Patric Hornqvist a félicité Jonathan Bernier après la prolongation entre les Leafs et les Penguins

Bernier

Le meilleur match de la soirée dans la LNH était entre les Maple Leafs et les Penguins. Ce sont les représentants de Toronto qui ont remporté cette rencontre remplie d'opportunités des deux côtés par la marque de 3-2 en fusillade.

Les deux gardiens ont très bien fait dans ce match. Matt Murray a volé les Leafs à plusieurs reprises tandis que Jonathan Bernier, qui obtenait un départ inattendu à cause d'un problème médical de James Reimer, s'est mérité la première étoile grâce à ses 39 arrêts. La performance du gardien des Leafs a frustré les Penguins tout au long du match et un attaquant de Pittsburgh a tenu à féliciter Bernier pour ses efforts.

Après la prolongation, Patric Hornqvist s'est retrouvé devant le filet de Toronto et il a donné une petite tape sur le casque du cerbère avant de lui faire part de sa frustration. D'ailleurs, Hornqvist a lâché un bon sacre après cette conversation pour démontrer son état d'esprit plus clairement. 4 de ses lancers ont été stoppés par Bernier dans ce match.


L’accalmie dans l’horaire du Canadien s’en vient sous peu

Plusieurs facteurs peuvent expliquer le mois de décembre extrêmement difficile que le Canadien vient de connaître (les blessures, les gardiens, le manque d'attaque, etc...), mais un facteur rarement mentionné même s'il est bien connu est le calendrier éreintant du Canadien pendant ce mois.

Le Tricolore est présentement au milieu d'un voyage de 8 matchs et ils ne jouent pas contre des pieds de céleri. En comptant le match des Panthers ce soir, 10 des 14 matchs du Canadien en décembre ont été contre des formations occupant présentement une place en séries. Les Jackets, les Hurricanes, les Sharks et le Lightning sont les seules équipes qui ont joué contre le Canadien pendant ce mois et qui manqueraient le tournoi printanier s'il commençait aujourd'hui.

D'ailleurs, selon Hockey-Reference, le Canadien a le 4e horaire le plus difficile de la ligue depuis le début de la saison. Les Leafs, les Wings et les Jets sont les seuls à avoir affronté des meilleurs adversaires que Montréal jusqu'à maintenant cette année.

Heureusement, ça veut dire que le retour du balancier est imminent et le Canadien sera récompensé pour cet horaire compliqué entre le 20 janvier et le 21 février. Montréal jouera 12 matchs pendant cette période et ils n'affronteront qu'une équipe qui occupe présentement une place en séries (Coyotes).

Comme ça coïncide avec le retour prévu de Carey Price, ce sera une occasion exceptionnelle pour le Canadien, qui pourrait très bien bâtir une séquence de victoires s'ils ne s'abaissent pas au niveau de compétition de leurs adversaires. Lorsque Marc Bergevin a dit qu'il ne fallait pas paniquer lundi, il avait sûrement cette séquence en tête puisque c'est certainement une bonne carte à avoir dans son jeu dans une course aux séries ou pour le titre de la division.

L'horaire du Canadien pendant cette séquence

Horaire


Les Sabres et le Lightning auraient parlé d’un échange Stamkos-Eichel cet été

Les Maple Leafs affronteront le Lightning mardi soir, ce qui veut dire qu'il reste encore quelques heures avant que la folie Steven Stamkos qui affecte présentement Toronto se dissipe pour quelques semaines. Elle refera surface à la date limite des transactions, mais avec une semaine de congé, les journalistes sur le beat de l'équipe ont eu en masse de temps pour alimenter le dossier depuis le dernier match des Leafs mardi dernier contre les Devils.

D'ailleurs, les derniers développements dans ce dossier sont venus d'un journaliste sur le beat des Leafs. En fin de soirée dimanche, James Mirtle, du Globe & Mail, a écrit que si l'on se fie aux discussions dans les coulisses de la ligue, l'option la plus probable est celle où Stamkos testera le marché des agents libres cet été.

Mirtle explique cette situation avec la relation entre Stamkos et son coach. Il y a un désaccord évident par rapport à son utilisation à l'aile au lieu de sa position naturelle au centre et certaines sources du journaliste du Globe & Mail lui ont confié que les deux ne se parlaient que très rarement et que ce ne serait pas la seule relation du genre à Tampa.

Le journaliste a noté le court délai entre la prolongation de contrat de Jon Cooper (le 4 décembre), qui aurait été un message envoyé à Stamkos et son like "accidentel" d'un tweet de TSN qui parlait de la possibilité de sa signature à Toronto (le 9 décembre), qui pourrait être vu comme sa réponse...

