Suivez 25stanley sur Facebook!

Shea Weber sur le siège éjectable

// Pour avoir accès à tout le contenu offert par La3eLigne, vous pouvez nous suivre sur FacebookTwitter ou bien directement sur le blog La3eLigne.com //

 

Siège éjectable – Shea Weber

Tout d’abord, je tiens à préciser que je serais extrêmement surpris de voir Shea Weber changer d’adresse à court, moyen ou long terme. De plus, Weber souffre d’une commotion cérébrale suite à la violente mise en échec que lui a asséné Mark Fistric le 24 décembre dernier. Néanmoins, les rumeurs vont bon train à Nashville depuis quelques semaines et certaines sont plutôt intéressantes. Si ce dernier retrouve la forme avant la date limite des échanges le 27 février prochain, tout peut arriver.

La rumeur la plus persistante des dernières semaines envoie le défenseur étoile des Preds à Detroit. On le sait tous, les Wings doivent maintenant préparer l’après-Lidstrom. Remplacer l’un des meilleurs défenseurs de l’histoire tient du simple miracle. Mais avec un Weber dans l’alignement à la place du Suédois, Detroit effectuerait un énorme pas dans la bonne direction.

Weber connaît actuellement une excellente saison avec 29 points en 35 rencontres. Son différentiel de +14 démontre aussi à quel point il peut être efficace dans les deux sens de la patinoire. Se départir d’un tel joueur serait du suicide pour Nashville. Mais comme on le sait, l’équipe du Tennessee représente un petit marché et Weber commande un salaire de 7.5M. Il deviendra agent libre avec compensations à la fin de la saison et il risque bien de faire sauter la banque. Est-ce que les Preds peuvent se le permettre?

Si Weber est la pierre angulaire à la défensive, son coéquipier Ryan Suter fait lui aussi partie des rumeurs à Nashville. Celui-ci devient agent libre sans restriction à la fin de la saison et il devrait aussi demander un salaire plus qu’élevé. Les Preds devront faire un choix et Suter risque d’écoper. Je serais moins surpris de le voir quitter. La date limite des échanges arrive rapidement et les DGs deviendront de plus en plus agressifs. Voyons voir!

 

Bien en selle – Steven Stamkos


Le tour du chapeau de Stamkos du 31 décembre dernier.

La première étoile dans la dernière semaine d’activité de la LNH n’a pas volé cet honneur. En effet, le jeune ontarien originaire de Markham a inscrit pas moins de 11 buts en 9 rencontres dont 7 à ses 4 dernières.

Durant cette séquence de 9 rencontres, Stamkos n’a cumulé que 3 passes. Il n’y a pas à dire, Stamkos est un franc-tireur! Avec 27 buts en 38 rencontres, un petit calcul me permet d’affirmer qu’il est en voie de terminer la saison avec tout près de 60 buts (la règle de 3 donne 59,8 buts).

Inutile de dire qu’il s’agirait de sa meilleure en carrière. Qui disait que le 1-3-1 de Boucher étouffait les joueurs offensifs?

Mais bon, étouffés ou pas, il faut admettre que le Lightning connait une première moitié de saison dégoutante, eux qui occupent présentement le 12e rang dans l’Est avec une récolte de 37 points en 38 parties. À ce rythme, Stamkos devra doubler sa production s’il souhaite voir son équipe participer à la danse printanière. Ajoutez l’absence indéterminée de Victor Hedman à cette équipe avec un manque flagrant de profondeur et gageons qu’ils ne sont pas sortis du bois…

 

Au congélateur – Derek Roy

L’avenir à Buffalo s’annonçait plutôt rose en début d’année. Pratiquement rendu à la mi-saison pour les Sabres, on doit admettre qu’ils performent bien en deçà des attentes. Ils sont présentement au 11e rang dans l’Est avec 40 points.


Roy est capable de bien belles choses lorsqu’il le veut…

Tandis que Pominville et Vanek vont plutôt bien côté statistiques, Derek Roy est quant à lui complètement invisible depuis le début de la saison. Une maigre récolte de 24 points, avec seulement 8 buts, sont loin d’être les chiffres que l’on attend du petit joueur gaucher.

Une seule passe à ses 4 dernières rencontres. Voilà ce que Roy avait à offrir à son équipe lors de la dernière semaine. Si les Sabres souhaitent demeurer dans la course pour participer aux séries de fin de saison, ils auront besoin de ce dernier. Roy est un joueur extrêmement talentueux dont l’éthique de travail n’a jamais été contestée. Espérons qu’il saura retrouver le fond du filet rapidement.

 

À la charcuterie – Christian Ehrhoff

Comme si les choses n’allaient pas assez mal à Buffalo, voilà que les Sabres viennent tout juste de perdre les services de Christian Ehrhoff pour une période indéterminée.  Les rapports officiels indiquent une blessure au « haut du corps » mais on peut tout de même conclure qu’il s’agit d’une commotion. Ehrhoff tombe tête première sur la glace à la fin de son altercation avec Troy Brouwer. L’évènement s’est produit le 30 décembre dernier.


