Suivez 25stanley sur Facebook!

Le choix de Pékin est une excellente nouvelle pour ceux qui veulent voir les joueurs de la LNH aux Olympiques

Price,-Subban,-Luongo-et-Crosby-au-match-Canada-USA-féminin

Vendredi matin, on a appris que le comité olympique a choisi Pékin pour accueillir les Jeux olympiques de 2022. C’est une excellente nouvelle pour les fans de hockey puisque la Chine est un marché que le circuit Bettman veut développer. Cette nouvelle augmente donc grandement les chances que la LNH continue son association avec le comité olympique.

Les dirigeants de la LNH voient l’argent que la NBA fait en Chine et ils veulent une partie de ces revenus avant que la KHL ne s’y installe. Les matchs de la LNH y sont déjà diffusés et ils ont de bonnes cotes d’écoutes (environ 800 000 pour un match normal). C’est sans parler des cotes d’écoutes chinoises qui ont démoli celles du Canada lors de la dernière finale pour la médaille d’or à Sotchi (120 millions vs 8,5 millions).

Il y a donc un peu d’intérêt pour ce sport là-bas et avec leur énorme population, c’est suffisant pour ce que ce soit un marché intéressant. En plus, avec l’obtention des jeux, le gouvernement chinois va investir une tonne pour développer des équipes nationales, ce qui veut dire que l’évolution du hockey devrait se poursuivre en Chine. Par contre, si la LNH n’en profite pas, ce sera sa ligue rivale qui dominera ce marché. La KHL parle déjà d’y installer une franchise.

La ligue pourrait très bien répliquer en envoyant ses joueurs là-bas pendant les Olympiques pour mieux les faire connaître. Les propriétaires détesteraient perdre 2 semaines d’action, mais s’ils comprennent que c’est pour faire plus d’argent au niveau international, ils devraient prendre cette chance. Si le processus d’expansion nous a appris quelque chose, c’est que si les proprios ont une chance de faire de l’argent, ils vont la prendre.

En plus, selon un exécutif du réseau de télévision nationale chinoise qui a parlé à Rick Westhead, la LNH s’est déjà engagée à aller aux Olympiques si les Jeux étaient en Chine. La ligue a nié cette information, mais il n’y a pas de fumée sans feu.

La ligue ne le confirmera pas demain matin parce qu’elle doit négocier avec le comité olympique pour évoluer dans une situation optimale pendant ces Jeux, mais le fait qu’ils seront tenus en Chine améliore certainement nos chances de voir les professionnels de la LNH y évoluer.


Une Coupe Stanley et quatre médailles olympiques pour Kimmo Timonen

Kimmo Timonen

Kimmo Timonen a remporté la Coupe Stanley avec les Blackhawks de Chicago cette saison, sa première en carrière dans la LNH.

En plus de l’obtention de ce prestigieux trophée, l’athlète finlandais a mis la main sur quatre médailles olympiques (une d’argent et trois de bronze). La photo ci-dessus résume bien la carrière de Timonen sur le plan des JO et de son périple dans le circuit Bettman.

Timonen a célébré avec la Coupe Stanley dans sa ville natale finlandaise, Kuopio, en compagnie de 10 000 partisans; eux qui étaient présents afin de le féliciter et de prendre part aux célébrations.


Une statistique assez étonnante concernant Carey Price

Carey Price

Carey Price est très dominant lorsqu’il fait face à l’élimination depuis un peu plus d’un an. Le gardien du CH possède une fiche parfaite de 7-0 lorsque son équipe doit absolument signer une victoire afin de ne pas subir l’élimination.

Price maintient ce dossier depuis son aventure aux Jeux olympiques de Sotchi avec la formation canadienne.

À partir de son triomphe avec le Canada aux JO en 2014, l’athlète de 27 ans ne cesse d’impressionner devant le filet du Tricolore. D’ailleurs, celui-ci devrait mettre la main sur les trophées Hart et Vézina en juin prochain.

L’homme masqué des Canadiens a été magistral devant la cage des siens en saison régulière et lors des séries, il n’a pas abandonné ses bonnes habitudes.

Price devra tenter de conserver sa fiche immaculée en pareille situation au moment des deux prochains matchs des siens s’il souhaite poursuivre sa quête vers la coupe Stanley!

Si on se fie aux chiffres et à la tendance, Price ne devrait pas avoir de la difficulté à accomplir cette tâche. Avec son calme olympien, le numéro 31 des Canadiens est capable de réaliser des miracles!


Le ballet ski doit revenir aux Jeux olympiques // Succès souvenir

Le ballet-ski était un sport de démonstration aux Olympiques en 1988 et en 1992. La fédération internationale de ski a arrêté toute compétition officielle en 2000. J’imagine le meeting de la fédération de ski. Impossible ne pas rire. Will Ferrel doit faire un film mettant en vedette un personnage qui veut ramener ce sport aux Olympiques.

Via l’Informateur Turc.


Shaun White termine en bas du podium

shaun-white

Shaun White arrivait à l’épreuve de halfpipe en tant que grand favori. Malheureusement pour lui, il n’a pas été en mesure de remplir les attentes en terminant au 4e rang de l’épreuve après 2 descentes compliquées en finale.

