Suivez 25stanley sur Facebook!

Les Maple Leafs veulent être actifs sur le marché des échanges cet été


À défaut de jouer en avril, mai ou juin, les Maple Leafs veulent être actifs cet été. Bien évidemment, ils ne pourront pas jouer, mais ils vont changer leur équipe via le marché des transactions. Du moins, c’est ce que Nick Kypreos a écrit jeudi soir.

Toujours selon l’insider de Sportsnet, tous les joueurs de l’équipe sont disponibles sauf Jonathan Bernier, Phil Kessel, Tyler Bozak et Morgan Rielly. On pourrait ajouter David Clarkson à cette liste puisqu’il n’y a aucune chance qu’il soit échangé à cause de son contrat. Ça veut dire qu’il y a des bons joueurs comme Dion Phaneuf, James Van Riemsdyk, Nazem Kadri et Jake Gardiner qui sont disponibles.

Je ne serais pas surpris si ces 4 joueurs étaient échangés pendant l’été, particulièrement si les Leafs veulent faire des transactions à tout prix. C’est clair que l’équipe de dirigeants en place sous-évalue ces 4 gars-là et il y aura certainement quelques DG intelligents qui vont en profiter pour améliorer leur équipe.

Le gars que je viserais si j’étais Marc Bergevin serait Jake Gardiner. Le défenseur de 23 ans est solide, mais Carlyle ne le faisait presque pas jouer cette année. Si jamais Markov quittait cette année, ce qui est de plus en plus possible, Gardiner ferait un bon remplaçant pour un prix pas mal plus abordable. C’est vrai qu’il est quelques coches en-dessous de Markov, mais il est capable de remplir un rôle de top 4 et c’est ce qu’on a besoin à Montréal. En plus, une première unité d’avantage numérique avec Gardiner et Subban serait incroyable.


Depuis 3 ans, il y a eu plus de matchs de séries à Los Angeles qu’au Canada


Cette statistique incroyable nous vient de Darren Haynes et ça ne prend même pas en compte la finale qui débute mercredi. Depuis 3 ans, Los Angeles a accueilli plus de matchs de séries (27) que le Canada au grand complet (26). Ce sera également la 2e fois en 3 ans, où l’on aura des séries avec plus de matchs à Los Angeles qu’au Canada.

La série finale de la Coupe Stanley sera la 11e série des Kings en 3 ans alors que les équipes du Canada n’en n’ont joué que 10 pendant la même période de temps (Montréal (4), Ottawa (3), Vancouver (2), Toronto (1)). C’est une statistique qui nous rappelle à quel point les Kings dominent depuis ce temps-là, mais aussi à quel point les équipes canadiennes ont de la difficulté à connaître du succès présentement.

Avant de faire la recherche, je ne savais pas que le Canadien était l’équipe qui avait joué le plus de rondes dans les 3 dernières années au Canada, mais pourtant c’est le cas. La barre n’est pas haute et la mauvaise gestion que l’on voit à Edmonton, Calgary, Winnipeg et Toronto n’aide pas vraiment le pays à gagner sa première Coupe en 20 ans.

C’est sûr que si on se compare aux Kings ou aux Blackhawks, c’est déprimant, mais quand on regarde nos voisins canadiens, on se rend compte qu’on n’est pas si pire que ça.


Le retour de Randy Carlyle est une bonne nouvelle pour les partisans du Canadien


La semaine dernière, les Maple Leafs ont annoncé le retour de Randy Carlyle. L’équipe lui a également offert une prolongation de contrat de 2 ans malgré le fait que ses assistants ne seront pas de retour. Les fans des Leafs n’étaient pas heureux, mais ceux du Canadien s’en foutaient pas mal.

Pourtant c’est une bonne nouvelle pour Montréal. En effet, Carlyle est un de ces entraîneurs qui n’a pas fait la transition avec le nouveau hockey qu’on joue dans la LNH et ça parait. En le gardant, les Maple Leafs semblent commettre une grave erreur et c’est tant mieux pour Montréal qui évolue dans la même division.

