Suivez 25stanley sur Facebook!

Brandon Sutter signe un contrat de 5 ans – 21,875 M$ avec les Canucks

Quelques jours après l’avoir obtenu des Penguins, les Canucks ont signé Brandon Sutter à une prolongation de contrat à long terme. Le centre de 26 ans a signé une prolongation de 5 ans d’une valeur de 21,875 M$. Le contrat entrera en vigueur après cette saison et il aura une bonne augmentation de salaire puisqu’il fera 4,375 M$ en moyenne annuellement.

C’est un gros contrat pour un gars qui n’a franchi la barre des 15 passes qu’à une reprise et qui a marqué plus que 20 buts seulement 2 fois. La direction de Vancouver espère certainement que la production offensive va suivre ses responsabilités augmentées avec les Canucks. Sans Crosby et Malkin, Sutter aura certainement plus de chances de s’inscrire sur la feuille de pointage et s’ils en profitent, ce sera une bonne signature pour les Nucks.

Par contre, s’il continue de performer comme un 3e centre comme c’était le cas à Pittsburgh, ce sera un contrat embêtant pour Vancouver. Comme tout contrat à long terme sur un joueur non établi offensivement, cette décision est certainement risquée pour les Canucks.

Stats de Sutter

Sutter HERO


Photo du jour // Evgeni Malkin célèbre son anniversaire avec des pingouins!

Evgeni Malkin

Evgeni Malkin a fêté ses 29 ans en Russie vendredi dernier. Le joueur des Penguins de Pittsburgh a été en mesure de célébrer avec des pingouins. Une thématique qui crée un concept avec l’équipe avec laquelle il joue dans la Ligue nationale de hockey.

À défaut d’être avec tous ses coéquipiers des Penguins, il a pu festoyer avec des pingouins!

Crédit photo : Instagram


Brandon Sutter devrait signer un contrat à long terme avec les Canucks avant la fin de la semaine

La transaction qui a envoyé Brandon Sutter aux Canucks en a surpris plus d’un mardi. Par contre, cet échange était en négociations depuis un bon moment. Selon un blogue de Pittsburgh, l’agent de Sutter avait même déjà contacté la direction des Canucks pour parler du prochain contrat de celui qui sera agent libre sans restriction à la fin de la saison.

Ces discussions auraient facilité la transaction entre Pittsburgh et Vancouver et le cadre d’une entente serait même déjà en place. Selon l’agent de Sutter, le nouveau centre des Canucks aimerait signer un contrat d’au moins 5 ans, donc on parle d’une entente à long terme.

Ça suit les informations de John Shannon de Sportsnet, qui a tweeté qu’une source des Canucks lui a indiqué que le contrat devrait être conclu dans les prochains jours. Elliotte Friedman, qui est parmi les mieux plogués dans la LNH, a estimé l’impact du nouveau contrat de Sutter sur le plafond salarial des Canucks à 4,4 M$. Ça donnerait donc une entente de 5 ans d’une valeur de 22 M$.

Rien n’est conclu pour le moment, donc ce ne sont pas des informations officielles et ça pourrait changer avant que Sutter signe officiellement le contrat, mais on dirait bien que le DG de Vancouver, Jim Benning, ne plaisantait pas quand il disait que Sutter était le genre de joueurs avec lesquels tu bâtis une équipe.

Stats de Sutter

Sutter HERO


Un espoir des Penguins a marqué son 4e but de la journée avec la feinte Forsberg

Penguins

Pendant que le noyau des Penguins de Pittsburgh célébrait le mariage de Kris Letang samedi après-midi, l’organisation tenait son camp de développement au sud de la frontière. Là-bas, c’est un attaquant de 23 ans nommé Ty Loney qui a volé la vedette.

Loney, dont le père Troy a gagné 2 Coupes Stanley pour les Penguins,  a inscrit 3 buts dans un match simulé que son équipe a remporté par la marque de 6-0. Puis, lors de la fusillade, l’ancien de l’Université de Denver a complété sa journée dominante en se moquant du gardien adverse grâce à la feinte rendue célèbre par Peter Forsberg.

Par contre, ce n’était pas exactement la feinte classique. Au lieu d’arriver à pleine vitesse devant le gardien comme on voit habituellement lorsque cette feinte est tentée, Loney a plutôt ralenti. Ça a définitivement amélioré l’effet de surprise.

Malgré cette domination, Loney ne devrait pas percer la formation des Penguins l’an prochain. Il est seulement sous contrat avec le club-école de l’organisation à Wilkes-Barre et même s’il a 23 ans, il n’a participé qu’à 5 matchs de niveau professionnel (à Norfolk dans la AHL l’an passé).

Par contre, il a inscrit 4 points pendant ces 5 rencontres et sa domination pendant ce match simulé nous montre qu’il compte définitivement sur un talent offensif intéressant. S’il continue à produire de la sorte, on pourrait le voir porter l’uniforme de Pittsburgh éventuellement.

