Suivez 25stanley sur Facebook!

Carey Price en douleur?

Sur la vidéo suivante, on peut remarquer de Carey Price s’étire la jambe gauche après un but du Lightning de Tampa Bay. Le gardien des Canadiens a-t-il une douleur (tension) dans la jambe? En voyant la séquence suivante, on peut se poser la question…


Price pourrait atteindre un plateau important ce soir

carey-price-16-600x399

Carey Price pourrait réaliser une marque qui date de plusieurs années, ce soir, en obtenant une victoire contre le Lightning de Tampa Bay. Le gardien du Tricolore pourrait signer son 42e gain de la saison après la rencontre face aux hommes de Jon Cooper.

Également, le numéro 31 des Canadiens pourrait surpasser ce record cette année, puisqu’il restera encore cinq matchs au calendrier régulier du club montréalais. Dustin Tokarski sera probablement devant le filet du CH pour une ou deux parties, mais pariez sur le fait que la direction du Tricolore aidera Price à éclipser cette marque en le faisant jouer afin qu’il soit en mesure de détenir le record de tous les temps avec les Canadiens.

L’affrontement entre les Canadiens et le Lightning débutera à 19 h 30.


Les partisans des Jets voulaient Carey Price

Dustin Tokarski n’a pas connu sa meilleure soirée de travail contre les Jets de Winnipeg jeudi soir dernier. Celui-ci a accordé cinq buts sur 22 tirs.

Il n’en fallait pas plus pour que les partisans des Jets proclament la venue de Carey Price devant le filet des Canadiens. La foule s’est mise à chanter ‘We want Carey’.

Regardez la séquence ici…


Un autre selfie avec Carey Price sur la patinoire

Un autre partisan a pris un selfie avec Carey Price alors que ce dernier était sur la patinoire. Le gardien des Canadiens s’est placé derrière le jeune garçon afin qu’il prenne une photo.

selfie Carey Price

Price franchit un record personnel

Carey Price - séquence sans but

Carey Price a fracassé un record personnel au cours des derniers jours. Le gardien des Canadiens a réalisé sa plus longue séquence sans accorder de but en carrière dans la Ligue nationale de hockey.

Le numéro 31 du CH n’a pas alloué de but à ses rivaux pendant 166 minutes 13 secondes, une séquence qui a été largement créée en raison des deux blanchissages consécutifs de Price face aux Hurricanes de la Caroline et aux Sharks de San Jose.

Il a battu la marque qu’il avait établie entre le 27 janvier et le 3 février 2015.

Crédit infographie : RDS


5 statistiques impressionnantes des Canadiens

Les Canadiens de Montréal voguent présentement parmi les 3 meilleures équipes de la LNH au classement général et lorsqu’on regarde certaines de leurs statistiques collectives, on peut comprendre pourquoi.

Voici donc 5 statistiques impressionnantes du CH.

1. Moyenne de buts alloués par match

carey price - canadiens montreal - credit: 25stanley

Sans surprise, Montréal trône au sommet de la ligue pour la moyenne de buts alloués par match avec un incroyable 2,14 buts/ match. On peut dire un gros merci à Carey Price qui connaît une saison de rêve; digne d’un récipiendaire du trophée Vézina et Hart. Les Hawks et les Rangers suivent le pas avec une moyenne de 2,22 buts par match.

***

2. % de victoires, lorsqu’on marque le 1er but

brandon prust - carey price - credit: 25stanley

Le club de Michel Therrien arrive au 2e rang du circuit Bettman au niveau du pourcentage de victoires lorsqu’il marque le premier but avec une impressionnante moyenne de ,833. Ils n’ouvrent pas la marque aussi souvent qu’ils ne l’aimeraient, mais lorsqu’ils le font, ils sont très difficiles à vaincre. Seul Washington obtient une meilleure note à ce chapitre avec un pourcentage de gain de 84,2% lorsqu’ils brisent l’égalité en premier.

***

3. Pourcentage de réussite en infériorité numérique à la maison

manny malhotra - canadiens - credit: 25stanley

Le Centre Bell est un endroit très hostile pour les visiteurs. Le tricolore a d’ailleurs une fiche de 24-8-5 à la maison cette saison. Ce qui est encore plus impressionnant, c’est que le CH tue 87% de ses punitions avec succès au Temple de la bière à 12$. Ce taux d’efficacité leur procure présentement le 2e rang de la LNH. Le Wild du Minnesota est la seule formation plus étanche à ce chapitre avec un gros 88,7%.

