Suivez 25stanley sur Facebook!

Tout ce que vous voulez savoir sur l’utilisation des joueurs des Habs

En série, les décisions de l’entraîneur sont amplifiées par les médias et les partisans. Un changement raté peut faire en sorte qu’on se retrouve avec le mauvais affrontement sur la glace, ce qui mène souvent à un but. Hier, nous avons analysé l’utilisation des joueurs des Sens et aujourd’hui, c’est au tour du Canadien de Montréal.

On va commencer avec une courte explication du tableau ci-dessus qui nous donnera toutes les informations nécessaires. Donc, si vous comprenez ce tableau, vous pouvez sauter ce paragraphe. L’axe vertical est là pour évaluer la qualité de la compétition que les joueurs affrontent. L’axe horizontal calcule le % de mises en jeu des joueurs qui sont en zone offensive par rapport à la zone défensive. On exclue de ce calcul les mises au jeu en zone neutre. La grosseur des cercles de chaque joueur est proportionnelle au temps de glace moyen par match. Finalement, la couleur de chaque cercle représente le Corsi du joueur. Le Corsi est un +/- des lancers tentés lorsque le joueur est sur la glace. Un cercle rouge est un Corsi négatif et lorsqu’il est bleu, la donnée est positive. Plus le cercle est foncée, plus la donnée est importante, qu’elle soit positive ou négative.

Voici quelques notes que l’on peut retirer du tableau:

-Les deux premiers qui sautent aux yeux sont Ryan White et Jeff Halpern. Ils sont dans le coin inférieur gauche, ce qui signifie qu’ils affrontent la plus faible opposition. Cela n’est pas très surprenant, mais ce qui l’est, c’est leur % de mises au jeu offensives. Ils sont en bas de 30%, ce qui veut dire qu’ils s’occupent de la majorité des missions défensives. Halpern et White sont deux centres droitiers et ce sont eux qui ont la meilleure moyenne sur les mises au jeu pour l’équipe (si l’on exclue Gabriel Dumont qui n’a pas pris part à 50 mises au jeu cette saison).

-On se rend aussi compte de l’importance de la blessure d’Emelin, qui était utilisé de la même façon que Markov avant sa blessure. Ça semble évident puisqu’ils évoluaient sur la même paire de défenseurs, mais on note souvent une différence entre deux partenaires alors que l’entraîneur préfère un des deux pour accomplir un certain rôle. Par contre, leurs deux cercles sont pratiquement superposés !

-Depuis le début de la saison, on parle beaucoup du temps de glace qu’obtiennent les deux recrues du CH à l’attaque, soit Galchenyuk et Gallagher. À première vue, Gallagher est celui en qui Therrien a le plus confiance, car il enregistre 90 secondes de plus de temps de glace par match que Galchenyuk. Par contre, en regardant dans le graphique, on se rend compte que c’est Galchenyuk qui joue contre la meilleure compétition et qui a 10% moins de mises au jeu offensives, ce qui laisse sous-entendre que Therrien a plus confiance envers Galchenyuk dans la zone défensive.

-On remarque également que Gorges et Diaz sont les défenseurs qui affrontent la meilleure compétition alors que Diaz est le plus utilisé en situation défensive. Cela montre la magnifique saison qu’a connu Diaz, car il était loin d’être un pilier défensif l’an dernier.

-Finalement, Subban est un peu seul dans son coin de graphique, car Therrien l’a protégé en début de saison. Par contre, Subban a connu toute une saison et l’entraîneur du CH s’en est rendu compte. Plus la saison avançait, plus les responsabilités de Subban augmentaient et ce sera la même chose dans cette série contre les Sens.

Quel joueur vous surprend par sa position dans le graphique?


Shape de plage de Brendan Gallagher x Maripier Morin avec la Coupe Stanley

Chaque semaine, le 25stanley vous présente les photos des Canadiens de Montréal les plus populaires qu’on a trouvées sur les internets. Photos pendant les matchs des Canadiens, photos des partisan du Habs, photos de bébelles du CH, photos souvenir des Glorieux et des «memes» pour rire des adversaires. L’album ci-dessous présente des photos bleu-blanc-rouge du 16 avril au 24 avril 2013.