Le planchiste américain avait abandonné le SlopeStyle pour se concentrer sur l’épreuve où il était le favori, mais il semble que ça n’ait pas été suffisant alors qu’il n’a jamais trouvé ses repères pendant la finale.

White, qui était le grand favori après avoir gagné l’événement à Turin et à Vancouver, n’avait pas déçu en début de compétition alors que sa première descente lui avait valu la première place des qualifications avec un score de 95.75. Ce score n’a jamais été égalé dans la journée.

C’est le Suisse Iouri Podladtchikov qui a remporté la compétition avec une 2e descente tout simplement incroyable. Celui qui est surnommé Ipod a terminé son passage avec une acrobatie qui lui a mis la médaille d’or au cou.

Le saut qui a donné l’or à Ipod

Ipod

Il faut également souligner la performance du japonais Ayumu Hirano. Le planchiste de 15 ans a quitté l’épreuve avec une médaille d’argent. Il a confirmé son rôle de future étoile dans ce sport.

Crédit photo : Didier Debusschere / Agence QMI


Photo Du Jour // Entrainement pour l’équipe de la Russie – Markov et Emelin sur la glace à Sotchi

Les joueurs de hockey russes sont à Sotchi et ont déjà eux leur première pratique d’équipe. Avant la pratique, les joueurs se sont rassemblés pour la traditionnelle photo d’équipe.

 

Screenshot - 10_02_2014 , 8_53_04 AM

*

Andrei Markov à l’avant-plan avec la tête baisser. La paire de défenseurs du CH Emelin et Markov, a été séparée pour la première pratique russe.

BgHheljIEAAo4TP
*

Alex Ovechkin et sa conjointe Maria Kirilenko ont voyagé vers Sotchi avec leurs compatriotes russes Pavel Datsyuk(droite) et Artem Aninimov(gauche).

BgDqmveIIAAMXlR
*

Charles Hamelin en compagnie de sa copine Marianne St-Gelais après sa victoire en finale du 1500 mètres courte piste.

BgHdnu-CIAALUbg

*

Le Capitaine du CH Brian Gionta est demeuré à Montréal durant la pause olympique pour passer un peu de temps avec ses enfants. Pas facile de trouver Gionta parmi tous ces enfants.

BgExBmIIYAEe7ar

*

L’équipement des joueurs de la LNH commence à arriver à Sotchi. Vous pouvez voir le sac de Max Pacioretty parmi ceux de Team USA.

BgGzw51IEAAgxrO
*
BgF8WliIIAAcUZz
*

L’un des gardiens de but de l’équipe américaine, Ryan Miller avec sa femme Noureen DeWulf dans l’avion en direction Sotchi.

Screenshot - 09_02_2014 , 10_40_13 PM
*

Le gardien de but russe Semyon Varlamov après sa première pratique d’équipe à Sotchi.

Screenshot - 10_02_2014 , 9_42_51 AM

Photos en or et argent des charmantes 3 soeurs Justine Chloe Maxime Dufour-Lapointe

soeurs dufour lapointe - twitter - credit: twitter
3sdl

Si vous ne connaissez pas les trois soeurs Dufour-Lapointe, vous ne passez définitivement pas assez de temps sur votre téléphone intelligent. Pour les incultes, la famille Dufour-Lapointe est le méga coup de coeur québécois depuis le début des Jeux olympiques de Sotchi. La raison? Justine Dufour-Lapointe a gagné l’or en ski acrobatique bosses alors que sa soeur Chloe Dufour-Lapointe a récolté l’argent. Maxime Dufour-Lapointe a terminé 12e.

Qui sont les 3SDL? Voici les faits saillants de leur profil via le site des Olympiques du Canada.

Justine Dufour-Lapointe: La licorne

justine dufour lapointe - medaille or - credit: qmi

La plus jeune de 19 ans (né le 25 mars 1994) fait son éducation à distance en sciences humaines au cégep. Elle a commencé à faire du ski acrobatique à huit ans pour suivre ses sœurs. On devait lui offrir du chocolat pour la convaincre de faire une dernière descente avec ses sœurs sur les bosses. Elle porte toujours des bas de ski arborant une licorne, un bandeau chanceux et une tuque mauve. Vous pouvez Justine Dufour-Lapointe suivre sur Twitter ici.

***

Chloe Dufour-Lapointe: Coco

chloe dufour lapointe - soeur - credit: canadaolympique

Chloe a 22 ans et elle a commencé le ski acrobatique à l’âge de 10 ans après avoir vu sa sœur aînée, Maxime, concourir pendant deux ans. Après avoir vu Jenn Heil concourir à une Coupe du monde à Mont-Tremblant, elle s’est dit qu’elle ferait la même chose un jour. Quand elle ne ski pas, elle étudie le marketing de mode au Cégep Marie-Victorin. Sa date de fête est le 2 décembre, Sagittaire. Écoutez ses vidéos sur leur site officiel pour en savoir plus sur Chloe Dufour-Lapointe.

