Suivez 25stanley sur Facebook!

Henrik Lundqvist vole Brian Gionta

Lundqvist

Après le but de Carl Hagelin, et 3 supériorités numériques anémiques, Brian Gionta a failli ouvrir la marque pour Montréal et égaler le score du même coup en 2e moitié de 1re période. Malheureusement, Henrik Lundqvist avait eu le temps de s’échauffer et il l’a volé de la jambière.

C’était la meilleure chance de marquer du Canadien dans cette période. L’équipe a eu 3 avantages numériques, mais elle n’a rien fait, alors que ce sont les Rangers qui en ont profité pour marquer.


D’ailleurs, ce ne fut pas la première période idéale pour le Canadien puisque Alexei Emelin s’est blessé au pied en bloquant un lancer. Il est resté dans le match, mais il était clairement affecté par cette blessure.


Alex Galchenyuk donne la victoire aux Canadiens!

BoSHbRkIEAEKRJ1Les Canadiens de Montréal ont gagné 3-2 en prolongation. Alex Galchenyuk a déjoué Henrik Lundqvist en période de prolongation.

Dustin Tokarski a connu toute une soirée de travail. Il a réalisé 35 arrêts, dont un exceptionnel aux dépens de Martin St-Louis. Le gardien de 24 ans a gardé ses coéquipiers dans la rencontre et, au finalement, ils ont mis la main sur cette partie.

Les hommes de Michel Therrien ont donc réduit de moitié l’avance des troupiers d’Alain Vigneault dans cette série. New York mène maintenant 2-1.

But gagnant de Galchenyuk

GIF: Galchenyuk wins it in OT for the Habs

Réaction des joueurs au banc du CH

Media preview

Les joueurs félicitent Tokarski

Media preview

Incroyable arrêt de Tokarski

GIF: Tokarski robs St. Louis

Bel arrêt de Gorges, mais en vain

GIF: Great look at the Gorges save + Hagelin goal via "NBCee It"

Crédit photo : Shnarped Hockey


CBC met l’accent sur New York dans son montage avant le 3e match

New York

Alors que la série entre le Canadien et les Rangers retourne à New York avec l’équipe locale en avance 2-0, la CBC a décidé de rendre hommage à la ville américaine dans son montage d’avant-match monté sous la chanson Bright Lights de Gary Clark Jr.

Le monteur, Tim Thompson, s’est également servi de la « rivalité » entre P.K. Subban et Henrik Lundqvist qui s’est créée pendant et après le match précédent. Il faut dire qu’il ne manquait pas de matériel pour travailler avec ces 2 joueurs là qui sont constamment sous les projecteurs. Afin de rester dans son thème, Thompson a même sorti des images d’Henrik Lundqvist jouant de la guitare.


Les Rangers reviennent à New York avec une avance de 2-0

NYR

Dustin Tokarski a fait de beaux arrêts lors de son premier match en séries éliminatoires dans la LNH, mais cela n’a pas été suffisant pour que les siens nivellent la série contre les Rangers de New York.

Les hommes d’Alain Vigneault ont remporté la rencontre au compte de 3-1 au Centre Bell et ils retournent donc devant leurs partisans pour deux matchs avec une avance de 2-0.

Le seul but du Tricolore est venu du bâton de Max Pacioretty en première période. À ce moment, les Canadiens prenaient les commandes 1-0. 17 secondes plus tard, Ryan McDonagh a créé l’égalité.

Rick Nash et Martin St-Louis ont marqué les deux autres buts des visiteurs. Dans la victoire, le portier Henrik Lundqvist a multiplié les arrêts et il a limité ses rivaux à seulement un filet.

La dernière fois que les Canadiens ont gagné une série après avoir perdu les deux premiers matchs à domicile remonte en 1987 contre les Nordiques de Québec. Montréal est dû, non?

Le prochain match de la série aura lieu au Madison Square Garden, jeudi soir, à compter de 20 h. Les Blueshirts tenteront de prendre les devants 3-0 dans la finale de l’Association de l’Est.

