Suivez 25stanley sur Facebook!

De(ce)vante Smith-Pelly et ses problèmes de performance

***Avis à tous ceux qui diront qu’on doit encore lui donner le temps de s’acclimater au système de jeu des Canadiens: ce texte n’est pas pour vous!***

devante smith-pelly - canadiens - credit: 25stanley

Lorsque Marc Bergevin a fait l’acquisition de Devante Smith-Pelly il y a un peu plus d’un mois, on disait de lui qu’il était un gros attaquant physique, capable de marquer des gros buts.

15 matchs plus tard, il est toujours en quête de son premier but avec le CH et n’a accumulé qu’une seule maigre passe. Je ne lui reproche toutefois pas sa faible production, du moins pour l’instant. Le problème est qu’à 220 livres, il doit punir ses adversaires plus souvent. En 54 matchs avec les Ducks cette saison, il détenait une moyenne de 3,2 mises en échecs par match. Cette moyenne a dramatiquement chuté depuis son arrivée à Montréal avec 1,2 mises en échec par match.

Pour qu’un joueur comme lui soit utile à une équipe de la LNH, il doit constamment avoir la pédale dans le fond. Il ne peut pas se permettre de faire un shift relax. Son manque de vitesse le met en évidence pour les mauvaises raisons. D’ailleurs, ses plus gros hits depuis qu’il a joint le CH sont survenus alors que l’adversaire tentait de le frapper. Aucun doute qu’il est solide et peut mettre sur son derrière n’importe quel joueur dans cette ligue, mais il semble incapable de les rejoindre à temps pour les frapper.

En plus, il n’a aucune chimie avec Lars Eller et Jacob De La Rose. Ses compagnons de trios ne le trouvent jamais sur la glace afin de bien l’alimenter. Michel Therrien a d’ailleurs compris et a décidé de le muter sur un 4e trio pour le match contre les Jets.

Je préfère de loin voir Dale Weise qui se défonce à chaque présence et peut également marquer à l’occasion sur un 3e trio plutôt que Smith-Pelly qui se cherche encore.

En plus, Smith-Pelly n’est pas exactement Guy Carbonneau dans son territoire. Son manque de vitesse le pénalise aussi en défensive et son différentiel de -4 en 15 matchs avec le tricolore le démontre bien.

Son vrai test commencera toutefois dans les séries éliminatoires. Un joueur comme lui peut être extrêmement important aux Canadiens pendant ces quatre de sept. Il va devoir frapper plus et se positionner constamment dans le demi-cercle du gardien adverse pour le déranger et espérer y récolter des retours. S’il peut devenir notre René Bourque de 14-15, soit rien faire en saison, mais être clutch comme jamais dans les séries, on lui pardonnera. N’oublions pas qu’il avait marqué 5 buts en 12 matchs éliminatoires avec les Ducks l’an dernier.

Si j’en avais la chance, je demanderais à Michel Therrien à quel point il doit être patient avec Smith-Pelly afin de bien faire paraître son DG. Mais tout le monde sait bien qu’aucun journaliste affecté à la couverture du CH ne posera cette question!


Marc Bergevin trouve qu’il y a eu trop de coachs à Montréal dans la dernière décennie

marc-bergevin-michel-therrien

Ça fait bizarre d’entendre parler de la sécurité d’emploi de Michel Therrien alors que son équipe est au sommet de la division, mais on est à Montréal et sans Carey Price, l’équipe ne ferait pas les séries, donc c’est un sujet qui refait surface de temps en temps.

Jeudi soir, lors de son intervention à TSN 690, un animateur a demandé à Pierre Lebrun si le poste de Therrien pouvait être en danger advenant une élimination hâtive du Canadien en séries. L’informateur a répondu en disant qu’il ne voyait pas un scénario dans lequel ça pouvait arriver. Jusque-là, ce n’est rien de surprenant, mais c’est devenu intéressant lorsqu’il a clarifié sa réponse.

Lebrun a continué en expliquant que Marc Bergevin trouve qu’il y a eu trop de changements derrière le banc du Tricolore au cours de la dernière décennie. Depuis 2005, Claude Julien, Bob Gainey (2 fois), Guy Carbonneau, Jacques Martin, Randy Cunneyworth et Michel Therrien ont occupé le poste d’entraîneur-chef du Canadien. Il faut toutefois préciser que Gainey et Cunneyworth n’ont occupé le poste que dans une fonction intérimaire.

