Suivez 25stanley sur Facebook!

Succès Souvenir // La fois où P.K. Subban est sorti du banc des punitions pour déjouer Rask

Subban

La nouvelle de la semaine est sans aucun doute le nouveau contrat de P.K. Subban qui nous assure 8 autres années de jeux spectaculaires du défenseur à Montréal. Après un mois à parler de l’aspect financier du joueur, je me suis dit qu’il serait temps de se rappeler pourquoi on est aussi content de le garder.

Il y a des tonnes de vidéos que j’aurais pu sortir pour supporter cette thèse, mais mon préféré est tout récent. Il date de la 2e ronde des dernières séries alors qu’une passe de Lars Eller, l’autre joueur que Bergevin a signé à long terme cet été, a permis à P.K. de marquer un but qui a marqué l’imaginaire.

Même si c’est aussi Subban qui a marqué le but gagnant en 2e prolongation du 1er match de la série, il n’y a pas de doute que c’est le but du 3e match qui va être gravé dans nos mémoires quand on va se souvenir de ce parcours de 2014 qui est sorti d’un peu nulle part.


25.5M$ en bonus de signature pour le contrat de PK Subban

Screen shot 2014-08-03 at 2.02.25 PM

Cha-Ching! C’est que PK Subban doit se dire en moment.  Le joueur des Canadiens a signé un contrat de 8 ans d’une valeur totale de 72M$ samedi. Le contrat inclue 25,5 millions en bonus, dont un 5 millions qu’il a obtenu immédiatement. WOW!


P.K. Subban : « Si je pouvais signer un contrat de 20 ans avec Montréal, je le ferais. »

Subban Price

Après avoir signé le plus gros contrat de l’histoire du Canadien, P.K. Subban a parlé aux médias samedi soir. Le défenseur du Canadien a parlé du processus qui l’a amené à son contrat tant attendu en plus de défendre son DG qui était pas mal critiqué dans les derniers jours.

La citation qui a retenu l’attention est celle où Subban a dit « Si je pouvais signer un contrat de 20 ans avec Montréal, je le ferais. » Le défenseur était vraisemblablement content que toute cette saga se termine avec un contrat à long terme avec l’équipe pour laquelle il dit aimer tant jouer.

Subban a également dit qu’il était content de jouer pour Marc Bergevin et Geoff Molson au cours des 8 prochaines années. Selon P.K., le président du Canadien a joué un rôle monumental dans ces négociations. Le défenseur a également voulu défendre son DG qui a subi des critiques injustes selon Subban.

P.K. a également voulu diminuer l’effet de l’arbitrage alors qu’il a dit que le processus de négociation était sain et respectueux et qu’il a appris énormément au passage. Subban a aussi mentionné que ce contrat peut arrêter la spéculation qui voulait que l’équipe ne l’évaluait pas à sa juste valeur.

Bref, on dirait que le processus n’a pas été si pire que ça et qu’à la fin, notre meilleur défenseur revient pour 8 ans sans rancœur. C’est ce qu’on aurait souhaité au début de l’été. Ça a pris plus de temps que prévu, mais le résultat est le même à la fin.

Citations via @CanadiensMTL & Arpon Basu


P.K. Subban signe un contrat de 8 ans – 72M$ avec le Canadien

P.K. Subban

Le Canadien et P.K. Subban en sont venus à une entente de 8 ans qui fait en sorte que P.K. a le 3e plus gros impact salarial de la ligue derrière Alex Ovechkin et Evgeni Malkin. Après la séance d’arbitrage, les deux partis semblaient dérangés par le processus, mais ils ont mis leurs problèmes de côté au grand plaisir des partisans de l’équipe.

Le contrat de Subban est d’une durée maximale de 8 ans. Il a une valeur totale de 72 millions, ce qui veut dire que P.K. aura un impact de 9 millions sur la masse salariale du Canadien de Montréal. Ça veut dire que le défenseur est sous contrat jusqu’en 2022. Il aura 33 ans à la fin de cette entente.

Il devient le défenseur avec le plus gros impact salarial dans la LNH, mais considérant les circonstances, c’est bien normal. Le contrat achète 6 années d’autonomie complète en plus d’avoir été négocié dans une nouvelle situation économique où le plafond salarial augmentera constamment au cours des prochaines années. Sans année bidon à la fin du contrat (comme dans le cas de Weber et Suter par exemple), Bergevin n’avait pas vraiment le choix et le contrat sera dépassé en termes d’impact salarial au cours des prochaines années.