3-1 NYR, Martin St-Louis

Another look at St. Louis PPG that has made it 3-1 Rangers

Crédit photo : nyrangers – Instagram


5 raisons d’être confiant pour le match 2 de la série Canadiens-Rangers

henrik lundqvist - rangers - credit: 25stanley

Après la défaite de 7-2 en ouverture de série, l’optimisme des fans du Canadien a baissé drastiquement. Il faut dire qu’une défaite où Carey ne finit pas le match et où l’équipe adverse nous traverse en 3e période, c’est assez déprimant.

Pourtant, ça ne veut pas dire que la série est terminée, bien au contraire. Même que le partisan du Canadien a 5 raisons d’être confiant pour le match numéro 2 de cette série.

1. Les Rangers ne sont pas capables de gagner un 2e match

Je sais que certains d’entre vous ne sont pas des grands fans de statistiques, mais il y en a qui parlent pour elles-mêmes. Les Rangers de New York ont une fiche de 0-8 lors de leurs 8 derniers matchs numéro 2 d’une série. Leur dernière victoire dans un 2e match remonte au 18 avril 2009. Ça fait un petit bout.

Cette année, les Blue Shirts ont perdu 4-2 contre les Flyers et 3-0 contre les Penguins pendant ces 2es matchs. Je veux bien croire qu’il y a une limite à cette statistique, mais quand on parle de 8 matchs consécutifs, c’est toute une coïncidence.

2. Alex Galchenyuk

Si, avant le match numéro 1, on se demandait qui laisserait sa place au jeune attaquant, ce n’est plus le cas maintenant. Il est clair que contre une équipe rapide et habile défensivement comme les Rangers, le talent offensif du jeune attaquant du Canadien pourrait être très utile.

Pour celui qu’il remplacerait, je vois déjà Galchenyuk sur le 2e trio de l’équipe avec Plekanec et Vanek. Je n’ai aucun problème si Bournival se ramasse sur la 4e ligne avec Brière et Weise. J’adore Prust, mais dans une série contre une équipe rapide, et pas nécessairement physique, comme les Rangers, je ne vois pas vraiment son utilité. Il est remplaçable et l’arrivée de Galchenyuk pourrait aider l’attaque du Canadien. Maintenant, il reste juste à savoir si l’américain sera disponible pour le match.

3. Les Rangers ne gagnent pas quand ils mènent une série

Si une séquence de 8 défaites consécutives est impressionnante, c’est encore pire avec une séquence de 13 défaites consécutives. C’est la séquence actuelle des Rangers lorsqu’ils mènent une série. Cette séquence est presque aussi longue que celle du 2e match alors qu’elle date du 20 avril 2009.

Oui, oui, les Rangers ont perdu leurs 13 derniers matchs dans lesquels ils sont entrés avec une avance dans la série. Cette année, ils ont perdu 4 matchs dans cette situation, à 3 reprises contre les Flyers et une autre fois contre les Penguins. Encore une fois, peut-être que certains n’y croiront pas, mais quand ça fait 13 fois en ligne que ça arrive et que la séquence est vieille de 5 ans, c’est qu’il y a quelque chose qui se passe avec cette équipe.

4. Derick Brassard

Le centre des Rangers pilotait la ligne la plus efficace de l’équipe avant cette série et il s’est blessé très tôt en 1ère période du 1er match. Alain Vigneault n’a pas voulu parler de la gravité de sa blessure, mais puisqu’il n’a pas joué dans le 1er match, les chances qu’on le revoit lundi sont très faibles.

Si c’est le cas, ça va forcer les Rangers à changer leur ligne la plus efficace depuis le début des séries et même si ça a fonctionné à plein régime samedi après-midi, c’est difficile de penser qu’un changement du genre ne chamboulera pas l’alignement des Rangers, particulièrement si ça veut dire l’arrivée d’un gars comme Dan Carcillo qui peut prendre une punition qui change un match.

5. Les Kings

La dernière raison n’est pas seulement pour le 2e match, mais aussi pour la série. Lorsque le Canadien a perdu 7-2 samedi, ils ont égalé la pire défaite depuis le début des séries. Les seuls qui ont fait aussi pire ont été les Kings qui ont perdu par le même score contre les Sharks pendant le 2e match de leur série.

