Suivez 25stanley sur Facebook!

La croissance financière de la LNH est faible par rapport à celles de la NBA, la MLB et la NFL

Bettman

À chaque année, le magazine Forbes estime la valeur des franchises des 4 ligues sportives majeures en Amérique du Nord. Ces évaluations leur permettent notamment de voir comment ces prix fluctuent. Le calcul de cette année n’est pas très flatteur pour la LNH.

En moyenne, la valeur des équipes de la LNH a augmenté de 18,6% au cours de la dernière année. Au premier coup d’oeil, ça semble être une excellente nouvelle pour les propriétaires. Les investissements qui fluctuent positivement de la sorte sont très rares et ce n’est jamais une mauvaise idée d’y investir plusieurs millions.

Toutefois, lorsqu’on regarde l’environnement, on se rend compte que ce 18,6% est décevant. Pendant la même période, les franchises de la NFL ont vu leur valeur moyenne augmenter de 23%. Cette hausse supérieure à la LNH est survenue après une année où les scandales n’arrêtaient tout simplement pas de faire surface.

C’est encore pire lorsqu’on regarde la MLB, qui a vu une hausse de 48% à ce niveau et la NBA dont les équipes ont vu une hausse de valeur moyenne de 74% au cours de la dernière année. La transaction des Clippers a aidé ce chiffre, mais même sans le racisme de Donald Sterling, le nouveau contrat de télédiffusion leur aurait permis de faire un saut pas mal plus important que celui de la LNH.

Ce sont des chiffres intéressants puisque c’est supposé être la force de Gary Bettman. On dit toujours qu’il a son poste parce qu’il permet aux propriétaires de faire de l’argent, ce qui est vrai. Par contre, dans le contexte actuel des télécommunications, où le sport est devenu une des seules façons de faire des profits, il faut pratiquement faire exprès pour diminuer la valeur moyenne des équipes.

Bettman a donc la chance d’évoluer dans un marché favorable et bien qu’il fasse de l’argent pour ses propriétaires, il ne semble pas aussi bien faire que ses 3 équivalents (Silver, Goodell et Manfred). Ce n’est rien pour mettre la job de Bettman en danger, mais ça met certainement un astérisque à ses prouesses financières.

Via Darren Rovell


Marian Gaborik et Drew Doughty se moquent des souliers de Gary Bettman à la Maison-Blanche

Gaborik

Doughty

Lundi, les Kings visitaient la Maison-Blanche pour rencontrer le Président des États-Unis grâce à leur victoire en finale de la Coupe Stanley. On n’a rien vu d’extraordinaire pendant la cérémonie officielle, mais le meilleur moment est survenu sur les réseaux sociaux grâce à Marian Gaborik.

L’attaquant des Kings a publié une photo de Gary Bettman sur Instagram en riant des running shoes que Bettman a décidé de porter au lieu des souliers appropriés. Drew Doughty en a ajouté sur Twitter en disant que le montant placé par les joueurs en fiducie n’était pas suffisant pour permettre à Bettman de se payer de meilleurs souliers.

Ce montant est un sujet assez sensible pour les joueurs qui doivent maintenant placer 16% de leur salaire en fiducie au lieu du 14% qui était en vigueur au début de l’année. Une partie de ce montant est éventuellement retournée aux joueurs selon l’état des finances de la ligue, mais en attendant, ils voient ce gros montant qui est retiré de chaque chèque de paie et ça fait mal pour plusieurs d’entre eux. L’augmentation récente n’a fait qu’exacerber le problème et Doughty en a profité pour le noter quand il en a eu la chance.


Québec aurait plus de chances d’accueillir une équipe qui déménage plutôt qu’une équipe d’expansion

QuebecNordiques

Bob McKenzie, le meilleur informateur de la planète LNH, a parlé d’expansion lundi midi. L’insider a rappelé que ces dossiers pouvaient changer rapidement, mais il a publié les dernières informations par rapport au fameux dossier.

McKenzie a expliqué que ça branle dans le manche à Seattle et qu’ils ne sont plus la priorité de la LNH. Cette première place a été prise par Las Vegas qui pourrait entrer dans la LNH dès 2016 selon McKenzie. Si la ligue voulait arriver au Nevada si rapidement, il faudrait qu’ils accordent une franchise conditionnelle sous peu à Vegas comme on avait vu à Winnipeg en 2011.

Dans ce processus, la ligue annoncerait une expansion à Vegas, au coût de 400 millions, qui serait seulement complétée si l’équipe vendait un nombre pré-déterminé de billets de saison. Ça pourrait changer rapidement, mais présentement, c’est le scénario le plus probable selon McKenzie.