***

4. Buts marqués en 3e période

max pacioretty - canadiens montreal- credit: 25stanley

Pour devenir une grande équipe dans cette ligue, on se doit d’être opportun. Même si Montréal ne débute pas souvent les rencontres de la bonne façon, ce club sait assurément comment bien les finir. Le tricolore occupe le 3e rang du circuit, sur un pied d’égalité avec les Ducks, au chapitre des buts marqués en 3e période, avec 82. On ne marque pas souvent, mais on marque quand ça compte. Le Lightning et les Flames occupent les rangs les plus élevés de cette catégorie avec une récolte de 92 et 90 buts respectivement au dernier tiers.

***

5. Victoires après avoir tiré de l’arrière après 1 période

lars eller - pk subban - credit: 25stanley

La formation dirigée par Michel Therrien n’abandonne jamais. C’est d’ailleurs l’une de leurs marques de commerce cette saison. Ils comptent un impressionnant total de 10 victoires après avoir tirer de l’arrière après 20 minutes de jeu. Cette marque leur accorde le 2e rang de la LNH à ce niveau, à égalité avec Ottawa et Detroit. Les Flames font encore mieux avec 12 remontées après 20 minutes, cette saison.

***

Quelle est la statistique du CH qui vous impressionne le plus cette saison?


Carey Price n’a même plus besoin de regarder pour faire des arrêts

Price

Kevin Fiala, des Prédateurs de Nashville, jouait son premier match en carrière dans la LNH contre les Canadiens mardi soir. L’attaquant suisse de 18 ans s’est rendu compte qu’il y avait une bonne coche entre le circuit Bettman et les ligues mineures assez rapidement.

Après une mauvaise sortie de Carey Price qui lui a permis d’avoir la rondelle avec une cage vide devant lui, Fiala croyait avoir la chance de marquer son premier but dans la LNH à son tout premier match. Toutefois, Price n’a même pas pris la peine de se retourner et il a fait un déplacement latéral pour faire l’arrêt avec son patin.

Cette combinaison est spectaculaire en tant que telle, mais c’est encore mieux puisqu’il a fait tout ça en faisant face à son filet. Le gardien du Canadien a donc ajouté un autre arrêt au montage qui roulera lorsqu’il gagnera son trophée Vezina.

Vidéo

*

GIF


Le Canadien n’est pas la meilleure équipe défensive de la LNH

Carey Price - flambeau

Il y a une statistique à propos du Canadien que l’on entend souvent. L’équipe mène confortablement la ligue au niveau des buts accordés par match (2,14) devant les Hawks, qui occupent la 2e place (2,22). Souvent, cette statistique permet aux analystes de dire que le Canadien est la meilleure équipe défensive de la LNH, ce qui est faux.

Il y a une différence entre une bonne équipe défensive et une autre qui compte sur un excellent gardien. Le Canadien se retrouve dans la deuxième catégorie, ce qui est très bon considérant les résultats, mais ce serait incorrect de justifier ces performances avec le bon jeu défensif de la formation.

Les chiffres de possession du Canadien ne sont pas incroyables. Depuis le début de la saison, le Canadien est au 22e rang de la LNH au niveau du Fenwick ajusté. Cela les place derrière les Flyers et tout juste devant les Coyotes, les Oilers et les Jackets.

Ces chiffres de possession font en sorte que le Canadien accorde beaucoup de lancers tentés. En moyenne, ils accordent 58,9 lancers tentés par 60 minutes de jeu, ce qui est bon pour le 25e rang de la LNH. Ils en bloquent un peu plus que le reste que la ligue alors que Montréal accorde 30,7 lancers au but par match. C’est bon pour le 23e rang de la ligue, ce qui est un peu mieux. D’ailleurs, cette amélioration se maintient au niveau des chances de marquer. Le Tricolore en accorde 28,1 par 60 minutes de jeu, ce qui les classe aussi au 23e rang de la ligue.

Ceci étant dit, pour tous ces chiffres, le Canadien est plus près des pires équipes défensives de la LNH que des meilleures. Quand c’est le cas pour les lancers tentés, les lancers au but et les chances de marquer, ça commence à faire pas mal.

Qualité des lancers

C’est à ce moment-là qu’on regarde la qualité de ces lancers accordés par le Tricolore. Souvent, l’argument des partisans lorsque ces chiffres sont soulevés est le système de Michel Therrien, qui est reconnu comme étant ultra défensif. Selon ces fans, ces chiffres ne voudraient pas dire grand chose puisque les lancers sont de faible qualité. Le problème avec cet argument, c’est qu’on peut le réfuter.

War-On-Ice sépare les lancers en 3 catégories selon l’endroit d’où ils proviennent sur la glace. On peut donc comparer le Tricolore à la moyenne de la ligue au niveau de l’endroit d’où les équipes adverses lancent.

