Suivez 25stanley sur Facebook!

L’alignement des Canadiens contre les Maple Leafs

MTL @ TOR

Les hommes de Michel Therrien disputeront leur dernier match en saison régulière. Ils feront face aux Maple Leafs de Toronto au Centre Air Canada.

Pendant cette rencontre, Carey Price sera en quête de sa 44e victoire de la campagne 2014-2015, lui qui a signé son 43e gain cette saison fracassant ainsi une nouvelle marque pour un gardien des Canadiens de Montréal.

Formation – Canadiens

Galchenyuk – Plekanec – Gallagher
Smith-Pelly – Desharnais – Parenteau
De La Rose – Eller – Weise
Prust – Mitchell – Flynn

Markov – Subban 
Pateryn – Petry 
Beaulieu – Emelin

Carey Price

Crédit photo : Canadiens Montréal


Le coach des Maple Leafs fait un étrange commentaire pour le match contre les Canadiens

B_Xb4maXEAIiQhU

Samedi soir, je connais une couple de joueurs de hockey qui vont avoir le sourire fendu jusque derrière la tête. La saison de hockey à Toronto va enfin être terminée. Pour Colton Orr, ça sera la fin de sa carrière; d’où la raison qu’il a été rappelé. Malgré la misère qui s’est garrochée sur les joueurs des Leafs toute l’année, l’entraineur-chef Peter Horachek aimerait voir ses joueurs gagner. Il a déclaré ceci à Jame Mirtle.

Quand ton dernier match de la saison, qui ne veut plus rien dire, est synonyme de séries éliminatoires, ça démontre à quel point le concept des « playoffs » ne fait vraiment pas partie de la culture de ton organisation. Les pauvres. À mon avis, le match de samedi va être à l’image de la saison des Leafs. Un désastre pour le club local. Carey va obtenir un jeu blanc et la glace va être recouverte de gilets bleu et blanc.


Il ne faut pas paniquer avec le rappel de Colton Orr

Les Maple Leafs ont effrayé plusieurs partisans du Canadien en annonçant le rappel du dur à cuire, Colton Orr, pour leur dernier match de la saison. Cette rencontre sera contre le Tricolore et avec ce qui vient de se passer avec Max Pacioretty, plusieurs aimeraient que Subban et Price sautent ce match-là pour éviter une blessure.

Il ne faut toutefois pas avoir peur de Colton Orr. Le dur à cuire ne s’est même pas battu cette saison et il n’a que deux punitions en 14 matchs dans la AHL cette année. Il s’agira de son dernier match en carrière, donc il ne voudra donc pas faire une niaiserie qui restera gravée dans l’imaginaire collectif.

Le pire qu’il pourrait faire est demander une faveur à Brandon Prust pour que les deux se battent à son dernier match. Si l’équipe avait voulu maganer le Canadien, ils auraient aussi rappelé Frazer McLaren et Troy Bodie. Ce rappel est simplement une façon de remercier Orr pour ses services tout en créant une belle histoire pour le dernier match d’une saison de misère à Toronto.

En plus, le Canadien pourrait ne pas avoir le luxe de perdre ce dernier match puisque le titre de division n’est toujours pas assuré. À moins d’une victoire contre Detroit jumelée à une défaite du Lightning contre le New Jersey jeudi soir ou d’une défaite en surtemps jumelée à une défaite du Lightning en temps réglementaire, le Canadien n’arrivera pas à Toronto avec le titre de division en poche.

C’est important puisque ce titre permet à l’organisation d’affronter la meilleure équipe Wild Card, qui risque d’être plus en détresse lors de l’arrivée des séries que la 3e équipe dans l’Atlantique. Ça permettrait aussi au Tricolore de s’assurer de l’avantage de la glace pour les deux premières rondes, ce qui pourrait être utile advenant un affrontement contre Tampa en finale de division.