On le voit lorsqu’on regarde l’évolution des lancers au but par match des Leafs au cours des dernières années. Dans le graphique qui suit, la ligne rouge représente les lancers au but contre de Toronto, la ligne verte représente la moyenne de la ligue alors que la ligne bleue est celle des lancers de Toronto.

Leafs

Comme on peut le voir, les lancers des Leafs s’améliorent chaque saison, mais ils sont encore en bas de l’époque où Ron Wilson était l’entraîneur de l’équipe. Ils sont également en bas de la moyenne de la ligue, et pas juste un peu.

Toutefois là où on voit le problème, c’est lorsqu’on regarde les lancers accordés par les Leafs pendant l’époque Carlyle. Ça n’arrête pas d’augmenter et pendant la dernière saison, ça a été pathétique. Les Leafs accordaient à peu près 6 lancers de plus par match que la moyenne de la ligue.

Ça peut sembler peu, mais comme le taux de réussite moyen de la ligue est environ de 8%, on parle de 0,48 but par match. Dans une ligue où la différence est si mince entre les équipes, ce n’est pas une bonne nouvelle pour les Leafs si les dirigeants ont décidé de poursuivre dans cette direction.

Via Jeffler


Jason Spezza et Dion Phaneuf sur le marché des échanges

Kypreos

L’insider de Sportsnet, Nick Kypreos, a décidé de démarrer le bal des rumeurs de transaction dimanche soir. Pour ceux qui ne connaissent pas Kypreos, il sort moins de rumeurs que ses compétiteurs Lebrun, Dreger ou McKenzie, mais quand il en sort, c’est béton.

C’est cette réputation qui fait en sorte que son tweet de dimanche soir est si intéressant. Kypreos a écrit que les deux capitaines des équipes de l’Ontario sont présentement magasinés par leurs équipes respectives. Selon l’employé de Sportsnet, leurs équipes ne les magasinent que dans l’Ouest. On imagine que c’est le cas parce qu’ils ne veulent pas les revoir trop souvent dans une saison.

Le cas de Dion Phaneuf est assez intéressant puisque la prolongation de contrat qu’il a signé plus tôt cette saison entrera en vigueur la saison prochaine. Cette prolongation est d’une valeur de 49 millions et d’une durée de 7 ans.

Pour ce qui est de Spezza, il ne lui reste qu’une année à son contrat qui compte pour 7 millions sur la masse salariale, mais qui ne le paiera que 4 millions l’an prochain. Cela fait en sorte qu’une équipe voulant économiser et atteindre le plancher salarial pourrait être avantagé par ce contrat. Le capitaine des Sénateurs a également une clause de non-échange qui pourrait compliquer le tout.

Même si cette rumeur est fiable, il faut se rappeler que le marché des échanges ne s’alimentera pas immédiatement et qu’une conclusion d’un de ces dossiers avant le repêchage serait très surprenante.


Twitter réagit au retour de Randy Carlyle à Toronto


Jeudi après-midi, les Leafs ont annoncé le retour de Randy Carlyle derrière le banc de l’équipe. Malgré le renvoi de tous ses assistants-entraîneurs, l’équipe a décidé de lui donner une prolongation de contrat.

Cette nouvelle a frappé de plein fouet les fans des Leafs sur Twitter. Carlyle est probablement le coach le plus détesté par les blogueurs et les fans hardcore de son équipe et ça a paru. En tant que fan du Canadien, c’était tout simplement magnifique à regarder.

J’ai donc décidé de faire la même chose que pour Douglas Murray en prenant les tweets réagissant à la nouvelle dans l’heure suivant l’annonce. Toutefois, comme il y avait vraiment plus de tweets pour Carlyle que pour Murray, je me suis limité à ceux qui sont atterris dans mon feed. Ça donne quand même 70 tweets de fans des Leafs qui sont désespérés et de fans des 29 autres équipes qui sortent le pop-corn et qui regardent les Leafs se tirer dans le pied.


