Suivez 25stanley sur Facebook!

Brendan Shanahan avec les Maple Leafs?


C’est Nick Kypreos qui a lancé cette bombe mercredi après-midi et même si on n’avait pas besoin de confirmation, McKenzie et Dreger l’ont fait en début de soirée. Tim Leiweke, le président qui s’occupe du groupe de propriétaires des Leafs, aurait approché Brendan Shanahan pour lui offrir un poste avec l’équipe. Ce poste serait supérieur à celui de DG de l’équipe.

Shanahan est avec la ligue depuis un bon moment et on ne sait pas s’il a de l’intérêt pour l’emploi, mais il vient d’une banlieue de Toronto et si jamais il voulait faire le passage dans une équipe de la LNH, Toronto serait certainement une destination logique.

Selon Dreger, Shanahan est intéressé par l’emploi, mais ça ne veut pas dire qu’il va le prendre. En effet, il a beaucoup de respect pour Dave Nonis, qui est présentement le DG de l’équipe, et il ne voudrait pas devenir son patron sans que ce dernier le veuille. Toutefois, il se pourrait que l’équipe ait déjà renvoyé Nonis avant d’engager Shanahan pour que celui-ci puisse faire son choix.

Ron Hextall

Shanahan n’est pas le seul que les rumeurs envoient à Toronto. Jeff Marek, de Sportsnet, a mentionné qu’il y avait plusieurs murmures qui parlaient de Ron Hextall comme futur DG des Leafs. Hextall est présentement assistant-dg avec les Flyers de Philadelphie.

Maintenant que Philly s’est relevé, l’emploi de Paul Holmgren est pas mal plus en sécurité, ce qui veut dire qu’Hextall aura encore un long moment à attendre avant d’avoir sa chance. Pendant ce temps à Toronto, Nonis pourrait être renvoyé, ce qui pourrait faire en sorte que le poste de DG soit libre.

Il y a des connexions à Toronto pour Hextall puisque Tim Leiweke était son patron à Los Angeles jusqu’à l’an passé et Leiweke ne déteste pas ramener des gars de L.A. dans sa formation à Toronto. C’est une autre possibilité qui est bien présente à Toronto où ça devrait braser cet été.


Phil Kessel dit à Dion Phaneuf de se la fermer

Ça va mal à Toronto! Les Leafs vont manquer les séries et on commence à chercher des responsables. Si les candidats les plus populaires sont Randy Carlyle et Dave Nonis, d’autres excuses commencent à faire surface. La dernière est une théorie qui dit qu’il y avait un manque d’esprit d’équipe.

Cette théorie est appuyée par un vidéo qui commence à faire surface sur le web malgré le fait qu’il ait été tourné le 28 mars. C’est un vidéo où avant un avantage numérique, on voit Phil Kessel dire à Dion Phaneuf de se fermer la gueule peu poliment.

Bien évidemment, ce vidéo va faire le tour du web et c’est normal, mais de là à dire qu’il y a une mauvaise esprit d’équipe, chez les Leafs, c’est n’importe quoi. Les gars se disent souvent de la fermer et ce n’est pas parce qu’un des deux joueurs étoiles de l’équipe le dit à l’autre qu’il y a un problème. Le fait est que les Leafs se sont faits transporter par Jonathan Bernier toute l’année et qu’il y a des limites à ce qu’un gardien peut faire. Toronto a atteint cette limite et maintenant ils vont aller jouer au golf.


Ondrej Pavelec fait une sortie catastrophique derrière son filet

Le gardien des Jets de Winnipeg, Ondrej Pavelec, ne connait pas une excellente saison cette année. Son pourcentage d’arrêts de 90,1% n’était pas suffisant pour permettre aux Jets d’être en séries et ils jouent présentement pour leur honneur.

Ce n’est pas parce qu’ils sont éliminés, que Pavelec a tourné sa saison de côté. Samedi soir, alors que Winnipeg affrontait les Maple Leafs à Toronto, Pavelec a effectué une sortie de son filet qui ne pouvait pas plus mal aller. C’est suite à cette sortie que Nazem Kadri a donné une avance de 2-1 à Toronto dans un filet complètement désert.