Via R/hockey


Le magnifique mariage de Kris Letang et Catherine Laflamme

mariage - kris letang catherine laflamme - credit: 25stanley
kris letang - son alexander - credit: 25stanley
kris-letang-wedding
marc andre fleury - kris letang - credit: 25stanley
kris letang - pere - credit: 25stanley

Le samedi 18 juillet 2015, le joueur des Penguins de Pittsburgh Kris Letang a déclaré son amour éternel à Catherine Laflamme devant amis et famille à la Basilique Notre-Dame au Vieux-Port de Montréal. La nouvelle épouse de Letang brillait comme un rayon de soleil tandis que son fils de 2 ans Alexander était plus mignon qu’un Minion.

Sans surprise, il y avait des invités de renom pour la cérémonie. Plusieurs joueurs des Penguins étaient présents tels que Sidney Crosby, Pascal Dupuis et Marc-André Fleury (notez que sa femme qui vient  de donner naissance à un 2e enfant). Matt Cooke était aussi présent tout comme Benoit Pouliot et Éric Gélinas qui a récemment signé un nouveau contrat avec les Devils du New Jersey.

Notre photographe Anastasia a eu la chance de croquer sur le vif tout ce beau monde à leur sortie de l’église. À voir dans l’album photo ci-dessous.

Toutes nos félicitations aux nouveaux mariés. Bonheur, santé et amour pour toujours!


Les proprios des Penguins seraient sur le point de recevoir une bonne offre pour la vente de l’équipe

propriétaire penguins pittsburgh

Même s’ils sont encore dans leur fenêtre d’opportunité pour la Coupe Stanley et qu’ils sont dans une bonne situation financière, les Penguins de Pittsburgh sont à vendre. Après avoir payé 107 M$ en 1999, le moins que l’on puisse dire, c’est que les co-propriétaires devraient faire un bon profit avec cette vente.

Selon des sources du Pittsburgh Business Times, l’organisation devrait être vendue pour un prix situé entre 700 et 850 M$. Toujours selon ce média, un groupe d’investisseurs anonymes se prépare pour faire une offre du genre la semaine prochaine. Le faible nombre d’équipes disponibles aiderait à gonfler le prix de la franchise.

On imagine que le produit sur la glace doit aider également. Le noyau des Penguins (Crosby, Malkin, Kessel, Letang et Fleury) n’est pas trop vieux alors que les gars ont encore quelques bonnes saisons devant eux. Tant que ce sera le cas, l’équipe aura des chances de remporter les grands honneurs et c’est certainement motivant pour les investisseurs potentiels.

Par contre, il faut faire attention puisque la situation des Penguins n’est pas parfaite. Leurs derniers choix de 1ère ronde qui sont encore dans l’organisation datent du repêchage de 2012 (Pouliot et Maatta). Leur premier choix de l’encan amateur de 2016 appartient également aux Maple Leafs, donc ce n’est pas comme si le futur était extrêmement attirant.

Tout de même, c’est rare qu’une franchise de qualité soit à vendre dans la LNH, donc c’est clair que les Penguins vont attirer pas mal d’attention. C’est une bonne nouvelle pour Mario Lemieux et Ron Burkle, qui devraient passer à la caisse, et pour la LNH, qui peut justifier son prix de fou pour ses franchises d’expansion.

Via Puck Daddy


Le nouvel attaquant des Penguins a versé 560 119$ à son équipe de la KHL pour racheter son contrat

La signature de Sergei Plotnikov à un contrat de recrue d’un an par les Penguins de Pittsburgh n’a pas fait couler trop d’encre, mais ça ne veut pas dire que l’organisation ne place pas beaucoup d’espoir envers l’attaquant de 25 ans qui a amassé 36 points en 56 matchs dans la KHL cette saison.

On dirait bien que Plotnikov a autant d’ambition que les Penguins puisqu’il a donné 25 millions de roubles à son ancienne équipe dans la KHL, le Lokomotiv de Yaroslav, pour racheter son contrat. C’est l’équivalent d’un peu plus de 560 000$ canadiens ou de 445 000$ américains.

C’est un bon montant considérant son bonus de signature (92 500$). Son contrat d’un an ne lui permettra que de gagner 70 000$ s’il évolue dans la AHL cette saison, donc on peut croire qu’il aime ses chances de faire l’équipe. Dans la LNH, il aura un salaire de 925 000$ en plus de pouvoir atteindre des bonus de performance qui vont jusqu’à 2,85 M$.

C’est un bon pari de la part des Penguins puisqu’ils amènent un compatriote pour Evgeni Malkin, qui ne serait pas le plus heureux à Pittsburgh et qui aurait encore de la misère à s’adapter à la culture nord-américaine.