Max Pacioretty ne jouera pas les deux derniers matchs de la saison

max-pacioretty-canadiens-600x399

Michel Therrien a confirmé aux médias que Max Pacioretty n’allait pas jouer contre les Maple Leafs de Toronto samedi soir. Selon l’entraîneur du Tricolore, Pacioretty a parlé au docteur de l’équipe et l’organisation connait la nature de sa blessure, mais ils ne veulent pas la dévoiler pour le protéger. Therrien a seulement dit qu’il s’agissait d’une blessure au haut du corps.

L’entraîneur-chef a aussi dit que c’était possible que MaxPac soit en uniforme pour le premier match des séries, mais il n’a pas évalué à quel point c’était possible. Il a ajouté que son attaquant prenait du mieux, ce qui est une bonne nouvelle pour l’équipe.

L’état de l’attaquant sera réévalué avant les séries, mais l’équipe risque d’être extrêmement avare de commentaires de ce côté. En attendant son retour, Therrien a jonglé avec ses trios, amenant Galchenyuk sur la première ligne avec Plekanec et Gallagher tout en donnant une chance à Smith-Pelly sur le top 6.


Zdeno Chara s’est blessé en bloquant un lancer

Chara

Il y avait une grande absence lors de la pratique des Bruins lundi matin. Zdeno Chara n’était pas avec l’équipe à cause d’une blessure au bas du corps subie dans le match de samedi soir contre les Maple Leafs de Toronto. Chara a subi cette blessure en bloquant un lancer de David Booth au  milieu de la 3e période samedi soir.

Après la pratique, Claude Julien a dit aux journalistes que sa situation allait être réévaluée quotidiennement. Heureusement, les Bruins ne jouent pas avant mercredi contre les Capitals de Washington, ce qui donne encore plusieurs heures au défenseur format géant pour guérir cette blessure.

Si l’on était en milieu de saison, le défenseur manquerait probablement un match ou deux, mais les Bruins de Boston sont présentement dans une lutte à finir avec les Red Wings, les Penguins et les Sens pour les 3 dernières places donnant accès aux séries. Boston a autant de points que Detroit et Pittsburgh et ils ont deux points d’avance sur les Sens. Ils ne peuvent donc pas se permettre de reposer Chara.

Si le défenseur devait manquer le match contre les Caps, les Bruins joueraient sans leur première paire de défenseurs puisque Dougie Hamilton, qui a patiné en solitaire avant la pratique de lundi, est toujours incommodé par une blessure aux côtes. C’est un dur coup pour une équipe qui n’est pas habituée d’être dans la course aux séries si tard dans la saison.

Gif via Chris Abraham


La boutique de la LNH a supporté la course McEichel le temps d’un tweet

Tank War

Avec deux matchs Sabres-Coyotes au cours des derniers jours, la course McEichel ainsi que les manœuvres que les équipes font pour s’assurer d’y être mieux positionnées sont devenus des sujets chauds dans la LNH. Plusieurs chroniqueurs ont tenté de trouver une solution pour éliminer le tanking, mais en attendant, les équipes de la cave font du mieux qu’elles peuvent pour améliorer leur futur.

Bien évidemment, la LNH n’a pas apprécié les fans des Sabres qui ont célébré les buts des Coyotes à Buffalo, mais les dirigeants de la ligue sont restés plutôt silencieux par rapport à la situation.

Bref, cette course est devenue tabou pour la ligue, qui préfère se concentrer sur la course aux séries. Il semble toutefois que les comptes Twitter affiliés à la LNH n’avaient pas reçu le message puisque la boutique officielle de la ligue a publié un tweet faisant référence à cette situation jeudi soir.

En jouant sur le fait que les camisoles (tank top) et la stratégie visant à améliorer un choix au repêchage (tanking) aient un nom similaire, ils ont fait la promotion de camisoles à l’effigie des 4 équipes au bas du classement (Sabres, Coyotes, Oilers et Leafs).

Le tweet a été supprimé un peu plus d’une heure après la publication, donc on imagine que les exécutifs ne l’ont pas trop apprécié. Par contre, comme on parle de l’internet, un fan a eu le temps de prendre une capture d’écran avant qu’il ne soit trop tard.