Pavelol

Le pire, c’est que le gardien n’a même pas l’air de s’en préoccuper. Il prend ça relax derrière son filet et n’essaie même pas de réparer son erreur qui a carrément donné un but aux Leafs. C’est à cause de ce genre de jeu que la grogne populaire commence à l’avoir dans sa mire à Winnipeg et ça pourrait finir par lui coûter son poste si les dirigeants des Jets se réveillent.


Jonathan Bernier quitte le match des Leafs avec une blessure

Les Maple Leafs ne peuvent pas avoir de bond chanceux en fin de saison cette année. Après avoir mis fin à leur séquence de 8 défaites consécutives plus tôt cette semaine, ils étaient en route vers une victoire contre les Bruins de Boston jusqu’à ce que tout s’écroule.

Alors qu’ils menaient 3-2 en 3e période, Paul Ranger a plaqué Patrice Bergeron sur Jonathan Bernier, qui jouait malgré une blessure à l’aine dernièrement. Malheureusement pour le Québécois, il a dû quitter le match en ne mettant pas de poids sur sa jambe gauche.

Bernier

Ouch! On déteste toujours les Leafs, mais on ne souhaite jamais de blessure à personne, encore moins quand c’est un Québécois qui avait sa première chance d’être un partant dans la LNH cette saison. Bernier a traîné le club sur ses épaules cette année et c’est grâce à lui que l’équipe est encore dans la course. Si jamais il manquait le reste de la saison, les Leafs peuvent aussi bien oublier les séries immédiatement.


Dion Phaneuf ne serait pas un bon centre

Vendredi soir, les Maple Leafs tentaient de mettre fin à leur séquence de 6 défaites consécutives alors qu’ils rendaient visite aux Flyers à Philadelphie. Ça a mal commencé alors que c’est Vincent Lecavalier qui a ouvert la marque pour les Flyers.

Lecavalier a réussi cela pendant un avantage numérique de 5 contre 3 des Flyers. Après que Jay McClemment ait été chassé de la mise au jeu, c’est Dion Phaneuf qui s’est présenté pour jouer le rôle de centre. Disons que ça ne s’est pas passé idéalement…

Phaneuf

C’est dommage pour Phaneuf qui vient de connaître un match très difficile contre les Blues de St-Louis et qui se fait blâmer par les médias locaux à qui il ne voulait pas parler après la défaite humiliante des siens. Ce n’est pas vraiment de sa faute, mais si ce but fait la différence, vous pouvez être sûr que les gens de Toronto vont en entendre parler dans les lignes ouvertes.


Un professeur motive ses étudiants en trollant les Maple Leafs

Leafs

Ces instructions ont été affichées pendant un examen au Humber College situé à Toronto. Le professeur est un fan des Jets de Winnipeg et il l’a montré en terminant les instructions avec « Go Jets Go ».

Toutefois, la partie hilarante de ces instructions est la ligne juste avant. C’est dans cette ligne que le professeur demande à ses étudiants de ne pas crouler sous la pression comme les Maple Leafs de Toronto l’ont fait en perdant leurs 6 derniers matchs.

Alors qu’une seule équipe canadienne se qualifiera pour les séries (on est quand même chanceux), c’est de plus en plus populaire au Canada de rire des Maple Leafs qui, pour la 2e année consécutive, vont être éliminés suite à un écroulement de dernière minute.

Les 6 défaites en ligne sont un peu moins drôles que la remontée des Bruins dans le match numéro 7 de leur série de l’an dernier, mais n’importe qui qui a suivi la saison des Leafs cette année trouvera ce scénario hilarant.

Tout au long de l’année, Jonathan Bernier a camouflé les faiblesses d’une équipe qui n’a qu’une bonne ligne et qui se fait dominer lorsqu’ils sont sur le banc, mais les dirigeants n’arrêtaient pas de dire qu’ils étaient parmi les meilleurs de la ligue dans les médias. C’est très drôle de les voir revenir sur terre. En plus, c’est les Leafs, donc c’est toujours plaisant de les voir se planter.

Credit: Eli Strub


Qu’est-ce qui s’est passé avec les 6 autres équipes canadiennes?


Alors que les séries approchent, plusieurs histoires parlent du fait que le Canadien sera la seule équipe canadienne parmi les 7 à se qualifier pour les séries. Ce sera à Montréal de mettre fin à la disette de Coupe Stanley canadienne qui dure depuis 1993, mais avant d’embarquer là-dedans, je me suis demandé ce qui s’était passé avec les 6 autres équipes en regardant l’évolution de leurs chances de faire les séries via les graphiques disponible sur sportsclubstats.

