Suivez 25stanley sur Facebook!

Price n’a pas participé à l’entraînement

price-3

Peter Budaj et Dustin Tokarski étaient sur la glace pour l’entraînement alors que Carey Price n’a pas sauté sur la patinoire pour l’entraînement des Canadiens. Question de garder espoir, le gardien numéro un du CH est rarement avec les siens les jours de match.

Le portier de 26 ans est blessé à la jambe droite et sa présence pour la rencontre numéro deux de la série contre les Rangers de New York est incertaine.

En plus de Price, David Desharnais, Max Pacioretty, Brendan Gallagher, Daniel Brière et Dale Weise n’ont pas pris part à la pratique du Tricolore.

Selon une source de Tony Marinaro, Carey Price est à 75 % et il veut jouer, donc il devrait être à son poste ce soir. Finalement, Marinaro n’a pas eu raison avec sa source. Price ne sera pas de retour dans la série contre New York.


Dustin Tokarski, une option pour Michel Therrien


Alors que Carey Price devra manquer le reste de la série contre les Rangers, les partisans du Canadien commencent à penser au fait que les espoirs de l’équipe pourraient reposer sur les épaules de Peter Budaj.

Le problème avec ça, c’est que le gardien substitut du Canadien n’a pas un parcours exceptionnel en séries. Il n’a participé qu’à 7 matchs en carrière dans la LNH et là-dessus, il n’a joué qu’un match au complet; le 5e de la série contre les Sénateurs l’an dernier où le tricolore s’est incliné 6-1.

Au total, Budaj a joué 199 minutes en séries dans la LNH et il a conservé un % d’arrêts de 84,3 % ainsi qu’une moyenne de buts alloués de 5,13. L’échantillon est petit, mais ce n’est pas rassurant et ce n’est pas sa performance en 3e période du dernier match qui va nous rassurer.

Malgré ça, ce sera sûrement Budaj devant le filet lundi soir. Toutefois, si le gardien slovaque se plantait encore une fois, Michel Therrien aurait une autre option assez intéressante en Dustin Tokarski.

Le gardien de 24 ans n’a jamais joué en séries dans la LNH, mais il a bien fait dans ses apparitions cette année, gagnant ses 2 départs, enregistrant même un blanchissage. C’est intéressant parce le palmarès de Tokarski en séries est assez impressionnant jusqu’à maintenant, même si ce n’est pas au niveau du circuit Bettman.

Sa dernière apparition en séries date de 2011-12 alors qu’il a amené les Admirals de Norfolk à la Coupe Calder en maintenant un % d’arrêts de 94,4 % et une moyenne de buts alloués de 1,46. C’est dans la AHL, mais c’est quand même des chiffres impressionnants.

En plus, ce n’est pas le seul trophée qu’a gagné Tokarski puisqu’en 2008, à l’âge de 18 ans, il a mené les Chiefs de Spokane à la Coupe Memorial avec un parcours parfait. Les Chiefs s’étaient rendus au tournoi après un parcours en séries où ils n’avaient perdu qu’à 5 reprises en 21 matchs.

Depuis 2007, la pire performance de Tokarski en séries a été en 2011 alors que ses Admirals ont été éliminés en 1re ronde malgré le fait que Dustin ait conservé un % d’arrêts de 92,4 % et une moyenne de buts alloués de 2,19. On ne peut donc pas dire que c’était la faute du gardien.

Bien évidemment, tant qu’il ne fera pas ça au niveau de la LNH, on ne le saura jamais, mais en voyant ces performances, on n’a pas le choix de penser que le gardien partant des Bulldogs est capable de lever son jeu d’un cran en séries. C’est difficile de gagner la Coupe Memorial et la Coupe Calder avant de fêter son 23e anniversaire et c’est ce qu’il a fait.

Je ne dis pas que ça devrait être Tokarski devant le filet, mais si Budaj commence le 2e match comme il a terminé le 1er, Therrien devrait y penser, surtout si Carey doit manquer le reste de la série.


Blessure à Carey Price, selon Douglas Murray dans un party

Douglas Murray

Qu’est-ce que Douglas Murray a fait samedi soir après la défaite des Canadiens? Exactement la même chose que toute la saison: prendre de la place au bar.

