Suivez 25stanley sur Facebook!

La remontée de Jonathan Toews n’a pas été suffisante pour les Hawks

On ne croyait plus trop aux chances des Blackhawks en première période alors que les Ducks avaient une avance de 3 buts avant même le premier lancer de Chicago. Par contre, malgré ce début de match catastrophique, les Hawks ont trouvé le moyen de forcer une prolongation grâce au jeu inspiré de Toews en fin de partie.

Alors qu’il restait un peu moins de 2 minutes à faire au match et qu’Anaheim avait une avance de 4-2, Toews a réduit l’écart avec un boulet de canon qui ne laissait aucune chance à Andersen. C’était toutefois une autre histoire pour le but égalisateur alors que le capitaine des Hawks a lancé la rondelle à partir du coin de la patinoire.

Le gardien n’était pas prêt et son patin a redirigé la rondelle dans le filet pour forcer une prolongation. Ces 2 buts sont venus dans un intervalle de 72 secondes. La période supplémentaire a toutefois été de courte durée puisque Matt Beleskey a marqué le but gagnant après seulement 45 secondes de jeu.

Ce but permet aux Ducks d’éviter de faire face à l’élimination malgré le fait qu’ils n’ont toujours pas perdu en temps réglementaire au cours de ces séries. Il permettra aussi à Frederik Andersen de dormir un peu mieux avant le 6e match.

Les 2 buts de Toews en 72 secondes

Le but gagnant de Beleskey


Notre pari précis pour le 5e match de la série Ducks/Hawks

La série entre les Blackhawks et les Ducks nous offre probablement le meilleur hockey de la saison et si l’on se fie à une statistique assez incroyable, on ne pourrait avoir droit qu’à seulement deux autres matchs entre ces deux formations avant la fin de la série.

Depuis l’arrivée du noyau de l’équipe (Toews, Kane et Keith), c’est la 8e fois que les Hawks se retrouvent dans une série qui est égale après 4 matchs. Jusqu’à maintenant, ces joueurs ont une fiche parfaite dans cette situation. En effet, depuis leur arrivée, les Blackhawks ont une fiche de 14-0 dans les 5es et 6es matchs lorsque le score d’une série est de 2-2.

On peut donc dire que les gars sont assez confortables dans cette situation et qu’ils ne paniqueront pas. On ne peut pas dire la même chose des Ducks d’Anaheim, dont la majorité des joueurs jouent à ce stade-ci des séries pour la première fois de leur carrière. Même des gars comme Getzlaf et Perry, qui ont une Coupe à leur palmarès, occupent des rôles pas mal plus importants que lors de leurs derniers matchs de cette envergure.

Les joueurs d’Anaheim savent que le 5e match est crucial dans cette série puisqu’une défaite les placerait au dos du mur à Chicago, ce qui est loin d’être une position idéale. Ce n’est pas pour rien que Boudreau pense à des changements possibles pour son alignement.

De l’autre côté, les Hawks sont littéralement parfaits dans ces circonstances jusqu’à maintenant dans leur carrière, donc ils savent ce qu’ils font. Cette expérience vaut même la peine de tenter notre chance sur Mise-O-Jeu.

Chicago

La perfection des Hawks dans cette situation fait en sorte que le choix de Chicago en temps réglementaire semble être le plus logique pour le match de ce soir. Ceci étant dit, comme les Ducks n’ont toujours pas perdu en temps réglementaire pendant les séries de 2015, ce n’est peut-être pas une mauvaise idée de te couvrir en mettant un peu d’argent sur Chicago en prolongation.

Ce serait logique d’avoir peur de la fatigue des défenseurs des Hawks alors que Timonen et Cumiskey ne jouent presque pas. Par contre, comme on le voit en regardant le temps de glace de Nick Leddy en 2013 et en 2014, les gars du top 4 sont en terrain connu à ce niveau-là aussi et ils devraient être capables de continuer ce train d’enfer.

P.-S. Pour placer un pari sur ce match, consultez le site de Mise-O-Jeu en cliquant ici.


Kopitar, Bergeron et Toews sont les finalistes pour le trophée Frank J. Selke

Bergeron

La LNH a annoncé les finalistes pour le trophée Frank J. Selke mercredi soir. Ce trophée est remis au meilleur attaquant défensif de la LNH. Cette année, les finalistes sont Patrice Bergeron (Bruins), Jonathan Toews (Blackhawks) et Anze Kopitar (Kings)

Depuis 2008, seulement 4 joueurs ont remporté ce trophée. Ces 4 gars sont Pavel Datsyuk (2008, 2009, 2010), Patrice Bergeron (2012,2014), Ryan Kesler (2011) et Jonathan Toews (2013). C’est donc clairement un trophée dont les votes sont basés sur la réputation principaux candidats et qui est toujours remis à un centre qui est élite, mais qui ne domine pas en zone offensive. Le joueur des Kings est le seul du groupe qui pourrait gagner pour la première fois. Ça l’aidera peut-être pour les journalistes, qui aiment toujours récompenser les joueurs pour leur historique et non seulement la saison.


