Suivez 25stanley sur Facebook!

Le retour au jeu de Parenteau est officiel // Emelin reste dans l’alignement

P.-A. Parenteau

On le savait déjà, mais le Canadien l’a officialisé après la pratique de mercredi. P.A. Parenteau sera de retour au jeu contre les Blue Jackets de Columbus ce soir. Ce retour veut dire que l’attaquant n’aura manqué que 3 rencontres à cause de sa commotion cérébrale. À son retour, il devrait évoluer sur le 2e trio en compagnie de Galchenyuk et Prust.

Les deux joueurs retirés de l’alignement pour ce match seront Christian Thomas et Mike Weaver. C’est donc dire que malgré ce qu’on a vu à la pratique de mardi, Emelin garde sa place dans la formation. Le défenseur russe doit toutefois se rendre compte que cette place est précaire présentement.

Parlant de défenseurs, Jarred Tinordi était de retour sur la glace lors de la pratique des Bulldogs aujourd’hui. Il portait un chandail de non-contact, mais le simple fait qu’il soit sur la patinoire moins d’une semaine après sa blessure est rassurant. Maintenant, il faudra simplement que le Tricolore s’assure qu’il ne revienne pas au jeu trop rapidement. Ceci étant dit, comme il ne ressent pas de symptômes d’une commotion cérébrale, ça ne devrait pas trop tarder.


Michel Therrien remanie ses trios à l’entraînement

michel-therrien

Après la défaite contre les Penguins de Pittsburgh, Michel Therrien a décidé de changer ses trios lors de la pratique de lundi. Les perdants de ce remaniement sont Alex Galchenyuk, qui est maintenant au centre de la 2e ligne, et Jiri Sekac, qui partage son poste avec Christian Thomas sur le 4e trio.

Therrien a également modifié son alignement en avantage numérique. Cette facette du jeu est un gros problème pour le Tricolore présentement. Ils sont au 27e rang de la ligue avec un % de réussite de 13,7%. Ce classement ne s’améliorait pas au cours des dernières rencontres alors que le Tricolore n’a qu’un but à ses 24 dernières chances.

Le Canadien a seulement marqué à 16 reprises avec l’avantage d’un homme depuis le début de la saison.  Les Sabres sont la seule équipe de la ligue avec moins de buts dans cette situation (11).

L’équipe d’entraîneurs n’a pas seulement changé les combinaisons d’attaque à 5 alors que la formation utilisée en pratique était différente de ce qu’on voit pendant les matchs présentement. On peut également imaginer qu’ils ont travaillé sur de nouvelles façons d’entrer dans la zone adverse puisque ça a été un grave problème récemment.

Nouveaux trios

Pacioretty-Plekanec-Gallagher
Prust-Galchenyuk-Parenteau
Desharnais-Eller-Weise
Bournival-Malhotra-Sekac/Thomas

1ère unité d’avantage numérique :
Pacioretty-Desharnais-Gallagher-Subban-Parenteau

2e unité :
Eller-Galchenyuk-Plekanec-Gonchar-Markov

Via John Lu


Galchenyuk était au centre du premier trio à la pratique

alex galchenyuk - genie bouchard - credit: 25stanley

Michel Therrien a concocté des trios intéressants lors de la pratique de lundi. Les voici :

Pacioretty-Galchenyuk-Gallagher
Sekac-Plekanec-Andrighetto
Bournival-Desharnais-Parenteau
Prust-Malhotra-Weise

Il y a plusieurs raisons d’aimer ces trios. Tout d’abord, on donnerait la chance à Alex Galchenyuk de jouer à sa position naturelle pour une des premières fois dans la LNH. Cette première chance serait incroyable puisque ce serait au centre du premier trio avec Pacioretty et Gallagher. Ces trois joueurs pourraient créer des flammèches si Therrien les garde ensemble pour le match contre les Canucks mardi.

Ça permettrait aussi à Andrighetto de revenir à sa position naturelle à l’aile. Le Suisse est capable de jouer au centre et il l’a montré samedi, mais il est plus habitué de jouer le long de la rampe. Avec Plekanec et Sekac, on a un 2e trio assez intéressant. Le fait de mettre deux joueurs de première année avec lui montre la confiance que le coach a en Plekanec.

Le 3e trio serait aussi capable de créer un peu d’attaque. En plus, ça fait longtemps que l’on n’a pas eu un trio complètement québécois à Montréal. La 4e aurait probablement un rôle défensif, mais les 3 gars ont déjà prouvé qu’ils sont en mesure de remplir ce rôle.

Ceci étant dit, ce n’était qu’une pratique et on ne sait pas si ce sera avec ces trios que le Canadien affrontera les Canucks. J’aimerais voir ce que ça donne puisqu’on semble avoir là 3 bons trios capables de marquer avec une 4e ligne qui est en mesure de prendre les missions défensives. C’est la recette du succès et maintenant, il faut voir si ça marchera aussi bien sur la glace que sur papier.