Bref, on dirait bien que Stamkos deviendra l'un des plus gros agents libres dans l'histoire de la LNH. Par contre, selon Mirtle, ça ne surprendrait pas Tampa Bay, qui aurait même essayé de l'échanger cet été avant que sa clause de non-mouvement entre en jeu.

Selon Mirtle, avant le repêchage, le Lightning aurait discuté d'une transaction avec les Sabres qui aurait inclus le 2e choix du repêchage (qui leur a permis de repêcher Jack Eichel). L'échange aurait échoué parce que les Sabres voulaient s'entendre avec Stamkos sur un nouveau contrat avant de compléter le tout, ce qui a peu de sens pour l'attaquant, qui aura plus d'options sur le marché cet été.

Les Flames auraient également contacté le Lightning à ce propos, mais c'était pendant l'été, donc Stamkos avait sa clause de non-mouvement et ça n'avait pas été trop loin. Elliotte Friedman avait également parlé de ces négociations plus tôt cette saison.

C'est une situation plutôt compliquée pour le Lightning puisqu'on dirait de plus en plus qu'il s'agit de leur dernière saison avec Stamkos. Normalement, ça leur donnerait une dernière chance optimale d'y aller pour la Coupe Stanley, mais ils n'occupent même pas une place en séries présentement (11e position à 3 points des séries).

En plus, ils ne peuvent pas abandonner puisque la clause de non-mouvement de Stamkos complique son statut de joueur de location si c'est le chemin que l'organisation décide d'adopter à un moment donné cette saison.

D'ailleurs, ce n'est pas trop surprenant de voir que Steve Yzerman ait déjà dit qu'une transaction d'importance était improbable cette saison. Il va sûrement tenter sa chance avec ce noyau et espérer que sa profondeur lui permettra de combler la perte de Stamkos, qui est imminente si les rumeurs ont raison.


Le 2e jeu blanc de suite de Jonathan Bernier nous rend aussi joyeux que les photos Summum de sa fiancée

CVbhI2vUkAA4xm5

S'il y a une chose qui m'impressionne chez les athlètes professionnels c'est bien leur capacité de se relever. Il y a des athlètes qui tombent au combat et qui ne se relèvent jamais (parenthèse UFC, je me demande tellement comment Ronda Rousey va rebondir), alors que d'autres virent le vent de bord en 2 secondes. Jonathan Bernier nous a prouvé ce weekend qu'il maîtrise parfaitement la « dureté du mental. »

Après avoir accepté d'aller faire de l'autobus dans la AHL, il a réalisé un jeu blanc à son premier match avec les Marlies vendredi soir. 22 arrêts. Dimanche, le même scénario s'est reproduit. Bernier a été parfait avec 21 arrêts. 2 matchs. 2 victoires. 2 jeux blancs.

Je me mets dans la peau de Jonathan Bernier 2 minutes et je me dis que ça devait tellement être dur pour l'ego de se faire proposer d'aller jouer dans les mineurs. Il a 27 ans. Il évolue dans la NHL depuis des années. Je me demande si ses patrons oseront faire la même chose avec leur ego et avouer qu'ils ont eu tort de le blâmer pour les insuccès de l'équipe. Bernier a 8 défaites en autant de matchs cette saison avec les Leafs, mais son équipe à juste 9 victoires. La réalité de cette situation: les Maple Leafs sont pourris et Jonathan Bernier n'est pas le responsable.

En passant, si vous êtes fan de Bernier, vous pouvez vous procurer des items de sa collection de vêtements afin d'amasser des fonds pour une oeuvre de charité. Détails sur playerstamped.com.

***

Martine Forget x Summum

s132_covergirl_v_06__full_wm_lb
s132_covergirl_v_04__full_wm_rb

Pendant que j'y suis avec Bernier, je suis tombé là-dessus au dépanneur. Sa blonde Martine Forget est à la une du magazine Summum. Solide shape de plage pour cette maman. Les autres photos sont ici.

 


Jonathan Bernier ira jouer quelques matchs dans la AHL

Les Leafs ont une situation assez intéressante devant le filet. Après avoir signé un contrat de 2 ans cet été, Jonathan Bernier n'est plus capable de gagner un match (fiche de 0-8-1 cette saison). Pendant ce temps-là, James Reimer est un des meilleurs gardiens de la LNH alors que Garret Sparks domine dans la AHL en plus de blanchir l'adversaire lors de son seul départ dans la LNH.

Sparks a eu cette chance parce que James Reimer s'est blessé la semaine dernière. Le gardien semble être sur le point de revenir et si son test médical qui suivra la pratique mercredi est correct, il sera le substitut de Sparks mercredi avant d'obtenir le départ jeudi.