Jonathan Toews et Patrick Kane s’affrontent dans le dernier vidéo GoPro de la LNH

Kane

Après une compilation, un attaquant, un défenseur et un gardien, la LNH a décidé de faire un montage GoPro avec deux coéquipiers des Blackhawks de Chicago; Patrick Kane et Jonathan Toews. Comme ce fût le cas pour les autres joueurs étoiles, les deux gars ont profité des nouveaux angles de caméra pour montrer leurs feintes qu’il n’ont pas le temps de faire dans un match.

On reste toutefois sur notre appétit en ce qui concerne Patrick Kane puisqu’on sait qu’il est spectaculaire avec la rondelle et ça aurait été cool de profiter de ces angles pour encore mieux apprécier son maniement de rondelle.

Ceci étant dit, comme ils étaient deux sur la glace, ils ont pu jouer un peu de 1 contre 1 et ça donne quelque chose de vraiment intéressant. Bien évidemment, ils n’y vont pas à 100%, particulièrement en défense, mais avec leur talent, on n’a pas besoin de se rendre à ce niveau d’effort pour que ce soit spectaculaire.


Tomas Plekanec, un possible finaliste pour le trophée Selke?

Price Plekanec

Pendant l’absence de Pekka Rinne, Carey Price est en train de se positionner comme le favori pour le trophée Vezina et comme un excellent candidat pour le trophée Hart. Son vol pour Las Vegas est pratiquement assuré et il pourrait être rejoint par un coéquipier.

Rob Vollman, d’ESPN, a étudié la course pour le trophée Selke et il s’est rendu compte que Tomas Plekanec a une chance d’être parmi les trois finalistes. Ce sera difficile puisqu’il y a trois grands favoris pour le titre (Bergeron, Toews et Datsyuk), mais c’est possible que Plekanec se faufile comme finaliste. Ceci étant dit, il n’a pas vraiment de chance de le gagner.

Vollman a confirmé ça en regardant les 27 finalistes pour le trophée depuis le lock-out de 2005. Il a trouvé 6 critères qui englobent tous ces finalistes sauf un (Mike Fisher en 2006). Bergeron est le seul qui excelle partout et si l’on se fie seulement à ces critères, le centre du Canadien se classe au 5e rang, étant solide dans 4 des 6 critères et en ne se faisant pas trop déclasser dans les deux autres. Sans surprise, les 4 gars devant lui sont les candidats habituels et Ryan Kesler.

Voici les 6 critères de Vollman :

1. Jouer pour une bonne équipe défensive
2. Le succès sur les mises au jeu
3. Un joueur important sur le désavantage numérique
4. Une certaine production offensive
5. Joue contre les meilleurs trios adverses
6. Bonne réputation

Les deux critères qui font mal à Plekanec sont le succès sur les mises au jeu et la bonne réputation. Ce n’est pas que le centre du Canadien est mauvais sur les mises au jeu (51,3%), mais il n’est pas au niveau de Bergeron (58,9%), Toews (56%) ou Datsyuk (55%). Ce n’est donc pas catastrophique, mais les mises au jeu sont une des statistiques les plus regardées par les journalistes lorsqu’ils votent et cet écart lui coûtera plusieurs votes.

La réputation de Plekanec n’est également pas au niveau des autres. Toutefois, c’est en train de s’améliorer puisqu’il a terminé au 7e rang du vote pour le Selke la saison dernière.

Ironiquement, c’est Carey Price qui pourrait aider Plekanec à venir avec lui à Vegas. Un des avantages de Plekanec par rapport à la majorité de ses rivaux est la prestation défensive du Tricolore. Le Canadien est présentement au 3e rang de la LNH au niveau de la moyenne de buts alloués par match à 2,33, ce qui place Plekanec en meilleure position que Bergeron (les Bruins sont 7es), Datsyuk (les Wings sont 8es) et Kesler (Anaheim est 11e). Seul Toews joue pour une meilleure équipe défensive à Chicago. Bien évidemment, cette position est grâce à Price et les voteurs le prendront probablement en compte.

Ceci étant dit, Plekanec participe à un plus grand % de mises au jeu défensives que le reste des candidats principaux (sauf David Backes), donc on pourrait argumenter qu’il a quand même un gros rôle à jouer dans les succès défensifs du Tricolore.

