburgh ont dévoilé leur 3e chandail pour la prochaine saison vendredi matin. L’équipe a opté pour un style rétro rappelant leur style du début des années 90 pendant lesquelles ils ont gagné 2 Coupes Stanley.

Ils porteront le chandail à 12 reprises cette saison, mais jamais contre le Canadien. Le chandail fera ses débuts le 22 octobre alors que les Flyers visiteront le Consol Energy Center. Le chandail terminera aussi son année contre Philadelphie le 1er avril. Les Penguins vont même le porter à l’extérieur à une occasion alors qu’ils visiteront les Rangers de New York le 8 décembre.

Ce chandail vient remplacer le bleu poudre que l’équipe utilisait déjà depuis plusieurs années. Le nouveau chandail rétro était en demande avant même que les Penguins en fassent leur 3e chandail, donc le fait qu’ils pourront en vendre des tonnes a clairement aidé la décision.


Sidney Crosby et Evgeni Malkin manquent le début du camp des Penguins

Crosby

Le camp d’entraînement des Penguins de Pittsburgh a commencé sans leurs 2 meilleurs joueurs. Sidney Crosby et Evgeni Malkin ont raté la première journée après avoir subi des blessures mineures pendant leur préparation pour le camp. Pour l’instant, on a très peu de détails, mais ils devraient être présents pour le début de la saison.

La blessure de Crosby n’est pas au poignet qu’il s’est blessé pendant les séries. Il aurait subi cette blessure mardi pendant une séance de patinage avec quelques joueurs des Penguins. Tout ce qu’on sait sur la blessure de Malkin, c’est qu’elle n’est pas sérieuse.

L’équipe s’est faite avare de commentaires, mais on peut comprendre leur décision. S’ils ne sont pas à 100%, les deux joueurs étoiles n’ont pas d’affaire au camp où ils pourraient seulement aggraver leur situation. Ce qui est important, c’est qu’ils soient prêts pour le début de la saison en octobre et ce n’est pas quelques jours en dehors du camp qui vont dérailler leur saison.


Les Penguins n’offriront pas de contrat à Marc-André Fleury avant le début de la saison

marc-andre-fleury

Le contrat de Marc-André Fleury vient à échéance à la fin de la saison 2014-2015. Toutefois, le DG des Penguins, Jim Rutherford, n’est pas pressé de signer le gardien à un nouveau contrat. C’est ce qu’il a déclaré au Tribune Review dans une entrevue lundi.

L’agent de Fleury, Allan Walsh, qui n’a pas l’habitude d’avoir la langue dans sa poche, a expliqué au  journal de Pittsburgh que cette situation était d’un commun accord et qu’il n’avait pas de problème avec la décision de Rutherford. Il a ajouté que Fleury allait discuter avec les Penguins quand Rutherford allait être prêt, mais que pour l’instant, il allait se concentrer sur sa saison.

Ça devrait être une saison très importante pour Fleury. À 29 ans, il doit continuer sur sa lancée de l’an passé alors qu’il semblait avoir réglé ses problèmes de constance qui l’ont affligé depuis le début de sa carrière. Il avait également relativement bien fait en séries, ce qui a toujours été une critique à son endroit.

Tout de même, on parle d’un gardien qui devrait gagner son 300e match en carrière avec les Penguins cette saison et qui a mené son équipe à une Coupe Stanley il n’y a pas si longtemps. Si Rutherford décide de le laisser aller, il pourrait y avoir une longue file pour ses services.