Maple Leafs de Toronto

Maple Leafs

On va commencer avec les plus drôles. Tout au long de l’année, les stats avancées nous disaient que les Maple Leafs allaient finir par se planter. C’est finalement arrivé avec leurs 6 défaites consécutives lorsqu’ils ont perdu Jonathan Bernier qui est excellent pour eux cette saison. Cette séquence est arrivée au mauvais moment puisqu’ils sont passés de plus de 80% de chances de faire les séries à moins de 20%.

Ce n’est rien de surprenant pour Toronto qui a connu une saison avec énormément de hauts et de bas. La séquence qu’ils vivent présentement nous rappelle celle du début du mois de janvier qui avait coïncidé avec celle du Canadien à l’époque. Bref, Toronto a choké parce qu’ils n’étaient plus capables de jouer au-dessus de leur tête sans Jonathan Bernier.

Sénateurs d’Ottawa

Sens

La saison des Sens n’a jamais vraiment pris son envol. Ils étaient parmi les favoris au début de la saison, mais leur défense s’est écroulée et leurs gardiens n’ont pas répondu à l’appel. À partir de décembre, on pouvait dire que leurs chances de faire les séries étaient très faibles. Ils se sont accrochés pendant les mois de décembre, janvier et février, mais ils ont frappé leur mur et les plus optimistes ont dû se rendre compte que les séries n’étaient jamais vraiment probables pour eux.

Canucks de Vancouver

Canucks

Les Canucks sont les Maple Leafs de février. La chute a commencé avec l’arrivée de Tortorella dans le vestiaire des Flames. Cette stupidité a envoyé les Nucks sur une séquence de 7 défaites consécutives avant d’aller à Sotchi et en revenant, on a eu la saga Luongo qui a refait surface.

C’était une des dernières années de la fenêtre d’opportunité des Canucks pour la Coupe et ils l’ont saboté avec l’arrivée de Tortorella qui n’a visiblement pas cadré avec cette équipe. Au moins, ils semblent avoir compris qu’ils devront rebâtir ou qu’il leur faudra faire de gros changements.

Jets de Winnipeg

Jets

L’arrivée de Paul Maurice à la barre des Jets en janvier a fait un grand bien à cette équipe. Le seul problème, c’est qu’il est arrivé beaucoup trop tard. Il a reçu une équipe qui n’avait pratiquement plus de chance de faire les séries et il en a fait une équipe respectable. Malheureusement, c’était trop peu, trop tard et ce sera une autre année sans séries à Winnipeg. En plus, Maurice n’a toujours pas de contrat pour l’an prochain et rien ne garantit qu’il restera avec les Jets où il a fait un superbe travail.

Flames de Calgary

Flames

Un fait peu connu sur les Flames ; ils sont parmi les 10 meilleures équipes de la ligue au classement depuis l’incident Tortorella. C’est arrivé trop tard alors que l’équipe n’avait plus aucune chance, mais les séries n’étaient pas l’objectif cette saison de toute façon.

Tout de même, Bob Hartley fait de l’excellent travail à Calgary qu’il a mené à un bon départ avant que leur talent les rattrappe et il les fait très bien jouer en fin de saison. Vous pouvez en parler aux Sharks et aux Ducks qui ont été les 2 dernières équipes à les affronter et ils vous diront qu’on n’a pas abandonné à Calgary.

Oilers Edmonton

Oilers

Par contre, à Edmonton on a abandonné depuis un petit bout. On ne peut pas vraiment blâmer les joueurs qui sont éliminés mathématiquement depuis milieu novembre. On parle du moment où la EGG line transportait le Canadien…

Il y a quand même des bons signes à Edmonton. Ils semblent avoir trouvé un gardien en Ben Scrivens et ils ont finalement quelques défenseurs de talent. Jeff Petry et Martin Marincin ne sont pas des gars très connus dans l’Est, mais ils font du gros travail à Edmonton.