Murray et Drewski sont partis à 2:30am du barrocco samedi soir. Ils racontaient aux gens du Vieux-Port que Price est blessé. Mauvaise nouvelle. Pour remonter le moral aux gens, ils ont ramassé la facture.


Carey Price aurait dit à des gens de son entourage qu’il jouerait

Price

Darren Dreger, du réseau TSN, a indiqué sur les ondes de Sports Centre que Carey Price disait aux gens proches de lui qu’il jouerait lundi soir, au Centre Bell, lors du match numéro deux.

Dreger a une bonne moyenne au bâton, donc il se trompe rarement, mais l’erreur est humaine. Son collègue Bob McKenzie, qui lui aussi a un taux de crédibilité assez élevé, a induit en erreur ses abonnés sur Twitter. Ce dernier a annoncé que les Penguins allaient congédié leur entraîneur-chef Dan Bylsma, ce qui ne s’est finalement pas arrivé. Le pilote des Penguins est toujours en poste et c’est le nouveau directeur général de l’équipe qui décidera de l’avenir de celui-ci.

Bref, Price aurait informé des personnes près de lui qu’il défendrait la cage des siens lundi soir pour la deuxième rencontre de la série contre les Rangers de New York. Le gardien du Tricolore a été ébranlé en deuxième période au moment du premier match samedi dernier. Chris Kreider est entré en collision avec le portier du CH. Price semblait avoir de la douleur au niveau de sa jambe droite et il n’a pas joué pendant le dernier engagement. Michel Therrien a envoyé Peter Budaj devant le filet de son équipe pour les vingt dernières minutes de la rencontre.


Alain Vigneault s’attend à voir Carey Price devant le filet


Si Michel Therrien ne voulait pas parler des chances de voir Carey Price devant le filet lundi soir, l’entraîneur des Rangers, Alain Vigneault, n’a pas hésité à en parler lui. Disons que Vigneault n’a pas l’air d’un gars qui se prépare pour affronter Peter Budaj.

Dans sa disponibilité média, le coach de New York a dit « Je suis sûr que Price va être là. On se prépare pour lui. [...] À ce que je sache personne n’a dit qu’il était blessé, donc il devrait être là demain.« 

Bien évidemment, il faut prendre ce que Vigneault dit avec un grain de sel puisque c’est le même gars qui a dit qu’il n’avait pas trouvé de faiblesse au Canadien la veille d’une victoire de 7-2 des Rangers.

Toutefois, ces déclarations nous laissent croire que l’entraîneur des Rangers n’achète pas la stratégie du Canadien et qu’il s’attend à voir le meilleur joueur de l’équipe présent pour le 2e match de la série. Après tout, en se préparant comme ça, son équipe sera prête pour Price et si jamais c’était Budaj, ce ne serait qu’une bonne surprise.

Citations via Arpon Basu


Présence incertaine pour Price lundi soir // Prust donne son opinion sur la séquence Kreider-Price

carey-price

Carey Price n’a pas pris part à l’entraînement optionnel des siens dimanche matin. Le portier des Canadiens est resté seulement cinq minutes sur la patinoire du Complexe sportif Bell de Brossard en compagnie de l’entraîneur des gardiens Stéphane Waite.

Questionné à savoir si son cerbère allait être en mesure d’être à son poste lors du match numéro deux contre les Rangers de New York, Michel Therrien n’a dévoilé rien de nouveau.

« [C'était une] journée de traitements pour Price. On verra s’il est en mesure de jouer demain », a dit le pilote du CH, lors de son point de presse.

Peter Budaj, quant à lui, a indiqué qu’il se prépare au cas où il devrait défendre le filet du Tricolore lundi soir.

« J’espère que Carey est correct, mais je vais être prêt si je dois y aller », a noté le numéro 30 des Canadiens.

Ce n’est pas perdu, mais…

Le cuisant revers encaissé par le CH samedi dernier ne veut pas dire que la série est déjà terminée, mais les hommes de Michel Therrien devront travailler davantage.

« La finale de l’Est, c’est toute une opportunité. Il faut juste y mettre l’effort », a résumé Gallagher.