À la une cette semaine, j’ai décidé de faire plaisir aux gars et aux filles. Je propose donc la Shape de Plage de Brendan Gallagher ainsi que Maripier Morin avec la Coupe Stanley. Notez que la blonde de Brandon Prust s’est assurée de ne pas toucher au précieux trophée.

Si vous avez une suggestion de photos des Canadiens de Montréal, n’hésitez pas: jt@25stanley.com


Steve Ott liche la visière de Jeff Halpern

Steve Ott est l’agitateur des Sabres, mais jeudi les siens étaient plus qu’endormis. Il a donc du tenter de les réveiller d’une façon assez intéressante.

Au début de la 3e, il a décidé de licher la visière de Jeff Halpern. Mais on ne peut pas lui en vouloir, il voulait savoir ce que goûtait la victoire. C’est soit cela ou il espérait avoir des restes du restaurant de Jeff Halpern, le AstroDoughnuts.

Merci à Simon-Pierre et Michael pour les passes sur la palette.


Top photos des Canadiens de la semaine // Le Hi-5 de Josh Gorges

josh  gorges - autiste - credit: facebook

Chaque semaine, le 25stanley vous présente les photos des Canadiens de Montréal les plus populaires qu’on a trouvées sur les internets. Photos pendant les matchs des Canadiens, photos des partisan du Habs, photos de bébelles du CH, photos souvenir des Glorieux et des «memes» pour rire des adversaires. L’album ci-dessous présente des photos bleu-blanc-rouge du 3 avril au 9 avril 2013.

À la une, Josh Gorges qui donne un hi-5 à un enfant trisomique (ou autiste) pendant l’échauffement du match Canadiens-Bruins de samedi.

Si vous avez une suggestion de photos des Canadiens de Montréal, n’hésitez pas: jt@25stanley.com


Top photos des Canadiens de Montréal de la semaine // 20-26

Chaque semaine, le 25stanley vous présente les photos des Canadiens de Montréal les plus populaires qu’on a trouvées sur les internets. Photos pendant les matchs des Canadiens, photos des partisan du Habs, photos de bébelles du CH, photos souvenir des Glorieux et des «memes» pour rire des adversaires. L’album ci-dessous présente des photos bleu-blanc-rouge du 20 mars au 26 mars 2013.

À la une, Bart Simpson qui se moque des Bruins de Boston.

Si vous avez une suggestion de photos des Canadiens de Montréal, n’hésitez pas: jt@25stanley.com


Tout ce que vous voulez savoir de l’utilisation des joueurs du CH par Michel Therrien

Il y a un mois, nous avions sorti une analyse du genre et les commentaires avaient été positifs, donc à mi-saison, on s’est dit que ce serait bon de recommencer. Si vous comprenez ce genre de graphique, vous pouvez sauter les 6 paragraphes suivants et allez immédiatement à l’analyse pour les joueurs du CH.

Tout d’abord, un gros merci à Rob Vollman d’Hockey Prospectus, qui est un spécialiste de statistiques avancées, de nous avoir fourni l’image ci-dessus. Nous allons expliquer les données que le l’on retrouver en haut, puis nous l’analyserons en détail.

Il est important de noter que toutes les données sont tirées par rapport au jeu à 5 contre 5. Donc, les unités spéciales ne viennent pas jouer un rôle dans le calcul de ces statistiques.

Le graphique est sur deux axes. L’axe vertical classe les joueurs selon la force des joueurs auxquels ils font face sur la patinoire. La force des joueurs adverses est basée sur leur CORSI, soit leur +/- de lancers tentés lorsqu’ils sont sur la patinoire. Dans un +/- normal, on calcule les buts, mais dans le CORSI, on fait la même chose avec les lancers tentés, donc on inclue les poteaux, les lancers bloqués, les lancers à côté du filet, etc…

Le CORSI est important, car c’est aussi ce qui décide des couleurs des bulles des joueurs. Un joueur qui a une bulle rouge est un joueur qui a un CORSI négatif, donc c’est un joueur qui provoque moins de lancers pour les siens que les lancers reçus lorsqu’il est sur la glace. Un joueur qui a une bulle bleue est donc dans le positif. Plus la bulle est grosse, plus le chiffre important, qu’il soit positif ou négatif.

