Suivez 25stanley sur Facebook!

Max Pacioretty est le 5e meilleur ailier gauche de la LNH selon EA Sports

image_4.img

Après Carey Price et P.K. Subban, c’est au tour de Max Pacioretty d’être nommé comme un des meilleurs joueurs à sa position par les évaluateurs d’EA Sports. MaxPac est venu au 5e rang du classement des ailiers gauches pour le jeu NHL 16, ce qui est moins bon que son gardien (1er), mais meilleur que Subban (6e).

Le défenseur aura toutefois une meilleure cote (91) que Pacioretty, qui a obtenu un overall de 89. C’est 4 points de moins que celui qui mène cette position, Alex Ovechkin (93). Par la suite, on retrouve Jamie Benn (92), Taylor Hall (90) et Zach Parise (90). C’est difficile d’être offusqué par ces choix.

Gabriel Landeskog se retrouve au 6e rang, mais il a la même cote que le joueur du Canadien. Après, on retrouve Patrick Marleau, Andrew Ladd, Alex Steen et Patrick Sharp, qui sont tous à 88. Les Stars sont donc assez bien positionnés à l’aile gauche alors qu’ils sont les seuls avec deux représentants dans le top 10 de cette position.

Pour ce qui est de Pacioretty, il devrait être le dernier représentant du Canadien dans un de ces top 10. À moins qu’un évaluateur d’EA Sports aime vraiment Plekanec ou Desharnais, le Tricolore ne sera pas représenté dans le top 10 pour les centres et c’est bien correct comme ça. Le sort de Montréal est sur les épaules de Pacioretty, Subban et Price dans la vraie vie, donc c’est logique que ce soit la même chose lorsqu’on joue à NHL 16.


Nos 5 paris préférés parmi les over/under des joueurs du Canadien

Comme c’est vraiment tranquille sur la planète hockey présentement et que le mois de septembre approche à grands pas, on peut commencer à regarder vers la saison qui s’en vient. Qui dit début de saison, dit préparation de pool et si tu veux commencer immédiatement, tu peux toujours te rendre sur Mise-o-jeu pour mettre de l’argent sur ou contre certains joueurs.

Heureusement, des paris sur les joueurs du Canadien ont été rendus disponibles la semaine dernière. J’ai donc pu regarder les options disponibles parmi les joueurs du Tricolore (à l’exception d’Alex Semin dont on a parlé plus tôt cet été) pour trouver les 5 meilleurs paris. Voici ceux qui m’ont sauté aux yeux :

Desharnais

Duffman a failli s’étouffer quand je lui ai dit que je prenais ce pari-là! C’est vrai que c’est bizarre de parier sur les talents de marqueur de Desharnais, mais le petit centre trouve toujours le moyen d’obtenir sa part de buts même s’il ne lance jamais.

Le natif de Laurier-Station a amassé au moins 14 buts dans toutes ses saisons de 50 matchs ou plus. À 28 ans, il devrait connaître une de ses meilleures saisons en carrière, donc on peut s’attendre à ce qu’il atteigne ce plateau à nouveau cette année.

Galchenyuk

Contrairement à Desharnais, Galchenyuk n’a jamais atteint ce plateau en carrière. Par contre, Galchenyuk est encore en progression et on le voit lorsqu’on regarde ses chiffres en carrière. Chaque saison, l’attaquant américain améliore son nombre de points et il en a amassé 46 l’an passé, donc il n’a pas à prendre un trop gros pas en avant pour que cette option devienne payante. En plus, c’est la première année de son contrat de transition et il voudra prouver au Canadien qu’il méritera une entente à long terme lors de leur prochaine négociation.

Gallagher

Comme Galchenyuk, Gallagher est en pleine progression. Il a déjà marqué 24 buts la saison dernière et il en avait seulement 3 en avantage numérique. Lorsqu’on considère son style de jeu, cette statistique est assez surprenante et ça devrait changer cette saison. Après tout, Gallagher en avait amassé 8 en 2013-14. Avec son évolution constante et un peu plus de chance sur le jeu de puissance, Gallagher devrait atteindre le plateau des 25 buts cette saison.

Markov

Même si c’est tentant lorsqu’on parle du Canadien, on ne peut pas seulement être positif lorsqu’on parie. Ça peut sembler bizarre de penser que le défenseur russe obtienne 10 points de moins que l’an passé, mais en regardant les circonstances, ça semble être le choix logique.