Pendant cette période, la durée moyenne d’un passage derrière le banc du Canadien était de 128 rencontres de saison régulière, ce qui est à peine plus d’une saison et demie. Toutefois, ce chiffre prend en compte les coachs par intérim et le passage actuel de Michel Therrien. En enlevant ceux qui n’ont pas obtenu le titre à temps plein, on se retrouve avec une moyenne de 197,5 matchs en saison régulière, soit presque deux saisons et demie. C’est bon de noter que Therrien a déjà dépassé cette moyenne (205 rencontres).

Si on était dans l’ancien régime, le règne de Therrien serait donc plus près de la fin que du début, mais si l’on se fie aux commentaires de Lebrun, Bergevin pense que ces passages étaient pas mal trop courts. Heureusement ou malheureusement, selon ce que tu penses de Michel Therrien, on ne semble pas être près de son retour comme panéliste à l’Antichambre.

Via HabsLinks


Therrien compare son alignement à une salade de fruits

Michel Therrien, Canadiens

Michel Therrien a parlé aux médias après l’entraînement des siens. L’entraîneur-chef des Canadiens a sorti – comme il l’avait fait en 2013 – ses propos comparant son alignement à une salade de fruits.

Au moment de la pratique des joueurs du CH, il y avait neuf défenseurs sur la patinoire, une situation que Therrien a décrit de la façon suivante.

« Ça prend un mélange de joueurs. C’est comme une salade de fruits. Les cerises sont bonnes, mais tu ne veux pas trop en avoir. Ça prend des ananas. Trop de cerises, c’est amer. »

L’extrait en question est disponible ici :

Crédit photo : Icon Sportswire


P.K. Subban est le premier joueur à recevoir une 2e amende pour plongeon

Subban

Vendredi midi, la LNH a annoncé que P.K. Subban devenait le premier joueur de la LNH à payer une amende de 3000$ pour plongeon. Le défenseur du Canadien a donc maintenant payé 5000$ en amendes à cause de 3 réactions exagérées. La dernière est survenue dans le match du 12 mars dernier contre les Sénateurs. La LNH a jugé que le défenseur est tombé trop facilement lorsque Bobby Ryan a placé son bâton dans son torse.

Comme on le dit souvent quand on parle de ces amendes, le montant en tant que tel ne fait pas trop mal, mais c’est très nocif pour la réputation de Subban auprès des arbitres.

Il bénéficiera probablement moins du bénéfice du doute de la part des officiels et il rapproche Michel Therrien d’une amende, ce qui n’est jamais une bonne chose. Therrien a le droit à 4 chances. Lors de la 5e amende d’un de ses joueurs, l’entraîneur devra verser 2000$. Ce n’est pas grand chose pour Therrien non plus, mais c’est clair qu’un coach n’aimera pas signer un chèque à cause du comportement de ses joueurs.


Une grosse commande pour Michel Therrien

Autobus - Michel Therrien

Après l’attaquant du CH Brandon Prust qui a « perfectionné » son français au St-Hubert, c’est au tour de l’entraîneur-chef des Canadiens de Montréal, Michel Therrien, a être la vedette d’une publicité des rôtisseries St-Hubert.

Le pilote du Tricolore est au volant d’un autobus et il passe une commande pour ses 23 joueurs au service à l’auto.

Therrien remet son cachet à l’Association québécoise des allergies alimentaires et à la Fondation des Canadiens pour l’enfance.

La publicité en question est disponible ci-bas.

St-Hubert – Michel Therrien

Merci à Go Habs Go.

Crédit photo : capture d’écran YouTube


Quels sont vos choix pour les trophées de la LNH jusqu’à maintenant?

Trophées LNH

Les trophées de la LNH seront remis aux gagnants le 24 juin prochain. Les probables récipiendaires des différents honneurs commencent à ressortir, puisqu’il reste environ une vingtaine de matchs à chacune des équipes du circuit Bettman. Certains joueurs se démarquent plus que d’autres.

Pierre LeBrun (ESPN) a énoncé ses choix aux trois quarts de la saison. Voici ses choix jusqu’à maintenant…

Trophée Hart

Candidats : Ryan Getzlaf Ducks; Alex Ovechkin et Nicklas Backstrom Capitals; John Tavares Islanders; Rick Nash Rangers; Carey Price Canadiens; Pekka Rinne et Shea Weber Predators; Sidney Crosby et Evgeni Malkin Penguins; Patrick Kane Blackhawks; Drew Doughty Kings.

Gagnant : Carey Price (MTL)

Trophée Vézina

Candidats : Carey Price Canadiens; Pekka Rinne Predators; Marc-Andre Fleury Penguins; Braden Holtby Capitals; Devan Dubnyk Wild; Henrik Lundqvist Rangers; Cory Schneider Devils; Roberto Luongo Panthers; Craig Anderson Sénateurs.

