Suivez 25stanley sur Facebook!

Peter DeBoer coachera les Devils l’an prochain


Avec les rumeurs qui l’envoyaient à Toronto plus tôt cette semaine, l’entraîneur des Devils du New Jersey, Peter DeBoer, a décidé de rester à la maison. En effet, Lou Lamoriello a annoncé dimanche après-midi qu’il avait encore une année à son contrat et qu’il sera de retour derrière le banc des Devils l’an prochain.

C’est une excellente nouvelle pour le New Jerseu et les fans du Canadien qui veulent voir les Leafs se planter. DeBoer est un excellent entraîneur et si ce n’était pas de la fusillade, il amènerait une équipe très dangereuse en séries éliminatoires malgré une formation assez faible au niveau du talent.

Avec Corey Schneider de retour l’an prochain comme partant et avec un peu d’aide de Lou, DeBoer pourrait certainement amener cette équipe en séries et même faire du bruit rendu là. Pendant ce temps, les Leafs ne savent pas trop quoi faire avec leur situation derrière le banc alors que Randy Carlyle est toujours sous contrat.


Patrik Elias se blesse dans un incident semblable à Chara/Pacioretty

On se rappelle encore tous de l’incident Chara/Pacioretty. Ça a forcé la ligue à changer les baies vitrées le long des bancs, mais ça ne prévient pas toutes les mises en échec du genre. On en a eu un rappel vendredi soir.

Dans le match entre les Devils du New Jersey et les Capitals de Washington, Patrik Elias s’est blessé au haut du corps après une mise en échec de Tom Wilson qui l’a envoyé tête première dans le coussin protecteur.

Elias

On ne sait pas ce qu’Elias a pour le moment, mais une commotion cérébrale ne serait vraiment pas surprenante dans son cas. On espère qu’il s’en tire, mais ça ne regarde pas bien avec une mise en échec de ce genre là.

Pour ce qui est de Wilson, malgré le résultat de son geste, une suspension me surprendrait énormément. Cette mise en échec n’aura pas de conséquences brutale n’importe où ailleurs sur la glace et ce n’est pas comme s’il avait été porté la tête du joueur des Devils sur la paroi.


Les Devils ne savent plus quoi faire pour gagner une fusillade

Mardi soir, les Devils ont perdu leur 15e fusillade consécutive pour tomber à une fiche de 0-11 dans le bris d’égalité cette saison alors qu’ils se sont inclinés contre les Sabres de Buffalo. Alors que 3 points les séparent présentement des séries, ces performances minables font certainement la différence.

Avant ce soir, les gars du New Jersey avaient marqué 1 fois en 30 occasions. Ils ont fait un peu mieux en marquant à 2 reprises sur 9 chances. Malheureusement, ce ne fut pas suffisant alors que Ville Leino a marqué le but gagnant pour les Sabres.

C’est tellement rendu triste que les Devils essaient tout pour aider leurs chances. Ce soir, Jaromir Jagr, qui a marqué un des 2 buts des Devils, a demandé aux joueurs de se mettre dos au jeu pendant que leur joueur s’élançait. Ça n’a pas fonctionné et on peut voir que Jagr commence à être à court de solutions.

Jagr

C’est dommage pour les Devils qui vont fort probablement manquer les séries à cause d’une situation qu’on ne retrouve pas en éliminatoires, mais ça fait partie du jeu. Imaginez comment on virerait fou si la même chose arrivait à Montréal ou à Toronto…


Est-ce que les Devils peuvent remonter la pente pour faire les séries?


Avant les matchs de ce soir, les Devils du New Jersey ont 18,6% de chances de faire les séries selon sportsclubstats. Ils sont présentement en 5e position dans la course du 4e as à 3 points de la dernière place occupée par les Blue Jackets qui ont un match en main. Avec les Capitals, les Leafs et une autre équipe à dépasser, les Devils ont toute une pente à remonter pour faire les séries. Par contre, c’est très possible.