Après cette défaite, les Kings se sont réveillés et ils ont envoyé le 3e match en prolongation où ils ont perdu avant de gagner les 4 matchs suivants pour effectuer une remontée historique. Cette défaite pourrait avoir le même effet sur le Canadien qui ne détestait pas autant les Rangers que les Bruins et qui ont baissé leur niveau d’intensité dans le premier match. Cette débandade pourrait permettre à l’équipe de se rendre compte que ce ne sera pas plus facile contre New York et qu’ils devront mieux jouer.


Les 8 joueurs que tu vas détester chez les Rangers de New York


Avec les Bruins de Boston qui sont éliminés et les Rangers de New York qui nous attendent en 3e ronde, c’est le temps de se tourner vers les prochains rivaux du Canadien. Le seul problème, c’est qu’après une série contre Boston, on s’est souvenu à quel point c’est lfun de jouer contre et de battre une équipe que l’on haït.

Malheureusement, on n’haït pas les Rangers. La dernière série entre les deux équipes date de 1996 alors qu’ils nous avait battu en 6. C’était la 1ère série du Centre Molson, mais c’est pas mal la seule chose qu’on va retenir de cet affrontement.

Il y a aussi les histoires de Dominic Moore et Martin St-Louis qui nous donnent juste le goût d’encourager cette équipe. C’est sans parler d’Henrik Lundqvist qui est sûrement un des joueurs les plus aimés de la ligue.

Mais quand même, en séries il faut ce qu’il faut et j’ai décidé de dresser une liste de 7 joueurs des Rangers qu’on peut déjà commencer à haïr. Que ce soit à cause de ce qu’ils ont fait avant la série ou ce qu’ils vont faire pendant, les joueurs qui suivent vont nous faire sacrer au cours des 2 prochaines semaines.

1. Ryan McDonagh #27

ryan mcdonagh - rangers - credit: 25stanley

C’est lui le plus évident. Sa simple présence dans la LNH nous rappelle que sans Bob Gainey qui l’a échangé pour Scott Gomez, Trevor Timmins aurait transformé le meilleur repêchage des dernières années (McDonagh, Pacioretty et Subban ont tous été repêchés par Timmins en 2007) en une base pour une future dynastie.

À la place, on a une bonne équipe pendant que les Rangers ont obtenu leur meilleur défenseur et leur futur capitaine pour un gars dont on va surtout se souvenir pour une année complète sans avoir marqué de but. Le voir exceller à la ligne bleue pendant une série va faire mal et même si notre haine va sûrement être dirigée vers Bob Gainey, on va haïr le fait qu’il est aussi bon que ça.

2. Brian Boyle #22

Brian Boyle est le gars que tous ceux qui appellent Ron Fournier veulent avec le Canadien. L’attaquant de 6 pieds 7 pouces mènent les Rangers avec 46 mises en échec en 14 matchs jusqu’à maintenant en séries. Il mène également tous les attaquants de l’équipe au niveau des lancers bloqués et ce n’est pas un hasard. Boyle fait tout ce qu’il peut pour aider son équipe et souvent ça veut dire sacrifier son corps.

D’ailleurs, Alain Vigneault récompense le travail de son joueur de 4e trio. Boyle est l’attaquant le plus utilisé en désavantage numérique et c’est lui qui aura la tache de stopper l’avantage numérique du Canadien qui est en feu depuis le début de la danse printanière. S’il réussit ça en plus de brasser nos petits attaquants, il a le potentiel de devenir l’ennemi numéro 1 à Montréal. En passant, Boyle est agent libre à la fin de la saison…

3. Henrik Lundqvist #30

henrik lundqvist - rangers - credit: 25stanley

On le sait, Lundqvist est un des meilleurs gardiens au monde. C’est lui qui a amené la Suède en finale de la médaille d’or à Sotchi et c’est grâce à lui qu’on joue contre les Rangers en 3e ronde au lieu des Flyers ou des Penguins. C’est en plein le gars qui peut nous faire comprendre ce que les fans des Bruins et du Lightning ont ressenti lorsqu’ils ont vu leur équipe se buter à Carey Price.

Ceci étant dit, le Canadien a un as dans sa poche pour arrêter le Roi et c’est le Centre Bell. En carrière, Lundqvist a une fiche de 4-5-2 à Montréal. Sa moyenne d’arrêts est de 87,6% et il a une moyenne de buts alloués de 3,87 au Centre Bell. Sa dernière victoire remonte à 2009. Le Canadien a l’avantage de la glace dans la série et en regardant ces chiffres, c’est une bonne nouvelle parce que s’il garde sa forme des séries jusqu’à maintenant, il n’y aura pas beaucoup de buts marqués dans cette série.

