Suivez 25stanley sur Facebook!

Marc Bergevin explique sa perception d’un offer sheet

fan club pour adulte canadiens - officiel - credit: 25stanley

Samedi pendant l’entrainement des Penguins de Pittsburgh, Marc Bergevin a offert une séance de questions-réponses aux membres du fan club pour adultes officiel des Canadiens de Montréal. Ce fan club se somme Première Ligne. Ça coute 99$ pour en faire partie. En direct des estrades du Centre Bell, l’annonceur maison des Canadiens, Michel Lacroix, a animé cet événement. Chris Nilan est aussi venue faire son tour.

Michel Lacroix discute avec Chris Nilan

chris nilan - canadiens - credit: 25stanley

Beau track suit Chris!

Les partisans présents ont surtout posé des questions générales. Il n’y a pas eu de déclarations significatives. Alors pour régler un dossier tout de suite, Marc Bergevin n’a pas donné son avis sur Ryan Getzlaf ou Corey Perry. Il n’a pas eu de questions-réponses qui feront débouler des rumeurs de transactions. Puisque la date limite des échanges arrive à grands pas (mercredi 3 avril 2013), sachez que Marc Bergevin a profité du passage du club de Pittsburgh pour avoir une longue discussion avec l’excellent directeur-gérant des Penguins Ray Shero dans ces mêmes gradins.

Marc Bergevin vs Offer Sheet

michel lacroix - marc bergevin - credit: 25stanley

Un puck-junkie du 25stanley a assisté à cette séance du fan club Première Ligne. En plus de prendre quelques photos, il a posé la question suivante à Marc Bergevin:

Lorsqu’un directeur-gérant fait un offer sheet (en lien avec le dossier de Ryan O’reilly), est-ce que cela affecte sa réputation auprès de ses confrères de la ligue? À long terme, est-ce que Jay Feaster, par exemple, s’est barré des portes?

Marc Bergevin a répondu qu’un offer sheet fait partie de la business de directeur-gérant. C’est permis, c’est légal. C’est du business as usual. Lorsqu’un dg fait un offer sheet, il n’y a aucuns impact ou représailles futurs à cause de ce geste. Est-ce qu’on peut en déduire que Marc Bergevin serait «game» de faire un offer sheet si la bonne opportunité se présentait?

Offer Sheet Ryan O’Reilly

ryan oreilly - avalanche - credit: ryan_oreilly90

Jay Feaster peut dormir en paix. À moins que son offer sheet lui coûte son propre job. Pour ceux qui n’étaient pas au courant, l’offer sheet des Flames aurait fait de Jay Feaster la risée de la ligue. Ryan O’Reilly aurait dû passer par le ballotage avant de se joindre aux Flames. Si l’Avalanche avait refusé de signer Ryan O’Reilly, les Flames auraient cédé un choix de 1re ronde et de 3e ronde aux Avs, pour ensuite voir une équipe poche réclamer Ryan O’Reilly. Voyez-vous, ROR a joué dans la KHL après le début de la saison dans la LNH. Un règlement exige que tous les joueurs signés après le début de la saison de la LNH doivent passer par le ballotage. Ces dernières années, cette règle est entrée en jeu lorsque les Red Wings de Detroit ont essayé de signer le gardien Evgeni Nabokov après avoir cessé de jouer dans la KHL et les Islanders de New York l’ont réclamé. L’équipe avec la pire fiche dans la NHL a le premier choix et ainsi de suite. Cette situation s’est aussi produite avec Kyle Wellwood et Antti Miettinen.

Pour finir, Ryan O’Reilly a offert ses excuses sur Twitter en fin de semaine. C’est touchant… Pas vraiment.

Very excited to join back up with the boys. Can’t wait to get on the ice and play in front of the great avalanche fans again. Sorry to everyone about the situation. I’m very glad to say that it is over and i now can focus on what I love to do. Thank you very much to Doug Stacey, The Hunter family and London Knights for allowing me to skate and train with them during everything.

Dimanche, lors de son premier match avec l’Avalanche, il a marqué dans son propre but. J’ai comme l’impression que Ryan O’Reilly est le genre de joueur qui va continuer de faire la une d’ici la fin de la saison.