***

Maxime Dufour-Lapointe: La grande soeur

maxime dufour lapointe - soeur - credit: cbc

En 2009, Maxime Dufour-Lapointe est devenue l’une des premières femmes à exécuter un saut périlleux arrière avec une vrille complète en compétition. Elle a commencé à faire du ski à 11 ans avec une amie tandis que son inspiration est Jean-Luc Brassard, champion olympique en 1994. Elle fait ses études en sciences naturelles au Collège Ahuntsic. La grande soeur de 25 ans aspire à devenir médecin. Vous pouvez suivre les 3 Soeurs Dufour-Lapointe sur Facebook.

Afin de vous montrer à quel point les 3 soeurs Fufour-Lapointe sont charmantes, consultez l’album photo ci-dessous.

*Source: olympique.ca – saputo – @3_sdl – agence qmi


Steven Stamkos espère effectuer son retour au jeu samedi

Stamkos

La saga Steven Stamkos devrait se terminer sous peu alors que le tournoi olympique commence dans 8 jours. L’attaquant du Lightning de Tampa Bay a maintenant encerclé sa date de retour alors qu’il aimerait jouer le dernier match des siens avant la pause olympique. Cette rencontre se jouera samedi alors que les Red Wings seront les adversaires.

Ça fait maintenant 2 pratiques consécutives auxquelles Stamkos prend part à part entière. Les joueurs du Lightning hésitaient à frapper le joueur étoile au début de la première pratique lundi, mais Jon Cooper a corrigé la situation et Stamkos a bien réagi. L’attaquant de Tampa Bay était confiant après la pratique de lundi et il a dit que celle de mardi avait encore mieux été.

Stamkos a dit que sa performance contre les Red Wings lui permettra de décider s’il ira en Russie ou non. C’était le plan depuis le début et il semble que son rétablissement se soit déroulé comme voulu. C’est donc dire que la présence de Stamkos à Sotchi se décidera contre l’entraîneur du Canada pendant ces deux semaines.


P.K. Subban parle des Jeux olympiques

P.K. Subban vs Flyers

Les Jeux olympiques de Sotchi 2014 approchent à grands pas. Dans 90 jours, les organisateurs de cet événement mondial prendront sur pied les cérémonies d’ouverture. D’ailleurs, une des disciplines sportives qui retient le plus d’attention est évidemment le volet de hockey masculin.

Déjà, et ce, depuis un bon moment, les amateurs de hockey spéculent à savoir qui seront les hommes de confiance de Mike Babcock, Claude Julien et les autres adjoints pour former l’alignement d’Équipe Canada aux JO en sol russe.

Sans surprise, les noms de Carey Price et P.K. Subban circulent. Le gardien des Canadiens pourrait être un des trois portiers sélectionnés par la direction de l’équipe canadienne.

Voilà que Subban est en vedette dans un segment de ‘Road to the Olympics’ à la CBC. Croyez-vous que l’athlète de 24 ans du Tricolore sera parmi la brigade défensive du Canadien pour cette compétition internationale?

P.K. Subban – JO


Carey Price reconnaît qu’il doit avoir un bon début de saison pour participer aux JO

carey-price-2

Le gardien du Canadien de Montréal, Carey Price, s’est entretenu avec Arpon Basu, de LNH.com. Le portier du Tricolore a d’ailleurs indiqué qu’il se doit de saisir toutes les chances qui s’offrent à lui pour participer aux Jeux olympiques de Sotchi en février 2014.

Cependant, Price n’est pas en mode panique pour l’instant. «J’ai l’impression qu’on a beaucoup de bons gardiens au pays. C’est un des points forts de notre programme depuis longtemps. Je crois que la principale raison qui explique ces doutes, c’est qu’il n’y a pas eu un gardien qui s’est imposé pendant deux ou trois tournois olympiques. Donc, tout le monde a un point de vue différent.»

Le numéro 31 du Canadien ne sait pas s’il fera partie des trois gardiens d’Équipe Canada lors des JO en sol russe, mais il souhaite avoir de bonnes performances avec son équipe pour démontrer ses aptitudes afin d’être sélectionné dans le groupe des représentants de l’unifolié en février prochain.

«Pourtant, on a le champion olympique en titre en [Luongo], le dernier vainqueur de la Coupe Stanley était présent au camp et j’ai déjà gagné l’or pour le pays. Donc, je ne vois vraiment pas d’où viennent tous ces doutes», a admis Price.

Le cerbère du CH voit mal comment les doutes planent autant actuellement malgré des accomplissement de taille dans le cas de Roberto Luongo et de lui-même.

Les insuccès de la saison dernière de Price ne semblent pas lui nuire pour l’obtention d’une place avec l’équipe nationale de hockey. Et sans surprise, l’athlète de 26 ans espère être parmi les «pions» de la formation qui remportera la médaille d’or olympique. Si tel est le cas, c’est que le Canada aura répéter ses exploits de 2012 (à Vancouver).

«Ce serait assurément amusant d’y participer. Bien entendu, j’aimerais être le gardien partant et gagner la médaille d’or pour notre pays. Mais j’y vais une étape à la fois. Pour pouvoir y arriver, je dois bien jouer ici, en ce moment.»

Source : LNH.com