Subban sortait d’un contrat de transition de 2 ans pendant lequel il a gagné un trophée Norris, une médaille olympique en plus d’inscrire 91 points en 124 parties. Il est également devenu le défenseur numéro 1 du Canadien sans équivoque. Cette signature enlève certainement un poids sur les fans qui commençaient à s’imaginer un monde sans P.K. Subban à Montréal.

Voici la structure salariale de P.K. via Renaud Lavoie :

14-15 : 7M$
15-16 : 7M$
16-17 : 11 M$
17-18 : 11 M$
18-19 : 10 M$
19-20 : 10 M$
20-21 : 8 M$
21-22 : 8 M$


Dossier P.K. Subban : une pause après 90 minutes de discussions

pk-subban-cereal-6

Le processus d’arbitrage est enclenché dans la situation concernant P.K. Subban et les Canadiens de Montréal. Elizabeth Neumeier, une avocate de Boston, a amorcé les discussions avec le clan Subban et le Tricolore.

Après 90 minutes à huis clos, les deux parties ont arrêté les pourparlers pour une pause salle de bain. Du moins, c’est ce que Chris Johnston, de Sportsnet, a rapporté sur Twitter.

Le directeur du CH Marc Bergevin doit expliquer pourquoi il souhaite offrir telle somme d’argent annuellement au défenseur de 25 ans durant cette séance d’arbitrage. Également, de son côté, Subban doit faire valoir son point de vue en donnant des arguments pour obtenir le plus d’argent possible.


« Ochocinco » invite Subban à aller déjeuner

pk-subban-76

C’est un grand jour pour P.K. Subban. Son cas est maintenant en arbitrage salarial avec Elizabeth Neumeier, une avocate de Boston.

Celle-ci annoncera une décision 48 heures après que l’audience soit terminée. Par contre, le CH et Subban auront ces deux jours pour tenter de s’entendre avant de savoir ce que la juge leur dira.

D’ailleurs, le joueur des Alouettes de Montréal Chad « Ochocinco » Johnson veut être au courant des détails dans le dossier P.K. Subban. Il a invité le principal intéressé à aller déjeuner ce matin par le biais de Twitter.

« Es-tu debout? Allons déjeuner à L’Avenue… », a écrit Johnson sur le site de microblogage.


L’arbitrage pour PK Subban et le Canadien

pk-subban-arbitrage
Screen shot 2014-08-01 at 8.50.50 AM

Tout indique qu’il faut oublier un contrat à long terme pour PK Subban. Aux alentours de 8h30 vendredi matin, le défenseur des Canadiens était à l’hôtel Sheraton de Toronto avec ses négociateurs. Un journaliste de Sportsnet, Hugh Burrill, l’a photographié alors qu’il se rendait dans sa salle d’audience pour affronter Marc Bergevin et sa bande. Ils ont 90 minutes chaque pour faire valoir leurs points.

Une fois que les deux parties auront plaidé leur cause, l’arbitre aura 48 heures pour rendre sa décision. Le Canadien offre 5.25M$ pour une saison, alors que le clan Subban voudrait être payé 8.5M$ annuellement. Le Canadien aura ensuite le choix d’accepter ou non le contrat accordé. Si le CH refuse (chose qui n’arrivera pas), PK deviendrait agent libre sans restriction. Bref, on risque de parler du contrat de PK Subban jusqu’à dimanche…

Pour tout savoir sur le processus d’arbitrage, vous pouvez lire cet intéressant article.


PK Subban reçoit un appel important de son agent

pk subban - echange - credit: 25stanley

PK Subban participe à un événement aujourd’hui pour promouvoir la fondation des jeunes espoirs du hockey Hyundai. En pleine séance photo, P.K. a demandé de s’absenter un instant pour répondre à un appel urgent de son agent.

Marc Bergevin est à Toronto jeudi pour rencontrer Don Meehan, l’agent du joueur des Canadiens.

Je sais. Plusieurs vont écrire dans les commentaires « ho wow grosse nouvelle, P.K. parle au téléphone avec son agent ». Mais cet appel est peut être pour annoncer à P.K. qu’une entente a été conclue.