Marc Bergevin est encore plus sympathique qu’on le croyait

canadiens montreal marc bergevin

Vendredi dernier, alors qu’Ultrawig chassait David Beckham, il a croisé le nouveau directeur-gérant du Canadien. Notre paparazzi a suivi Marc Bergevin quelques instants dans l’espoir de le voir rencontrer un candidat au poste d’entraineur-chef, mais en vain.

Au moins, Ultrawig a eu la chance de prendre une bonne photo de Marc Bergevin et ce dernier lui a même serré la main. On est loin de la face de mépris de Pierre Gauthier.

Si Marc Bergevin est capable d’être sympathique avec notre photographe, imaginez à quel point ça va être la petite bière pour lui les conférences de presse.

*Photo: Ultrawig


Marc Bergevin alias Denis Lemieux à Tout Le Monde En Parle // Dale Tallon était une cible du CH

marc-bergevin-scott-gomez

Quelle bonne stratégie de Marc Bergevin! Il arrive à Montréal et il dit « oui » à toutes les demandes d’entrevues. La semaine prochaine, il va avoir la sainte paix pour se concentrer entièrement à son travail de directeur-gérant. Dimanche soir, pour la première fois de la saison, je vais écouter l’émission Tout Le Monde En Parle. Marc Bergevin était sur le plateau de tournage jeudi soir. J’espère simplement que les gens de Radio-Canada ont écouté le passage de Marc Bergevin à l’Antichambre afin d’éviter qu’on lui pose les mêmes questions.

Marc Bergevin aide Michel Therrien

L’émission de l’Antichambre avec Marc Bergevin était intéressante et drôle. Les panellistes ne se sont pas gênés pour poser les vraies questions. Vincent Damphousse lui a demandé ce qu’il pensait faire du dossier « Scott Gomez » et Michel Therrien lui a demandé des conseils d’entrevues. On m’a raconté que Michel Therrien a été assez gentil pour se mériter un lunch avec Marc Bergevin. Comme je l’ai mentionné tantôt, Marc Bergevin dit souvent «oui» ces temps-ci même si ce n’est pas essentiel  à son travail.

Voyez Marc Bergevin à l’Antichambre ici.

Marc Bergevin se prend pour le gardien du film Slap Shot

Le 98.5 Sports a raconté hier matin un fait divers bien intéressant à propos de Marc Bergevin. Afin de rester anonyme lorsqu’il s’est amené à Montréal, Marc Bergevin s’est enregistré à l’hôtel au nom de Denis Lemieux, le gardien de but des Chiefs dans le film Slap Shot. Preuve que Marc Bergevin aime encore jouer des tours.

Pas le droit de parler au directeur-gérant des Panthers

En terminant, Renaud Lavoie a rapporté hier soir que Geoff Molson et Serge Savard ont demandé aux Panthers de la Floride de discuter avec le directeur-gérant Dale Tallon. Les Panthers ont dit non.

*Photo: @cancuksrepublic


Marc Bergevin signe un contrat de 5 ans et annonce ses première décisions

marc-bergevin-geoff-molson

À sa première conférence de presse, Marc Bergevin a offert plus d’informations sur les décisions à venir du Canadien que  pendant tout le règne de Bob Gainey. La journée d’aujourd’hui est bourrée de logique. La décision d’embaucher Marc Bergevin l’est. Les premières décisions qu’il a prises le sont aussi. Voici la situation du Canadien:

- Marc Bergevin obtient un contrat de 5 ans avec le Canadien. Nouveau plan quinquennal.

- Attendez-vous de voir Rick Dudley ou Martin Lapointe se joindre à l’équipe de Marc Bergevin.

- Larry Carrière reste avec l’équipe. Pourquoi ne pas lui donner la job de DG des Bulldogs?

- Randy Cunneyworth est rétrogradé au poste d’entraineur adjoint. La première chose que Marc Bergevin a fait ce matin a été d’annoncé cette nouvelle à Randy Cunneyworth. Le prochain entraineur-chef du Canadien choisira ses assistants, donc le poste de Randy Cunneyworth n’est pas garanti. Marc Bergevin n’a pas voulu donner d’échéancier pour la nomination du prochain coach du CH.