Par ailleurs, Brandon Prust a commenté la séquence où Chris Kreider est entré en collision avec Carey Price : « Ce n’était peut-être pas intentionnel, mais il n’a rien fait non plus pour se retenir. »


Carey Price : seulement 5 minutes sur la patinoire dimanche matin

Bn7HqozCQAASfxK

Carey Price a sauté sur la patinoire seul avec Stéphane Waite, environ une heure avant l’entraînement de l’équipe, ce qui n’est pas vraiment bon signe. Celui-ci a quitté après seulement cinq minutes, selon ce que rapporte Chantal Machabée (RDS).

Lors du premier match de la série Canadiens-Rangers, Chris Kreider est entré en contact avec le gardien du Tricolore et ce dernier semblait avoir de la douleur à la jambe droite. Price a terminé la deuxième période devant le filet des siens, mais au moment du troisième engagement, Michel Therrien a décidé de mettre Peter Budaj devant la cage des siens.

Lors de l’entraînement optionnel, les deux gardiens étaient Peter Budaj et Dustin Tokarski. Aucun signe de Carey Price. Outre Price, Lars Eller, Josh Gorges, Tomas Plekanec et P.K. Subban n’ont pas chaussé leurs patins pour l’entraînement.

Crédit photo : Chantal Machabée


5 raisons d’être confiant pour le match 2 de la série Canadiens-Rangers

henrik lundqvist - rangers - credit: 25stanley

Après la défaite de 7-2 en ouverture de série, l’optimisme des fans du Canadien a baissé drastiquement. Il faut dire qu’une défaite où Carey ne finit pas le match et où l’équipe adverse nous traverse en 3e période, c’est assez déprimant.

Pourtant, ça ne veut pas dire que la série est terminée, bien au contraire. Même que le partisan du Canadien a 5 raisons d’être confiant pour le match numéro 2 de cette série.

1. Les Rangers ne sont pas capables de gagner un 2e match

Je sais que certains d’entre vous ne sont pas des grands fans de statistiques, mais il y en a qui parlent pour elles-mêmes. Les Rangers de New York ont une fiche de 0-8 lors de leurs 8 derniers matchs numéro 2 d’une série. Leur dernière victoire dans un 2e match remonte au 18 avril 2009. Ça fait un petit bout.

Cette année, les Blue Shirts ont perdu 4-2 contre les Flyers et 3-0 contre les Penguins pendant ces 2es matchs. Je veux bien croire qu’il y a une limite à cette statistique, mais quand on parle de 8 matchs consécutifs, c’est toute une coïncidence.

2. Alex Galchenyuk

Si, avant le match numéro 1, on se demandait qui laisserait sa place au jeune attaquant, ce n’est plus le cas maintenant. Il est clair que contre une équipe rapide et habile défensivement comme les Rangers, le talent offensif du jeune attaquant du Canadien pourrait être très utile.

Pour celui qu’il remplacerait, je vois déjà Galchenyuk sur le 2e trio de l’équipe avec Plekanec et Vanek. Je n’ai aucun problème si Bournival se ramasse sur la 4e ligne avec Brière et Weise. J’adore Prust, mais dans une série contre une équipe rapide, et pas nécessairement physique, comme les Rangers, je ne vois pas vraiment son utilité. Il est remplaçable et l’arrivée de Galchenyuk pourrait aider l’attaque du Canadien. Maintenant, il reste juste à savoir si l’américain sera disponible pour le match.

3. Les Rangers ne gagnent pas quand ils mènent une série

Si une séquence de 8 défaites consécutives est impressionnante, c’est encore pire avec une séquence de 13 défaites consécutives. C’est la séquence actuelle des Rangers lorsqu’ils mènent une série. Cette séquence est presque aussi longue que celle du 2e match alors qu’elle date du 20 avril 2009.

Oui, oui, les Rangers ont perdu leurs 13 derniers matchs dans lesquels ils sont entrés avec une avance dans la série. Cette année, ils ont perdu 4 matchs dans cette situation, à 3 reprises contre les Flyers et une autre fois contre les Penguins. Encore une fois, peut-être que certains n’y croiront pas, mais quand ça fait 13 fois en ligne que ça arrive et que la séquence est vieille de 5 ans, c’est qu’il y a quelque chose qui se passe avec cette équipe.

