Suivez 25stanley sur Facebook!

La fois où les Blackhawks ont accordé un but parce que Patrick Kane était distrait par Taylor Swift

Kane

Les Blackhawks tenaient leur convention annuelle en fin de semaine. Le but de cette convention est de permettre aux partisans d’interagir avec les joueurs et le personnel de l’équipe. Il y a donc plusieurs panels où les gars répondent à des questions posées par des fans ou un animateur qui gère le tout.

Cette année, un des panels était composé de Denis Savard et de Patrick Kane. Savard a coaché Kane lors de son année recrue dans la LNH, donc il avait quelques bonnes histoires à conter à son propos. La meilleure concernait un mauvais repli défensif de Kane à cause de Taylor Swift.

À un moment donné pendant son année recrue, Kane a perdu son gars dans la zone défensive et ça a mené à un but de l’équipe adverse. Lorsque l’attaquant est revenu au banc, Savard l’a engueulé en lui disant qu’il était sûrement dérangé par les deux belles filles assises en arrière du banc des joueurs.

Après le match, Kane est arrivé à l’autobus de l’équipe en retard parce qu’il parlait aux deux mêmes filles. Savard ne l’a pas trouvé drôle et il l’a engueulé à nouveau. Le lendemain, Kane est allé voir le coach dans son bureau pour lui expliquer son point de vue et c’est à ce moment-là qu’il lui a révélé qu’une de ces deux filles était Taylor Swift.

Savard ne savait pas de qui il parlait alors il a dû demander à sa femme qui était Taylor Swift. À la défense du coach, l’artiste n’avait que 18 ans à l’époque et elle commençait à se faire un nom avec les chansons « Love Story » et « You belong with me » . On ne sait toutefois pas si Kane a eu la chance d’inspirer Swift pour une nouvelle chanson…

Via Second City Hockey


Patrick Kane, Corey Crawford et Kris Versteeg ont volé la vedette lors de la parade des Blackhawks

Versteeg

Les Blackhawks tenaient leur parade de championnat en début d’après-midi jeudi. Ils ont terminé leur parcours au Soldier Field où les gars se sont adressés à leurs fans qui avaient rempli le stade des Bears. Comme c’est la 3e fois pour ce noyau, plusieurs gars ont des habitudes pour cette parade et ils les ont suivi.

Ça veut dire que Corey Crawford a lâché un autre « Fucking right Chicago » après avoir promis qu’il allait éviter de sacrer pendant son speech alors que Versteeg a terminé la célébration avec un rap même si ce n’est pas son plus gros talent. Cette année, Joakim Nordstrom s’est joint à l’attaquant.

Versteeg a également créé le moment le plus touchant de la journée. L’attaquant avait la ceinture de championnat que les Hawks donnaient au joueur le plus utile à chaque match puisqu’il l’avait mérité après la 5e rencontre de la série. La ceinture n’avait pas changé de propriétaire après la rencontre décisive parce que les gars étaient trop occupés à célébrer la Coupe. Il a donc profité de la célébration pour dire à C.J. Reif, le fils de Clint Reif, un préposé à l’équipement des Hawks qui est mort pendant la saison, qu’il allait lui donner la ceinture.

Pour sa part, Patrick Kane a attiré l’attention pour une raison plus légère. Il a dit à la foule du Soldier Field que tous ceux qui ont dit qu’il a pris de la maturité récemment devront le surveiller cette semaine. C’est une référence incroyable à sa réputation et c’est le timing parfait puisqu’il peut dire ce qu’il veut après avoir gagné la Coupe.

C’était la meilleure déclaration de la célébration et ça nous donne juste le goût de voir les Stars gagner la Coupe pour entendre ce que Seguin dirait sur la scène après avoir mérité sa 2e Coupe Stanley en carrière.