- À 50 jours du repêchage ça aurait été stupide de mettre Trevor Timmins dehors. Il reste en place. Son choix de 3e risque d’être crucial pour sa carrière.

- Le Canadien va augmenter son nombre de dépisteurs au Québec.

- Marc Bergevin a été élogieux à l’endroit de Carey Price. Le #31 va l’avoir son gros contrat à long terme.

- Julien Brisebois et Pierre McGuire étaient les deux autres sérieux candidats. Geoff Molson leur a téléphoné tôt ce matin pour leur annoncer la nouvelle.

N.B. Si vous voulez en connaitre encore un peu plus sur Marc Bergevin, on vous invite à écouter son passage à l’émission l’entracte sur RDS. Le reportage est disponible ici.


Épique entrevue de Marc Bergevin // Trop sur le party et pas assez bon pour le Canadien

marc-bergevin

En 1992, Michel Beaudry a réalisé une entrevue comme on en voit rarement de nos jours. Assis dans son salon, Marc Bergevin se livre à coeur ouvert au journaliste. Le jeune de 26 ans parle de la mort de ses parents, de son manque de sérieux à ses premières années dans la NHL, de la vie à Pointe St-Charles, etc. Je regarde ses beaux cheveux et je me dis que Marc Bergevin ne devait pas se coucher tout seul très souvent.

Encore plus intéressant, Marc Bergevin raconte qu’il n’a jamais profondément rêvé de jouer pour le Canadien, parce qu’il ne se considérait pas assez bon pour cette glorieuse équipe. Tout de même ironique que 20 ans plus tard, il se retrouve avec le mandat de rendre cette équipe meilleure.

Entrevue – Michel Beaudry avec Marc Bergevin en 1992

En analysant le vécu de Marc Bergevin, on réalise qu’il est l’homme de la situation à Montréal. Marc Bergevin a reçu une solide éducation avec les Blackhawks de Chicago ainsi qu’à l’école de la vie de joueurs de hockey. Il va comprendre les jeunes de l’organisation et les aider à mieux se développer. Je suis convaincu que son flair pour les pommes pourries est excellent.

Vous aimez Marc Bergevin en entrevue? Vous pouvez écouter celle-ci alors qu’il vient de se joindre avec le Lightinng de Tampa Bay. Il raconte que la température est agréable, mais qu’il faut toujours faire attention aux alligators. Vidéo-Entrevue Marc Bergevin.

N.B. Ci-dessous, un album photo de Marc Bergevin avec plusieurs bonnes cartes de hockey.


Marc Bergevin nommé directeur-gérant des Canadiens de Montréal

marc-bergevin-canadiens-montreal

Geoff Molson et Serge Savard ont trouvé leur homme! Marc Bergevin est le nouveau directeur-gérant des Canadiens de Montréal. Selon Chris Kuc du crédible journal Chicago Tribune (ce journaliste n’est donc pas un taouin qui raconte de la bullsh*t anonymement sur Twitter), Marc Bergevin sera officiellement nommé directeur-gérant des Canadiens de Montréal. Quand même pas pire pour un gars élevé à Pointe St-Charles.

Lors de la saison 2011-2012, Marc Bergevin occupait le poste d’assistant directeur-gérant chez les Blackhawks de Chicago. Ça fait 7 ans que Marc Bergevin travaille dans les bureaux de l’organisation des Blackhawks. Il a touché à tout.

  • 2005-2006-2007: Recruteur et directeur des dépisteurs
  • 2008: Assistant coach de Joel Quenneville
  • 2009: Directeur du personnel hockey
  • 2011-2012: Assistant directeur-gérant à Stan Bowman

Bref, Marc Bergevin a activement participé aux décisions qui ont mené à la conquête de la Coupe Stanley des Blackhawks en 2010. En plus, Marc Bergevin a été repêché par les Blackhawks en 1983 et il a joué pour eux pendant 4 saisons à titre de défenseur.

Réseau de contact de Marc Bergevin

Marc Bergevin a d’ailleurs joué 20 ans dans la NHL pour huit organisations différentes. En voulez-vous de l’expérience et un réseau de contacts? En v’là! Voici l’opinion du principal intéressé à ce sujet :

J’ai une relation avec tout le monde. Quand tu te fais échanger souvent et que tu déménages, c’est difficile pour la famille, mais quand je regarde en arrière maintenant, je réalise que cela m’a beaucoup aidé. Je suis dans une business de relations avec les gens. J’en ai construit des bonnes au cours des années.