L’axe horizontal est, quant à lui, là pour évaluer le % des mises au jeu en zone offensive. Donc, plus un joueur est à droite, plus souvent il a commencé sa présence avec une mise en jeu dans la zone offensive. Il est important de noter que les mises en jeu en zone neutre n’ont pas été prises en compte dans le calcul, donc si un joueur a 35% de mises aux jeux en zone offensive, 65% de ses face-offs sont dans sa zone.

Bien évidemment, ces stats ne sont pas parfaites, mais elles amènent un contexte que l’on a pas la chance de voir souvent. Maintenant que vous les comprenez bien, on peut en tirer quelques conclusions.

La première constatation que l’on fait est le fait que Therrien est bien au courant du rôle d’Armstrong, White et Moen. Les 3 ont moins de 35% de mises au jeu offensives. Therrien aime donc mieux utiliser leurs mains de béton pour des rôles défensifs. On note aussi qu’il protège plus White qui joue contre de la moins bonne compétition, ce qui est bien normal étant donné ses performances depuis le début de la saison. Par contre, ces situations désavantageuses font en sorte qu’ils ont un CORSI négatif et ce n’est rien de surprenant lorsqu’on les regarde jouer et que l’on connaît leurs statistiques.

Le constat est bien différent pour 5 autres attaquants des Habs, soit Gallagher, Galchenyuk, Pacioretty, Desharnais et Ryder. Les 5 ont, au moins, 55% de leurs présences qui commencent en zone offensive. Également, les 5 n’affrontent pas de la compétition particulièrement difficile. Ryder est au sommet du groupe, mais nous pouvons extrapoler que cela vient de ses jours à Dallas. Le résultat de ces conditions presque idéales est les statistiques que nous connaissons pour les 5 joueurs. En plus de cela, ils ont tous un CORSI positif, sauf Galchenyuk qui a un CORSI légèrement négatif, mais ce n’est rien de bien grave.

Comme lors de la dernière analyse, c’est le trio de Gionta, Bourque et Plekanec qui affronte la meilleure compétition. On pourrait également ajouter Eller à ce groupe. En plus, ils le font en commençant dans leur zone la majorité du temps. C’est encore plus impressionnant lorsqu’on voit que Plekanec a un CORSI positif alors que les trois autres sont à peine dans le négatif. Malgré le fait que leur production offensive ne soit pas la meilleure de l’équipe, il faut se rappeler qu’ils accomplissent du bon travail pour les leurs.

Finalement, pour les attaquants, Prust est dans une situation unique. Il est utilisé beaucoup plus souvent en situation défensive que ses coéquipiers, mais n’affronte pas une grande compétition. Le fait qu’il se retrouve dans le milieu du tableau avec un CORSI légèrement négatif semble indiquer qu’il s’agit d’un joueur utilisé à toutes les sauces par Michel Therrien.

Lorsqu’on regarde du côté des défenseurs, on remarque tout de suite qu’il y a un groupe de joueurs à qui le coach fait confiance. Ces 4 défenseurs sont Diaz, Gorges, Emelin et Markov. Ce sont les 4 joueurs que Therrien utilise contre les meilleurs joueurs adverses. Diaz et Gorges sont plus utilisés en zone défensive, et ont un CORSI très négatif, alors qu’Emelin et Markov bénéficient de plus de temps de glace en zone offensive et profitent pour avoir un CORSI positif. Une chose est certaine, ce sont ces 4 joueurs à qui Therrien fait confiance pour affronter les top 6 adverses, car ils se distancent grandement des autres.

Pour ce qui est des autres, on peut voir que Bouillon et Subban affrontent de la plus faible compétition, mais dans des situations plus compliquées avec 55% de mises au jeu défensives. Subban en profite pour arborer un CORSI très positif, ce qui montre qu’il domine ce niveau de compétition et qu’il est prêt à passer à plus haut, particulièrement avec la blessure à Diaz.