Markov a toujours amassé une bonne partie de ses points sur l’avantage numérique (25 de ses 50 l’an passé) et son temps de glace à ce niveau pourrait diminuer cette année. Therrien voudra probablement utiliser Petry et Beaulieu plus fréquemment sur cette unité tout en diminuant la tâche du défenseur de 36 ans et ça devrait avoir un bon impact sur la production du Russe. Finalement, même s’il est en santé depuis plusieurs années, les risques de blessure ne diminuent pas avec l’âge.

MaxPac

Parlant de problèmes de santé, la blessure d’entraînement de Pacioretty est un peu inquiétante en ce qui concerne sa production. Il a le don de revenir au jeu plus rapidement que prévu et il pourrait ne pas manquer de match, mais il s’agit d’une blessure importante qui pourrait le ralentir considérablement au début de la saison.

Ça ne veut pas dire que je pense qu’il va nécessairement être mauvais cette saison, bien au contraire. Par contre, seulement 3 gars ont atteint le plateau des 40 buts la saison dernière (Ovechkin, Stamkos et Nash). C’est donc un objectif extrêmement difficile pour un joueur de la LNH, particulièrement quand on parle d’un gars qui a subi une blessure pendant l’entraînement estival.

Si tu veux parier par sur ou contre ces joueurs (ou d’autres membres du Tricolore), tu peux te rendre sur le site de Mise-O-Jeu. Nous allons parler des autres paris disponibles tout au long du mois de septembre pour se préparer pour la saison 2015-16.


Lars Eller ne s’inquiète pas pour Max Pacioretty et complimente Alexander Semin

Lars Eller

Lars Eller a joué au hockey balle sur le court Banque Nationale à la Coupe Rogers. L’attaquant des Canadiens de Montréal a enfilé son chandail bleu-blanc-rouge pour tenter de vaincre les représentants de l’ATP en compagnie de Jiri Hudler, Alex Burrows et la joueuse qui évolue avec la formation canadienne Marie-Philip Poulin.

Le Danois a d’ailleurs indiqué que la situation de Max Pacioretty ne l’énerve pas. Il sait que son coéquipier, blessé à un genou, sera prêt à reprendre là où il a laissé la saison dernière.

« S’il n’est pas prêt pour le début de la saison, il le sera peu de temps après, a-t-il dit. J’ai été en contact avec lui. Je suis sûr qu’il aurait préféré ne pas être blessé, mais il a [déjà] subi de pires blessures. »

Le numéro 81 des Canadiens a savouré sa saison estivale, mais le principal intéressé a hâte de revenir en action.

Quant aux mouvements réalisés par Marc Bergevin, il a souligné que quelques joueurs se sont greffés au Tricolore, mais qu’il n’y a pas eu de modification majeure.

Au sujet d’Alexander Semin, Eller a eu de bons mots.

« Semin fait partie des joueurs qui donnent du fil à retordre à l’adversaire. Il est vraiment intelligent et habile avec la rondelle », a-t-il mentionné à propos du nouveau venu du CH.

Pour écouter les propos d’Eller suite au match de hockey balle, consultez le lien suivant : Eller à la Coupe Rogers.

Citations : TVA Sports

Crédit photo : capture d’écran


Max Pacioretty est une véritable aubaine pour les Canadiens

Gallagher, Pacioretty, Galchenyuk

→ Max Pacioretty serait-il payé en deçà de ce qu’il devrait recevoir comme salaire annuel? L’attaquant du CH empochera un montant de 4 M$ durant la saison 2015-2016. Ce chiffre semble suffisant pour payer un joueur de hockey, mais en comparant ce salaire avec celui de plusieurs autres athlètes évoluant dans la LNH, la paie de Pacioretty est bien peu élevée. 196 joueurs gagneront plus d’argent que Pacioretty en 2015-2016. [JdM]

→ Mark Barberio sait que sa place est loin d’être acquise dans la formation du Tricolore pour la prochaine saison. Le Montréalais fera tout pour réussir à décrocher un poste dans l’alignement des Canadiens. [RDS]