Shot rate 3

Le chiffre le plus haut (1,04) représente les lancers les moins dangereux. Comme on peut le voir, le Canadien en accorde plus que le reste de la ligue, mais c’est là où ils sont près de la moyenne. L’endroit qui leur fait le plus mal est du côté des lancers accordés dans la zone intermédiaire en termes de danger (1,1). En ce qui concerne les lancers les plus dangereux, le Canadien en accorde plus que le reste de la ligue (1,06).

On peut pousser cette analyse un peu plus loin et séparant la zone défensive en 15 régions.

Shot rate

Comme on peut le voir, le Canadien accorde moins de lancers que la moyenne de la ligue dans 5 de ces 15 zones. On voit l’impact du 3e rang de l’équipe au niveau des lancers bloqués dans les 3 zones supérieures. Le Canadien accorde pas mal moins de lancers de la ligne bleue que le reste des équipes de la LNH.

Ce graphique nous montre aussi que le Canadien accorde pas mal de lancers provenant de la bande, ce qui est une bonne nouvelle puisqu’ils ne sont pas trop difficiles à arrêter. On peut dire la même chose à propos des lancers qui partent derrière la ligne des buts.

Ça se complique dans la zone plus payante où le Tricolore accorde plus de lancers que la moyenne de la ligue dans 5 des 7 régions. Les deux 1,2 dans le milieu de la zone sont particulièrement inquiétants.

Par contre, le 0,878 tout juste devant le gardien est assez impressionnant, surtout pour une équipe qui est considérée comme petite. Le système de Therrien semble permettre à l’équipe de bien dégager l’enclave et ils sont peut-être aidés par un gardien qui contrôle bien ses rebonds.

Carey Price

Parlant du gardien, si l’équipe mène la ligue au niveau des buts accordés par match, pourquoi devrait-on s’inquiéter de cette situation? La saison du gardien est historiqueil mérite définitivement le trophée Hart et à moins qu’on affronte Chris Kreider dans les séries, on pourra compter sur lui. Tout ça est bien vrai et Carey Price pourrait mener le Tricolore vers la Coupe, mais on ne peut pas laisser ses performances fausser notre évaluation du club.

Sans Carey, le Canadien serait dans le trouble présentement. On le voit lorsqu’on regarde les chiffres de Tokarski. Son % d’arrêts de 91,7% le placerait au 17e rang (sur 43) de la LNH au niveau du % d’arrêts, ce qui est très bon pour un substitut. Malgré ça, il n’a que 15 points en 14 départs cette saison. En suivant cette tendance, le Canadien aurait 78 points en 72 matchs et ils auraient 2 points de retard sur les Panthers présentement.

Bref, contrairement à ce qu’on entend trop souvent à cause de l’impact de Carey Price, le Canadien n’est pas la meilleure équipe défensive de la ligue. On le voit en regardant le nombre de lancers accordés par l’équipe ainsi qu’en analysant la qualité de ces lancers. La fiche de l’équipe lorsqu’on met un gardien moyen (Tokarski) devant le filet confirme cette situation.

Tant que Price continuera son travail exceptionnel, il n’y aura pas de problème pour l’équipe dans l’immédiat. Toutefois, il faut garder ces chiffres en tête lorsqu’on analyse la formation et qu’on regarde ce qu’il faut faire pour améliorer l’équipe pour les saisons à venir.


Marc Bergevin se questionne sur la nécessité d’un capitaine

Marc Bergevin - MTL @ PHI

Avec tout ce qu’il a fait pour gagner le poste cette année, ce serait très surprenant si Max Pacioretty ne commençait pas la saison prochaine avec le C sur son chandail. Par contre, Marc Bergevin ne semble pas du même avis alors qu’il s’est questionné sur la nécessité d’un capitaine lors d’un entretien avec Renaud Lavoie.

Dans cette entrevue, Bergevin s’est demandé si c’était encore nécessaire d’avoir un capitaine de nos jours parce qu’à part le fait de parler aux arbitres après une pénalité, la lettre sur le chandail ne change pas grand chose. Bergevin a cependant ajouté qu’il respectait l’aspect traditionnel du poste.

Selon le DG du Canadien, un joueur n’a pas besoin du C sur son chandail pour se lever dans le vestiaire ou mener par l’exemple et il a ajouté que l’équipe faisait assez bien cette année même s’ils n’ont pas de capitaine attitré.

Je pense que le scénario le plus probable pour la saison 2015-16 est encore celui où Max Pacioretty serait le capitaine officiel de l’équipe, mais dans cette entrevue, Bergevin ouvre certainement la porte à une deuxième saison consécutive sans capitaine attitré.


Domination complète de Carey Price!

Price - Prust / Sharks at Canadiens

Carey Price est véritablement dans une classe à part cette saison. Wow.

Stats Carey Price