Parlant de contacts, Marc Bergevin est un bon ami de Mario Lemieux. De plus, À sa deuxième saison dans la LHJMQ, Bergevin a joué avec Stéphane Roy, le frère de Patrick Roy. Il a aussi été le coéquipier de Randy Cunneyworth et Randy Ladouceur avec les Whalers d’Hartford. (Merci à Benny_73 pour l’info)

Famille de Marc Bergevin

famille marc bergevin

Marc Bergevin est un Québécois de 46 ans. Il parle français comme Serge Savard l’avait promis. Il a de l’expérience « à jour » et il connait le marché du hockey québécois puisqu’il a passé ses rangs juniors avec les Saguenéens de Chicoutimi. Savez-vous quoi? Un gros bonus nous attend. On raconte que Marc Bergevin est un grand farceur.  Marc Crawford considère que Marc Bergevin est le joueur le plus drôle qu’il a cotoyé. Il va mettre de la bonne humeur lors des conférences de presse et au Centre Bell. Méchant gros changement si on le compare à Bob Gainey, Jacques Martin, Pierre Gauthier. Aujourd’hui, on dit que les cibles préférées de Marc Bergevin sont les hôtesses de l’air. Ne vous inquiétez pas, il n’est pas un courailleux comme Vincent Damphousse. Marc Bergevin est marié. Sa femme porte le nom de Ruth. Le couple a trois enfants. Deux garçons nommés respectivement Wes et Rhett ainsi qu’une fille prénommée Elle.

Marc Bergevin le choix idéal

marc bergevin canadien

Sur papier, il est le candidat parfait pour Montréal. Les individus qui s’opposeront à ce choix devront chercher très fort leurs arguments. Voici ce que pense le président des Blackhawks de Chicago :

Marc Bergevin a la capacité d’entrer en contact avec trois ou quatre personnes en moins d’une heure. Il a le don d’être rapide. Et les bonnes personnes lui répondent rapidement. Cela facilite la prise de décision.

L’organisation des Blackhawks de Chicago et leur directeur-gérant Stan Bowman doivent être fiers du travail qu’ils font. C’est la deuxième fois en deux ans que leur assistant directeur-gérant se fait voler par une autre équipe de la NHL. En 2011, Kevin Cheveldayoff a quitté Chicago pour se joindre aux Jets de Winnipeg. Les Blackhawks sont-ils une pépinière de bons managers du hockey comme les Expos l’étaient avec les prometteurs joueurs de baseball?

En terminant, j’ai souvent critiqué le Canadien de mal encadrer ses jeunes. À son année recrue avec les Hawks, Marc Bergevin a habité avec Denis Savard. On risque de voir de gros changements dans la mentalité du CH.


Vidéo-Souvenir // Marc Bergevin marque dans son propre but en lançant la rondelle avec sa main

En tant que défenseur dans la NHL, Marc Bergevin n’a pas été un joueur spectaculaire. Il y a peu de faits saillants de lui. Par contre, il possède un beau #Fail alors qu’il jouait pour les Blues de St-Louis. En plus d’avoir fermé sa main sur la rondelle (ce qui peut entrainer une pénalité), Marc Bergevin a lancé la rondelle dans son propre but afin de permettre aux Sharks de San Jose d’égaler la marque 1-1. De loin le plus cocasse des « buts dans son propre filet ».


Pierre McGuire devrait être le conseiller de Geoff Molson et non le directeur-gérant du Canadien

Êtes-vous surpris d’apprendre que le Canadien a passé en entrevue Pierre McGuire pour le poste de directeur gérant? Moi, pas vraiment. François Gagnon nous a confirmé les 2 millions de rumeurs à cet égard dimanche matin.