→ Le maire de Montréal Denis Coderre avait tout un défi vendredi, mais au moins, il a été en mesure de se préparer la veille. Coderre devait retourner un service venant de la raquette du tennisman canadien Milos Raonic. [TVA Sports]

→ Pascal Dupuis a vécu un calvaire au cours des derniers mois. Jean-François Chaumont a rencontré le joueur des Penguins de Pittsburgh et il raconte ce que l’athlète de 36 ans lui a dit à propos de sa situation difficile qui a commencé à cause d’un caillot de sang dans un poumon. Dupuis est prêt à revenir au jeu pour la saison 2015-2016. [JdQ]

→ Vous ne comprenez pas tout ce qu’un rachat de contrat implique, consultez le site Web danslescoulisses.com. Vous allez en apprendre plus. [DLC]

→ François Beauchemin parle de ce qu’il l’attend alors qu’il sera dirigé par Patrick Roy à Denver. [Le Soleil]

→ Cinq rendez-vous à ne pas manquer lors de la saison 2015-2016 du CH. [98,5 Sports]

→ Regardez les capsules vidéo « Qui suis-je » sur le site Internet des Canadiens. [HabsTV]

→ Plusieurs heures après la sortie publique de son épouse sur Facebook, Patrice Bernier, joueur de l’Impact de Montréal, veut prendre une pause pour penser à son avenir avec le onze montréalais. [HuffPost]

→ Un jeune joueur de hockey de 17 ans, Auston Matthews, a signé un pacte d’une saison avec les Lions de Zurich en Suisse. [Radio-Canada]


Max Pacioretty est le joueur le plus sous-estimé de la ligue selon Jonathan Quick

Mardi. le Player’s Tribune a publié la 2e partie du texte de Jonathan Quick sur les meilleurs marqueurs de la LNH. Max Pacioretty était l’un des joueurs analysés par le gardien des Kings, qui avait de bons mots pour son coéquipier des Jeux de Sotchi. Quick a écrit que Pacioretty était le joueur le plus sous-estimé de la LNH.

Quick a justifié ce point en disant que seulement 3 gars avaient marqué plus de buts que MaxPac lors des 3 dernières saisons (Ovechkin, Stamkos et Pavelski) et que ce n’était pas à cause de l’avantage numérique puisqu’il est encore meilleur lorsqu’on prend seulement les buts à 5 contre 5 en compte (Nash et Perry sont les seuls à le dépasser).

Le cerbère des Kings a également noté que l’attaquant du Tricolore a terminé au 2e rang de la ligue dans la colonne des buts gagnants avec 10 cette saison. Alex Ovechkin (11) est le seul qui en avait le plus et selon Quick, ça montre qu’il monte son jeu d’un cran dans les grands moments.

Quick a aussi analysé le lancer de Pacioretty en disant qu’il fallait se méfier de son snapshot rapide. Si le gardien ne sait pas où le lancer est dirigé ou s’il ne s’est pas avancé suffisamment pour défier le lancer, il n’a aucune chance de l’arrêter. Il a ajouté que Pacioretty se séparait du reste de la ligue avec la constance et la précision de son lancer.

Pour illustrer son point, Quick a ressorti un but contre l’Avalanche où Pacioretty s’est gardé une option de passe pour laisser le gardien deviner ce qu’il allait faire. Par contre, il a lancé sans avertissement et le gardien du Colorado n’avait aucune chance.

Ce sont de bons mots pour Pacioretty, qui commence finalement à être reconnu comme un des meilleurs attaquants de la ligue. Il ne fait pas partie de l’élite de la LNH à l’attaque (puisque la majorité de ces joueurs évoluent au centre), mais il est en train de se démarquer comme un ailier de grande qualité et ses adversaires commencent clairement à le remarquer.

L’exemple de Quick

Via HabsLinks


Max Pacioretty n’a jamais arrêté l’entraînement malgré sa blessure

Pacioretty

La première chose qu’on s’est demandé lorsque l’on a appris que Max Pacioretty s’était blessé à l’entraînement, c’était s’il allait manquer des matchs. Sa convalescence de 12 semaines nous indiquait que ça va être serré, mais que s’il doit manquer des rencontres, il n’en manquera pas une tonne.