Si jamais Plekanec fait mieux au cercle des mises au jeu en 2e moitié de saison et qu’un joueur ou deux connait un ralentissement ou pire, une blessure, le centre du Tricolore a des chances de devenir finaliste.

Il ne sera jamais favori pour le trophée et il ne risque pas de le gagner éventuellement, mais si l’on se fie aux critères historiques, les chances de le voir à Vegas sont probablement plus hautes que ce qu’on pourrait croire.


Vidéo // Des vedettes de la LNH s’amusent avec des GoPro

Subban

Avant le début de la saison, la LNH a réservé une heure de glace au New Jersey. Ils ont ensuite amené quelques vedettes de la ligue (Toews, Kane, Crosby, Subban, Oshie, Parise, Lundqvist, Rask et Bergeron) qu’ils ont équipés de GoPro et ils les ont fait jouer contre d’autres joueurs portant également des GoPro.

Ça donne un vidéo 3 minutes et 30 secondes où l’on voit ce que ça fait de se faire déjouer par Crosby et Kane ou ce que c’est que de se faire plaquer par Subban. On voit également la vitesse incroyable des mains des gars lorsqu’ils font des feintes ridicules.

Ce sont angles de vue que l’on avait pratiquement jamais vu auparavant et ça donne quelque chose de vraiment cool. On appréciait déjà le talent fou des joueurs, mais après un vidéo du genre, c’est pratiquement impossible de ne pas être émerveillé devant les capacités de ces gars-là.


Aucune sanction contre Dennis Seidenberg pour son geste contre Jonathan Toews

Dennis Seidenberg a dangereusement frappé Jonathan Toews par derrière jeudi soir. La NHL a jugé que son coup était tout à fait correct. Le joueur des Bruins n’aura même pas à répondre à quelques questions des dirigeants de la ligue. On a jugé que ses commentaires après le match étaient suffisants.


Mise en échec // Jonathan Toews frappé dangereusement contre la bande par Dennis Seidenberg

Les Blackhawks affrontaient les Bruins jeudi. À mi-chemin de la deuxième période le défenseur Dennis Seidenberg a frappé par derrière le capitaine Jonathan Toews. Le Bruins Seidenberg a reçu un deux minutes de pénalité pour son geste. Toews a été évalué par le personnel médical après le jeu et il est resté sur la glace, Il a toutefois quitté la rencontre en 3e période par mesure préventive.

Chicago a gagné 3-2.

Vidéo – Seidenberg frappe Toews par derrière


Jonathan Toews s’achète un manoir de 3.5M$

Screen shot 2014-12-03 at 9.45.56 PM

Avec un nouveau contrat de 84M$, Jonathan Toews était obligé de mettre son condo de Chicago évalué à 2.25M$ aux vidanges. C’est ce qu’il a fait le mois dernier. Le capitaine des Blackhawks n’est pas resté sans toit bien longtemps, car il s’est gâté avec une folle maison à la hauteur de son talent de hockeyeur. Situé dans le quartier huppé de Lincoln Park, le #19 a drop 3.5M$ pour une maison de 6 500 pieds carrés. L’ancien propriétaire est un ex-cadre de chez Groupon qui travaille maintenant pour Uber.

Bref, le nouveau manoir de Toews possède 5 chambres à coucher et 5 salles de bains, mais le plus impressionnant est la gigantesque terrasse sur le toit qui doit probablement être aussi grande de celle du St-Sulpice. Pour y accéder, inutile de prendre les marches, la cabane de 4 étages est munie d’un ascenseur. Avec une grande maison de même à 26 ans, Jonathan Toews doit sûrement avoir l’intention de devenir papa dans pas long. Visitez sa nouvelle maison dans l’album photo ci-dessous.


À vendre // Le condo de 2.25M$ de Jonathan Toews à Chicago

La capitaine des Blackhawks de Chicago Jonathan Toews gagnait très bien sa vie avec un salaire annuel moyen 6.3M$. Lors de l’été 2014, il a signé une prolongation qui va lui permettre de mettre dans ses poches 84M$ au cours de 8 prochaines années. Avec tout ce fric, c’est normal de trouver son condo de 3 chambres à coucher et deux salles de bain, payé 2M$ en 2012, un peu moche. Jonathan Toews a donc décidé de mettre sur le marché sa propriété située au bord de l’eau à Chicago. Le prix demandé: 2 249 000$. La machine à café Miele est incluse.

L’établissement est bien, mais l’attrait principal est la terrasse. Spa, salon extérieur et une vue à couper le souffle sur la ville du vent.

Screen shot 2014-10-30 at 7.20.29 AM
08763889_14_1
08763889_13_1
08763889_7_1
08763889_8_1
08763889_2_1
08763889_3_1
08763889_16_1
Screen shot 2014-10-30 at 7.10.23 AM
08763889_22_1