En effet, l’horaire des Devils pour la fin de la saison est TRÈS facile. Voici leur horaire pour la fin de la saison : Buffalo, Washington, Caroline, Calgary, Ottawa, Islanders et Boston. Il n’y a donc qu’une seule équipe de séries sur l’horaire et les Bruins risquent de reposer plusieurs joueurs alors que ce sera leur dernier match de l’année.

En alignant quelques victoires, les Devils pourraient certainement se replacer dans la course aux séries et ces quelques victoires sont très possibles. Tout au long de la saison, ils ont bien joué, mais par respect pour Martin Brodeur, ils l’ont gardé dans le filet malgré le fait qu’il soit moins bon que Corey Schneider.

Les deux gardiens ont presque autant de départs (38 vs 37 pour Schneider) malgré le fait que l’ancien des Nucks ait une meilleur moyenne d’arrêts (916 vs 900) et une meilleure moyenne de buts alloués (2,07 vs 2,54). Toutefois, hier soir, les Devils ont chassé Brodeur alors qu’ils menaient 4-3 et il ne serait pas surprenant que ça ait été sa dernière présence de la saison.

En plus, les Devils ont été vraiment malchanceux en fusillade cette saison. Ils n’ont qu’un but en 30 tentatives et une fiche de 0-10 dans cette compétition. Une fiche de 500 les placerait en séries, mais malheureusement pour eux, ce n’est pas le cas. Si jamais ils sont en mesure d’éviter ce bris d’égalité pour le reste de la saison, ils pourraient être très dangereux pour les équipes dans la lutte aux séries.


Martin Brodeur pourrait jouer avec une autre équipe que les Devils l’an prochain


Martin Brodeur en avait beaucoup à dire dans son entrevue avec le NJ.com. Après avoir ri de Sean Avery, ce qui a mené à une réponse de ce dernier, le gardien de 41 ans a parlé de son avenir.

Son contrat avec les Devils vient à échéance à la fin de cette saison, mais ça ne veut pas dire qu’il prendra sa retraite à la fin de cette campagne. Brodeur a mentionné qu’il voudrait prendre son temps cet été et qu’il allait prendre sa décision après ce moment de réflexion. Il a ajouté que ses enfants voulaient qu’ils continuent sa carrière.

Si jamais il choisissait de revenir au jeu l’an prochain, ça ne voudrait pas dire qu’il voudrait revenir au New Jersey. Il a dit qu’il parlait à plusieurs joueurs à travers la ligue pour savoir comment c’était ailleurs parce qu’il ne connait que sa situation au New Jersey.

Le gardien québécois a même parlé de possibles équipes avec qui ils pourraient jouer. Il a parlé du Wild du Minnesota où ses deux jumeaux jouent au hockey. L’autre équipe qu’il a mentionné est les Sénateurs d’Ottawa. Cette équipe est sur la liste puisque son fils Anthony joue pour les Olympiques de Gatineau et il aimerait rester avec son père si celui-ci déménageait près de lui.

En lisant cette entrevue, on a l’impression que Brodeur n’a pas vraiment le goût de prendre sa retraite et qu’un retour au New Jersey est possible, mais pas assuré. On pourrait voir Brodeur n’importe où dans la LNH l’an prochain, mais si on devait établir des favoris présentement, je mettrais mon argent sur le Wild.

Via NHL.com


La rivalité entre Sean Avery et Martin Brodeur n’est pas terminée


Si vous pensiez que la retraite de Sean Avery voulait dire que sa rivalité avec Martin Brodeur était terminée, vous étiez dans le champ! Les deux joueurs se sont écœurés via les médias et les réseaux sociaux aujourd’hui et c’était magique.

Brodeur a commencé le tout avec une entrevue au NJ.com où il s’est demandé en riant ce qu’Avery pouvait faire pour s’embarrasser encore plus et que sa présence de 2 semaines à Dancing with the stars faisait le travail.

Malheureusement pour Brodeur, Avery est meilleur que lui quand on parle de chicane dans les médias. Voici comment il a répondu sur Twitter.