Pour ce qui est de Québec, McKenzie a écrit que la ville de Labeaume serait une meilleure candidate pour obtenir une équipe qui déménage au lieu d’une expansion. Le prix à payer pour les propriétaires serait plus bas s’il s’agissait d’un déménagement et l’équipe reçue devrait être meilleure qu’une équipe d’expansion, donc c’est une bonne nouvelle pour Quebecor.

La moins bonne nouvelle, c’est que ça va être compliqué d’obtenir un déménagement. Les deux équipes les plus susceptibles de déménager dans l’Est (les Panthers et les Hurricanes) ont fortement nié les rumeurs les entourant et avec le déséquilibre entre les deux conférences, Bettman va hésiter à envoyer une équipe de l’Ouest à Québec.


La Coupe du Monde de hockey pourrait générer plus de 100 millions en revenus

Bettman

La Coupe du Monde qui aura lieu en septembre 2016 est curieuse pour plusieurs. Si on a les Olympiques aux 4 ans, pourquoi organiser une autre compétition internationale? Il y a plusieurs réponses pour cette question, mais la principale est l’argent. Selon le Sports Business Journal, la Coupe du Monde pourrait générer des revenus de plus de 100 millions pour la LNH.

Ces revenus iraient dans le calcul du plafond salarial et c’est ce qui explique pourquoi les joueurs voudraient participer à cette compétition. De plus, la compétition serait contrôlée par la LNH, ce qui n’est pas le cas pour les Olympiques présentement.

Donc, en plus d’obtenir tous les revenus, le circuit Bettman contrôlerait l’image de ses joueurs, ce qui est capital à l’ère des réseaux sociaux. Ce sont deux avantages que les Olympiques ne peuvent pas offrir. Selon le SBJ, cette Coupe du Monde ne voudrait pas nécessairement dire la fin de la participation de la LNH aux Olympiques, mais on peut imaginer que ça les aidera à avoir l’avantage dans les négociations. Comme NBC a les droits de diffusion des Olympiques et de la LNH à long terme, ils travailleront pour s’assurer que les deux parties s’entendent.

Via Puck Daddy


Mission Impossible: Prendre un selfie avec Gary Bettman

Le genre de chose que je fais à Buzz Musique Plus le mardi soir à 19h. La semaine dernière, c’était Mission Impossible: Protocole Bettman.


La LNH annoncera publiquement les amendes pour plongeon

Bettman

Plus tôt dans la journée, la LNH a annoncé de nouveaux règlements. Parmi ces ajouts, on retrouve des amendes pour les joueurs qui plongent à répétition. La ligue va maintenant mettre les joueurs à l’amende à partir de leur 2e offense.

Encore pire, selon Pierre Lebrun, à chaque semaine, la LNH va annoncer publiquement tous les joueurs qui seront mis à l’amende. Je pense que cette publication va être un plus gros déterrent pour les joueurs que l’amende en tant que telle. 5000$ ce n’est rien de trop important pour un gars qui gagne des millions. Par contre, une réputation de plongeur, c’est une autre histoire.

Tous les joueurs mis à l’amende vont se le faire rappeler à chaque mise au jeu par leur adversaire. Encore pire, les arbitres vont savoir, encore plus, qui seront les joueurs à surveiller pour les plongeons et ces joueurs vont perdre le bénéfice du doute assez rapidement. J’ai hâte de voir l’impact réel pendant la saison.

AJOUT : La ligue a changé d’idée.


Gary Bettman rappelle le cas de Kansas City pour diminuer les attentes de Québec

Bettman

Mercredi, Gary Bettman était au lancement de TVA Sports. Bien évidemment, le sujet de l’expansion a été discuté lorsqu’il a rencontré les journalistes. Il a nié toutes les rumeurs, ce qui n’est pas surprenant puisque la LNH n’admet jamais ce genre de chose jusqu’à la dernière seconde.

Avec une blague relevée par Pat Hickey, Bettman a même démenti le principe inspiré du film Field of Dreams; « Build it and they will come » en ce qui concerne les villes désirant une équipe de la LNH. Les villes ont toujours pensé qu’en bâtissant un aréna digne de la LNH, la ligue allait venir à eux et c’est la stratégie que Québec a employé. Mercredi, Bettman a rappelé le cas de Kansas City qui a bâti son aréna il y a 7 ans sans jamais avoir obtenu une équipe de la LNH.