Lorsque je parle avec les gens qui sont en faveur de Pierre McGuire comme directeur-gérant du Canadien, je réalise que celui-ci devrait occupé le poste de Serge Savard. La première grosse erreur de Geoff Molson dans son processus de recherche de DG aura été Serge Savard. On critique le CH d’avoir une mentalité arriérée. Serge Savard vient de la vieille garde. En plus, il ne doit même pas écouté 20 matchs de hockey par année. Pierre McGuire en écoute 20 par soir. On dit que Pierre McGuire a plusieurs contacts auprès des équipes et qu’il connaît plusieurs joueurs. Pierre McGuire est bien au courant des tendances à travers la NHL. Il est donc l’homme l’idéal pour dénicher la perle rare. Serge Savard a des heures de boulot à faire avant d’être au même niveau que Pierre McGuire. Pierre McGuire, dans mon blogue à moi, est le candidat le mieux placé pour aider le CH à trouver un bon DG et coach. Faut croire que Geoff Molson et Serge Savard le voient autrement.

D’un autre côté, Pierre McGuire semble être ami avec tout le monde, mais un gars gentil-gentil ça donne des résultats à la Réjean Houle. De plus, Pierre McGuire ne devrait pas être DG à cause de son manque d’expérience en tant que négociateur. C’est primordial la négo pour un DG. Enfin, ça vrai trop longtemps que McGuire n’a pas travaillé pour une organisation de hockey. Pour moi il est un membre des médias et non un DG.


Le Canadien pourrait faire des décisions sans directeur-gérant // Trevor Timmins observe Filip Forsberg

Larry Carrière, directeur général adjoint du Canadien, a donné du gros jus au Hamilton Spec lundi après-midi. Celui-ci a mentionné qu’en cas d’urgence, le Canadien pourrait faire signer des contrats à des joueurs avant même l’embauche du nouveau directeur-gérant. 16 joueurs des Bulldogs sont sans contrat pour l’an prochain, dont 5 sont sans restriction.

On devrait donc voir quelques développements avec les espoirs du CH au cours des 10-15 prochains jours. Le dossier d’Andreas Engvist sera intéressant à suivre puisque plus tôt cette saison, il a eu des contacts avec une équipe en Suède. Comme le joueur des Bulldogs Brian Willsie l’a mentionné, une semaine après la fin de la saison, il y a des discussions. Les joueurs savent si la direction a un intérêt en leurs services.

Aaron Palushaj a débuté son jeu des négociations de contrat avec cette déclaration qui m’a fait pouffer de rire : mon but est de devenir un joueur d’impact à Montréal la saison prochaine.

J’ai eu un flashback de Scott Gomez du printemps 2011.

En tout cas, j’espère que Geoff Molson laissera à Larry Carrière le soin de gérer le club-école comme un grand garçon. Sachez que les Bulldogs n’ont pas de directeur-gérant officiel.

Alors que l’entraineur des Bulldogs d’Hamilton Clément Jodoin ne sait pas s’il sera en poste l’an prochain, Geoff Molson et Serge Savard vont amorcer leur deuxième ronde d’entrevue pour le prochain directeur-gérant des Canadiens. Après avoir passé au travers le bottin téléphonique des assistants DG de la NHL à savoir si quelqu’un était intéressé à travailler à Montréal, Geoff et Serge passent aux choses sérieuses. Je me permets de supposer que le nombre de candidats à rencontrer est du nombre de 10, ça ne devrait donc pas être trop long avant d’avoir un DG au 7e étage du Centre Bell.

Filip Forsberg, 3e choix au total?

Le recruteur du Canadien, Trevor Timmins, est actuellement en République tchèque pour le Championnat du monde des moins de 18 ans. Trevor Timmins et quelques-uns de ses collègues du CH sont avec lui. Ils regardent pour leur 1er choix, dont Filip Forsberg. Personnellement, j’espère que le Canadien optera pour Filip Forsberg, ce joueur d’attaque (le site de la NHL indique qu’il est centre, d’autres sites indiquent qu’il est ailier)  suédois mesurant 6 pieds 2 pouces et pesant 181 livres. Une question de feeling. Et de nostalgie envers Mats Näslund.

Guillaume Latendresse au Québec

Guillaume Latendresse était de passage à l’Antichambre lundi soir. Il a émis ses commentaires par rapport à l’organisation du Canadien :

Ça peut juste être bon pour l’organisation des Canadiens d’avoir plus de Québécois. La plus grosse différence entre Montréal et Minnesota, c’est vraiment hors glace. Tu peux mener une vie plus normale.