4. Benoit Pouliot #67

benoit pouliot - rangers - credit: 25stanley

Pour l’instant, on n’haït pas Benoit Pouliot. Il a quelque peu déçu lors de son passage à Montréal, mais on est passé à autre chose. Ça risque de changer dans cette série. Le 4e choix au total du repêchage de 2005 semble avoir retrouvé ses ailes, lui qui est à égalité pour le 2e rang des pointeurs chez les Rangers en séries.

Pouliot fait partie d’une 3e ligne des Rangers qui a été capitale pour New York jusqu’à maintenant. Je peux vous assurer qu’à au moins un moment dans la série vous allez vous dire ou vous allez entendre « Pourquoi il ne faisait pas ça quand il était à Montréal? ». Il rend de fiers services aux Rangers et il va nous faire suer avec un gros but dans cette série. C’est écrit dans le ciel.

5. Mats Zuccarello #36

Parlant de la 3e ligne, Zuccarello est l’attaquant qui la fait fonctionner. Le petit attaquant est en feu depuis quelques temps et il n’est pas facile à suivre ou à surveiller. C’est un des seuls joueurs de la ligue qui peut faire en sorte que le Canadien ait l’air lent et ça va arriver de temps en temps au cours des prochaines semaines.

J’ai hésité à le mettre dans la liste parce que ce n’est pas lui qu’on va haïr. Ceux qu’on va haïr, ce seront les défenseurs du Canadien comme Emelin, Gorges et Weaver qui vont se faire passer comme des cônes quand le petit norvégien va patiner à pleine vitesse.

6. Rick Nash #61

rick nash - rangers - credit: fb

Depuis le début des séries, personne n’a plus de lancers que Rick Nash dans la LNH (52). Pourtant, l’attaquant des Rangers n’a aucun but et 5 passes en 14 matchs. Comme il est considéré comme un marqueur, les analystes ont décidé de l’étamper avec le statut de chokeux en séries.

Toutefois, avec un nombre de lancers aussi grand que ça, Nash peut éclater n’importe quand. S’il retrouve sa confiance, c’est le genre de gars qui peut nous coller 5-6 buts dans la série. Avec sa réputation de chokeux, ça va rendre fou les fans du Canadien qui ne comprendront pas comment on peut se faire battre par un gars comme ça. Même si la croyance populaire nous dit de le faire, ce serait stupide de le sous-estimer dans cette série.

7. Dan Girardi #5

dan girardi - rangers - credit: 25stanley

Les Rangers ne sont pas reconnus comme les plus robustes de la ligue, mais ça ne veut pas dire qu’ils ne peuvent pas brasser. Dan Girardi est le partenaire de défense de Ryan McDonagh, ce qui veut dire qu’il joue énormément. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour ceux qui veulent passer de son côté, puisqu’il faut payer le prix quand ça arrive.

Girardi est le meilleur candidat pour effectuer une mise en échec controversée dans cette série du côté des Rangers. Même s’il n’en fait pas, il va se mériter sa place dans la haine collective du Québec avec son jeu robuste tout au long de sa série.

Comme vous pouvez voir, il faut aller voir loin pour haïr les Rangers, mais ce n’est rien qu’une série ne peut pas changer. Ce ne sera jamais au niveau des Bruins, mais je serais très surpris si on finissait cette série sans qu’un gars de cette liste devienne un nouvel ennemi du Canadien et de ses fans.

8. Brad Richards #19

shutterstock_111079388

Le meilleur pointeur des Rangers en séries, Richards a le don de lever son jeu d’un cran en séries. Même s’il va sûrement être racheté cet été, l’ancien gagnant du Conny Smythe pourrait jouer un gros rôle pour New York dans cette série.

*Photo Shuttershock de Brad Richards


Des souvenirs du dernier gros duel Price/Lundqvist

Price

Avec un affrontement contre les Rangers qui s’en vient en 3e ronde, les journalistes vont se mettre à nous parler de la dernière fois où les deux gardiens qui seront impliqués dans cette série, Carey Price et Henrik Lundqvist, ont joué un gros match l’un contre l’autre.