L’appel a duré environ 30 minutes. PK Subban n’avait pas un gros sourire en sortant du bureau. Son premier commentaire a été  » j’ai hâte d’aller dîner. « . Le défenseur du CH a dit qu’il ne parlait pas à son agent. Il a dit que c’était sa mère qui le chicanait d’avoir laissé le four allumé ce matin.

Après l’événement, PK Subban quittera Montréal pour se rendre à Toronto. Son vol d’avion est à 15h.


L’agent de P.K. Subban donne une mise à jour sur les négociations de son client

L’agent de P.K. Subban, Don Meehan, a donné une entrevue à Prime Time Sports, une émission de radio de FAN 590 à Toronto, mercredi après-midi et on a appris quelques détails de la négociation entre le Subban et le Canadien.

Meehan a commencé en disant que le Canadien et le clan Subban allaient se parler en personne à Toronto jeudi. Il a ajouté qu’il y avait encore en masse de temps pour conclure une entente avant la séance d’arbitrage de vendredi. Il ne faut donc pas paniquer si l’agent était à Ottawa aujourd’hui pour parler de Robin Lehner et de Bobby Ryan.

L’agent de P.K. a également ajouté que P.K. ne voulait pas devenir le défenseur le mieux payé de la LNH. Toutefois, il faut faire attention à ce commentaire. Instinctivement, on pense que ça veut dire que Subban ne veut pas un plus gros impact sur la masse salariale que 7,857 M$, qui est le plus gros de la ligue pour un défenseur (Shea Weber).

Par contre, il faut se rappeler que 3 défenseurs gagneront plus que ça en termes de salaire l’an prochain (Shea Weber 14 M$; Ryan Suter 11 M$ et Dion Phaneuf 8 M$). On ne peut donc pas trop tirer de conclusions à partir de ça.

On a également demandé à Meehan à propos de la possibilité pour Subban de jouer avec une nouvelle équipe éventuellement. Meehan a fermé la porte en mentionnant qu’il était trop tôt pour penser à ça et qu’il fallait présentement se concentrer un contrat à long terme avec le Canadien.

Bien évidemment, les paroles publiques doivent toujours être prises avec un grain de sel, mais c’est plaisant de voir l’agent aussi optimiste à 2 jours de la date limite. On peut donc encore s’attendre à un contrat à long terme entre P.K. et le Canadien avant leur séance d’arbitrage de vendredi.

Via Legend of Zombo


Kevin Weekes écorche le Canadien pour sa gestion du dossier P.K. Subban

Weekes

Weekes 2

Weekes 3

Kevin Weekes n’est pas le plus grand fan de Marc Bergevin. Après que les demandes d’arbitrage de P.K. Subban et du Canadien aient coulé dans les médias, l’analyste de CBC et du NHL Network a envoyé plusieurs tweets critiquant la gestion de P.K. Subban par le Canadien.

Weekes a expliqué qu’il ne comprenait pas pourquoi le Canadien jouait autant de jeu mental avec P.K. après qu’il soit devenu un joueur étoile qui respecte la tradition de l’équipe et qui se garde dans une forme phénoménale. Il a comparé ça aux Kings, Rangers, Bruins et Hawks qui s’occupent de leurs joueurs étoiles. Weekes a terminé en disant qu’il trouvait méprisable le fait que Subban devait encore être sous contrat avec le Canadien malgré tout ce qu’il avait prouvé.

L’analyste représente une certaine partie des fans qui trouvent que ce dossier traîne en longueur, mais il exagère un peu. Le contrat qui est présentement discuté entre les deux parties pourrait valoir plus de 70 millions. C’est normal que ça prenne du temps à négocier. Ses critiques seront plus valides si les deux clans se rendent devant l’arbitre.

Aussi, j’aime bien qu’il compare le Canadien aux Rangers et aux Kings. Les deux équipes ont niaisé leur joueur étoile pas mal plus que ce que le Canadien fait avec P.K. présentement. Drew Doughty et Derek Stepan ont tous deux signé leurs ententes à la veille du début de la saison et on en n’entend plus parler. Ça ne doit donc pas être si pire que ça…

C’est une réaction un peu exagérée de la part de Weekes, mais il faut s’y attendre dans une négociation aussi importante que celle entre Subban et le Canadien. Par contre, je m’y attendais plus de la part de certains fans que de la part des médias…