4. Derick Brassard

Le centre des Rangers pilotait la ligne la plus efficace de l’équipe avant cette série et il s’est blessé très tôt en 1ère période du 1er match. Alain Vigneault n’a pas voulu parler de la gravité de sa blessure, mais puisqu’il n’a pas joué dans le 1er match, les chances qu’on le revoit lundi sont très faibles.

Si c’est le cas, ça va forcer les Rangers à changer leur ligne la plus efficace depuis le début des séries et même si ça a fonctionné à plein régime samedi après-midi, c’est difficile de penser qu’un changement du genre ne chamboulera pas l’alignement des Rangers, particulièrement si ça veut dire l’arrivée d’un gars comme Dan Carcillo qui peut prendre une punition qui change un match.

5. Les Kings

La dernière raison n’est pas seulement pour le 2e match, mais aussi pour la série. Lorsque le Canadien a perdu 7-2 samedi, ils ont égalé la pire défaite depuis le début des séries. Les seuls qui ont fait aussi pire ont été les Kings qui ont perdu par le même score contre les Sharks pendant le 2e match de leur série.

Après cette défaite, les Kings se sont réveillés et ils ont envoyé le 3e match en prolongation où ils ont perdu avant de gagner les 4 matchs suivants pour effectuer une remontée historique. Cette défaite pourrait avoir le même effet sur le Canadien qui ne détestait pas autant les Rangers que les Bruins et qui ont baissé leur niveau d’intensité dans le premier match. Cette débandade pourrait permettre à l’équipe de se rendre compte que ce ne sera pas plus facile contre New York et qu’ils devront mieux jouer.


La rivalité Rangers-Canadiens au fil des ans

MSG

Le problème avec une série contre les Rangers, c’est que la rivalité au cours des dernières années est assez tranquille. Il faut dire que ça fait près de 20 ans que les deux équipes ne se sont pas affrontés en séries et les deux formations n’ont pas vraiment de raison pour se détester.

Par contre, comme on parle de deux équipes qui font partie des 6 équipes « originales », il y a déjà eu des moments forts entre les deux équipes où les joueurs ne s’aimaient pas, mais ça fait longtemps. On l’oublie justement parce la majorité de ces coups sont arrivés dans l’époque du noir et blanc, mais il y a déjà eu des bonnes batailles dans les matchs Rangers-Canadiens.

Le monteur vidéo qui adore remonter dans le passé, LostCanuck, a décidé de travailler dans les archives pour nous montrer ces moments qui ne sont pas aussi connus que ceux contre les Bruins, mais qui ne sont pas moins passionnants pour autant.


Les Rangers gagnent le premier match de la série

St-Louis

Le premier match du Canadien en 3e ronde ne s’est pas passé comme le tricolore aurait voulu. L’équipe de Michel Therrien s’est inclinée par la marque de 7 à 2 contre les Rangers de New York. Le score est pire que l’allure du match alors que les Rangers se sont gâtés en 3e période pendant que le Canadien était indiscipliné.

La rencontre a changé d’allure en fin de 2e période alors que les Rangers ont marqué 2 buts en 49 secondes pour prendre une avance de 4 à 1. Cela a fait en sorte que Carey Price, qui semble s’être blessé à la jambe droite, a regardé la 3e période à partir du banc. C’est donc Peter Budaj qui a joué la 3e période où les Rangers ont explosé.

Parlant de blessure, le 3e centre des Rangers, Derick Brassard, n’a pas joué énormément dans cette rencontre. Il s’est blessé en 1ère période et il n’est pas revenu au jeu par la suite.

Le 2e match de la série aura lieu lundi soir à 20h. Le Canadien tentera d’égaler la série devant leurs partisans.

La blessure de Carey Price

Prust venge Carey

1-0 Rangers, St-Louis (Moore, Klein)

2-0 Rangers, Zuccarello (McDonagh, Moore)

3-1 Rangers, Kreider (Nash)

4-1 Rangers, Richards (Zuccarello, Staal)

5-1 Rangers, McDonagh (Stepan, Kreider)

6-1 Rangers, Stepan (St-Louis, McDonagh)

7-1 Rangers, Nash (Zuccarrello, Moore)

7-2 Rangers, Eller

Capture d’écran via Josh Gold-Smith