Bien évidemment, ce match a eu lieu à Sotchi alors que le Canada avait affronté la Suède dans le match de la médaille d’or. Le Canada avait gagné 3-0 grâce à une domination de l’équipe et un blanchissage de la part de Carey Price.

Comme on va entendre parler de ce match là en masse, on s’est dit que ce serait un bon moment pour regarder les moments forts de ce match là où Price avait battu Lundqvist en espérant que le tout se répète dans la 3e ronde des séries.

Photo via Dan O’Toole


Henrik Lundqvist et Sidney Crosby s’inspirent des Bruins pour écœurer l’adversaire


On dirait bien que les joueurs de la série entre les Rangers et les Penguins ont pris des notes en regardant les derniers matchs des Bruins de Boston. En fin de 2e période du 6e match de la série, Sidney Crosby a démarré une escarmouche en dardant Dominic Moore comme l’aurait fait Milan Lucic. Dans la même mêlée, Henrik Lundqvist, qui quittait vers le banc, en a profité pour imiter Shawn Thornton en versant sa bouteille d’eau sur le casque du capitaine des Penguins.

Ce 6e match a été gagné 3-1 par les Rangers. Les joueurs de New York ont certainement été inspirés par l’effort courageux de Martin St-Louis en cette fête des mères émotive. Le but du match revient toutefois à un autre québécois alors que Derrick Brassard a marqué le 3e des siens avec une séquence aussi unique que spectaculaire.

Cette victoire de New York force la tenue d’un 7e match dans cette série. Les Rangers tenteront de compléter la remontée mardi soir.

2-0 Rangers, Hagelin

2-1 Rangers, Sutter (Niskanen, Maatta)

3-1 Rangers, Brassard (Pouliot, Klein)


Dan Girardi marque dans son but pour donner la victoire aux Penguins

Au départ, on pensait que c’était Chris Kunitz qui avait donné les devants aux Penguins en 2e période, mais en regardant la reprise, on s’est rendu compte que c’est plutôt Dan Girardi qui a déjoué son propre gardien en tentant de briser la passe de Kris Letang. Ce fût le but gagnant dans une victoire de 3-0 de Pittsburgh.

C’était définitivement un but chanceux pour Letang, mais il le méritait. Le défenseur québécois a joué un excellent match pour les Penguins qui avaient clairement l’avantage dans la rencontre, mais qui ont eu de la difficulté à déjouer Lundqvist.

Ce match a été un vrai duel de gardiens. Henrik Lundqvist est celui qui a eu le plus de chances de briller dans ce match et il en a profité, mais Fleury a également été solide devant son filet lorsque les Rangers menaçaient, particulièrement en 3e période.

Avec cette victoire, les Penguins égalisent la série 1 à 1. Les deux équipes n’auront pas trop de repos puisque les hostilités reprennent à New York lundi soir à 19h30.

2-0 Penguins, Jokinen (Neal, Letang)

Lundqvist frustre Kunitz


Les Rangers incapables de battre des Flyers plus structurés

485751447_slide

L’entraîneur-chef des Flyers de Philadelphie Craig Berube n’était pas satisfait de ses joueurs lors de la première rencontre entre les Rangers de New York. Celui-ci a apporté des ajustements et cela a été bénéfique pour la « formation orange ».

Les Flyers ont vaincu les Rangers 4-2 lors du deuxième match de la série de première ronde. Philadelphie et New York se sont séparés les honneurs après deux parties.

Le prochain affrontement de cette série aura lieu à Philadelphie mardi soir dès 20 h. La « marée orange » sera présente pour encourager son équipe!

1-0 NYR, St-Louis

Marty St. Louis puts the Rags up 1-0

2-0 NYR, Pouliot

Pouliot PPG, 2-0 Rangers

2-1 NYR, Voracek

Voracek puts the Flyers on the board

2-2, Akeson

Akeson ties the game at 2 on the PP

3-2 PHI, Schenn

Flyers go up 3-2 on a delayed penalty

4-2 PHI, Simmonds

Media preview

Pénalité NYR – Trop d’hommes sur la glace

Media preview

Crédit photo : Getty Images – rangers.nhl.com