Il a ensuite profité de son passage pour promouvoir son tournoi de golf. Combien d’argent amasserait-il si le tournoi avait lieu au Minnesota et non au Québec?


Les 5 problèmes de Geoff Molson

serge-savard-geoff-molson-canadiens-montreal

Ça va bientôt faire 20 jours que Pierre Gauthier a été congédié. Depuis, les seules nouvelles que l’on apprend font état de candidats qui se désistent pour ce prestigieux poste. Quand même étrange qu’on ne se précipite pas à genou devant la porte du bureau laissé vacant par Pierre Gauthier. Il faut toutefois admettre que les critères de sélection de Geoff Molson pour son prochain directeur-gérant limitent le nombre de candidats. Quand Pierre McGuire est dans la ligne de mire, un homme qui a cogné aux portes de toutes les équipes de la NHL plus souvent que Guy Carbonneau l’a fait pour un poste d’assistant entraineur dans la AHL, tu sais qu’il y a un manque de talent pour travailler à Montréal. Se trouver un bon directeur-gérant : le problème de Geoff  Molson en 5 points.

Critères de sélection

À Montréal, il faut un directeur-gérant expérimenté qui parle français. Le dossier de la langue n’aurait pas autant d’importance si Geoff Molson n’avait pas fait la gaffe de mettre Randy Cunneyworth à la barre du CH sur un coup de tête en pleine saison. Les médias ont fait tellement peur à Geoff Molson cet hiver que celui-ci doit faire des cauchemars dans lesquels il donne une conférence de presse et nomme un nouveau directeur-gérant unilingue anglophone.

Pour ceux qui doutent de l’importance du bagage d’expérience du prochain directeur-gérant, pensez aux commentaires de Brian Burke lorsqu’il a engagé Randy Carlyle au lieu de l’entraineur des Marlies de Toronto. Questionné à savoir pourquoi, Brian Burke avait répondu : êtes-vous malade d’envoyer un homme sans expérience au milieu de piranhas? Il va se faire bouffer vivant. Un DG sans expérience significative à Montréal va se faire bouffer tout rond.

Contrôle Freak

Le vrai problème dans le dossier du prochain directeur-gérant du Canadien est la façon de gérer de Geoff Molson. Geoff Molson veut tout contrôler. Tout savoir. Tout décider. Geoff Molson donne l’impression qu’il est un bon président qui délègue en faisant des conférences de presse solennelle en annonçant qu’il s’entoure de gens compétents, mais le problème de Geoff Molson est que peu importe les conseils qu’on lui donne, il fait à sa tête. C’est correct. Le gars vient de payer 575 millions pour un club qui en vaut maintenant 445M$. Geoff Molson écoute les autres, mais il agit en fonction de la petite voix dans sa grosse tête.

En quoi un bon gestionnaire d’équipe de hockey est-il intéressé à travailler pour un patron qui va lui souffler dans le cou constamment?

Lorsque Ray Lalonde était le vice-président markéting du Canadien, on le décrivait comme étant un micro-manager. Il voulait tout savoir, tout décider, et tout contrôler dans son département! Geoff Molson, lui, veut tout contrôler de A à Z.  Il met son nez dans tous les départements.

Gestionnaire de buffet

Geoff Molson est un gestionnaire de type buffet. Vous savez, l’avantage lorsqu’on mange dans un buffet est qu’on goute à toutes sortes de choses. Il y a du choix en masse. On choisit ce qu’on veut manger au moment présent. La bouffe est bonne au gout, mais il n’y a rien d’excellent. Malheureusement, dans un buffet, il y a des éléments qui sont négligés. J’ai appris le terme « gestionnaire buffet » dans mon premier cours de management aux HEC. Vous doutez que Geoff Molson est un gestionnaire de type buffet?

Bref, Geoff Molson s’implique dans le département des relations publiques en répliquant sur Twitter aux allégations des journalistes. Geoff Molson joue au préfet de discipline de la NHL en publiant de grosses lettres. Geoff Molson joue à l’entraineur adjoint (voir Kirk Muller) en espionnant ses joueurs sur Twitter. Geoff Molson joue au directeur-gérant en obligeant Pierre Gauthier à congédier Jacques Martin. Geoff Molson fait du markéting en allant à Tout Le Monde en Parle. Geoff Molson est promoteur de spectacle chez Evenko. Geoff Molson est vendeur de hot dog dans les estrades du Centre Bell. OK, celle-là je viens de l’inventer. C’est drôle, on n’a jamais vu Pierre Boivin intervenir dans ces facettes de l’univers du Canadien.