Ça ne laisse plus de place à Jonathan Bernier, qui s'en ira dans la AHL pour un séjour de conditionnement. Les Leafs s'attendent à ce qu'il joue 4 matchs en 10 jours pour qu'il puisse retrouver son éclat devant le filet. Ce sera ses premiers matchs dans cette ligue depuis 2010.

L'aspect mental est incroyablement important devant le filet, donc ce séjour est parfait pour lui. Il échappera à la pression stupide qui accompagne toujours les Leafs et il fera face à de la compétition inférieure. En plus, au lieu de jouer pour une équipe de dernière place, il sera le gardien d'une des meilleures formations de la ligue. Ce sont les conditions idéales pour se rebâtir une confiance.

On ne sait pas quel est le plan par la suite, mais comme Reimer est agent libre sans restriction à la fin de la saison, les Leafs vont devoir prendre une décision assez rapidement. Si Bernier peut recommencer à jouer à la hauteur de son talent, il rendra leur décision assez facile tout en leur permettant d'aller chercher un autre choix au repêchage en échangeant Reimer, qui est en train de prouver qu'il peut être un gardien partant dans cette ligue.


Garret Sparks était ému après avoir fait sa place dans le livre des records des Leafs

Sparks

Comme ils sont encore dans leur perpétuelle reconstruction, les fans des Leafs connaissent une saison plutôt difficile. Au moins, ils ont eu droit à une pause dans leur misère lundi soir lorsque Garret Sparks leur a donné une très bonne raison de sourire en blanchissant les Oilers d'Edmonton à son premier départ dans la LNH. Sparks est le premier gardien dans l'histoire de la franchise à obtenir un blanchissage lors de ses débuts dans la LNH.

C'est la continuité d'une belle histoire pour le choix de 7e ronde du repêchage de 2011. Il a passé la majorité de la saison dans la ECHL l'an passé et il a le 2e meilleur % d'arrêts dans la AHL cette année.

C'est cette bonne performance qui lui a valu un rappel lorsque James Reimer s'est blessé et la malchance qui suit Bernier depuis le début de la saison lui a donné une chance de faire ses débuts dans la LNH lundi soir. Il en a pleinement profité avec son blanchissage et si Reimer n'est pas prêt à revenir au jeu à temps, Sparks sera le partant des Leafs contre les Jets mercredi.

Bien évidemment, le blanchissage de Sparks lui a permis d'obtenir la première étoile lundi soir et il était visiblement émotionnel lors de l'entrevue qui vient avec l'obtention de cet honneur. Lorsque l'animatrice lui a annoncé qu'il était le 1er gardien dans l'histoire des Leafs à réussir ce qu'il venait d'accomplir, il a cédé à l'émotion et il s'est mis à pleurer.

Le gardien a remercié l'animatrice, qui a mis fin à l'entrevue en donnant une autre chance aux fans de Toronto de féliciter leur nouveau héros. Les cerbères ont le don d'être séquentiel, donc on ne sait pas combien de temps l'histoire d'amour entre Sparks et Toronto durera, mais en attendant, c'est une belle histoire pour des fans qui en ont bien besoin.


Les Maple Leafs ont engagé un autre blogueur

bourne

Les Maple Leafs de Toronto évoluent dans le plus gros marché médiatique de la ligue. Souvent, ça leur nuit puisque ça éloigne les agents libres et que ça peut irriter le personnel lorsque l'équipe connait des mauvais moments (comme ce fût souvent le cas au cours des dernières années).

Par contre, l'an passé, ils ont transformé cet inconvénient en avantage lorsqu'ils ont engagé quelques blogueurs pour leur département des stats avancées. L'organisation a poursuivi dans cette lancée récemment alors qu'ils ont engagé Justin Bourne, qui a écrit pour Puck Daddy et qui travaillait pour The Score depuis 2011. Il sera le coach vidéo des Marlies.

Comme tu peux t'en douter avec la photo ci-dessus, Bourne n'était pas n'importe quel blogueur. Il est le fils de Bob Bourne, qui a gagné 4 Coupes Stanley avec les Islanders dans les années 80. Bourne a joué au niveau universitaire pour Alaska-Anchorage avant de passer quelques saisons dans la ECHL où il a joué pour 4 formations.

Il a également participé à 16 rencontres de la AHL pour le club-école des Islanders en 2007-08. Sa carrière de joueur a pris fin en 2009 et c'est à ce moment-là qu'il s'est concentré sur l'écriture. Au cours des dernières années, il s'est fait connaître pour son travail dans l'analyse des systèmes des équipes de la LNH et c'est probablement ce qui lui a permis d'obtenir cet emploi.

C'est un embauche intelligent des Leafs, qui commencent finalement à utiliser les ressources qui leur sont disponibles, tant au niveau financier qu'humain. C'est toutefois une lourde perte pour ceux qui aimaient le travail de Bourne. Si ce genre de travail t'intéresse, Reddit a recensé quelques-uns des meilleurs textes du nouvel employé des Leafs ici.