Finalement, il n’y a pas de doute que Therrien n’apprécie pas Kaberle. Ce dernier se classe bon dernier de l’équipe pour la force de compétition affrontée tout en étant un de ceux qui jouaient le plus souvent en attaque. On a l’impression qu’ils l’ont mis dans la vitrine pour quelques rencontres et que lorsque personne n’a été impressionné, ils l’ont renvoyé manger des hot-dogs sur la galerie de la presse. Ce graphique est un autre indice qui tend à indiquer que les jours de Kaberle à Montréal tirent à leur fin.

C’est tout pour l’instant. Quelle donnée du graphique vous surprend le plus? Est-ce que ça confirme ce que vous voyiez en regardant l’équipe jouer?


Top photos des Canadiens de Montréal de la semaine // 25-3

jacques plante - canadiens - credit: si

Chaque semaine, le 25stanley vous présente les photos des Canadiens de Montréal les plus populaires qu’on a trouvées sur les internets. Photos pendant les matchs des Canadiens, photos des partisan du Habs, photos de bébelles du CH, photos souvenir des Glorieux et des «memes» pour rire des adversaires. L’album ci-dessous présente des photos bleu-blanc-rouge du 25 février au 3 mars 2013.

À la une, il s’agit de Jacques Plante. Le 27 février dernier, on célébrait son anniversaire de décès.

Si vous avez une suggestion de photos des Canadiens de Montréal, n’hésitez pas: jt@25stanley.com


La plus longue fusillade de l’histoire des Canadiens s’est terminée grâce à Brandon Prust

Au début du camp d’entrainement, Carey Price a déclaré qu’il voulait améliorer son jeu en fusillade. Ses coéquipiers aussi devront faire de même. Lors du match gratuit intra-équipe au Centre Bell, les 17 000 partisans ont eu droit à une longue fusillade. C’était presque gênant. Heureusement, Brandon Prust a mis le sourire aux lèvres à tous en marquant un but grâce à sa robustesse.

Video complèt de la fusillade

Les joueurs les plus spectaculaires ont été Alex Galchenyuk et Brandon Prust. En plus de marquer le but vainqueur, Prusty a essayé une feinte digne du Match des Étoiles. Les autres joueurs du CH ont fait des feintes très moyennes. Puisque c’était une pratique, on s’attendait à voir un peu de créativité, mais non. Dommage. Au moins, les fans en ont eu pour leur argent. 15 minutes de shootout!


Carey Price et sa soeur Kaylaa dans un beau portrait de famille

kaylaa price

Photo récente de 2012. La soeur de Carey Price, Kaylaa, est ravissante. Mais Carey avec ses cheveux à la Nick Carter 1997 me donne le goût d’envoyé la photo au site AwkwardFamilyPhotos.

***

Erik Cole est du même avis que moi. Il n’y aura pas de hockey de la NHL cette saison et Geoff Molson n’a pas d’influence auprès des autres proprios. [JDM]

***

Confier la création d’un syndicat de joueur de hockey à Georges Laraque amène son lot de crosseurs. [UniversHockey]

***

Bon petit reportage sur Claude Giroux et Daniel Brière. On voit que l’Allemagne ce n’est pas la NHL. [YouTube]

***

L’équipe de Tim Bozon (prospect du Habs) n’a pas perdu une rencontre en temps réglementaire cette saison. [TSLH]

***

Amateur de boxe. Gros combat pour Bute samedi soir. [DLC]

***

Si ce n’est pas encore fait, n’oubliez de vous joindre à la page Facebook de 25stanley. C’est comme un extra bacon dans votre newsfeed. [FB]


Carey Price pense qu’il est un personnage du jeu Assassin’s Creed 3

Pour ceux qui se demandent ce que Carey Price fait dans sa chambre d’hôtel sur la route sachez qu’il s’amuse à s’imaginer être un personnage du jeu Assassin’s Creed. Le lancement du AC3 se fait mardi le 30 octobre prochain.