Il y a plusieurs différences entre KC et Québec, mais c’est clair que Bettman voulait mettre un frein à toutes ces rumeurs d’expansion mercredi. Ça ne veut pas dire qu’il n’y en aura pas, mais ça veut dire qu’on n’est peut-être pas aussi près que ce qu’on pensait il y a une semaine ou deux.

Via Sporting News


Gary Bettman fait le Ice Bucket Challenge

Bettman

Les Ice Bucket Challenge commencent à être répétitifs, mais comme ils ont permis d’amasser près de 6 millions pour la cause du SLA, on n’a pas le choix de les adorer. En plus, le challenge nous permet de voir Gary Bettman en cotton ouaté et en shorts, ce qui n’est pas arrivé souvent depuis le début de son mandat.

En effet, le commissaire de la ligue a finalement fait le défi jeudi après avoir été mentionné par Jeremy Jacobs, John Buccigross, Mark Chipman et plusieurs autres. Je dois dire que j’adore le look du commissaire. On oublie quasiment que le gars est hué à chaque année.

Le seul problème que j’ai avec ce vidéo, c’est que Bettman triche. En mettant la glace dans l’eau juste avant de se la verser sur la tête, il reçoit de l’eau qui n’est pas si froide que ça. Au moins, il a fait le défi et c’est ce qui compte vraiment.


Gary Bettman a gagné 8,8 millions pendant la saison 2012-13

gary-bettman-texting

On parle souvent du salaire des joueurs dans la LNH, mais puisque le plafond salarial ne les affecte pas, on en entend pas mal moins à propos des dirigeants de la ligue. Chris Botta, du Sports Business Journal, a changé ça lundi en dévoilant le salaire de Gary Bettman et de quelques autres dirigeants de la ligue.

En 2004-05, pendant le premier lock-out, Bettman avait gagné 3,7 millions. Depuis, son salaire s’est grandement amélioré. En 2009, il avait fait 7,1 millions. Pendant la saison 2011-12, il a gagné 8,3 millions. Pendant la saison 2012-13, qui n’a été longue que de 48 matchs à cause d’un autre lock-out, le commissaire de la ligue a gagné 8,8 millions.

À cause de la courte saison, seulement 6 joueurs ont fait plus que Bettman pendant cette campagne. Ces joueurs sont Shea Weber, Ryan Suter, Tyler Myers, Brad Richards, Zach Parise et Vincent Lecavalier. C’est tous le cas à cause de leurs bonus de signature qui ont été versés même s’il y avait un lock-out.

Bettman n’est pas le seul millionnaire parmi les dirigeants de la ligue. Le numéro 2, Bill Daly, a gagné 2,98 millions en 2012-13 alors que John Collins, le président des opérations, s’est mérité 2,33 millions.

Ce sont des gros salaires, mais il faut se rappeler que la ligue est en évolution constante au niveau financier et que Bettman a permis aux propriétaires présents de s’en mettre plein les poches. Donc, pour eux, c’est un faible prix à payer pour continuer à augmenter les milliards de revenus qu’ils empochent.

Via Puck Daddy


Gary Bettman « On n’est pas en mode expansion »

Bettman

En début de soirée mercredi, Gary Bettman a parlé aux journalistes présents pour couvrir la finale de la Coupe Stanley. Il a discuté de plusieurs sujets, en passant des commotions cérébrales aux matchs extérieurs tout en jetant une douche froide sur les fans de la ville de Québec.

Lorsqu’on lui a parlé des marchés de Seattle et Québec qui aimeraient accueillir une équipe, le commissaire de la ligue a indiqué qu’ils n’étaient pas en mode expansion. Il a ajouté que Seattle était le marché où il y avait le plus d’investisseurs intéressés, mais comme ils n’ont pas d’aréna, c’est difficile de penser à une équipe de la LNH à court terme.

Lorsqu’il a parlé de Québec, Bettman a dit qu’une nouvelle équipe dans la ville de Labeaume ferait en sorte que la ligue aurait une autre équipe dans l’Est et il ne sait pas encore comment la ligue négocierait avec ça. Il n’a jamais dit que c’était impossible, mais en l’écoutant parler, on peut dire sans se tromper qu’il n’a pas l’air de travailler là-dessus à court terme, du moins pas publiquement.

Les fans de Québec peuvent se consoler en disant que la ligue n’aime habituellement pas régler ce genre de dossier en public. On peut donc espérer que Bettman cache ses cartes, mais ça ne regarde pas bien pour l’instant.

Photo via Craig Custance