Par la suite, on s’est donc tourné vers l’impact sur son entraînement estival. Selon son entraîneur, Ben Prentiss, on n’a pas besoin de s’inquiéter de ça. Dans une entrevue avec TVA Sports, Prentiss a avoué que Pacioretty n’a jamais arrêté de s’entraîner. Il a spécifié que son nouveau programme travaillait autour de la blessure. Prentiss n’a toutefois pas donné de détails par rapport à ce qui affectait le genou de l’attaquant du Tricolore.

Ce n’est pas une nouvelle incroyablement surprenante puisque les gars de la LNH travaillent avec les meilleurs au monde à ce niveau, mais c’est bien de voir que la blessure de MaxPac ne nuit pas trop à sa préparation estivale.

Maintenant, il ne reste qu’à espérer un autre rétablissement miracle de sa part pour que cette blessure devienne un mauvais souvenir auquel on pensait quand il n’y avait pas trop de nouvelles dans le monde du hockey.

Via HabsLinks


Tous les buts de Max Pacioretty en 2014-2015

Max Pacioretty

Max Pacioretty a inscrit une multitude de buts en considérant ses filets récoltés en saison régulière et ceux marqués en séries éliminatoires.

L’attaquant des Canadiens de Montréal a obtenu sept points dont cinq buts en 11 matchs d’après-saison et lors du calendrier régulier, celui-ci a engrangé un total de 67 points (37 buts, 30 passes) en 80 rencontres.

Voici une compilation de toutes les fois où Max Pacioretty a fait bouger les cordages durant la saison 2014-2015, incluant la valse printanière.

Le hockeyeur de 26 ans ratera peut-être le début de la campagne 2015-2016 en raison d’une opération, donc profitez de cette compilation vidéo pour le voir marquer des buts, puisque vous ne verrez plus Pacioretty enfiler l’aiguille pendant encore quelques mois.

Vidéo – Max Pacioretty


Grave blessure au genou pour Max Pacioretty

max-pacioretty-injury

Même pendant l’été, Max Pacioretty est capable de se blesser. Lors d’une séance d’entrainement hors glace, l’attaquant des Canadiens s’est fait mal à un genou. L’incident s’est produit jeudi en Floride. C’est ce que le Club de Hockey Canadiens a annoncé vendredi après-midi.

Sa convalescence pourrait durer 12 semaines. Cela ferait en sorte qu’il raterait le camp d’entrainement et les matchs pré-saison. De quoi mal débuter la saison. D’un autre côté, ça ne m’énerve pas trop, car MaxPac se blesse tout le temps, mais il guérit bien et vite.

***

Vidéo Vintage – Max Pacioretty qui saute sur une boite de 57 pouces à l’entrainement


Pacioretty et Plekanec ont terminé dans le top 15 du vote pour le trophée Selke

Pacioretty

Patrice Bergeron a gagné son 3e trophée Selke en carrière lors de la cérémonie des trophées mercredi soir. Il a tout juste devancé Jonathan Toews alors qu’Anze Kopitar, David Backes et Pavel Datsyuk complétaient le top 5.

Le premier ailier dans ce vote est venu au 6e rang. Il s’agit de Max Pacioretty, qui a reçu 7 votes de première place (le 3e plus gros total dans cette course). L’attaquant a tout juste devancé Marian Hossa, qui trouve toujours le moyen de s’insérer dans cette course. C’est donc dire que selon les journalistes qui ont voté, le Canadien compte sur le meilleur ailier défensif de la LNH.

Pacioretty n’est pas le seul joueur du Canadien à avoir fait sa place dans le top 15. Pour une 6e fois depuis le début de sa carrière, Tomas Plekanec a reçu des votes pour le Selke. Cette année, il a terminé au 15e rang, ce qui est un peu moins bon que sa 7e place de l’an passé, mais qui n’est quand même pas si mal. C’est son 3e meilleur résultat dans le vote de ce trophée, à égalité avec la saison 2011-12.

Le résultat du vote

Plekanec


Un 2e enfant pour Max Pacioretty

Max Pacioretty et Katia

La famille de Max Pacioretty s’agrandit. La femme du joueur du Tricolore, Katia, a accouché jeudi dernier.

Les Canadiens de Montréal en ont fait l’annonce sur Twitter, vendredi midi. Celui-ci s’appelle Maximus Raymond. Max et Katia avaient déjà un enfant nommé Lorenzo, a indiqué le quotidien The Gazette.

Félicitations à Max et Katia!