En plus, Plotnikov croit clairement en son talent et avec le sacrifice financier qu’il a fait pour se joindre à l’organisation, il montre qu’il ne vient pas seulement pour collecter un chèque et qu’il est prêt à faire ce qu’il faut pour réussir son adaptation.

S’il réussit, c’est une excellente nouvelle pour les Penguins, qui ont une tonne de problèmes de profondeur à l’attaque et qui ont limité leurs options en faisant l’acquisition de Phil Kessel plus tôt cette semaine.

Faits saillants de Plotnikov


Phil Kessel échangé aux Penguins de Pittsburgh

Phil Kessel

L’attaquant des Maple Leafs Phil Kessel a été échangé aux Penguins de Pittsburgh.

La formation torontoise reçoit un choix de première ronde, un choix de 3e ronde, Kapanen, Harrington et Spaling. En plus de Kessel, les Maple Leafs envoie un choix de 2e ronde aux Penguins. D’ailleurs, Toronto retiendra un pourcentage (15 %) du salaire de Kessel.

Pour rendre la transaction claire :

  • À Toronto : Kapanen, Harrington, Spaling, des choix de 1re et 3e ronde en 2016.
  • À Pittsburgh : Phil Kessel, Tyler Biggs, Tim Erixon et un choix de 2e ronde en 2016.

Kessel a isncrit 25 buts  en 82 rencontres en 201-2015. En carrière, il a obtenu 247 buts et 273 mentions d’aide en 668 parties avec les Maple Leafs et les Bruins de Boston.

Capture d’écran : CBC


Brandon Sutter alimenterait plusieurs discussions sur le marché des échanges

Brandon Sutter n’est pas un nom trop excitant pour les fans de la LNH, mais le centre de 3e trio des Penguins risque quand même d’alimenter le moulin à rumeurs au cours des prochains jours. Sutter sera agent libre sans restriction en 2016 et les Penguins semblent vouloir l’utiliser pour faire l’acquisition d’ailiers pouvant évoluer sur le top 6.

Jason Mackey, du Pittsburgh Tribune-Review, a écrit qu’une transaction de ce côté était imminente (AJOUT : Il a spécifié que le mot imminent n’était pas le plus approprié pour cette situation). Pour sa part, Elliotte Friedman a été un peu plus prudent en écrivant qu’une transaction n’était pas sur le point d’être conclue dans ce dossier. Il a toutefois ajouté que le centre de 26 ans alimentait plusieurs discussions présentement.

Avec 21 buts et 33 points en 80 matchs, Sutter vient de connaître sa meilleure saison offensive en carrière. Cette production n’est pas incroyable, mais il a l’habitude de jouer contre les meilleurs trios adverses tout en prenant la majorité des missions défensives à Pittsburgh, donc son rôle n’est pas de remplir le filet. Tout de même, avec une production offensive aussi limitée, c’est difficile de croire qu’il aura une valeur exceptionnelle sur le marché. Il faudra voir ce que les enchères peuvent faire pour lui à ce niveau.

Ailleurs dans la LNH, Friedman a aussi mentionné que Mike Fisher et les Preds se rapprochaient d’une prolongation de contrat de 2 ans, mais que ça n’allait probablement pas se conclure aujourd’hui. Fisher serait agent libre sans restriction le 1er juillet.

L’informateur de Rogers a aussi parlé du défenseur des Sharks, Brenden Dillon, qui deviendra agent libre avec restriction cet été. Selon l’agent de Dillon, les négos avancent bien, ce qui est un bon signe puisque c’est une mésentente au niveau de ce contrat qui a forcé les Stars à échanger Dillon .


Maxim Lapierre ne sera pas de retour à Pittsburgh

Maxim Lapierre

Maxim Lapierre, lui qui a disputé 35 parties (deux passes) dans l’uniforme des Penguins, ne reviendra pas à Pittsburgh, selon Renaud Lavoie. Le Québécois deviendra joueur autonome sans compensation le 1er juillet prochain. L’athlète de 30 ans a également porté les couleurs des Blues de St. Louis durant la saison 2014-2015, jouant 45 rencontres (deux buts et sept mentions d’aide).

Lapierre a aussi endossé l’équipement des Canadiens de Montréal, des Ducks d’Anaheim et des Canucks de Vancouver en carrière dans la Ligue nationale de hockey. Sa plus longue aventure avec une équipe du circuit Bettman a été avec le Tricolore; il a été un membre des Canadiens pendant plus de quatre ans.

L’attaquant ne sera pas le seul vétéran que les Penguins laisseront aller. Selon Bob McKenzie, Christian Ehrhoff et Paul Martin quitteront également l’organisation pour faire de la place pour les jeunes espoirs de l’équipe à la ligne bleue. La direction sait qu’ils ont besoin d’aide sur les ailes, donc ils dépenseront plutôt à ce niveau.