Le Canadien est la pire équipe de la ligue en première période

Therrien

Après 23 matchs, le Canadien trône au sommet du classement avec 33 points. Une des raisons qui explique ce succès est leur habileté à protéger une avance. L’équipe est parfaite lorsqu’elle marque le premier but (8-0) et lorsqu’elle mène après la première période (2-0). Malheureusement, le Canadien ne se place pas souvent dans ses conditions.

James Mirtle, du Globe & Mail, a écrit que le Canadien est la pire équipe de la ligue en début de match. Mirtle se justifie en écrivant que l’équipe est à égalité au dernier rang de la ligue avec les Sabres de Buffalo, qui ont 2 matchs en main, au niveau des buts marqués en première période avec 7.

Cette statistique n’est pas la seule qui montre à quel point le Tricolore en arrache en première période. Leur différentiel de -12 pendant ce premier 20 minutes est le 2e pire de la ligue derrière les Oilers d’Edmonton (-15). En 23 matchs, le Canadien a tiré de l’arrière à 12 reprises après la première période. C’est un sommet dans la LNH et l’équipe la plus proche est Columbus avec 10 déficits. Dans le même ordre d’idées, le Canadien n’a mené qu’à 2 reprises après le premier engagement, ce qui est le plus faible total à égalité avec les Sabres. Cela fait en sorte que leur fiche après le premier engagement (2-12) est la pire de la LNH.

Lorsqu’on compare une équipe aux Oilers, aux Sabres et aux Blue Jackets cette année, ce n’est pas une bonne nouvelle et c’est ce qui arrive au Canadien en première période. Heureusement, cette comparaison ne se continue pas dans le reste du match, mais éventuellement, l’équipe ne pourra plus rebondir et il faudra commencer les matchs à temps.

La bonne performance de l’équipe dans le reste du match leur permet d’avoir un gros coussin au classement et c’est tant mieux, mais si l’équipe veut rester au sommet et faire du chemin dans les séries, les gars ne peuvent pas continuer à jouer du hockey de rattrapage après 20 minutes. Plus on avance dans la saison, plus le hockey est serré et moins c’est facile de remonter la pente. Il faut donc régler ça avant qu’il ne soit trop tard.


Le panel d’ESPN place Michel Therrien au 12e rang de leur classement des entraîneurs de la LNH

Therrien

ESPN a assemblé un panel de 25 experts qui a dressé un classement des 30 entraîneurs de la LNH. Les experts devaient donner une note sur 10 à chaque entraîneur et la moyenne de ces notes établissaient le classement. C’est Darryl Sutter qui a terminé au sommet devant Joel Quenneville, Mike Babcock, Claude Julien et Ken Hitchcock.

L’entraîneur du Tricolore, Michel Therrien, n’a pas mal fait dans ce classement avec une 12e place à égalité avec Lindy Ruff, des Stars de Dallas. Therrien a obtenu une note moyenne de 7,14, ce qui lui permet de devancer Patrick Roy qui a fini en 14e position avec un 7.05.

Therrien a donc amélioré sa réputation, lui qui avait terminé au 15e rang du classement la saison dernière. L’ancien assistant de Therrien, Gerard Gallant, a moins bien paru aux yeux de ce panel. Il a terminé en 29e position avec un 4,43. Il devance seulement Dallas Eakins qui est à 3,9 après sa 22e position l’an passé. Bob Hartley est également classé plus bas que ce qu’on aurait pu croire en 20e position.

Il faut dire que les membres du panel basaient leur évaluation sur ce qu’ils prévoyaient comme performance de la part de l’entraîneur pendant la saison 2014-15. Donc, c’est possible que le faible niveau de talent de leur équipe ait nuit à Hartley et Gallant.


Le début de la fin pour Rene Bourque à Montréal?

Bourque

Rene Bourque s’éloigne de Montréal de plus en plus. Tout porte à croire que d’ici quelques semaines – et peut-être même quelques jours – le joueur originaire de Lac La Biche ne fera plus partie de l’organisation des Canadiens.

Michel Therrien a commenté la situation déplorable du numéro 17 du Tricolore. Le contexte est le suivant : Bourque n’a pas marqué depuis le début de la saison, en plus de conserver un différentiel de -9, un sommet qu’il partage avec Lars Eller.

Également, en 13 rencontres, il n’a décoché que 18 tirs et celui-ci a donné des mises en échec aux joueurs adverses seulement 18 fois.

« Dans le cas de Rene, on vivait beaucoup d’espoir. Surtout après les séries. On espérait que les choses débloquent, mais on constate que ça n’a pas débloqué comme on aurait espéré. Dans ce temps-là, il faut prendre des décisions en conséquence », a indiqué le pilote du CH.