Avery

Avery a tweeté qu’il s’est réveillé à côté d’une modèle avant d’entendre que Fatso avait fait un commentaire par rapport à sa présence à l’émission. Fatso est le surnom qu’il a donné à Brodeur pendant les séries de 2008 qui rie du poids de Brodeur qui n’est pas nécessairement celui auquel on s’attend d’un athlète. Il a ajouté que c’était encore plus embarrassant de se faire prendre en train de coucher avec la gardienne.

Ce commentaire fait référence au divorce de Martin Brodeur en 2003 alors qu’il avait eu une affaire avec sa belle-sœur. Il avait finalement marié sa belle-sœur plus tard. Ce n’est pas une histoire que Brodeur entend pour la première fois alors que les partisans des Rangers et des Flyers en ont déjà fait mention dans les chants qui le moquaient.

Via Puck Daddy


La LNH réduit la punition des Devils pour le contrat Kovalchuk


La LNH a décidé de redonner le choix de 1re ronde que les Devils auraient dû abandonner cette saison. En fait, les Devils reçoivent le 30e choix au total au prochain repêchage.

On se rappelle que les Devils auraient dû abandonner ce choix cette année à cause de la punition de la ligue pour le contrat d’Ilya Kovalchuk. À l’époque, les Devils avaient reçu une amende de 3 millions (qui sera finalement de 1,5 million) ainsi que l’obligation d’abandonner leur choix de 3e ronde en 2011 ainsi que leur choix de 1re ronde pendant un des 4 prochains repêchages. C’était la dernière année pour les Devils et ils étaient donc obligés de céder le choix lors du prochain repêchage.

Cette décision permet aux fans de l’équipe de finalement faire la paix avec le choix du jeune Stefan Matteau au 29e rang du repêchage de 2012. Tous les partisans s’attendaient à ce que Lou Lamoriello cède son choix à ce moment-là, mais il avait décidé de le garder et de sélectionner le fils de celui qui a éliminé les Devils en 1994.

Bien évidemment, les autres équipes de la ligue ne sont pas très heureuses alors qu’on chuchote que c’est la ligue qui a décidé de faire un cadeau aux nouveaux propriétaires de l’équipe.

Via Darren Dreger


Échange Hurricanes x Devils // Tuomo Ruutu x Andrei Loktionov

i

Les Hurricanes de la Caroline ont échangé Tuomo Ruutu aux Devils du New Jersey et obtiennent Andrei Loktionov en retour.


Martin Brodeur soumet une liste de 9 équipes

Screen shot 2014-03-05 at 3.25.59 AM

Martin Brodeur a probablement disputé son dernier match avec les Devils du New Jersey mardi soir. J’étais quand même surpris de voir que l’amphithéâtre des Devils était à moitié vide comme d’habitude. En entrevue d’après-match, le célèbre gardien a raconté avoir eu une discussion avec Lou Lamoriello concernant une possible transaction. Martin Brodeur a levé sa clause de non-échange. Il a soumis une liste de 9 équipes.

Photo: nhl.com


Martin Brodeur aurait levé sa clause de non-échange

martin-brodeur devils new jersey

Le gardien des Devils du New Jersey Martin Brodeur pourrait changer d’adresse d’ici le 5 mars prochain, date limite des transactions dans la Ligue nationale de hockey. Le Québécois aurait levé sa clause de non-échange pour prendre la direction d’une nouvelle équipe, selon CBC.

Le réseau avance même que Brodeur pourrait être échangé dès aujourd’hui. Parmi les destinations possibles pour le portier de 41 ans, le Wild du Minnesota est assurément au sommet. Le directeur général Chuck Fletcher est à la recherche d’un gardien d’expérience devant son filet et Brodeur pourrait être la solution.

Par contre, le DG du Wild n’aurait pas le champ libre. Plusieurs équipes seraient intéressées aux services du vétéran gardien Brodeur. Les Blackhawks de Chicago seraient parmi les clubs qui auraient un intérêt envers l’athlète montréalais.

Brodeur est en fin de carrière et il souhaite s’aligner à une formation qui aspire aux grands honneurs cette saison. Évidemment, il ne se tromperait pas en se joignant aux hommes de Joël Quenneville.