Le speech de Crawford

Le rap de Versteeg et Nordstrom

La remise de la ceinture de championnat à C.J. Reif

Patrick Kane dit qu’il va faire le party


Photo Du Jour // Patrick Kane était en pleine forme au match des Cubs

patrick-kane-stanley-cup

Les joueurs des Blackhawks continuent de célébrer leur 3e conquête de la Coupe Stanley. Après une virée en boite de nuit, un house party chez Patrick Sharp rien de mieux que d’aller relaxer à un match de baseball. Voici ce qui s’est passé au Wrigley Field mardi soir.

***

Jonathan Toews toujours en contrôle.

MLB: JUN 16 Indians at Cubs

*

Belle photo d’équipe.

blackhawks-cubs

*

On dirait que Joe Maddon, gérant des Cubs, aimerait bien gagner un trophée du genre.

coach-cubs

*

J’ai comme l’impression que le vrai Patrick Kane va revenir à ses bonnes habitudes à compter de ce soir.

Screen shot 2015-06-16 at 11.12.47 PM
patrick-kane-party

*

Quand même beau le couché du soleil au Wrigley Field.

cubs-wrigley-field

*

Le set up des Hawks et de la Coupe pendant la game.

stanley-cup-wrigley-field

*

Pas le choix de laisser Jonathan Toews faire le premier pitch du match. Il est probablement le seul de sa gang pas trop saoul.

*

Après le match, les joueurs sont allés au Rockit Burger Bar situé près du stade de baseball. Patrick Sharp avec la casquette des Cubs. L’autre dude avec celle des Hawks est un fan.

patrick-sharp-Rockit Burger Bar

*

Et ça c’est les blondes de quelques joueurs dans le party bus des Hawks. Celle au milieu c’est Elina Casell Hjalmarsson.

Screen shot 2015-06-16 at 10.57.19 PM

*

Quand même une très bonne idée des Hawks d’avoir un party bus.

blackhawks-party-bus

Patrick Kane a fait pleurer Kimmo Timonen avec son but d’assurance

Après avoir reçu la Coupe Stanley de Gary Bettman, Jonathan Toews l’a donné à Kimmo Timonen, qui a gagné sa première Coupe à son dernier match dans la LNH. C’était un moment très émotif pour le défenseur de 40 ans, qui était bien loin de cet accomplissement il y a quelques mois.

D’ailleurs, les émotions ont commencé alors qu’il était au banc. Timonen a avoué aux journalistes qu’il s’est mis à pleurer lorsque Patrick Kane a marqué le but d’assurance alors qu’il restait un peu plus de 5 minutes à jouer. Il faut dire qu’à ce moment-là, Timonen était le spectateur avec les meilleurs sièges du United Center.

Sa dernière présence en carrière s’est terminée avec 10 minutes et 27 secondes à faire à la 2e période, donc il n’était qu’un spectateur pendant la 2e moitié du match. Considérant l’enjeu de la rencontre, ça devait être une expérience incroyable pour le vétéran, qui a dit que le moment où il a levé la Coupe était le plus cool de sa carrière.

De l’autre côté, c’est un moment très difficile à avaler pour le Lightning. Dans le même ordre d’idées, Jonathan Drouin se sentait vraiment mal pour Brenden Morrow, qui ne pourra vraisemblablement pas être de retour en finale. De son côté, Steven Stamkos disait qu’il se sentait comme s’ils avaient joué pour rien lors des deux derniers mois. Ils risquent d’avoir besoin de quelques jours pour commencer à mieux digérer cette défaite et c’est bien normal après être passé aussi près.

La remise de la Coupe de Toews à Timonen


Notre pari précis pour le 5e match de la série Ducks/Hawks

La série entre les Blackhawks et les Ducks nous offre probablement le meilleur hockey de la saison et si l’on se fie à une statistique assez incroyable, on ne pourrait avoir droit qu’à seulement deux autres matchs entre ces deux formations avant la fin de la série.

Depuis l’arrivée du noyau de l’équipe (Toews, Kane et Keith), c’est la 8e fois que les Hawks se retrouvent dans une série qui est égale après 4 matchs. Jusqu’à maintenant, ces joueurs ont une fiche parfaite dans cette situation. En effet, depuis leur arrivée, les Blackhawks ont une fiche de 14-0 dans les 5es et 6es matchs lorsque le score d’une série est de 2-2.