Les Maple Leafs ont décidé de garder Randy Carlyle


Après une autre saison sans séries et une équipe qui s’est fait dominer toute l’année, la majorité des fans des Leafs espéraient un changement d’entraîneur-chef. Des rumeurs qui envoyaient Mike Babcock derrière le banc de leur équipe les avaient énervé. Malheureusement pour eux, il semble que les Leafs aient décidé de garder Randy Carlyle.

Selon ce que Darren Dreger, l’insider de TSN et le cousin du DG des Leafs, a tweeté jeudi, le fait que Carlyle n’ait pas encore été renvoyé indique qu’il devrait être de retour derrière le banc l’an prochain.

Dreger est pas mal le gars le mieux plogué avec l’équipe et s’il le dit, c’est que c’est vrai. C’est donc dire que l’arrivée de Shanahan comme président de l’équipe n’aura pas amené les changements que les fans auraient souhaité.

C’est une excellente nouvelle pour le Canadien puisque plusieurs indicateurs nous montrent que Carlyle est un mauvais entraîneur et que les Leafs auraient terminé dans la cave si ce n’était pas du fait que Jonathan Bernier a été excellent devant le filet des siens. Si Bernier revient sur Terre l’an prochain, Toronto est dans une mauvaise situation.

AJOUT : Les Maple Leafs ont officialisé le retour de Carlyle, mais ont laissé aller 2 entraîneurs-adjoints. Ils ont également prolongé le contrat de Carlyle.


Mike Babcock derrière le banc des Maple Leafs en 2014-2015?

babcock

Mike Babcock, entraîneur-chef des Maple Leafs en octobre prochain, c’est impossible right? Peut-être pas. Babcock n’a qu’une année à son entente avec les Wings et selon Nick Kypreos, un insider de Sportsnet, il est possible que l’entraîneur de Team Canada à Sotchi puisse se retrouver à Toronto l’an prochain.

Voici un compte-rendu du passage de Kypreos à la radio mardi soir où il parlait de cette possibilité.

Babcock

Babcock 1

Babcock 2

Babcock 3

Babcock 4

Babcock 5

Babcock 6

Babcock 7

Babcock 8

Babcock 9

Babcock 10

Donc, Kypreos ne dit pas que ça va arriver, mais dit que c’est possible. Selon l’insider de Sportsnet, Babcock ne voudra pas coacher avec une seule année à son contrat et sur le marché, il serait capable d’obtenir plus de 3 millions par année, ce qui est pas mal pour un entraîneur. Toutefois, Kypreos a ajouté que Tim Leiweke sera prêt à payer, lui qui l’a déjà prouvé avec le Toronto FC et le groupe d’équipes sportives qu’il dirigeait à Los Angeles.

Par contre, contrairement à ce qu’on pourrait penser, Brendan Shanahan et Mike Babcock ne sont pas les plus grands admirateurs l’un de l’autre et si Babcock devait arriver à Toronto, ce serait un geste de Leiweke et non de Shanahan.

Également, le fait que Babcock ait encore un contrat d’un an avec les Wings serait certainement un problème puisque même si Babcock ne veut pas vivre ça, Detroit n’est pas reconnu comme une équipe qui laisse aller ses dirigeants facilement. De plus, les Leafs n’ont pas encore pris de décision dans le cas de leur entraîneur-chef, Randy Carlyle.

Tout de même, si le scénario de Babcock à Toronto en octobre 2014 semblait ridicule il y a quelques semaines, c’est de plus en plus probable et ce ne serait pas une bonne nouvelle pour ceux qui aiment détester les Leafs.


Brendan Shanahan sera nommé comme président des Maple Leafs


C’est Damien Cox qui a la confirmation dans le Toronto Star alors que Bob McKenzie a confirmé le tout. Brendan Shanahan quittera son poste avec la LNH dès demain pour rejoindre les Leafs en fin de semaine. La conférence de presse pour officialiser le tout aura lieu lundi après que la saison de l’équipe soit terminée.