C’est quand même dommage que ce soit un sujet tabou puisque c’était du beau travail de la part de la personne en charge des réseaux sociaux qui, comme les titreurs du site officiel de la ligue, semble apprécier un bon jeu de mots.

Via SB Nation


David Desharnais doit être meilleur dans les matchs intra-division

david-desharnais

En 27 parties contre les équipes de sa division cette saison, le centre no.1 des Canadiens, David Desharnais ne compte que 4 buts et 11 passes à sa fiche. Ces statistiques offensives sont insuffisantes pour un joueur avec un aussi grand rôle dans l’équipe.

Avec le nouveau format des séries, les formations doivent à toute fin pratique vaincre les meilleurs clubs de leur division pour se rendre jusqu’en finale de l’est, ce qui rend les rencontres intra-division encore plus importantes.

Maison vs route

Ce qui est encore plus inquiétant dans son cas, c’est qu’il disparaît presque totalement de la feuille de pointages sur la route. En 13 rencontres sur les patinoires adverses des équipes de la division Atlantique, Desharnais n’a toujours pas de but et ne compte que 4 mentions d’aides en 2014-2015.

Au Centre Bell, son rendement est mieux avec 4 buts et 7 passes en 14 matchs, sauf que 3 de ses buts ont été inscrits face aux Maple Leafs et aux Sabres; deux clubs qui rêvent plus à Connor McDavid que la Coupe Stanley. 6 de ses 11 points ont aussi été enregistrés face à des formations qui ne sont présentement pas en séries éliminatoires.

Fiche face à chaque club de la division Atlantique

Il a quand même bien performé à la maison face aux Bruins avec une récolte de 3 passes en 2 matchs, mais il n’a pas réussi à s’inscrire à la marque en 3 rencontres au TD Garden. Les rencontres à Boston sont difficiles pour lui, puisque Claude Julien a droit au dernier changement et peut ainsi contrôler qui il envoie face au petit centre du CH. Le jeu physique des Bruins n’aide évidemment pas un joueur de sa stature.

Face au Ligtning, la bête noire des hommes de Michel Therrien, le #51 n’a obtenu qu’un seul point en 5 rencontres. Il est presque assuré que Montréal devra croiser le fer avec Tampa Bay en éliminatoires s’il veut se rendre jusqu’en finale de l’est et la performance de notre premier centre face à eux est pour la moins inquiétante.

Si le Lightning parvient à dépasser le tricolore au classement d’ici la fin de la saison, l’adversaire du CH sera assurément les Red Wings de Detroit au premier tour des séries. Disons que l’apport offensif de Desharnais n’est guère plus encouragent face à ce club. Il n’a enregistré qu’une seule petite passe à la maison, en 3 rencontres face à la troupe de Mike Babcock.

Clé du succès

Le premier centre d’une équipe de la LNH est une pièce maîtresse dans le succès de son club sur la route vers la Coupe Stanley et disons que le Canadien devra espérer un meilleur appui du sien s’il souhaite faire un bout de chemin ce printemps.

Pour obtenir du succès, Desharnais doit se simplifier la vie et tenter de contrôler le milieu de la zone. Il ne remportera pas beaucoup de bataille à un contre un sur le long des rampes avec le jeu physique à souhait en séries. Il doit utiliser sa grande vision du jeu comme un atout et tenter de se démarquer du jeu plutôt que de s’impliquer dans des batailles perdues d’avance sur la bande.

La question qui ne sera jamais posé à Michel Therrien: En considérant ces statistiques, es-tu confiant d’amorcer les séries éliminatoires avec David Desharnais comme premier pivot?


Les Sabres, les Flyers et les Leafs seraient les favoris pour signer Babcock s’il quitte Detroit

babcock

Bob McKenzie a mis à jour le dossier de Mike Babcock sur les ondes de NBC Sports mercredi soir. Selon McKenzie, les 3 équipes qui auraient le plus de chances de signer Babcock s’il décidait de quitter Detroit seraient les Flyers, les Leafs et les Sabres.