On peut donc dire que les gars sont assez confortables dans cette situation et qu’ils ne paniqueront pas. On ne peut pas dire la même chose des Ducks d’Anaheim, dont la majorité des joueurs jouent à ce stade-ci des séries pour la première fois de leur carrière. Même des gars comme Getzlaf et Perry, qui ont une Coupe à leur palmarès, occupent des rôles pas mal plus importants que lors de leurs derniers matchs de cette envergure.

Les joueurs d’Anaheim savent que le 5e match est crucial dans cette série puisqu’une défaite les placerait au dos du mur à Chicago, ce qui est loin d’être une position idéale. Ce n’est pas pour rien que Boudreau pense à des changements possibles pour son alignement.

De l’autre côté, les Hawks sont littéralement parfaits dans ces circonstances jusqu’à maintenant dans leur carrière, donc ils savent ce qu’ils font. Cette expérience vaut même la peine de tenter notre chance sur Mise-O-Jeu.

Chicago

La perfection des Hawks dans cette situation fait en sorte que le choix de Chicago en temps réglementaire semble être le plus logique pour le match de ce soir. Ceci étant dit, comme les Ducks n’ont toujours pas perdu en temps réglementaire pendant les séries de 2015, ce n’est peut-être pas une mauvaise idée de te couvrir en mettant un peu d’argent sur Chicago en prolongation.

Ce serait logique d’avoir peur de la fatigue des défenseurs des Hawks alors que Timonen et Cumiskey ne jouent presque pas. Par contre, comme on le voit en regardant le temps de glace de Nick Leddy en 2013 et en 2014, les gars du top 4 sont en terrain connu à ce niveau-là aussi et ils devraient être capables de continuer ce train d’enfer.

P.-S. Pour placer un pari sur ce match, consultez le site de Mise-O-Jeu en cliquant ici.


Les Ducks ont perdu même s’ils ont marqué 3 fois en 37 secondes

Si tu es allé aux toilettes au mauvais moment pendant le match entre les Blackhawks et les Ducks, tu en as manqué pas mal. Avec 7 minutes et 38 secondes d’écoulées en 3e période, Brent Seabrook a doublé l’avance des siens avec un lancer frappé. Par contre, les Ducks ont répliqué 64 secondes plus tard.

Ryan Kesler a fait 3-2 avec l’aide de Silfverberg et Cogliano. 23 secondes plus tard, Matt Beleskey a profité des séries difficiles de Kimmo Timonen, qui a moins joué en 4 matchs (39:14) que Duncan Keith pendant cette rencontre (40:39), en l’utilisant comme écran sur un lancer qui ne laissait aucune chance à Crawford.

14 secondes après le but de Beleskey, Corey Perry a profité d’un retour de lancer pour donner l’avance aux siens pour la première fois dans le match. Ces 3 buts en 37 secondes placent les Ducks au 2e rang du livre des records de la LNH en ce qui concerne les 3 buts les plus rapides. Ils sont devancés par les Maple Leafs de Toronto, qui en avaient marqué 3 en 23 secondes contre les Flames d’Atlanta le 12 avril 1979.

Les Hawks se sont finalement remis de cette explosion offensive alors que Patrick Kane a marqué le but égalisateur en avantage numérique. Antoine Vermette, qui avait été retranché de l’alignement lors du 3e match, a marqué le but gagnant en 2e prolongation pour égaler la série à 2-2. Avec cette victoire, les Hawks sont devenus les premiers dans l’histoire de la LNH à gagner 4 matchs ayant nécessité au moins 2 prolongations pendant les mêmes séries éliminatoires.

Les 3 buts en 37 secondes

Le but gagnant de Vermette


Frederik Andersen a volé Patrick Kane avec un arrêt désespéré du bâton

Kane

On avait tout un dilemme devant nous dimanche après-midi alors que le premier match de la finale de conférence de l’Ouest se déroulait en même temps que la finale du championnat mondial de la IIHF entre le Canada et la Russie. En plus, il faisait super beau dehors, donc il fallait quelque chose d’incroyable pour se démarquer du reste.