Le poste de Shanahan avec les Leafs sera celui de Président selon Cox. Selon ce qu’on entend depuis quelques jours, cette arrivée voudrait dire que le DG de l’équipe, Dave Nonis, soit en sécurité avec l’équipe. En effet, Darren Dreger a répété à plusieurs reprises que Shanahan n’aurait pas pris cet emploi pour mettre Nonis dehors alors qu’il a un immense respect pour lui. Toutefois, rien n’est officiel de ce côté et il faudra voir si l’ancien joueur des Wings, des Rangers, des Blues et des Devils changera d’idée d’ici là.

Ce passage mettra fin au règne de Shanahan à la tête du département de sécurité des joueurs de la LNH. La ligue va surement tenter de trouver son remplaçant rapidement ou au moins mettre en place un gars par intérim le temps des séries où le département a toujours quelques suspensions à appliquer. Mike Murphy et Kris Draper pourraient certainement être parmi les candidats pour occuper ce poste, du moins temporairement.


Brendan Shanahan avec les Maple Leafs?


C’est Nick Kypreos qui a lancé cette bombe mercredi après-midi et même si on n’avait pas besoin de confirmation, McKenzie et Dreger l’ont fait en début de soirée. Tim Leiweke, le président qui s’occupe du groupe de propriétaires des Leafs, aurait approché Brendan Shanahan pour lui offrir un poste avec l’équipe. Ce poste serait supérieur à celui de DG de l’équipe.

Shanahan est avec la ligue depuis un bon moment et on ne sait pas s’il a de l’intérêt pour l’emploi, mais il vient d’une banlieue de Toronto et si jamais il voulait faire le passage dans une équipe de la LNH, Toronto serait certainement une destination logique.

Selon Dreger, Shanahan est intéressé par l’emploi, mais ça ne veut pas dire qu’il va le prendre. En effet, il a beaucoup de respect pour Dave Nonis, qui est présentement le DG de l’équipe, et il ne voudrait pas devenir son patron sans que ce dernier le veuille. Toutefois, il se pourrait que l’équipe ait déjà renvoyé Nonis avant d’engager Shanahan pour que celui-ci puisse faire son choix.

Ron Hextall

Shanahan n’est pas le seul que les rumeurs envoient à Toronto. Jeff Marek, de Sportsnet, a mentionné qu’il y avait plusieurs murmures qui parlaient de Ron Hextall comme futur DG des Leafs. Hextall est présentement assistant-dg avec les Flyers de Philadelphie.

Maintenant que Philly s’est relevé, l’emploi de Paul Holmgren est pas mal plus en sécurité, ce qui veut dire qu’Hextall aura encore un long moment à attendre avant d’avoir sa chance. Pendant ce temps à Toronto, Nonis pourrait être renvoyé, ce qui pourrait faire en sorte que le poste de DG soit libre.

Il y a des connexions à Toronto pour Hextall puisque Tim Leiweke était son patron à Los Angeles jusqu’à l’an passé et Leiweke ne déteste pas ramener des gars de L.A. dans sa formation à Toronto. C’est une autre possibilité qui est bien présente à Toronto où ça devrait braser cet été.


Phil Kessel dit à Dion Phaneuf de se la fermer

Ça va mal à Toronto! Les Leafs vont manquer les séries et on commence à chercher des responsables. Si les candidats les plus populaires sont Randy Carlyle et Dave Nonis, d’autres excuses commencent à faire surface. La dernière est une théorie qui dit qu’il y avait un manque d’esprit d’équipe.

Cette théorie est appuyée par un vidéo qui commence à faire surface sur le web malgré le fait qu’il ait été tourné le 28 mars. C’est un vidéo où avant un avantage numérique, on voit Phil Kessel dire à Dion Phaneuf de se fermer la gueule peu poliment.

Bien évidemment, ce vidéo va faire le tour du web et c’est normal, mais de là à dire qu’il y a une mauvaise esprit d’équipe, chez les Leafs, c’est n’importe quoi. Les gars se disent souvent de la fermer et ce n’est pas parce qu’un des deux joueurs étoiles de l’équipe le dit à l’autre qu’il y a un problème. Le fait est que les Leafs se sont faits transporter par Jonathan Bernier toute l’année et qu’il y a des limites à ce qu’un gardien peut faire. Toronto a atteint cette limite et maintenant ils vont aller jouer au golf.