Classement annuel de Forbes sur la valeur des équipes : les Canadiens devancent les Leafs!

Rangers, Canadiens, Leafs

Le magazine Forbes a publié son classement annuel par rapport à la valeur des équipes de la Ligue nationale de hockey.

Les Rangers de New York (1 200 000 000 $) trônent au sommet du palmarès, devant les Canadiens de Montréal (1 175 000 000 $). Les Maple Leafs de Toronto (1 150 000 000 $) ont glissé au troisième échelon.

Les Blackhawks de Chicago sont au quatrième rang avec une valeur de 925 000 000 $.


Vidéo // Ray Ferraro était sans mot après ce qu’il croyait être le 1er but de son fils avec les Bruins

Ferraro

Après avoir été réclamé au ballottage par les Bruins dimanche, Landon Ferraro jouait un 1er match dans son nouvel uniforme lundi soir contre les Maple Leafs. Le hasard a bien fait les choses puisque c'était son père, Ray, qui était à l'analyse de ce match pour le diffuseur régional des Maple Leafs, TSN.

Cet adon a créé un beau petit moment de télé en 2e période alors que Landon semblait avoir marqué le 3e but des siens. Il avait créé le revirement avant de remettre la rondelle à Brad Marchand, qui a tiré au filet. Ferraro a foncé vers le but et il semblait avoir touché au disque alors que celui-ci se faufilait derrière James Reimer.

Au lieu d'embarquer immédiatement après la description de Gord Miller comme il le ferait habituellement, Ray Ferraro a pris quelques secondes pour apprécier le moment. Le descripteur lui a alors dit qu'il avait le droit d'être un père pendant ces quelques instants. Lorsque la reprise a commencé à rouler, Ferraro a blagué en disant que c'était le plus beau but qu'il avait jamais vu.

Par la suite, il s'est mis à analyser le but comme si de rien était et c'est à ce moment-là qu'il s'est rendu compte que son fils n'avait pas touché au disque et que c'était donc le but de Marchand. Au moins, en ayant créé le revirement, Landon s'est mérité son premier point dans l'uniforme de Boston.

Peu importe ce qui est indiqué sur la feuille de pointage, c'était un très beau moment de télévision et c'est bien de voir que Ferraro a pu pleinement profiter de l'accomplissement de son garçon avant de le passer en entrevue après la 2e période.


Alex Burrows et Jonathan Bernier lancent une plateforme unique pour leurs fans

Screen shot 2015-11-19 at 1.00.44 PM
Fille-Burrows

La tendance chez les athlètes professionnels de se rapprocher de leurs fans tout en contrôlant leur image continue s'accentuer. Au-delà du simple Twitter, des joueurs comme Derek Jeter avec www.playerstribune.com ou PK Subban avec www.pkjersey.com innovent afin de créer du contenu exclusif, de faire vivre des expériences uniques ou d'amasser des fonds pour des oeuvres de charité.

Aujourd'hui, on apprend que le joueur des Canucks de Vancouver Alex Burrows ainsi que le gardien des Maple Leafs de Toronto Jonathan Bernier ont décidé de s'impliquer encore plus auprès de leur communauté.

En collaboration avec d'autres joueurs (leur identité sera dévoilée prochainement), Burrows et Bernier ont lancé la plateforme PlayersStamped. Il s'agit d'un site transactionnel créé par les joueurs, pour les fans.

Chaque joueur qui s'implique dans ce projet peut créer sa propre ligne de vêtement: tshirt, casquette, hoodie, etc. Les fans de ces joueurs peuvent acheter leurs produits et évidemment, les revenus vont à des oeuvres de charité.

Alex Burrows x Canuck Place Children Hospice

Burrows-profits-504x504-FR

Par exemple, Alex Burrows, qui est maintenant papa 3 fois, est associé à Canuck Place Children's Hospice. Il s'agit d'un endroit qui aide et supporte les enfants à finir leurs derniers jours en paix. Je respecte tellement les gens qui travaillent et gère ce centre d'aide aux enfants.

***

Jonathan Bernier x SickKids

Bernier-profits-504x504-FR

Du côté de Jonathan Bernier, l'argent amassé par la vente de ses casquettes et tshirts sera remis à la fondation SickKids.

Je trouve ce concept, développé par l'entreprise montréalaise SEM (Sport Entertainment Marketing), fabuleux. C'est un gros win-win. Les partisans peuvent s'identifier plus que jamais à leurs joueurs favoris, tandis que l'athlète peut redonner à la communauté de son choix.

Pour plus de détails, vous pouvez consulter le site officiel www.playerstamped.com ou les suivre sur les réseaux sociaux Twitter, Facebook et Instagram.