Luongo sur le siège éjectable

**Nous avons ajouté une nouvelle section à la chronique qui devrait intéresser les poolers. « La charcuterie » fera un résumé des blessures qu’ont subi les joueurs d’impact dans la dernière semaine.**

Siège éjectable – Roberto Luongo


Ce n’est pas la première fois que Bobby Lou se fait huer à Vancouver…

Il y a longtemps que l’histoire d’amour entre Roberto et Vancouver est terminée. La défaite en finale de la Stanley n’a rien fait pour améliorer la relation entre les deux. En ce début de saison, les fans ont encore le gout amer de la défaite en bouche et le laissent savoir, sans se cacher, à Luongo. Ses statistiques sont loin d’être celles d’un gardien vedette et son salaire joue contre lui. Est-ce que Vancouver aurait leur Scott Gomez bien à eux?

Dans la rencontre d’hier, le 18 octobre, face au Rangers, Luongo s’est à nouveau fait huer par les partisans. Son pourcentage d’efficacité de .856 et sa moyenne de 3,70 n’y sont surement pas pour rien. Par chance pour lui, Roberto a un contrat qui l’empêche d’être éjecté facilement. Mais si jamais une offre parvenait jusqu’au bureau Mike Gillis et qu’elle faisait un peu de sens, je ne serais pas surpris de le voir sous d’autres cieux.

Bien en selle – John Tavares

Vous vous souvenez de qui était bien frigorifié dans le congélo la semaine dernière? Eh oui, John Tavares était un véritable Mr.Freeze il y a encore quelques jours. À croire que mon billet l’a choqué, car dès le lendemain il a inscrit 4 points face aux Lightning et deux jours plus tard il répéta l’exploit contre les Rangers pour un total de 8 points en 4 rencontres.

Il s’est même permis sont deuxième tour du chapeau face à Brad richards et sa bande. Il n’y a donc plus de doute, Tavares se dirige vers sa meilleure saison en carrière.

Lorsque la jeune vedette des Islanders est à son meilleur, il n’y a pas de doute que son équipe s’en ressent. Je n’aurais certainement pas dit ça il y a deux ans, mais les Isles représentes une jeune équipe explosive et prometteuse. Il s’agit maintenant que leur meilleur joueur, et futur capitaine, se lève et soit à la hauteur à tous les matchs

Au congélateur – Joe Thornton

Joe Thornton se retrouve cette semaine bien congelé dans notre congélateur. Le capitaine des Sharks connait un début de campagne nettement inférieur aux attentes, lui qui n’a récolté qu’une seule petite mention d’aide en 4 rencontres jusqu’à maintenant.

Est-ce que le départ de Dany Heatley l’affecte à ce point? Il est permis de croire que oui. Cependant, je doute fort que le soi-disant meilleur fabriquant de jeux de la LNH doive obligatoirement jouer avec un marqueur du top 10 pour récolter des points. Surtout lorsque l’on considère qu’il est loin d’être pris au dépourvu, lui qui joue présentement avec Joe Pavelski et Patrick Marleau. Ses deux compagnons sont également en panne sèche, eux qui ont présentement 2 points chacun.

Il sera intéressant de voir si le retour au jeu de Martin Havlat pourra faire sortir Joe du congélateur, ou du moins le placer au frigo dans les plus brefs délais. Havlat effectuera ses débuts avec les Sharks ce vendredi, lui qui souffrait d’une blessure à l’épaule. Bien que peu constant et très fragile, il est tout de même considéré comme un excellent marqueur.

À la charcuterie

C’est inévitablement Jason Blake qui se retrouve cette semaine à la charcuterie. Rappelons que le petit attaquant des Ducks a été gravement coupé à l’avant-bras gauche par le patin de Brent Burns vendredi dernier. Il ratera un minimum de 3 mois, lui qui a été opéré lundi dernier.

Si vous n’avez pas vu l’accident de Jason Blake, vous pouvez voir l’image de la scène en cliquant ici

Également en lice cette semaine :

Jeff Carter : La nouvelle acquisition des Blue Jackets s’est fracturé le pied droit lors de la rencontre contre les Stars de Dallas, samedi passé. Carter avait subi une opération à ce pied lorsqu’il jouait pour les Flyers. Il devrait rater entre 7 et 10 jours d’activités.

Evgeni Malkin : Son genou droit le fait encore souffrir. Sa situation est au jour le jour. Il ne sera cependant pas en uniforme ce jeudi lors de la rencontre contre le Canadien.

Drew Doughty : Le défenseur a subi une blessure au haut du corps (fort probablement à l’épaule) lors de la rencontre contre les Flyers, ce samedi. Le tout est survenu lorsqu’il fût solidement frappé par Zac Rinaldo. Doughty ne devrait pas rater plus de 10 jours d’activités.

Martin Brodeur : Son épaule ne le fait plus souffrir. Il devrait revenir au jeu sous peu.

Pour en savoir plus sur la LNH, la LHJMQ, la NFL, la boxe et le MMA, je vous invite à visiter le blog de La 3e Ligne et notre page Facebook.