L’avenir de Bourque à Montréal est vraiment incertain. Ça sent le début de la fin pour lui…

 


Un fan imite Michel Therrien en arrière du banc du Canadien

Therrien

En première période du match contre les Rangers, Manny Malhotra a pris une punition pour avoir retenu en zone offensive et ça a laissé Michel Therrien perplexe. Lorsque la caméra de Rogers s’est tourné vers l’entraîneur, on s’est rendu compte que Therrien n’était pas le seul à se questionner.

Le partisan situé tout juste en arrière de lui a réagi de façon similaire, pour ne pas dire identique. Les deux hommes étaient clairement en train de douter de l’appel de l’officiel contre Malhotra en plus de se demander ce qui allait arriver sur le désavantage numérique qui allait suivre.

Au moins, ils n’avaient pas raison de s’inquiéter pour cet aspect puisque Max Pacioretty et Tomas Plekanec ont profité d’un 2 contre 0 pendant le désavantage numérique pour ouvrir la marque.

Therrien et le fan sont perplexes

Le but de Plekanec


Capitaine du CH : Therrien a tourné autour du pot, mais Markov, Plekanec et Subban seraient les favoris

Therrien

Michel Therrien a participé à l’émission L’antichambre sur les ondes de RDS mercredi soir dernier et il a abordé – sans trop en dire – les développements concernant la nomination du nouveau capitaine de sa formation.

Le pilote du Tricolore a indiqué que ce sera la direction de l’équipe qui décidera du prochain joueur qui portera le « C » sur son chandail; ce ne sera pas ses troupiers qui prendront la décision.

Notamment, les chances que ce soit Max Pacioretty le successeur de Brian Gionta ne seraient pas aussi élevées que certains le prétendent. La relation Pacioretty-Therrien n’est pas la meilleure chez le CH, donc MaxPac comme capitaine, ce ne serait pas tant souhaitable.

Deux joueurs qui ont potentiellement des chances d’être le capitaine des Canadiens de Montréal sont Tomas Plekanec et Andrei Markov. Ce sont de fidèles membres du Tricolore depuis plusieurs saisons et ils ont à cœur le succès du club.

Un autre homme de la troupe de Therrien qui est sérieusement à considérer pour le poste de capitaine est sans doute P.K. Subban. D’ailleurs, une source m’a confié que le numéro 76 serait le favori à l’heure actuelle pour succéder à Gionta. Marc Bergevin, directeur général, serait possiblement prêt à faire confiance en Subban pour avoir le « C » sur son uniforme. Par contre, ce serait l’entraîneur-chef du club montréalais qui hésiterait à donner cette tâche au gagnant du trophée Norris en 2013 dès cette année.

Et selon vous, quel joueur du CH est présentement en tête de lice pour devenir capitaine?


‘Ice Bucket Challenge’ : Therrien et Weaver sous l’eau glacée

Sans titre

L’entraîneur-chef des Canadiens de Montréal, Michel Therrien, répond à sa nomination de la part de Dave Morrisette, animateur à la chaîne TVA Sports. L’homme de confiance de Marc Bergevin a sauté dans ce fléau qui est pour une bonne cause, soit amasser des fonds pour la SLA.

Le pilote du CH met maintenant au défi trois entraîneurs-chefs de la LNH : Gerard Gallant, Bob Hartley et Alain Vigneault.

***

Weaver suit la vague

Sans titre

Le défenseur des Canadiens Mike Weaver a lui aussi pris part au ‘Ice Bucket Challenge’, un geste qui paraît banal, mais qui rapporte beaucoup.


C’est aujourd’hui le tournoi de golf annuel de Michel Therrien

Bu1x7uECEAEC0Co

L’entraîneur-chef du CH Michel Therrien tient son tournoi de golf aujourd’hui au club Le Mirage. Les profits amassés lors de cet événement seront remis à la Fondation des Canadiens pour l’enfance.

Entre autres, l’attaquant danois Lars Eller ainsi que le défenseur P.K. Subban, Gerard Gallant, maintenant pilote des Panthers de la Floride, et Patrick Roy sont présents à l’événement annuel de Therrien.

Lars Eller

***

P.K. Subban

Notamment, durant l’arrivée de P.K. Subban, les représentants des médias se sont empressés de poser des questions au joueur qui a signé un lucratif contrat au début du mois d’août.

L’athlète de 25 ans a d’ailleurs dit qu’il n’avait pas changé sa routine malgré la signature de son pacte avec le club montréalais.

« Je n’ai pas vraiment eu le temps de dépenser. Le lendemain matin, j’étais de retour au gym », a mentionné Subban.

Quant à savoir quel joueur est le meilleur golfeur de la Sainte-Flanelle, le récipiendaire du trophée Norris en 2013 a répondu à cette question, mails il a mis un bémol puisque l’un d’eux dirait qu’il est le premier de classe, même si ce n’est pas le cas.

« Le meilleur joueur de golf de l’équipe est probablement David. Prust vous dira que c’est lui, mais je ne pense pas. »

Crédit photo : @CanadiensMTL – Twitter