C’est ce qu’on a eu tôt dans la première période entre les Ducks et les Hawks. Patrick Kane a profité d’un revirement de Ryan Getzlaf pour s’amener face à Frederik Andersen à partir de l’enclave. L’attaquant des Hawks a été plus patient que le gardien, ce qui lui a permis d’avoir un filet ouvert.

Toutefois, le gardien danois n’a jamais abandonné et il a volé Kane avec un arrêt désespéré du bâton. Ça permettait de garder le score à 0-0 malgré la domination de Chicago en début de rencontre. Cet arrêt a grandement aidé les Ducks, qui ont pris les devants grâce à un but de Hampus Lindholm quelques minutes plus tard.


Patrick Kane, le propriétaire du Wild?

Patrick Kane - Wikipédia

Patrick Kane a été – selon Wikipédia – le propriétaire du Wild du Minnesota pendant quelques instants. Évidemment, c’était une blague d’un individu étant donné que le joueur des Blackhawks malmène le Wild en deuxième ronde des séries.


Patrick Kane a servi une autre superbe passe spin-o-rama contre les Preds

Kane

Même s’il n’a pas joué entre le 24 février et le début des séries, Patrick Kane est un des meilleurs joueurs sur la glace lorsque les Blackhawks affrontent les Prédateurs. En 5 matchs, il a 1 but et 4 passes. Seuls Marian Hossa et Kevin Shattenkirk ont plus d’aides que lui depuis le début des séries.

Sa plus belle passe est survenue dans le garbage time du 5e match entre les Hawks et les Preds. Nashville menait 4-1 avec un peu moins de 6 minutes à faire au cadran et l’équipe se concentrait surtout sa défense. Ce n’est pas une bonne idée contre Patrick Kane, qui est capable de faire des tours de magie en zone offensive.

L’attaquant des Hawks a attiré 4 des 5 joueurs des Preds de son côté de la patinoire, ce qui a permis à Kris Versteeg d’être laissé seul de l’autre côté. Par la suite, Kane s’est créé une ligne de passe avec un spin-o-rama. Le jeu était tellement parfait que Versteeg a marqué même si son hockey s’est brisé. Ce n’est pas la première fois que Kane fait ça, mais on ne se tannera jamais.

En plus, cette séquence est venue à la suite d’un jeu où l’on a eu peur que Kane ait aggravé sa blessure à la clavicule. Mike Ribeiro l’avait connecté avec une bonne mise en échec épaule à épaule qui a rendu plusieurs fans nerveux. Heureusement, il y a eu plus de peur que de mal.

La mise en échec de Ribeiro

La passe de Kane


Même avec 6 joueurs sur la glace, les Blackhawks ont perdu 6-2 contre les Preds

Hawks

La LNH a sûrement apprécié l’effondrement de Corey Crawford vers la fin du 2e match de la série entre les Hawks et les Preds. Ça a permis à Nashville de gagner par une marque décisive de 6-2 et de taire toute controverse qui aurait pu suivre une victoire des Hawks.

Cette controverse aurait concerné le but de Patrick Kane qui avait égalé la marque à 2-2 en période médiane. L’attaquant a marqué ce but tout juste après avoir effectué un changement et le gars avec qui il avait changé était encore sur la glace lorsqu’il a touché au disque. Ça aurait donc dû être une punition pour avoir eu trop de joueurs sur la glace.

Par contre, Kane est tellement vite qu’il a marqué avant que les arbitres puissent compter les 6 joueurs de Chicago. Les Hawks ont tourné le fer dans la plaie de Nashville lors de leur célébration alors que 5 joueurs ont rejoint Kane après le but. Peter Laviolette ne l’a pas trouvé drôle, mais il n’a pas réussi à convaincre les arbitres de changer leur décision.

Les 6 joueurs des Hawks

Hawks 6

Le but de Kane