Toronto et Philadelphie vont avoir en masse d’argent à lui donner et ils auront fort probablement besoin d’un entraîneur, donc ils sont des candidats assez logiques. La présence des Sabres est toutefois pas mal plus surprenante puisqu’ils ont une longue reconstruction qui les attend. McKenzie n’est même pas le seul à avoir parlé des Sabres dans cette course.

Darren Dreger en avait parlé un peu plus tôt dans la journée. Dreger a mentionné que ce serait possible si l’équipe gagnait la loterie du repêchage pour repêcher McDavid. L’attrait de coacher le futur meilleur joueur de la LNH pourrait être intriguant pour Babcock.

En plus, Terry Pegula n’aura pas peur de sortir le carnet de chèques, ce qui veut dire que l’entraîneur des Wings pourrait y obtenir le salaire qu’il demande. Il y a également le fait que Ted Nolan est pratiquement déjà renvoyé. On pensait que l’équipe allait engager Luke Richardson, mais s’ils ont la chance d’obtenir Babcock, ils changeront sûrement leurs plans.

Ceci étant dit, pour que cette course survienne, il faudrait que les Red Wings laissent aller leur entraîneur. Le propriétaire de l’équipe ne connait pas de problèmes financiers, donc le salaire ne devrait pas être un trop gros problème.

Avant la saison, Babcock a dit que son évaluation des Wings allait être importante dans sa décision. Detroit est présentement en 3e place de la division Atlantique et ils risquent de terminer la saison à cette position. On ne sait pas si c’est suffisant pour l’entraîneur, mais la performance des Wings en séries pourrait certainement influencer sa décision. Connaissant son importance derrière le banc, les Wings pourraient carrément jouer leur futur pendant les prochaines séries.


Les Maple Leafs ont joué devant leur plus petite foule en 16 ans lundi soir

ACC

Les Maple Leafs n’ont gagné que 8 de leurs 42 derniers matchs (8-31-3). Si cette tendance se maintenait au cours d’une saison de 82 rencontres, ils n’auraient que 37 points. En comparaison, les putrides Sabres ont 10 points de plus en 73 matchs jusqu’à maintenant cette saison.

Cette performance absurde commence finalement à rattraper l’équipe là où ça fait mal. Pour la première fois en 13 ans, les Leafs n’ont pas annoncé une salle comble lors de la visite du Wild du Minnesota lundi soir. En fait, la foule annoncée de 18 366 fans est la plus petite des Leafs depuis l’ouverture du Air Canada Center il y a 16 ans.

Au moins, cette affreuse séquence fait en sorte qu’ils ont de très bonnes chances de terminer au 27e rang du classement, ce qui les assurerait d’un choix dans le top 5 lors du prochain repêchage. L’équipe aurait également 9,5% de chances de gagner la loterie McDavid en plus d’avoir 45% de chances de se retrouver avec le 4e choix de l’encan.

Tout de même, cette foule illustre bien l’apathie qui règne présentement à Toronto et avec la longue reconstruction qui attend les Leafs, l’équipe de marketing devra faire du gros travail pour s’assurer que le ACC soit rempli soir après soir.

Photo via James Mirtle


Nazem Kadri a été suspendu 4 matchs

Selon Nick Kypreos, Nazem Kadri a été suspendu 4 matchs à cause de son coup à la tête de Matt Fraser dans le match de lundi soir contre les Oilers d’Edmonton. C’est sa deuxième suspension en carrière alors que son autre date du 14 novembre 2013. La proximité de cet autre incident a influencé la longueur de cette sentence.

Ce sera également la deuxième suspension de Kadri cette saison, lui qui jouait son 2e match depuis la suspension de 3 rencontres que l’équipe lui a donné pour des raisons disciplinaires. L’attaquant de Toronto a blessé Fraser sur le jeu alors que le défenseur des Oilers a subi une commotion cérébrale.

GIF