L’entraineur

Même si les deux parties nient s’être parlés (et c’est probablement vrai puisqu’il y a des limites à mentir en pleine face à la population du Québec), le choix de Geoff Molson pour l’entraineur du Canadien est Patrick Roy. Les rumeurs sont intenses et persistantes dans le dossier de Patrick Roy. Les deux hommes n’ont pas discuté, mais Geoff Molson a certainement dit à une bonne douzaine de personnes que l’homme qu’il voulait derrière le banc et devant les caméras est Patrick Roy. Quel homme de hockey est intéressé à être directeur-gérant d’une équipe en sachant que sa première décision, celle avec laquelle il va composé 24 h/7, ne sera pas la sienne?

Conseiller

En date d’aujourd’hui, Geoff Molson a deux conseillers. Serge Savard et Kevin Gilmore.

Serge Savard pourrait être nommé vice-président opération hockey? Com’on. On parle de Julien Brisebois comme candidat au poste de DG. Julien Brisebois est l’ancien vice-président opération hockey du Canadien. Mettre Serge Savard à ce poste est une excellente de façon de reculer en arrière jusqu’à l’époque où Serge Savard était le DG du Canadien. Je suis complètement en accord avec les interrogations de Mathias Brunet concernant les capacités de Serge Savard de bien conseiller Geoff Molson. Le rôle de Serge Savard au sein du Canadien devrait se limiter à convaincre Patrick Roy à revenir à Montréal avant le retour des Nordiques.

Un ami du président du Canadien, Kevin Gilmore, a droit à son grain de sel à l’occasion. Vous ne connaissez pas Kevin Gilmore?  Il est vice-président exécutif et chef de l’exploitation. Qu’est-ce que cet homme a accompli cette saison mis à part ramener l’orgue au Centre Bell et le chant de célébration après les buts du Canadien? Pendant que j’y suis avec Kevin Gilmore, je dois dire que je suis déçu de sa performance sur les réseaux sociaux. Depuis deux ans, le Canadien était chef de file à travers la NHL sur les internets. En date d’aujourd’hui, le Canadien n’est même pas sur Instagram ou Tumblr. Pendant ce temps, au sein de la nouvelle acquisition d’un milliard de dollars de Facebook, des équipes comme les Red Wings nous montrent ce que Pavel Datsyuk fait dans l’avion après les matchs et comment Benoit Pouliot se prépare dans le vestiaire des Bruins. De leur côté, les Kings font des « meme » pour se moquer de Ryane Clowe. Parlant de «meme», en voici un comparant la démarche de Geoff Molson avec celle de Leonardo Dicaprio. Le Canadien n’est plus d’avant-garde en cette matière, il est maintenant un follower.

Il y a exactement un an, le Canadien menait sa série 2-0 contre Boston. Il y a un an. Pas 5 ans. Aujourd’hui, le Canadien n’a même pas d’entraineur, ni de directeur-gérant pour le repêchage qui a lieu dans 65 jours. Yeah right qu’on va faire les séries en 2012-2013.

Je sais que plusieurs vont trouver que je suis extrêmement négatif par rapport à Geoff Molson, mais regardez à quel point la business du Canadien est rendue désastreuse. En l’espace d’une saison avec Geoff Molson comme président, le Canadien a passé de leader marketing à follower, a raté les séries pour la 1re fois depuis 2007, a vu ses cotes d’écoute chuté de 100 000 auditeurs par match, a mis un terme à sa série de salles combles, a encaissé une diminution de ses profits, une réduction considérable de la vente de jerseys, jusqu’à entendre ses anciens joueurs traiter l’organisation de zoo, etc.

Le prochain directeur-gérant du Canadien est mieux d’être bon, parce que ça va devenir difficile d’attirer de bons joueurs de hockey à Montréal.

P.-S. Je me suis vraiment retenu pour ne pas traiter Geoff Molson d’enfant-roy dans ce texte.