Gagnant : Carey Price (MTL)

Trophée Norris

Candidats : Drew Doughty Kings; Shea Weber Predators; Mark Giordano Flames; P.K. Subban Canadiens; Duncan Keith Blackhawks; Erik Karlsson Sénateurs; Kris Letang Penguins; Kevin Shattenkirk Blues; Aaron Ekblad Panthers.

Gagnant : Shea Weber (NSH)

Trophée Calder

Candidats : Filip Forsberg Predators; Aaron Ekblad Panthers; Johnny Gaudreau Flames; John Klingberg Stars; Mike Hoffman Sénateurs; Anders Lee Islanders; Michael Hutchinson Jets.

Gagnant : Aaron Ekblad (FLO)

Trophée Selke

Candidats : Patrice Bergeron Bruins; Anze Kopitar Kings; Tomas Plekanec Canadiens; David Backes et Alexander Steen Blues; Marian Hossa et Jonathan Toews Blackhawks; Pavel Datsyuk Wings; Joe Thornton Sharks; Nicklas Backstrom Capitals.

Gagnant : David Backes (STL)

Trophée Jack Adams

Candidats : Peter Laviolette Predators; Ken Hitchcock Blues; Alain Vigneault Rangers; Jon Cooper Lightning; Mike Babcock Red Wings; Barry Trotz Capitals; Paul Maurice Jets; Bob Hartley Flames.

Gagnant : Mike Babcock (DET)

Voici mes choix…

Trophée Hart : Carey Price (MTL)
Trophée Vézina : Carey Price (MTL)
Trophée Norris : Kris Letang (PIT)
Trophée Calder : Filip Forsberg (NSH)
Trophée Selke : Jonathan Toews (CHI)
Trophée Jack Adams : Peter Laviolette (NSH)

Êtes-vous d’accord avec les choix de Pierre LeBrun?


Dustin Tokarski est le gardien le mieux protégé dans la LNH cette saison

dustin tokarski - canadiens - credit: 25stanley

Quand tu as Carey Price dans ton alignement, tu veux lui donner le plus de départs importants possibles sans trop le fatiguer pour les séries. Le rôle de Dustin Tokarski est donc de jouer contre les équipes plus faibles dans les matchs où le personnel d’entraîneurs croit que le Canadien a moins besoin de son joueur étoile devant le filet.

C’est la stratégie logique, mais avec la présence de Price, les coachs peuvent pousser le concept à l’extrême et c’est ce qu’ils ont fait cette année alors que Tokarski est le gardien de la LNH qui a affronté la plus faible compétition cette saison.

On peut voir ça en classant tous les gardiens qui ont joué au moins 400 minutes en 2014-2015 selon le nombre de buts marqués à 5 contre 5 par 60 minutes de jeu des joueurs qu’ils ont affronté, excluant bien évidemment les matchs où le gardien faisait face à ces gars. Bref, ça nous permet d’estimer la production moyenne des joueurs qui ont été affrontés par un gardien cette saison sans prendre en compte les matchs contre le gardien en question.

Parmi les 58 cerbères qui ont joué assez de minutes pour être dans le classement cette saison, Dustin Tokarski vient au 57e rang avec une compétition qui a marqué 2,1 buts par 60 minutes lorsqu’ils jouaient contre d’autres gardiens. Le seul qui a eu la vie plus facile est Evgeni Nabokov (2,06) et malgré cette faible compétition, le Russe a dû prendre sa retraite.

En comparaison, Niklas Svedberg, des Bruins, est au 56e rang à 2,14 et Carey Price se classe 17e avec une moyenne de 2,3. L’écart entre Svedberg et Tokarski (0,04) peut sembler mince, mais si on ajoute 0,04 à la moyenne de Carey, il bondit de la 17e à la 6e place à égalité avec Brian Elliott. Tous ces chiffres sont serrés et c’est ce qui fait en sorte que l’écart de 0,04 entre Tokarski et le reste de la ligue est aussi notable.

Qu’est-ce que tous ces chiffres veulent dire? Que les bonnes performances de Carey Price sont encore plus bénéfiques que ce qu’on pourrait croire. Il traîne le club sur ses épaules quand il est sur la glace, ce qui fait en sorte que le Canadien a toujours une chance de gagner avec lui devant le filet.