DoucheFan // Des fans des Leafs attaquent la blonde de Reimer sur Twitter

Samedi soir, les Maple Leafs de Toronto ont perdu contre le Canadien. C’était la 4e défaite consécutive des Leafs qui sont en chute libre depuis la blessure à Jonathan Bernier. La cible des partisans, et du coach, est donc James Reimer qui fait bien derrière une équipe qui joue comme des pieds. Ceci étant dit, c’est tellement plus facile de blâmer le gardien…

On en a eu la preuve samedi soir alors que plusieurs fans s’en sont pris à April Reimer, la conjointe de James, sur Twitter. Les messages, tout aussi impolis les uns que les autres, parlaient d’une coupure du gardien, de la ECHL et de plusieurs autres sujets incluant, bien évidemment, la chambre à coucher.

Reimer

J’adore les réseaux sociaux. C’est en grande partie grâce à ça que je travaille où je travaile présentement, mais ce genre de message nous montre le côté sombre de Twitter, Facebook et compagnie. Ça donne la parole à des gens qui ne devraient pas nécessairement en avoir. On peut la dire chose de l’accès qu’ils ont à leur cible.

Cette liste est tout simplement remplie de DoucheFans. C’est ridicule de critiquer un athlète pour ces performances sur Twitter, mais c’est encore pire de s’attaquer à un membre de leur famille ou leur conjoint(e).

Via Twitter


Le CH bat les Maple Leafs et accentue son avance au classement

480084007_slide

Rene Bourque et Tomas Plekanec ont sorti d’une léthargie. Dans le cas du premier, il a amassé deux points (un but et une passe) et dans le cas du deuxième, un but. D’ailleurs, la fiche du CH est de 7-1-1 cette saison lorsque Bourque fait bouger les cordages.

Les Canadiens de Montréal ont vaincu les Maple Leafs de Toronto 4-3 au Centre Air Canada. Les hommes de Michel Therrien se forgent ainsi une avance de cinq points sur la formation torontoise.

Dans la victoire, le Tricolore a perdu les services de Lars Eller. Le joueur danois est blessé au bas du corps. Le club montréalais n’a pas donné plus de détails quant à la gravité de celle-ci.

But de Plekanec et Bergevin « célèbre »…

Pacioretty ouvre la marque

Bourque double l’avance des siens

Gionta redonne les devants au CH

Crédit photo : canadiens.com


Canadiens vs Maple Leafs : Bourque et Murray au détriment de White et Tinordi

jarred-tinordi

Rene Bourque et Douglas Murray seront réinsérés dans l’alignement face aux Maple Leafs de Toronto alors que Ryan White et Jarred Tinordi seront inactifs au moment de cette rencontre.

Michel Therrien a procédé à des changements de trios en vue du match opposant ses protégés à ceux de Randy Carlyle.

Bourque forme une ligne avec Alex Galchenyuk et Brian Gionta, mais l’entraîneur-chef du Tricolore a mentionné que Galchenyuk ne jouera pas nécessairement au centre.

Lars Eller, Alex Galchenyuk, George Parros, Dale Weise, Travis Moen, Brian Gionta, Ryan Whiteet Brendan Gallagher, Alexei Emelin, P.K. Subban, Mike Weaver, Andrei Markov, Douglas Murray et Jarred Tinordi étaient les joueurs qui se sont entraînés lors de la pratique optionnelle à Toronto.

Du côté des locaux, Dave Bolland pourrait être de retour dans la formation des siens face aux troupiers de Michel Therrien. Une décision d’avant-match sera prise dans son cas ce soir.

James Reimer défendra la cage de son équipe et il tentera de permettre à son club de remporter une première partie. Les Maple Leafs ont perdu leurs trois derniers matchs. Reimer sera opposé à Carey Price. Ce dernier avait connu une bonne soirée de travail contre les Blue Jackets de Columbus, mais les Canadiens s’étaient inclinés 3-2.

L’alignement des Canadiens

Pacioretty – Desharnais – Vanek
Brière – Plekanec – Gallagher
Bourque – Galchenyuk – Gionta
Moen – Eller – Weise

Markov – Emelin
Bouillon – Subban
Murray – Weaver

L’alignement des Maple Leafs

van Riemsdyk – Bozak – Kessel
Lupul – Kadri – Kulemin
Raymond – Bolland – Clarkson
Bodie – McClement – Orr

Gunnarsson – Phaneuf
Franson – Gardiner
Rielly – Gleason