À cause de ce phénomène, Michel Therrien ne peut pas « abandonner » un match en envoyant Dustin Tokarski contre la meilleure équipe lorsque le Canadien joue deux matchs en 2 soirs pour optimiser ses chances de victoire contre la pire équipe. On voit souvent cette tactique dans la ligue, mais ce n’est pas le cas à Montréal (Tokarski jouera contre Ottawa (11e) mercredi alors que Price s’occupera des Panthers (9e) jeudi).

En jouant ainsi, Price donne l’opportunité à Dustin Tokarski de poursuivre ses habitudes gagnantes contre les moins bonnes équipes. Price aide donc la formation à gagner même quand il est sur le banc. D’ailleurs, ce n’est pas le seul bénéfice moins évident de la saison extraordinaire de Price.

Via Garik16


Michel Therrien a modifié son alignement

Therrien

Après une défaite contre les Oilers, Michel Therrien a ressorti son blender à la pratique de vendredi matin. Il n’a pas touché à son top 6 à l’attaque ou à son top 4 à la défense, mais il y a eu quelques changements dans le bas de l’alignement. À la ligne bleue, Tom Gilbert a laissé sa place à Mike Weaver sur la 3e paire.

À l’attaque, Jiri Sekac était le 13e attaquant alors qu’il alternait avec Brandon Prust sur le 4e trio. Leur centre était Manny Malhotra et c’est Michaël Bournival qui complétait ce trio. Lars Eller a perdu son poste de centre sur le 3e trio au profit de Jacob de la Rose. Cette ligne était complétée par Christian Thomas.

Ce sont des mauvaises nouvelles pour Gilbert, Sekac et Eller, mais Therrien change souvent ses trios, donc il faudra voir si ça tiendra jusqu’au match de samedi soir contre les Maple Leafs de Toronto.


Le retour au jeu de Parenteau est officiel // Emelin reste dans l’alignement

P.-A. Parenteau

On le savait déjà, mais le Canadien l’a officialisé après la pratique de mercredi. P.A. Parenteau sera de retour au jeu contre les Blue Jackets de Columbus ce soir. Ce retour veut dire que l’attaquant n’aura manqué que 3 rencontres à cause de sa commotion cérébrale. À son retour, il devrait évoluer sur le 2e trio en compagnie de Galchenyuk et Prust.

Les deux joueurs retirés de l’alignement pour ce match seront Christian Thomas et Mike Weaver. C’est donc dire que malgré ce qu’on a vu à la pratique de mardi, Emelin garde sa place dans la formation. Le défenseur russe doit toutefois se rendre compte que cette place est précaire présentement.

Parlant de défenseurs, Jarred Tinordi était de retour sur la glace lors de la pratique des Bulldogs aujourd’hui. Il portait un chandail de non-contact, mais le simple fait qu’il soit sur la patinoire moins d’une semaine après sa blessure est rassurant. Maintenant, il faudra simplement que le Tricolore s’assure qu’il ne revienne pas au jeu trop rapidement. Ceci étant dit, comme il ne ressent pas de symptômes d’une commotion cérébrale, ça ne devrait pas trop tarder.


Michel Therrien remanie ses trios à l’entraînement

michel-therrien

Après la défaite contre les Penguins de Pittsburgh, Michel Therrien a décidé de changer ses trios lors de la pratique de lundi. Les perdants de ce remaniement sont Alex Galchenyuk, qui est maintenant au centre de la 2e ligne, et Jiri Sekac, qui partage son poste avec Christian Thomas sur le 4e trio.

Therrien a également modifié son alignement en avantage numérique. Cette facette du jeu est un gros problème pour le Tricolore présentement. Ils sont au 27e rang de la ligue avec un % de réussite de 13,7%. Ce classement ne s’améliorait pas au cours des dernières rencontres alors que le Tricolore n’a qu’un but à ses 24 dernières chances.

Le Canadien a seulement marqué à 16 reprises avec l’avantage d’un homme depuis le début de la saison.  Les Sabres sont la seule équipe de la ligue avec moins de buts dans cette situation (11).

L’équipe d’entraîneurs n’a pas seulement changé les combinaisons d’attaque à 5 alors que la formation utilisée en pratique était différente de ce qu’on voit pendant les matchs présentement. On peut également imaginer qu’ils ont travaillé sur de nouvelles façons d’entrer dans la zone adverse puisque ça a été un grave problème récemment.

Nouveaux trios

Pacioretty-Plekanec-Gallagher
Prust-Galchenyuk-Parenteau
Desharnais-Eller-Weise
Bournival-Malhotra-Sekac/Thomas

1ère unité d’avantage numérique :
Pacioretty-Desharnais-Gallagher-Subban-Parenteau

2e unité :
Eller-Galchenyuk-Plekanec-Gonchar-Markov

Via John Lu